Dragon Quest – les Adaptations

20 sujets de 121 à 140 (sur un total de 146)

Posté dans : Anime & Animation

  • Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #534328

    Épisode 84.

    Alors que Dai, Léona et Gome se rendent à la Tour de l’Hégémonie où Vearn les attend, la princesse de Papnica se fait capturer par le coeur même du Vearn Palace, une entité créée par l’Empereur du Mal dans le but de permettre à son Palais de léviter se déplacer en utilisant son énergie magique. Depuis que le sort Minakator a été lancé, le coeur s’est retrouvé privé d’énergie magique, et ayant ressenti la force magique des plumes de Maître Avan, s’est attaqué à Léona. Quand Dai se trouve face au coeur, il rencontre Goroa, un démon-tambour dont la fonction est de maîtriser le coeur en lui imposant une forte gravité. Cependant, Dai ne parvient pas à franchir la barrière d’énergie dressée par le coeur, et Goroa finit par lui lancer ses ondes de gravité, clouant le petit héros au sol. Impuissant face à la souffrance de Léona, il assiste à un souvenir de son père, lors de la mort de sa mère. Un nouveau pouvoir s’éveille alors en lui.

    L’épisode est intégralement dédié à cette évolution inattendue de Dai, conséquence logique et franchement bien amenée d’évènements déroulés plus tôt dans la série. Et s’il fallait une preuve supplémentaire que dans Dai no Daibôken rien n’arrive par la grâce du sacro-saint “TGCM” comme c’est trop souvent le cas dans nombre de séries actuelles, on en profite pour aborder également le sujet du “mystère Gome”, le fidèle compagnon du héros qui a plus d’une fois sauvé la situation par le passé. Si le sujet est posé, la réponse sera donnée, avec ce Dragon Quest c’est assuré.

    Une fois de plus, un bien bel épisode, autant par sa technique que son écriture, le rythme est une fois de plus parfait, c’est beau, certaines poses vont donner de superbes gif, et l’émotion est là. Incontournable cette série, qu’on soit fan ou non de DraQue.

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #534508

    Épisode 85.

    Face au danger dans lequel se trouvaient Léona et Gome, Dai a déployé une nouvelle force en réveillant le signe atavique du Dragon transmis par son père lors de sa mort, donnant ainsi au petit héros deux signes du Dragon. Afin de détruire le coeur du Vearn Palace il parvient même à déclencher la plus terrible attaque de Baran, le DoruAura, qui pulvérise le sommet de la Tour de l’Hégémonie. Vearn en est pourtant sorti indemne, et il accueille Dai, son sceptre à la lumière maléfique déjà en main.
    Du côté de Larhalt, Pop et Maam, le combat contre Myst-Vearn bat son plein, mais l’éminence grise ne semble subir aucun dégât malgré les attaques répétées de ses adversaires.

    Sous les encouragements de Léona et avec l’aide des signes jumeaux du Dragon, Dai a débuté le combat contre le dernier boss et semble bien gérer la chose, passée l’hésitation du début. Le discours de Vearn sur l’expérience atavique des Chevaliers Dragon éclaircit autant certains points de la transmission du signe qu’il donne une idée de la crainte que ces êtres inspirent à l’Empereur du Mal, qui d’ailleurs précise bien qu’il a beau ne craindre personne dans les trois mondes, il se doit d’être extrêmement prudent face à ces deux signes du Dragon.
    C’est une donnée importante du personnage, il ne fera aucun cadeau à son adversaire et a bien retenu la leçon de leur premier combat. Pas de tour de chauffe, il frappe pour tuer.

    L’épisode n’a pas le meilleur chara-design, surtout lors des scènes hors Dai contre Vearn, mais la mise en scène de ce début de combat rattrape le coup, en particulier lors du Calamity Wall. Et la BO, lorsque Vearn fait son apparition ou lorsque Dai fait face au Calamity Wall, participe beaucoup à l’ambiance épique de ce duel.

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #534613

    Épisode 86.

    Dai fait jeu égal avec Vearn, et l’Empereur du Mal semble en être parfaitement conscient et va même jusqu’à reconnaître sa force. Il lui propose même de se joindre à l’Armée du Mal.
    Du côté d’Avan, le combat contre Kill-Vearn approche de son dénouement. Il annonce à son adversaire qu’à force de tendre des pièges pour tuer ses proies il a perdu en efficacité dans des duels. Le Dieu de la Mort admet volontiers la chose, car pour lui rien ne surpasse le plaisir de voir son ennemi se débattre comme un insecte dans une toile d’araignée. Alors qu’Avan s’apprête à lancer un Avan Strash, son épée se brise. Le Grand Héros est tombé dans la toile du Dieu de la Mort.

