Miyazaki, Takahata et Studio Ghibli

3 sujets de 481 à 483 (sur un total de 483)

Posté dans : Anime & Animation

  • Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #540181

    Le Garçon et le Héron

    C’est aujourd’hui que sort au cinéma le nouveau long métrage d’animation tant attendu de Hayao Miyazaki Le Garçon et le Héron.

    J’irai le voir avec l’ami Yupa le week end de la semaine prochaine. Pas le week end de cette semaine hélas car j’ai une semaine de travail très chargée et prenante… Mais la semaine prochaine, ce sera sûr et certain, d’autant plus que j’ai pris quelques jours de vacances ! Nous ne manquerons pas de vous dire ce que nous avons pensé en détail du nouveau film du maître cela va de soi 😉 .

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #540308

     

    Le Garçon et le Héron

    Le Garçon et le Héron

    Réalisation : Hayao Miyazaki

    1944. Alors que la seconde guerre mondiale continue à faire rage, Mahito un jeune garçon perd Hisako sa mère bien aimée qui périt dans un incendie.

    Quelques temps plus tard, son père décide de se marier avec Natsuko, la soeur de sa défunte épouse qui est par ailleurs enceinte.

    Encore très éprouvé par la mort inattendue de sa mère, Mahito se montre assez froid et distant envers son entourage et entretient des rapports conflictuels avec ses camarades de classe à l’école primaire (même si ce sont ceux-ci qui ont d’abord cherché à lui nuire).

    Un beau jour, un héron cendré pas comme les autres lui fait une proposition intrigante : il lui affirme que sa mère est vivante et qu’il pourra la revoir.

    Le jeune garçon se doute que cet oiseau lui ment, mais il accepte cependant de le voir (accompagné de Kiriko, une des vieilles dames veillant sur lui) car il le soupçonne d’avoir enlevé sa tante Natsuko…

    Et voilà… 10 ans après Le Vent se lève (9 ans si on compte sa sortie française officielle), Hayao Miyazaki réalise un nouveau long métrage d’animation cinématographique 🙂 .

    Est ce que cette décennie d’attente pour découvrir le nouveau film de l’un des maîtres de l’animation mondiale a valu le coup ?

    Et bien pour Yupa et moi qui avons vu ensemble ce film attendu de cet immense réalisateur, c’est un grand OUI ! 😀

    Bon comme toujours avec Miyazaki, la réalisation technique est exemplaire: character design beau et expressif, animation d’une fluidité époustouflante, surnaturelle et irréprochable, décors somptueux et très détaillés, rien à redire, c’est du grand art.

    Au sujet de l’histoire, le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle est… intrigante !

    En effet, elle sait entretenir le mystère et le suspense et le déroulement du récit est assez atypique, on ne sait jamais sur quel pied danser et deviner à l’avance ce qui va se passer !

    Je pense qu’il est réellement indispensable de voir minimum le film deux vois afin de saisir toutes les clés de la narration.

    Néanmoins, on peut dire en tout cas que l’un des thèmes forts du long métrage est la difficulté de surmonter la perte d’un être cher et de faire son deuil.

    Mahito est un garçon assez amer, désabusé, introverti et peu bavard.

    Il faut 

    Spoiler

    attendre environ une heure avant de le voir véritablement sourire

    [collapse]

    .

    Yupa et moi nous fûmes toutefois interloqués par un geste énigmatique qu’a fait le jeune garçon : 

    Spoiler

    après une rixe avec ses ignobles camarades qui lui cherchaient des crasses, il était un peu amoché et sale mais rien de bien méchant. Toutefois sur le chemin du retour, sans crier gare, il prit un caillou et décider de se frapper violemment la tête ce qui le fit saigner abondamment ! Qu’est ce qui l’a incité à faire cela ? Etait il déçu que son père lui consacre si peu de temps et le fait de se mutiler était-il pour lui l’unique moyen pour qu’il passe davantage de temps avec lui ?

    [collapse]

    Le personnage du héron est l’un des plus intéressants du film de par son ambiguïté : en effet il est manipulateur, perfide et menteur… Mais il est également souvent comique et contre toute attente s’attachera à notre héros au fil de son épopée.

    Le vieil homme est également très mystérieux : 

    Spoiler

    il espère que Mahito abandonnera son monde originel pour vivre dans le sien et qu’il accepte de lui succéder dans la gestion de ce nouvel univers.

    [collapse]

    On a également des scènes magnifiques comme les adorables petites créatures blanches dont Kiriko prit beaucoup de soin qui s’envolent au firmament afin de pouvoir se réincarner… avant que certaines d’entre elles se fassent gober par des pélicans !

    On peut y voir un parallèle avec les bébés tortues de mer qui, après être sortis de leurs oeufs se précipitent à la mer mais dont bon nombre d’entre elles se font manger par des oiseaux et des poissons avant de pouvoir atteindre leur destination.

    Spoiler

    Les interactions entre Mahito et Hisako sa mère jeune sont également assez touchantes et on perçoit une vraie alchimie entre eux

    [collapse]

    .

    Le Garçon et le Héron est l’un des meilleurs films d’animation de l’année : il est superbement réalisé et animé, étrange, mais également fascinant, sombre, envoûtant et émouvant…

    A voir absolument au cinéma on vous le recommande ! 😀

    Et 8 ans après la sortie du superbe film Souvenirs de Marnie, cela fait plaisir de voir un nouveau long métrage des studios Ghibli ! ^_^

     

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #540519

    Je m’en voudrais de ne pas commenter un peu Le Garçon et le Héron !

    Je pense tout comme Xanatos que c’est un excellent film, et qu’il mérite si bien d’être revu que je me jetterai sur le DVD dès sa sortie. Miyazaki reste fidèle à la règle implicite du Studio Ghibli : restaurer la féerie des films animés, sans pour autant tomber dans les mièvreries et l’édulcoration. Ce ne sont pas des “films pour enfants”, même si par exemple Totoro entre autres leur convient très bien. Ici Miyazaki se lâche, multiplie à plaisir les clins d’oeil à ses oeuvres précédentes, tel le rituel passage par un tunnel et une grande salle pour déboucher dans “l’autre monde”. Il montre aussi le bout de l’oreille sur son autobiographie, puisque comme Mahito il a tôt perdu sa mère, choc à coup sûr inoubliable pour lui. L’incendie mortel est sans doute lié aux bombardements de Tokyo, mais ce n’est pas explicite, peut-être parce que, né en 1941, il n’a guère gardé de souvenir de la guerre (à la différence de son senpaï  Takahata à qui je reprocherai toujours son point de vue dans Le Tombeau des Lucioles : l’armée japonaise protectrice et dévouée, la fin atroce des deux enfants). Mahito est un garçon qui doit ici passer par un difficile cheminement pour se surmonter lui-même, à travers certains courts-circuits temporels et la rencontre de surprenants personnages mi-réels mi-fantastiques ; et surtout, l’aventure est là, grandiose et belle, comme toujours chez le maître qui n’a faibli en rien !! Ce qu’il a de plus, Miyazaki ? C’est beau !!

     

3 sujets de 481 à 483 (sur un total de 483)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 1
veggie11
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 8
veggie11, dekamaster2, Cyril, geoff34, Josephine Lemercier, Xanatos, Lord-Yupa, Renjihiro
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 168, Members: 48
Welcome to our newest member, Mangaka5721
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min