Personnalité de la semaine : Ayumi Hamasaki

0

Panique pour des millions de fans : Ayumi Hamasaki vient d’être hospitalisée ! Ayumi Qui ? demanderont les plus jeunes, pour qui AnimeLand dresse le portrait de la reine de la J-Pop.

Dire que sa carrière pharaonique se fonde sur un trauma d’enfance… Alors qu’elle n’a que trois ans, en 1981, la petite Ayumi surprend son père en train de préparer sa valise durant la nuit. Après avoir rassuré sa fille qui lui souhaite un bon voyage, il s’éclipse… et disparaît à jamais de sa vie. Longtemps élevée par sa grand-mère, elle devient mannequin enfant à l’âge de sept ans, afin d’aider sa mère qui gagne à peine de quoi les nourrir. Hélas, une fois la puberté terminée, Ayumi Hamasaki doit tirer une croix sur une carrière de modèle incompatible avec son mètre 57. Elle s’oriente alors vers la musique et sort un single dans le plus total anonymat, puis la comédie, avant de tout plaquer pour passer le plus clair de son temps à Shibuya, entre shopping la journée et karaoke le soir venu.

C’est là que Masato Matsûra, grand ponte de la société avex, repère la jeune fille de 17 ans. Il lui offre un contrat à condition qu’elle accepte de suivre des cours de chant à New York. Une fois de retour au Japon, la jeune femme devient la coqueluche d’un pays qui entre en crise et se reconnaît dans les paroles de ses chansons, qu’Ayumi écrit elle-même. En 1999, son premier album A song for xx s’écoule à 1,5 millions d’exemplaires, un succès que perpétuent ses albums suivants Loveppears (2,5 millions) et Duty (3 millions). Au final, ce seront dix albums qui obtiendront la pole position dans les charts, et, en ajoutant les singles, plus de 50 millions de disques vendus entre 1999 et 2010 ! Le tout agrémenté de concerts titanesques (plus de 3 heures), de clips à la production faramineuse et de partenariats avec des licences phare comme Inuyasha ou Dragon Ball – manque de bol, elle signera la chanson-thème du film Evolution.

Bien avant les influenceuse, Ayumi Hamasaki fait la pluie et le beau temps sur les tendances au Japon, aussitôt copiée par des millions d’adolescentes dès qu’elle change de coupe de cheveux, de faux ongles ou de jean. Mais 2009 marque le début de son déclin, quand elle annonce être atteinte de surdité à l’oreille gauche. De plus en plus boudée par les plateaux télé, ses singles peinent à décoller dans les ventes, atteignant seulement les quelques milliers d’unités écoulées. Heureusement, Ayumi peut toujours compter sur ses fans, qui lui réservent un accueil chaleureux au cours de ses tournées et sur les réseaux sociaux (1,3 million de followers sur Instagram comme sur Twitter). Ainsi, les messages de félicitations pleuvent à l’annonce-surprise en janvier 2020 de la naissance de son premier enfant. Suivis aujourd’hui d’encouragements pour la santé de l’artiste qui a dû être hospitalisée en urgence suite à un choc anaphylactique après un concert à Nagoya. En convalescence, Ayumi saura sans nul doute se relever de ce nouveau coup du sort, et revenir d’autant plus forte pour son public !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook