#TBT : Zetsuai 1989

0

Sortie il y a vingt-cinq ans, l’OAV Bronze Zetsuai 1989 est la dernière itération animée en date d’un mythe du yaoi. Retour sur un titre précurseur !

Partout dans la rue, on parle de lui, les filles nues se jettent sur lui durant ses concerts… Koji Nanjo, chanteur de rock à succès, considère sa gloire de manière désabusée, persuadé de sa futilité. La star de 16 ans est en quête d’un vrai amour, et pas d’une de ses fans qui oubliera son nom dès qu’il ne sera plus au sommet des ventes ! Sur un coup de tête, il fugue et se noie dans l’alcool jusqu’à se retrouver inconscient au milieu des poubelles, d’où l’extirpe Takuto Izumi, lycéen promis à une carrière de footballeur. Rapidement, Koji brûle d’un amour obsessionnel pour son sauveur… qui s’avère être son premier crush lors de leur première rencontre, six ans plus tôt ! Mais ces sentiments extrêmes rappellent à Takuto sa mère, qui a assassiné son père par passion…

Apparu dans les années 70, le shônen ai connait une mutation à l’orée des années 90 – une trentaine de magazines consacrés au yaoi verront le jour entre 1990 et 1995 ! Et Zetsuai 1989 est un titre révélateur de cette évolution. À l’origine, comme la majorité des productions de l’époque, il s’agit d’une parodie de Captain Tsubasa (d’où la passion de Takuto) publiée dans un fanzine. Un manque d’originalité qui fait qu’en passant dans le magazine Margaret, le manga s’essouffle. Deux ans plus tard, Minami Ozaki l’abandonne au bout de cinq tomes pour mieux le reprendre avec Bronze : Zetsuai since 1989, qui s’étalera en tout sur 14 tomes jusqu’en 2006. Il faut dire qu’à ses débuts, son manga est assez brouillon, avec une narration peu maîtrisée et des personnages au design uniforme (visage en triangle, longue chevelure, membres filiformes…) qui laissent les lectrices perplexes. Mais l’atmosphère unique de Zetsuai surpasse tous ses défauts, explorant les failles psychologiques de personnages plus déviants les uns que les autres et pourtant attachants en diable avec leurs fêlures.

Cette transition entre Zetsuai et Bronze s’accompagne d’une adaptation en OAV, produite chez Madhouse, avec des musiques de Kenji Kawai. Le studio récidive en 1994 avec Bronze : Catherxis, réalisée par Rintarô, excusez du peu ! Pourtant, c’est l’ultime OAV sortie le 4 décembre 1996 et dont on célèbre le 25e anniversaire que les fans ont avant tout retenue. Produite au studio I.G sous la direction d’Itsuro Kawasaki, elle reste dans le prolongement des deux adaptations précédentes, malgré le changement du staff technique, en conservant les mêmes comédiens de doublage. On a d’ailleurs longtemps cru qu’il s’agirait ad vitam du point d’orgue de la saga… jusqu’à 2011, année où Minami Ozaki a tenté de la relancer avec un nouveau manga Bronze: Zetsuai Gaidan Kaendan-Shō -Tenshi Kōtan- . Mais, en dix ans, seul un volume relié est sorti… à tel point qu’on finirait par penser que Zetsuai a connu le destin que redoutait son héros !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook