City Hunter animation

20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 85)

Posté dans : Anime & Animation

  • Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #515776

    Je te rejoins sur Amour, Destin et un Magnum 357 que je considère comme le meilleur de ces 4 films. Cela dit, mon préféré reste définitivement Secret Service, qui possède de plus une bonne vf réalisée avec la plupart des comédiens de la série dans une adaptation plus sérieuse que celle de la série. Même Maurice Sarfati est sérieux dedans, c’est dire ! 😀
    Si tu n’as pas encore vu ce film, tente le coup, c’est pour moi le meilleur film City Hunter existant. Quoique, je n’ai pas encore vu le dernier en date.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #515808

    Ah, je prends très bonne note de Secret Service, Feanor, merci !
    Et en effet, malgré ses qualités d’intrigue à tiroirs comme je le disais, Complot pour 1 million de dollars fait d’Emily une agent bien naïve, voyant en film son frère tué par une bombe téléguidée n’entrant absolument pas dans les méthodes de Ryô !! Bref, je suis d’accord sur le meilleur des 4 films.

    Quitte à abuser des spoils, Goodbye my Sweetheart est vraiment le pire du point de vue scénaristique, un gros WTF, et en plus je lui reproche d’avoir sous-exploité le théâtre Takarazuka exclusivement féminin, cet étonnant phénomène japonais, ainsi qu’Emi, star “masculine” qu’on ne voit même pas jouer dans une pièce !! Certes elle est adulée avec enthousiasme par ses fans dans le film, par Kaori en premier lieu, puis par Miki et même Falcon, qui contraint Ryô à accepter de la protéger. Un Ryô encore une fois gros beauf macho, écoeuré par le manque de “féminité” (comprenez seins-fesses) de la svelte Emi. Ce qui ne l’empêche pas puisqu’il l’héberge de tenter une intrusion dans la douche : du moment qu’il y a un sexe féminin… la classe, Ryô.
    Comme je l’ai signalé aussi, dans Bay City Wars il se comporte en sordide satyre de rues nocturnes ne cherchant qu’à sauter Luna contre son gré, allant jusqu’à combattre durement Falcon loyal à la protection de la fille, mais qu’il croit un violeur concurrent. Ceci pendant un loong passage du film. Evidemment, le seul but de cette partie du scénario n’est que de faire rire le spectateur. En 1990, ça le faisait. Mais maintenant, après Harvey Weinstein entre autres, ça le fait plus. Nous le savons, la mentalité des violeurs est exactement celle exprimée souvent par Ryô : “Elles sont toutes folles de moi !” DONC elles font semblant de fuir et sont en réalité tout à fait consentantes : je n’ai qu’à en rattraper et coincer une, il n’y a aucun problème moral !
    Combien de fois Ryô est-il sur ce mode ! On ne peut croire à une pure comédie de la part de l’amoureux secret de Kaori. La nécessité est plutôt narratologique : la série doit bien durer, et si Ryô et Kaori s’accordaient sexuellement, ils se mettraient en couple, se marieraient et auraient des enfants, fin de City Hunter à peine commencé ! Hojo a donc bien été obligé de fabriquer un Ryô qui ne brille certes pas par l’équilibre mental. A tort ou à raison, je pense que c’est ce qui vieillit le moins bien dans City Hunter. Philippe Lacheau ne s’y est pas trompé : grâce au parfum de Cupidon qui fait de lui un hilarant amoureux transi de Didier Bourdon, il a gommé l’agresseur sexuel en Ryô, c’était un coup de génie !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #516818

    City Hunter tome 1

     

    Joyeux Anniversaire City Hunter ! 😀

    Forever City Hunter

    En effet, c’est dans le numéro 13 du journal Shônen Jump que débuta la prépublication du célèbre chef d’oeuvre de Tsukasa Hôjô. 😀

    35 ans déjà, le temps passe vite.

     

    Pendant que j’y suis Yupa, j’ai éprouvé beaucoup de plaisir à lire tes critiques des films et du deuxième téléfilm de City Hunter. Je répondrai bientôt à tes passionnantes critiques. La prochaine fois que j’irai en Corse, j’irai récupérer mes DVDs des téléfilms City Hunter: Services Secrets ainsi que City Hunter: flash spécial !! La mort de Ryô Saeba que je te prêterai volontiers lorsqu’on se reverra. 😉

     

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #517291

    6 films/spéciaux de Nicky Larson/City Hunter sont disponible sur Netflix :
    – Complot pour 1 million de dollars (1990)
    – Bay City Wars (1990)
    – Services secrets (1996)
    – La Mort de City Hunter (1999)
    – Goodbye My Sweetheart (1997)
    – Amour, Destin et un Magnum 357 (1989)

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #517361

    Happy Birthday Ryô

    Joyeux Anniversaire à Ryô ! 🙂

    En effet, l’anniversaire de notre héros est le 26 mars. On ignore son année de naissance, étant donné qu’il n’avait que trois ans quand l’avion dans lequel il se trouvait avec ses parents s’était écrasé en Amérique du Sud et il en fut le seul survivant. Depuis ce temps, il ignorait son âge véritable.

    C’est Kaori qui lui a choisi cette date d’anniversaire pour lui faire plaisir. Et ce n’est pas un hasard si elle a opté pour cette date en particulier: le 26 mars, c’est le jour où ils se sont rencontrés la première fois tous les deux. 😉

    Ryô remercia Kaori pour son “cadeau”… en lui faisant un petit bisou. 😀

     

    Ryô fait un bisou à Kaori

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #517392

    Mauvaise nouvelle au sujet des trois premiers films d’animation et des téléfilms de City Hunter disponibles sur Netflix: le sous titrage de ces oeuvres n’a pas été réalisé par des professionnels, mais par une équipe de fansub ! 🙁

    Source: Christophe Lenain sur Facebook.

    Vraiment décevant de la part de Netflix.

    Décidément les films et le deuxième téléfilm de City Hunter ne sont pas gâtés: sur les DVDs, le sous titrage était une simple retranscription des dialogues du doublage français au lieu d’être une traduction fidèle de la version originale Japonaise, preuve d’une vraie fainéantise de la part de Dybex ! 🙁

    C’est d’autant plus rageant que l’image des films est splendide, bien meilleure et beaucoup plus nette que celle de mes DVDs !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #517441

    Kaori

    Je me livre à ce petit remontage de topic pour souhaiter un bon anniversaire à cette chère Kaori Makimura ! 😀

    Et oui, celle ci est né le 31 mars 1965 (dans le manga, dans la série animée, elle est née en 1967).

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #518018

    City Hunter Shinjuku Private Eyes

    Et voilà, ça y est: ma fiche de Nicky Larson Private Eyes (City Hunter Shinjuku Private Eyes ) a été publiée aujourd’hui sur Planète Jeunesse. 😀

    Un grand merci à Arachnée d’avoir accepté que je fasse une fiche sur ce formidable long métrage de City Hunter ! 😀 :

    http://www.planete-jeunesse.com/fiche-3203-city-hunter-nicky-larson-private-eyes.html

     

    C’est l’une des fiches que j’ai éprouvé le plus de plaisir à écrire pour le site, adulant au plus haut point City Hunter et ayant absolument adoré ce quatrième film d’animation cinématographique de la saga.  😀

    Je me suis efforcé en tout cas de la rendre la plus exhaustive et la plus informative possible. 😀

    Arachnee
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Arachnée le #518040

    Une superbe fiche que je suis heureux d’avoir pu lire en exclusivité, avant tout le monde ! :mrgreen:

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #518041

    Cela me fait en tout cas vraiment très plaisir que tu l’aies aimé Arachnée ! 😀

    Tiens au fait, je ne te l’avais pas demandé: qu’as tu pensé du doublage français du film ?

    Pour ma part, je l’ai trouvé vraiment excellent: on y retrouve les meilleures qualités de la VF de la série (nos personnages principaux parfaitement interprétés) sans ses tares (pas de censure, ni de “boulettes qui font bobo” ! ^^ ).

    Les noms francisés, je m’y suis fait finalement assez rapidement et je comprends la démarche du distributeur qui voulait toucher non seulement les fans purs et durs mais aussi les nostalgiques.

    En tout cas si Vincent Ropion est toujours aussi génial en Ryô, c’était aussi un vrai bonheur de réentendre Danièle Douet sur Kaori. Sa fameuse réplique “Et ma massue, tu l’as vu ma massue ???” me fait toujours autant rigoler ! 😆  Et elle est toujours formidable dans les moments sérieux et intimistes.

    Agnès Gribe m’a aussi épaté sur Saeko, elle a immédiatement retrouvé ses marques et sa voix est restée la même qu’à l’époque.

    Enfin, je trouve que Thierry Mercier double très bien Falcon.

    Et pour ce qui est de Philippe Lacheau, je l’ai trouvé très bon sur Christopher King/Shinji.

    Il faut dire aussi qu’il est un peu rodé à l’exercice du doublage, il a par exemple doublé l’un des personnages principaux du film d’animation Américain “Comme des Bêtes”.

    Et pour Audrey Sourdive, je ne la connaissais pas avant ce film, mais je l’ai trouvé très convaincante sur Iris/Ai. 🙂

     

    Arachnee
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Arachnée le #518042

    J’ai trouvé le doublage très réussi et les comédiens d’origine ont tout de suite retrouvé leurs marques. La voix de Geneviève Taillade a beaucoup vieilli mais je préfère ça à une nouvelle voix.
    Philippe Lacheau était très à l’aise et il a bien su adapter le timbre de sa voix suivant les scènes (je ne veux pas spoiler mais disons que Christopher passe d’un extrême à l’autre durant le film).
    Quant à Audrey Sourdive, je ne la connaissais pas non plus avant (on l’entendait bien sur le film de “Dragon Ball Super” mais ça ne m’avait pas marqué, ça devait être un petit rôle comparativement à “City Hunter : Private Eyes”) et j’ai trouvé sa prestation très très réussie.

    Bravo à Bruno Meyère et à l’ensemble des comédiens. 😀

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #518075

    Fiche excellente, très complète ! Bravo Xanatos !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #518076

    Merci énormément pour tes gentils compliments Yupa ! 😀

    Sinon, je rejoins ta critique élogieuse du doublage français du film Arachnée: l’ensemble des comédien(ne)s Français(es) livrent des prestations remarquables et irréprochables et l’adaptation française est rigoureuse et soignée. Je pense sincèrement que l’on peut dire que de tous les animés de City Hunter, c’est ce film qui a bénéficié du meilleur doublage d’entre tous. 🙂

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #518118

    Le Tableau Copié
    Ce n’est qu’un épisode de la série, pas un film, mais je l’ai revu sur la chaîne Mangas avec plaisir.
    Parfois, par rapport au harcèlement sexuel de rue, que nous jugeons écoeurant et vulgaire et que nos pères et grand-pères trouvaient bien innocent (sifflements, tapes sur les fesses…), Ryô nous semble tomber dans l’obsession salace la plus typique de ce comportement (heureusement, Hojo en est bien conscient et sait y faire). Combien de fois, comme dans cet épisode, on le voit au début vagabonder dans Shinjuku en se jetant sur toutes les jolies femmes pour les tripoter, soulever leurs jupes, tenter de les embrasser sur la bouche ? Il faut se souvenir qu’avant 1970, les femmes étaient de purs et simples objets sexuels : dans les James Bond, ennemies ou pas, elles couchent toutes avec joie avec 007, et Brigitte Bardot, Ursula Andress ou Jane Birkin passent nécessairement à la casserole dans les films, voire dans la vie pour décrocher le rôle. A première vue, Ryô semble un attardé de ce temps, mais Hojo corrige le tir aisément en montrant ces dames l’envoyer bouler, lui casser la figure, lui flanquer leur pied dans le ventre. Alors qu’une toute jeune fille vient de repousser son habituelle agression, deux sbires en costard essaient de la kidnapper (car elle vient de voler un tableau dans une exposition). Ryô, particulièrement répugnant, demande alors à la fille en échange de sa protection une partie intime. Elle accepte, et une fois les deux sbires en déroute consent même à tenir sa promesse tout de suite chez son sauveur ! Ryô exulte !! Il l’y amène, constate ravi l’absence de Kaori, place la fille près du lit et bondit en caleçon sur elle. Bien sûr le coup de marteau surgit, mais coup de théâtre aussi car la donzelle, étudiante en art, veut lui arracher le caleçon pour faire un croquis de toute cette belle anatomie. Kaori s’y joint ! Renversement de situation, le prétendu “étalon de Shinjuku”, effarouché, s’accroche à son caleçon ! Et finit par poser avec, très mal à l’aise, devenu simple objet pour les deux filles… Comme quoi le féminisme de Hojo n’est pas douteux.
    Après diverses péripéties, dont comme souvent celle où Ryô fait passer Kaori pour un garçon travesti, le tableau et sa copie sont arrachés au sinistre escroc qui voulait gruger le public et le marché. Ce tableau peint par son défunt père représente la jeune étudiante à six ans, assise sur une chaise avec une poupée. Quand Saeko notre superbe policière (qui manipule magistralement notre pseudo-étalon) récupère les deux tableaux, tout comme le spectateur à cause de leur dessin totalement identique elle n’arrive pas à distinguer le vrai du faux ! C’est alors que Ryô sort son magnum, tire et réduit en passoire la copie, car “dans le vrai tableau passe tout l’amour d’un père”. Il retrouve alors par cette sortie magnifique tout son prestige pour nous !

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #518119

    Que ce soit à l’époque du Club Dorothée ou maintenant, le comportement de Ryô ne m’a jamais choqué, et je pense que tous ceux qui ont grandi à cette époque ressentent en majorité la même chose que moi, et pas seulement les gars (ma soeur d’un an mon aînée pourrait vous en parler des heures). C’était bon enfant, sans la moindre arrière-pensée de misogynie ou de vision réductrice des femmes, Ryô était (est) par certains aspects un archétype de l’obsédé pervers qui, comme tu le soulignes Yupa ou Xanatos avant toi, finit toujours par être puni de son exubérance sexuelle d’une manière ou d’une autre, comme Kame Sennin, comme Happosai, comme Ataru Moroboshi, etc…
    Que ce soit il y a trente ans ou maintenant, personne ne tolère les pervers qui se baladent le sguègue à l’air ou pelotent des nanas. ^^

    La particularité de Ryô étant qu’il exagère son comportement d’obsédé parce que pour lui c’est un double jeu. On l’a également vu à maintes reprises draguer de la manière la plus galante possible et avoir un certain succès avec les femmes en ces occasions, ce qui renforçait plus encore l’aspect grossier et inapproprié de son comportement d’obsédé sexuel occasionnel.
    Ce faisant il cache, comme le découvre la jeune Sarah, un coeur d’or, une blessure et une tristesse profonde qui l’empêchent de se livrer totalement à Kaori. Et cette dernière, une des rares le connaissant parfaitement, sait qui il est réellement, sait que c’est un homme bon et droit. C’est en grattant la surface qu’on aime profondément ce personnage. Aujourd’hui encore, je revois des épisodes comme toi, et même en VF certains d’entre eux me tirent les larmes des yeux. La relation qui lie Ryô à Kaori est tout simplement merveilleuse et parfaite, ces deux-là se complètent tellement et se comprennent si bien qu’ils n’ont quasiment jamais besoin de s’exprimer par des mots.

    S’il y a bien quelque chose à retenir de City Hunter, c’est bel et bien ça et pas ces procés d’intentions et ces théories de “masculinité toxique” qu’on nous rabâche à toutes les sauces (la connerie et la malveillance ne sont pas inhérentes au sexe mais à l’humanité).
    Tout ça pour dire qu’il n’y a pas vraiment matière à changer notre regard sur le personnage de Ryô ou de vouloir justifier son comportement par rapport aux normes en vigueur, ceux qui veulent condamner cette série ou la japanime en général trouveront toujours les bonnes excuses pour le faire, quelle que soit l’époque. On l’accusait de violence il y a trente ans, on l’accuse de sexisme, de racisme, ou de transphobie, ou de grossophobie, ou d’autre -isme ou -phobie aujourd’hui. Nul besoin de rationnaliser, Yupa, tu prêches des convertis et ceux qui refusent de voir sont aveugles à toute explication, malheureusement (pour eux). ^^

    Le regard puritain d’aujourd’hui, en toute honnêteté, je m’en tamponne religieusement. La chaîne Disney+ censure la plupart de ses anciens films (en animation comme en prises de vue réelle) pour des motifs justement liés à cette pensée commune puritaine qui gangrène les esprits. Dieu merci, les gens commencent à s’en rendre compte et le rejet se fait de plus en plus sentir, même si on n’est pas encore sorti du tunnel. “Que l’obscurantisme retourne à l’obscurité”, pour reprendre les paroles du vidéaste Defakator (excellente chaîne youtube, jettez-y un oeil) ! ^^

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #518123

    Ah, belle formule, je la retiens Feanor : “Que l’obscurantisme retourne à l’obscurité !”
    Tout a fait d’accord avec toi. Le rouleau compresseur de la “sensitivity” nous guette (il serait stupide d’accuser seulement les Américains, nous avons tout un vocabulaire dogmatique équivalent). Le mérite de Hojo est en effet et en réalité de contrecarrer le puritanisme qui nous menace sous (faux) prétexte d’anti-sexisme. Si la chasse à toute nudité ou sensualité féminine “libère” la Femme, autant plébisciter la burqa et dès lors tout son contexte sur le rôle féminin !
    Ryô adore la beauté nue des jolies femmes, comme il est parfaitement naturel, mais plus il approche une de ses clientes, plus il la respecte et entre dans son âme, ce qui confère une vraie émotion, on dira même une noblesse, à beaucoup d’épisodes de la série.
    Sacré Ryô ! Je n’ai pas pu m’empêcher de sursauter à son odieux chantage dans le début du “Tableau Copié”, car il va rarement jusque là ! Mais Hojo comme je l’ai ajouté “sait y faire”: cela prépare la situation paradoxale hilarante qui suivra.
    Comme tu le signales Feanor, mais c’est rare, il arrive à Ryô de draguer avec classe et distance, en gentleman, au cours d’un récit, toutefois l’ouverture est plutôt dans le harcèlement direct, ce qui donne à la série tout son sel, son humour de renversement des codes dans un sens, puis dans l’autre. C’est une trouvaille narrative ! Car la cliente est certes menacée, pourchassée, affolée, mais Ryô sait que son problème est beaucoup moins terre-à-terre, plus vital, et dans les meilleurs épisodes il l’aide superbement à se dépasser elle-même.
    J’ai envie de détailler ici certains de ces épisodes, et si ça vous tente aussi ne vous gênez pas !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #518124

    Alors en fait mon cher Yupa, l’épisode dont tu parles… n’est pas tiré du manga !

    Le tableau copié est en fait une histoire créée spécifiquement pour la série animée, et, si ma mémoire ne me trompe pas, il s’agit de l’un des premiers épisodes de City Hunter 2.

    Il faut savoir en fait qu’environ 60% des histoires de la série d’animation sont composées d’intrigues inédites, seules 40% d’entre elles sont adaptées du manga original de Tsukasa Hôjô. Néanmoins, si certaines ne cassent pas des briques, d’autres sont réellement exceptionnelles et fantastiques comme le double épisode “chantage atomique” dans lequel Kaori a été enlevée par une organisation terroriste, hypnotisée et transformée en “leader” avec un commanditaire derrière les coulisses qui téléguidait ses moindres faits et gestes. Après avoir été grièvement blessé par sa partenaire qui ne l’avait pas tout de suite reconnu (elle lui a tirée dans la jambe), Ryô arrivera à la délivrer de l’emprise de son hypnose dont elle était victime en détruisant les boucles d’oreille qui la contrôlaient mentalement:

    Ceci donnera lieu à l’un des passages les plus émouvants et intenses de l’animé: Ryô n’étant pas sûr qu’ils puissent survivre tous les deux confesse son amour à Kaori… et l’embrasse !

    Un passage culte, magnifique et vraiment déchirant, et comme le souligne Feanor, plusieurs moments dramatiques n’ont rien perdu de leur force évocatrice et leur puissance émotionnelle en VF, grâce au talent respectif de Vincent Ropion l’interprète de notre héros et de Danièle Douet l’interprète de Kaori.

    D’ailleurs l’animé a aussi influencé Tsukasa Hôjô: par exemple le double épisode de la deuxième série Adieu l’ami nous faisons la connaissance de Robert Harrison, un nettoyeur Américain beau, intelligent, raffiné, talentueux, distingué… et aussi obsédé que Ryô !

    Robert Harrison

    Ce double épisode fut produit en 1989…

    Et bien en 1991, nous découvrons dans le manga de Tsukasa Hôjô, Mick Angel… qui lui aussi est un nettoyeur Américain très beau, intelligent, très fort, classe… et coureur de jupons également !

    mick angel

    Celui ci apparait dans le tome 32, l’un des tout derniers du manga où Hôjô était alors à l’apogée de son art.

    Point commun entre nos deux playboys Américains: ils en pincent tous les deux pour Kaori ! 😉

    Pour ce qui est du manga, Ryô et Kaori ont bien eu une cliente artiste peintre du nom de Ayako: celle ci est une jeune veuve de 19 ans, son époux quinquagénaire bien aimé étant mort le jour de leur mariage…

    Elle n’a jamais surmonté son deuil mais celle ci est visée par une organisation criminelle…

    Cependant, son mari était aussi le chef d’une bande de Yakuza très attaché aux cultures traditionnelles !

    Ryô a tenté plusieurs fois de la mater ou de faire plusieurs visites nocturnes, toutes ses tentatives se sont résultées par des échecs retentissants, non seulement grâce à Kaori mais aussi grâce aux nombreux hommes de main de Ayako qui ont tendu des pièges pour protéger la femme de leur chef. Elle fut si bien protégée qu’à AUCUN moment au cours de l’histoire celle ci n’a soupçonné la moindre once de perversité de son garde du corps !

    Pourtant un jour, Ryô et Ayako quitteront la résidence, au nez et à la barbe de Kaori et du gang. Ceux ci étaient partis vers un des lieux favoris de l’époux de Ayako, un superbe lac.

    Il s’agissait d’un endroit calme et paisible. A un moment donné Ryô voulait en profiter pour batifoler avec Ayako et essayer de la draguer… mais il s’est arrêté net quand il a vu à quel point celle ci était concentrée en peignant sa toile. Notre héros s’est rendu compte que la jeune femme communiquait avec son défunt mari via cette peinture qu’elle créait et qu’elle était en quelque sorte en communion avec la nature. Il la laissa donc tranquille et se reposa… Pas longtemps, percevant une aura meurtrière… Et il tâcha de neutraliser les bandits tentant de nuire à sa cliente, sans faire le moindre bruit ! 😉

    Encore une histoire où, malgré ses pitreries lubriques apparentes, Ryô est très respectueux de ses clientes ainsi que de leur sensibilité et se montre toujours compréhensif et emphatique…

    On peut penser aussi au film animé Private Eyes que nous sommes allé voir l’an dernier au ciné Yupa: Ryô et sa cliente Iris/Ai ont fait la tournée des bars, celle ci était complètement beurrée. Elle se réveilla le lendemain matin et crut avec horreur que celui ci avait profité du fait qu’elle n’était pas dans son état normal en couchant avec elle contre son gré…

    Que nenni ! Il téléphona à Kaori en lui disant que Iris se sentait mal, elle prit alors soin d’elle et continua ensuite seul la tournée des bars…

    Sinon, je vous rejoins tous les deux sur la pudibonderie et le puritanisme hypocrites et écoeurants touchant bon nombre de gens prétendument bien pensants, ne nous laissons pas embobiner par leurs paroles hypocrites.

    Il ne faut pas prendre les gens pour plus bêtes qu’ils ne sont. Je me souviens dans les années 80, je voyais les playmates de Cocoricocoboy des séquences coquines humoristiques qui émaillaient cette émission comique présentée par Stéphane Collaro ou encore j’étais (et je suis toujours) un énorme fan de Benny Hill

    Ce n’est pas pour autant que je suis devenu un obsédé sexuel à l’âge adulte après avoir ces émissions là étant gamin !

    Et pour rebondir sur les propos de Feanor, ma soeur a lu le manga de City Hunter, vu la série animée et plusieurs téléfilms et films de la saga, c’est une grande féministe, elle déteste les oeuvres phallocrates…

    Et bien elle adore City Hunter qu’elle trouve fantastique, hilarant et émouvant, et c’est une grande fan de Ryô Saeba qu’elle adore ! 😀

    Et elle n’a jamais trouvé l’oeuvre misogyne, elle adore tout autant Kaori, quant aux pitreries lubriques de Ryô, elles l’ont plus fait rire qu’autre chose et elle savait que la plupart du temps, celui ci jouait la comédie pour cacher sa tristesse et sa sensibilité…

     

     

     

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #518338

    Alors en fait mon cher Yupa, l’épisode dont tu parles… n’est pas tiré du manga !

    Le tableau copié est en fait une histoire créée spécifiquement pour la série animée, et, si ma mémoire ne me trompe pas, il s’agit de l’un des premiers épisodes de City Hunter 2.

    Il faut savoir en fait qu’environ 60% des histoires de la série d’animation sont composées d’intrigues inédites, seules 40% d’entre elles sont adaptées du manga original de Tsukasa Hôjô.

    Ah, j’ignorais, Xanatos ! Le fait est que j’ai vu au fil des rediffusions un grand nombre d’épisodes de la série animée, mais que cela m’a détourné (bien à tort je le reconnais) d’acheter les tomes du manga… Donc il me faut pour Le Tableau copié remercier Kenji Kodama, sans oublier les superbes dessins de Sachiko Kamimura.

    Parmi les épisodes les plus drôles, celui que j’ai revu récemment : Laurie.
    Dans une rue, cette jeune fille est débarrassée des assiduités d’un yakuza par Ryô (mais qui la débarrassera de celles de Ryô 🙂 ? ). Bien sûr il la colle de près, et à sa surprise elle accepte les privautés de notre étalon, attouchements, bisous volés, mais à chaque fois elle sort une tirelire (un cochon en céramique) et se fait payer ! Après plusieurs essais de séduction interrompus par la tirelire, notre étalon surexcité éclate : “Il n’y a pas que l’argent dans la vie !!!” Et elle répond : “Bien sûr que si ! Quoi d’autre ?” Ne pouvant oser la vraie réponse, Ryô s’avoue vaincu… Un vieux chef yakuza réunit son clan et décide d’envoyer quatre de ses plus beaux sbires pour éblouir Laurie. Le premier, habillé en bellâtre romantique, offre à Laurie un somptueux bouquet de roses, et s’effondre à sa réplique : “C’est idiot ! Je vais avoir du mal à les revendre.” Bien sûr les trois autres playboys échouent aussi. Ryô qui la suit est obligé de tirer un chariot plein de beignets pour aider la cupide à les vendre à la criée aux ménagères à leur balcon.
    Finalement le vieux chef yakuza, qui n’est autre que le père de Laurie, se prosterne devant Ryô car il est le seul qu’elle veut bien épouser vu tout l’argent qu’il lui a rapporté ! Fuite éperdue de notre héros !!

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #518399

    Ah oui le fameux épisode Laurie avec cette jeune fille cupide et avare qui réclamait toujours de l’argent à quiconque la touchait !

    Autant je trouvais l’épisode sympathique mais néanmoins anecdotique (et là encore, c’est une histoire spécifiquement écrit pour l’animé), cependant tu vas rire mon cher Yupa, mais je pense qu’il a du influencer Tsukasa Hôjô !

    En effet, dans les tomes 30 et 31 du manga original, Ryô fera la connaissance de Miyuki, une très belle “passeuse” dont le travail consiste de livrer à temps des objets qu’on lui confie ou d’amener des passagers à la destination qu’ils veulent.

    Seule exception: elle n’accepte JAMAIS de livrer de la drogue.

    Au même titre que Laurie, à chaque fois que Ryô a le malheur de toucher Miyuki, celle ci lui réclame de l’argent !

    Anecdote amusante et ce fut une première dans le manga: Kaori prévient sa cliente que Ryô, fidèle à ses mauvaises habitudes, lui fera une visite nocturne.

    Aucunement incommodée, la jeune femme sourit et déclare “la visite nocturne ne me déplairait pas, je serai contente de coucher avec Ryô !” ce qui désarçonna complètement Kaori ! O_O

    Cependant, Miyuki ajouta “Mais attention, si nous couchons ensemble, je ne vous paierai pas et vous travaillerez gratuitement pour moi !”

    Kaori anxieuse se demande “Non ? Il ne va pas courir le risque de satisfaire ses appétits sexuels au détriment de nos horaires ???” peu après, le visage d’obsédé qu’arborait Ryô laissait planer peu de doutes à ce sujet ! ^^

    Cependant et bien évidemment Kaori prépara des pièges et Ryô se retrouva bloqué dans une cage en verre pouvant voir Miyuki dormir mais sans pouvoir lui faire une visite nocturne !

    On apprit cependant plus tard pourquoi elle demande toujours des sommes astronomiques à ses clients: elle utilise ses bénéfices qu’elle verse à une association pour la désintoxication de victimes de la drogue.

    Ryô demande alors ce qui la poussa à faire cela, elle refusa d’en parler… Mais notre héros ajouta qu’au cours de la nuit où il ne put lui rendre de visite nocturne, il s’aperçut qu’elle poussa des cris horribles pendant son cauchemar, ce qui non seulement ôta toute pensée lubrique chez lui, mais il s’inquiéta sincèrement pour elle…

    Miyuki déclara alors que la drogue avait détruit sa famille: son père en consommait abusivement et est devenu un homme brutal et violent. Au cours d’une bagarre, il tua la mère de Miyuki, il était sur le point de violenter sa fille mais celle ci se défendit, le poussa dans les escaliers… et il mourut de sa chute en ayant la nuque brisée.

    Depuis ce jour maudit, elle voue une haine viscérale pour la drogue et fait tout pour combattre ce fléau. Cela galvanisa Ryô à continuer à aider leur cliente, et Kaori qui au début avait du mal à supporter Miyuki s’entendra beaucoup mieux avec elle, appréciant qu’elle travaille pour une noble cause. 🙂

     

    C’est une très belle histoire tour  à tour hilarante, grave, émouvante, passionnante et pleine d’action !

    Et fait très intéressant: non seulement Kaori parviendra à protéger Miyuki d’un redoutable cartel de trafiquants de drogue mais en plus elle neutralisera ce gang, sans l’aide de Ryô ! 🙂

    Ce dernier avait en effet vu sa mini Austin détruite par quelques membres de ce gang, c’est pour cela qu’il est arrivé (une fois n’est pas coutume) après la bataille.

    Il félicitera par ailleurs Kaori pour avoir été si compétente et efficace à protéger leur cliente ce qui touchera beaucoup cette dernière, flattée et émue par ses compliments. 🙂

    A noter que cette excellente histoire a été adaptée dans un épisode de City Hunter 91 la quatrième et dernière série animée de City Hunter.

    Miyuki et Ryô

    Ryô, Kaori et Miyuki

     

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #518449

    Et fait très intéressant: non seulement Kaori parviendra à protéger Miyuki d’un redoutable cartel de trafiquants de drogue mais en plus elle neutralisera ce gang, sans l’aide de Ryô ! 🙂

    Ce dernier avait en effet vu sa mini Austin détruite par quelques membres de ce gang, c’est pour cela qu’il est arrivé (une fois n’est pas coutume) après la bataille.

    Il félicitera par ailleurs Kaori pour avoir été si compétente et efficace à protéger leur cliente ce qui touchera beaucoup cette dernière, flattée et émue par ses compliments

    Episode “Laurie” en effet anecdotique, mais trop drôle sur la séquence du superbe bellâtre en costume et cape blanche qui lui offre ce somptueux bouquet de roses, et sa réplique “C’est idiot ! Je vais avoir du mal à les revendre !” J’étais mort de rire !
    Dans la série, nombre d’épisodes voient Kaori s’impliquer, voire prendre les choses en mains avec la bénédiction ou la fausse indifférence de Ryô, mais il s’avère qu’en fait il la suit et que c’est lui le vrai héros caché, qui sauve Kaori. On n’est pas tout à fait dans le féminisme donc ! mais il y aurait cet épisode Miyuki du manga.
    Je vais revenir sur un épisode de la série : Vacances au paradis, des plus sympathiques….

20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 85)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 6
Lord-Yupa, dekamaster2, Matthieu Pinon, Bruno, Cami-sama, feanor-curufinwe
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, Spydyy
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min