Miyazaki, Takahata et Studio Ghibli

20 sujets de 461 à 480 (sur un total de 483)

Posté dans : Anime & Animation

  • Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #534867

    Je n’ai pas beaucoup aimé Le Château Ambulant quand il est sorti au cinéma en France, il y a assez longtemps, et encore maintenant c’est à peu près le seul long métrage de Miyazaki que je n’ai pas acheté en DVD.  Comme j’ai constaté que Netflix le diffusait récemment, j’ai voulu le voir une deuxième fois. Mon opinion reste des plus mitigées.

    Les défauts d’abord : après un fil d’intrigue déjà chargé en mystères, la partie finale au lieu de les éclairer devient encore plus obscure, riche aussi en contradictions. Une des plus évidentes : pourquoi Sophie extrait-elle Calcifer du château, qui donc s’effondre comme le génie du feu l’en a prévenue, pour le réinstaller ensuite en lui demandant de le reconstituer ?? Qui a changé le Prince en épouvantail, et pourquoi ? La Sorcière des Landes ?  Ou la magicienne Suliman, d’où la guerre des deux royaumes ? Ils se rencontrent, et hop ! on fait la paix ?! Et cette histoire d’étoile (?) avalée par Hauru, puis son coeur gardé dans le feu de Calcifer ? Je suis resté aussi largué qu’au premier visionnage. Narrativement, grosse salade surréaliste.

    En revanche, visuellement, c’est une claque, une merveille qui a sûrement permis à Miyazaki de prendre son pied en adaptant ce conte (qui n’est pas de lui, et ça se voit). Le monde réel est celui de la fin du 19 ème siècle, dans une sorte d’Autriche-Hongrie (quoique les uniformes ressemblent tout à fait à ceux des soldats français d’avant 1914). Voitures à chaudière à vapeur, robes et chapeaux féminins Napoléon III, architectures de palais et façades décorées magnifiquement ou d’adorables maisonnettes d’un pittoresque tout germanique… splendide ! Sans compter cent trouvailles d’effets magiques déroutants, frappants : quelle imagination ! Ni la poésie de certaines séquences. Hélas, autant on aime la petite apprentie chapelière Sophie, autant on regrette sa transformation en vieillarde, avec quelques retours inexplicables et fugitifs à la jeunesse ; d’ailleurs elle finit en cheveux blancs.

    Comment aimer vraiment une histoire à laquelle on ne comprend pas grand-chose ?

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #534871

    Et bien mon cher Yupa, que dire, si ce n’est que je rejoins entièrement tes propos au sujet du Château Ambulant !

    C’est le film de Hayao Miyazaki que j’aime le moins et, pour être franc avec toi, je ne l’ai pas revu depuis 2005 lorsque je l’ai découvert au cinéma !

    Il y a d’autres films du maître que je n’ai vu qu’une seule fois à ce jour tels que Ponyo sur la Falaise et Le Vent se lève mais autant ceux-ci, je les reverrai avec plaisir, autant Le Château Ambulant je ne suis pas très chaud..

    J’essaierai peut être de lui laisser une deuxième chance un jour…

    Je suis entièrement de ton avis, autant la réalisation technique est une pure splendeur et un enchantement perpétuel pour les yeux (mise en scène magistrale, animation flamboyante), autant le scénario… ouïe, ouïe, ouïe, ouïe…

    J’ai trouvé la trame narrative très décousue et elle me donnait la sensation de partir dans tous les sens, le fil directeur étant pour ainsi dire quasiment inexistant et tu soulignes avec justesse le fait qu’on ne comprend pas comment Sophie vieillit et rajeunit à tour de bras sans explications !

    Clairement pour moi, c’est le film le plus faible de Miyazaki.

    Il y a eu de bien meilleurs long métrages d’animation sortis en 2004 tels que l’ensorcelant et envoûtant Ghost in The Shell 2 : Innocence  de Mamoru Oshii ou encore l’épique et fabuleux Les Indestructibles de Brad Bird qui bénéficient tout deux d’intrigues beaucoup plus solides et mieux construites.

    Heureusement pour son film suivant, en l’occurrence Ponyo sur la Falaise, Miyazaki optera pour une histoire, certes beaucoup plus simple et enfantine, mais néanmoins infiniment mieux structurée et plus plaisante à suivre ! 🙂

    Je me souviens aussi que la rédaction de Animeland avait taillé un costard au Château Ambulant et avait descendu en flammes ses défauts et avait fait l’éloge du roman original de Diana Wynne Jones qui serait beaucoup plus passionnant !

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #537072

    Une courte animation réalisé par Hayao Miyazaki en 1992, preuve que le studio expérimentait déjà d’autres styles d’animation plus simpliste avant Mes voisins les Yamada

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #537381

    Okko et les fantômes a sa place ici , car le réalisateur Kitaro Kôsaka est issu du Studio Ghibli et y a travaillé notamment sur Le Vent se Lève. Le film Okko, sorti en DVD et Blu-ray (et cette version vaut le détour car les images sont très belles !) a bénéficié d’un coffret de 3 disques B-ray en 2019 (éditions Gaga) ajoutant la série TV de 24×12 minutes.  Cette série garde tout le charme du film, qui est un plaisir de paysages et de détails pittoresques, sans parler des aspects attachants et émouvants autour de la courageuse petite Okko.

    Celle-ci en effet a survécu à un terrible accident de la route où sont morts ses deux très gentils parents qu’elle adorait. Elle est recueillie par sa grand-mère, propriétaire d’une auberge traditionnelle (ryokan) dans une petite station thermale à onsen comme il y en a tant au Japon. Brillamment, le film nous montre Okko, qui a 10 ou 11 ans, frappée et tristounette mais pas encore vraiment consciente de la tragédie : elle va à la fois la réaliser à plein un peu plus tard, puis apprendre à la surmonter, à “faire son deuil” comme on dit, rebondissant sur les vivants. La transition se fera grâce à des non-vivants, trois fantômes. Le premier apparaît dans sa chambre de la vieille demeure (et auberge), Uribo, un jeune garçon flottant au plafond, surpris lui-même que Okko puisse le voir. Négligé, se curant le nez, il ressemble aux gamins du Japon pauvre des années  40 /50. Puis une fillette, Miyo, en robe blanche, se livre à des farces envers eux avant de se montrer amicale. Enfin Suzuki, un diablotin (oni) vient du grenier : lui peut manger et ne s’en prive pas. Il se découvrira qu’il en sait plus long sur le surnaturel qu’Uribo et Miyo. Bien sûr nul ne peut les voir à l’xception d’Okko, qui va décider de devenir “apprentie-aubergiste” pour aider sa grand-mère, qui gère le ryokan avec un très bon cuisinier et son épouse. On vient en effet dans ces établissement pour y goûter une cuisine “maison” soignée, s’y baigner dans les eaux curatives d’un étang en plein air et y vivre “à l’ancienne” en yukata, le personnel en kimono. Le film décrit à merveille toute cette façon de vivre, et le superbe paysage de montagne qui est ordinairement celui de ces stations (évidemment j’y ai connu un séjour). Parmi les trouvailles du film, il y a Matsuki, 12 ans, la fille snob et d’abord méprisante du ryokan de luxe concurrent de celui d’Okko. La petite fantômette Miyo, morte à 6 ans, est sa “grande soeur” et la “protège”, curieux renversement… l’amitié et l’estime mutuelle permettront à Okko et à Matsuki de briller ensemble au superbe festival de danse shintô qui clôt le film.

    Un très grand et beau film à mon sens !!

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #537408

    Je me suis revu le film lundi dernier et je rejoins ton concert de louanges à son sujet mon cher Yupa ! 😀

    En dépit du fait que le long métrage traite d’un sujet grave et très sérieux (le deuil et la difficulté de surmonter la peine d’un être cher), Okko et les fantômes évite de se fourvoyer dans un pathos excessif, loin s’en faut.

    Okko est une petite fille adorable, gentille, pleine de bonne volonté mais qui n’hésite toutefois pas à exprimer le fond de ses pensées et qui n’a pas non plus la langue dans sa poche !

    Uribo est un garçon assez facétieux mais qui se prendra vite d’affection pour Okko sur laquelle il veillera comme il l’a fait pour la grand mère de celle-ci qui était son amie d’enfance.

    Miyo est en effet très espiègle et jouera des tours pendables à Okko avant de se lier d’amitié avec elle.

    Suzuki quant à lui est assez amusant.

    Parmi les personnages du film et les clientes de Okko, j’ai adoré Glory la voyante, une magnifique jeune femme qui s’attachera vite à notre héroïne et qui lui proposera ensuite de sortir ensemble, de faire les boutiques et elle renouvellera entièrement sa garde robes en la couvrant de cadeaux !

    On sent en tout cas qu’elle aime sincèrement Okko et ne souhaite que son bonheur, et, alors même qu’elle a quitté l’hôtel, son sixième sens l’avait prévenu que la brave petite était au plus mal et elle est venue en voiture pour lui rendre visite afin de la réconforter et de la consoler.

    Matsuki est très intéressante, car, si de prime abord, elle semble être une véritable pimbêche un peu arrogante, elle dévoile plus tard des facettes de sa personnalité plus sympathiques et bienveillantes, elle est heureusement plus nuancée qu’il n’y parait 🙂 .

    Okko et les Fantômes est un film adorable, charmant, drôle et émouvant !

    Je l’avais vu deux fois au cinéma lors de sa sortie en France en 2018 tant je l’ai aimé et j’ai éprouvé un grand plaisir à le revoir en Blu-Ray ! 😀

    Je vais regarder incessamment sous peu la série animée lui faisant suite, en espérant qu’elle soit aussi charmante et exaltante que le film ! 😀

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #537492

    J’ai vu hier le premier épisode de la série animée Okko et les fantômes (merci Yupa de m’avoir gentiment offert ton coffret Blu-Ray ! 😀 ).

    Même si évidemment, la série n’est pas du même niveau technique que le film d’animation (logique), je trouve néanmoins la réalisation tout à fait remarquable et le design est très joli et expressif ! 😀

    J’ai juste deux petits regrets: d’une part, aucun doublage français n’a été réalisé pour la série, elle n’est proposée qu’en VOSTFR, ce qui est dommage pour une série familiale et restreindra son public, les personnes mal voyantes et les jeunes enfants ne pourront pas profiter de celle-ci.

    D’autre part, j’aurai aimé que ce soit une suite du film et pas un “remake”.

    Ceci dit, j’ai beaucoup aimé ce premier épisode qui est bien mené et Okko est toujours aussi attachante et attendrissante ! 😀

    Et cela me permettra de découvrir des récits inédits étoffant l’univers du film.

    Je reviendrai plus en détail sur la série dès que je l’aurai terminé 😉 .

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #538463

    Je viens de l’apprendre tout récemment, plusieurs films d’animation majeurs du studio Ghibli vont quitter le catalogue de Netflix dès le 1er juin:

    – Mon Voisin Totoro

    – Le Château dans le Ciel

    – Porco Rosso

    – Kiki la petite sorcière

    – Je peux entendre l’océan

    – Les Contes de Terremer

    – Souvenirs Goutte à Goutte

    Dommage, je pensais qu’il resterait quelques années de plus sur la plateforme de streaming.
    Heureusement que j’ai la plupart d’entre eux en DVD et Blu-Ray. Vive le support physique !
    D’ailleurs, Geoff34 a relayé la nouvelle sur un forum voisin, le partage de compte sur Netflix n’est plus possible, sauf si on veut débourser davantage d’argent alors qu’avant c’était gratuit…
    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #539408

    Premières images du nouveau film d’animation de Hayao Miyazaki (un grand merci à Guwange du forum Mata Web pour le lien):

    Le long métrage s’annonce magnifique ! 😀 Vivement sa sortie en France ! ^_^

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #539520

    Le garçon et le héron

    Grande nouvelle ! 😀

    Le Garçon et le Héron , le nouveau long métrage d’animation de Hayao Miyazaki sortira le 1er novembre au cinéma en France ! 😀

    Le distributeur sera Wildbunch.

    Voilà une sortie que je ne louperai SOUS AUCUN prétexte ! ^_^

    J’avais raté Le Vent se lève lors de sa sortie au cinéma car j’étais alors en plein déménagement, mais alors celui là, je ne passerai à côté pour rien au monde ! 😀

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #539533

    Bien sûr que je ne le raterai pas !

    Au Japon le studio Ponoc, fondé en 2015 par des animateurs de Ghibli après l’annonce (prématurée, cf “Le Garçon et le Héron” !) de la cessation des longs métrages en 2013 et de la (fausse) retraite de Miyazaki vient d’annoncer le lancement d’un long métrage “à la main” pour le 15 décembre. Mais je n’en sais pas plus (source NHK News). Il y a sûrement mieux informés que moi….

    Veggie11
    Participant
    • Online
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #539535

    Hum… Je ne dirais pas non plus prématurée. ”Le Garçon et le Héron” (quel titre nul…) est le premier long-métrage du studio depuis ”Marnie” en… 2014 ! Cela fait donc 9 ans que nous n’avons plus eu de film d’animation Ghibli tout court (je ne compte pas les courts-métrages et ”Aya” était un téléfilm) !! Quant à Tonton, il change d’avis comme de chemise, tout simplement parce qu’il a été incapable de trouver son successeur au sein du studio tant il est exigeant, cabochard et imbu de lui-même. Le décès de Takahata n’a rien arrangé et on sent bien que Miyazaki fait ce film parce qu’il sent qu’il sera le prochain. Je ne donne pas cher au studio dans les années à venir, ils vivront très probablement des revenus du parc, du musée et des ventes de peluches Totoro. Bref sur leur glorieux passé.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #539547

    Oui je ne suis pas non plus très optimiste sur l’avenir du studio Ghibli…

    Hayao Miyazaki a en effet un caractère de cochon et un tempérament tyrannique: nous avions pu le constater Yupa et moi dans le film documentaire dédié à ce réalisateur que nous avons vu il y a quelques années au cinéma où nous avions été effarés de le voir hurler avec véhémence contre un animateur du film Le Vent se Lève et nous avions beaucoup de peine pour ce malheureux animateur…

    Et il est vrai que tous les successeurs espérés n’ont pas fait long feu: Yoshifumi Kondo pressenti comme futur grand réalisateur de Ghibli est mort en 1998, n’ayant pas réaliser qu’un seul long métrage au cours de sa carrière, le très bon Si tu tends l’oreille.

    Quant à Mamoru Hosoda qui devait initialement réaliser Le Château Ambulant , il a quitté brutalement le studio suite à la production chaotique du film et on perçoit bien à travers ses propos la rancoeur et le ressentiment qu’il a gardé envers Hayao Miyazaki et Isao Talahata depuis lors. One Piece et l’île du Baron Omatsuri un de ses meilleurs films d’animation étant une métaphore de son expérience à Ghibli qui a débuté comme un rêve et s’est fini comme un cauchemar.

    Enfin, Hiromasa Yobenabayashi qui a réalisé Arietty le petit <b>monde des chapardeurs</b> et le magnifique Souvenirs de Marnie a quitté depuis le studio Ghibli pour travailler chez Ponoc.

    Miyazaki et Takahata sont incontestablement des génies de l’animation mondiale mais leurs caractères trop exigeants risquent en effet de coûter cher à l’avenir du studio qu’ils ont crée et Toshio Suzuki doit sûrement s’en mordre les doigts !

    Et c’est vrai que la mort de Takahata survenue en 2018 n’a rien fait pour arranger les choses pour la situation financière du studio…

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #539549

    Je tiens toutefois à préciser que je ne suis pas toujours d’accord avec certains propos de Mamoru Hosoda vis à vis des films d’animation de Hayao Miyazaki.

    Il a reproché à ses films d’être “misogynes” (!) ce que Yupa et moi nous avons trouvé absurde et à côté de la plaque comme propos.

    Les films de Miyazaki regorgent d’héroïnes fortes, intelligentes, marquantes et inoubliables telles que Nausicaä, Sheeta, Mei, Satsuki, Kiki, Gina, Fio, San, Chihiro…

    Malgré mon admiration envers Mamoru Hosoda que je considère comme l’un des plus grands réalisateurs actuels, je trouve que cette fois là, il a été de mauvaise foi envers Hayao Miyazaki qui est sûrement un des réalisateurs les plus féministes qui soient !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #539552

    Je tiens toutefois à préciser que je ne suis pas toujours d’accord avec certains propos de Mamoru Hosoda vis à vis des films d’animation de Hayao Miyazaki. Il a reproché à ses films d’être “misogynes” (!) ce que Yupa et moi nous avons trouvé absurde et à côté de la plaque comme propos. Les films de Miyazaki regorgent d’héroïnes fortes, intelligentes, marquantes et inoubliables telles que Nausicaä, Sheeta, Mei, Satsuki, Kiki, Gina, Fio, San, Chihiro… Malgré mon admiration envers Mamoru Hosoda que je considère comme l’un des plus grands réalisateurs actuels, je trouve que cette fois là, il a été de mauvaise foi envers Hayao Miyazaki qui est sûrement un des réalisateurs les plus féministes qui soient !

     

    Bien d’accord, Xanatos ! Malgré son grand talent et ses bisbilles avec Miyazaki, Mamoru Hosoda sortait là une contre-vérité évidente issue d’une tentative revancharde. De plus je trouve que Keiichi Hara ou Makoto Shinkai sont plus impressionnants en talent que Hosoda (hormis Ame to Yuki , son chef-d’oeuvre). Quant au caractère exigeant et autoritaire de Miyazaki, oublions le simple talent, pour moi le génie a tous les droits. Les génies sont très rarement, voire jamais, de gentils diplomates accommodants. La bonté, la générosité, l’humanité de Miyazaki, elles crèvent les yeux dans ses films. Il s’est d’ailleurs moqué de lui-même et de sa tyrannie au travail dans plusieurs auto-caricatures. Son décès réduira Ghibli à un parc d’attraction, évidemment.

    Veggie11
    Participant
    • Online
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #539559

    Je n’aime pas les tyrans, génies ou non. Miyazaki a un grand talent de réalisateur et d’animateur, mais humainement il est nul. Concernant les potentiels héritiers, je suis d’accord que Hara a plus de talent qu’Hosoda, qui commence à se répéter (enfin tant qu’Hara ne soit pas forcé dans du travail de commande comme pour ”Wonderland”), par contre Shinkai ça reste selon moi un réalisateur de clips. Je comprends qu’il ait sa fanbase et tant mieux pour lui, mais j’aimerais le voir prendre davantage de risques et sortir de sa zone de confort.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #539579

    Hmm, Miyazaki “humainement nul”, c’est très sévère, chère Veggie11. Il a aidé énormément son fils Gorô bien qu’il ne puisse ignorer ses faiblesses. Dans l’excellent livre de Stéphanie Chaptal qui lui est consacré, Benoît Chieux parle brillamment de l’extraordinaire puissance de fantastique et de réalité à la fois que Miyazaki a apporté, lançant une révolution : des longs métrages animés non-Disney que des foules dans le monde sont allées voir, ressortant fascinées ! Je suis d’accord avec toi pour miser plutôt sur Hara comme futur “grand”, hélas très gêné par ses obligations sur “Wonderland”. Et en effet, “Le Garçon et le Héron”, quel titre faiblard !! Mais je vais me ruer pour le voir, évidemment.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #539580

    Je suis peut être l’un des rares mais, moi, j’ai vraiment adoré Wonderland le royaume sans pluies ^^ .

    J’en ai fait une critique très élogieuse après que je sois allé le voir au cinéma, et pour l’avoir revu récemment en Blu-Ray, je l’aime toujours beaucoup 🙂 .

    Peut être un film de commande pour Keiichi Hara certes, mais j’ai vraiment adhéré à cet univers féerique et enchanteur, l’humour du film m’a bien fait rire et Chii la meilleure amie de Akane est haute en couleurs, attachante et très drôle ! 😀  ^_^

    Après, même si j’aime beaucoup Keiichi Hara, je suis plus sensible à la plupart des films d’animation de Mamoru Hosoda: déjà d’une part, je trouve qu’ils bénéficient d’une animation absolument incroyable (depuis Les enfants loups Ame et Yuki , je trouve l’animation de ses films PARFAITE ), d’autre part, ils m’émeuvent beaucoup plus.

    Je trouve tout de même que Hosoda s’est assez bien renouvelé avec le sublime Belle dont, pour une fois, le thème n’était pas axé sur la famille, mais plutôt sur l’impact des réseaux sociaux sur la vie quotidienne (négatif comme positif) et où il dénonçait aussi un fléau bien réel. Nous l’avions vu en avant première au Grand Rex et le film nous fit passer un superbe moment ! 😀

    Après Hara, est un grand réalisateur et je n’ai pas encore vu tous ses films.

    Puisque l’on évoque Hayao Miyazaki, je n’ai pas eu le temps de faire mon compte rendu sur Japan Expo 2023 mais j’ai assisté à la conférence de Eisaku Inoue (le meilleur directeur d’animation de Saint Seiya/Les Chevaliers du Zodiaque après Shingo Araki et Michi Himeno): il avait dit de Shingo Araki que, dans la vie quotidienne, c’était un homme affable, gentil, tout à fait charmant et plein d’humour… Mais qu’au travail, en tant que character designer et artiste, il pouvait être absolument terrifiant, extrêmement exigeant et très colérique !

    D’un côté, Inoue disait que Araki lui a vraiment filé des sueurs froides, tant il était terrorisé à l’idée de de le décevoir ou de l’énerver, d’un autre côté, il était reconnaissant envers Araki de lui avoir permis de développer et perfectionner son talent…

    Pour Miyazaki, je tâcherai de lire au plus vite le livre de Stéphanie Chaptal qui a l’air extraordinaire et très informatif  ! 😀

     

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #539627

    La première bande annonce du nouveau film de Hayao Miyazaki le Garçon et le Héron: https://www.youtube.com/watch?v=-hXpjmiUCz0&t=18s

    Le film s’annonce vraiment grandiose ! 😀

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 3 semaines par Xanatos Xanatos.
    Veggie11
    Participant
    • Online
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #539766

    Prévisible, mais désormais officiel : Nippon Television rachète le Studio Ghibli – Brève | Catsuka

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #539768

    Prévisible en effet.

    Espérons que ce rachat permettra aux studios Ghibli de perdurer. Mais je pense en effet qu’il est primordial qu’ils produisent des séries animées télévisées et ne doivent pas se contenter de produire des long métrages. Ce n’est pas en sortant un film tous les dix ans qu’ils demeureront rentables.

    Après on en a parlé ailleurs mais je suis d’accord avec toi Veggie11: si feu Isao Takahata et Hayao Miyazaki n’avaient pas été aussi tyranniques avec leurs potentiels successeurs, l’avenir du studio aurait été assuré.

    Résultat des courses: Yoshifumi Kondo est mort, Mamoru Hosoda a quitté furieux Ghibli après le traitement que Takahata et Miyazaki lui ont infligé et Hiromasa Yobenayashi a lui aussi quitté Ghibli pour travailler au studio Ponoc…

     

20 sujets de 461 à 480 (sur un total de 483)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 1
veggie11
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 10
veggie11, Cyril, feanor-curufinwe, bub, Josephine Lemercier, dekamaster2, Xanatos, Lord-Yupa, Renjihiro, geoff34
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 168, Members: 48
Welcome to our newest member, Camyrose
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min