    La proposition de Vearn à Dai est clairement une référence au premier DraQue dans lequel Lordragon propose la même chose au héros. Mais au-delà du simple clin d’œil, cette scène est remarquable en elle-même par la façon dont elle décrit aussi bien les motivations et le caractère de Vearn que ceux de Dai.
    C’est un passage du manga que je cite volontiers parmi mes préférés de l’oeuvre de Koji Inada et Riku Sanjo, parce qu’en partant d’un concept vieux comme le monde dans le milieu des Shônen (ladite proposition du vilain au héros de rejoindre son camp), les gars proposent une scène d’une grande finesse dans son écriture, dans laquelle le héros ouvre pour la première fois ses pensées profondes, et ce face à son plus grand adversaire, et fait montre d’une lucidité effrayante et poignante qui dépasse le simple appel de l’aventure et d’héroïsme qui le motivait au début, le genre de moment qu’on ne peut absolument pas voir venir et une réflexion qu’on ne s’attendait absolument pas à entendre dans un Shônen d’aventure.
    Une réaction de Dai qui montre à quel point il est devenu mature depuis le début de l’histoire, et qui permet de mesurer l’ampleur des grands chamboulements qu’il a vécus depuis le combat contre Hadlar sur Dermline.

    Vearn n’est pas en reste non plus. Si la série nous a clairement déjà montré à quel point l’Empereur du Mal était subtil et intelligent, cet épisode nous dévoile également son pragmatisme et le respect véritable qu’il ressent à l’égard des guerriers comme Baran ou Hadlar. Il ne prend absolument pas Dai de haut lorsqu’il découvre le fond de sa pensée et qu’il ne s’agit aucunement de chimères sur l’héroïsme. Le duel entre ces deux hommes ne se résoudra pas uniquement par la force, ce sera aussi un conflit verbal, et le cerveau ne sera pas posé dans ce combat éprouvant. Il ne s’agira pas de décider qui a raison, mais de savoir qui a la plus grande force d’âme. Oui, il y aura d’autres passages tout aussi anthologiques, voire plus, par la suite.

    Le reste de l’épisode n’est pas mal non plus, que ce soit le combat contre Kill-Vearn ou celui contre Myst-Vearn qui met en avant Hym dans son nouveau rôle de membre du Commando Bestial de Chiu, mais en terme de puissance émotionnelle, le discours de Dai sur l’Humanité fait un effet d’un tout autre niveau.

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #534738

    Épisode 87.

    Le combat de Hym contre Myst-Vearn tourne vite en faveur du Pion de la Garde de Hadlar grâce à l’utilisation de son aura de lumière. De son côté Dai hésite, lui aussi domine Vearn, mais celui-ci reste confiant et inébranlable, ce qui perturbe le petit héros.

    La réalisation est en petite forme cette semaine, même si certaines scènes se démarquent un peu, comme le double assaut de Vearn. Cela dit, on sent bien que quelque chose se prépare et que Vearn et son éminence grise gardent un atout qui risque de changer la donne, et l’ambiance donne le ton.
    Seulement la tactique qu’utilise Dai pour porter un coup décisif en fin d’épisode est vraiment trop précipitée et brouillonne pour avoir le même impact que dans le manga, c’est dommage.

    À suivre.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #534864

    Épisode 88.

    Le double DoruAura de Dai a visiblement bien atteint Vearn. L’Empereur du Mal n’a toujours pas refait surface et semble même avoir disparu. Du côté du White Garden, Myst-Vearn est également en mauvais état après son combat contre Hym. Après avoir sans succès cherché à communiquer télépathiquement avec Vearn pour lui demander l’autorisation de retirer sa houppelande, il décide finalement de le faire de sa propre initiative et déclare être, sous cette apparence, plus fort que Vearn lui-même.

    Myst-Vearn à pleine puissance, c’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur le personnage. Rien que de savoir qu’il dépasse Vearn en force pure, ça fait son effet, mais la démonstration qu’il donne ici est plus que convaincante. Voir Hym et Larhalt se faire à ce point malmener par de simples gestes de la main…
    Cet épisode apportera certainement beaucoup de spéculations quant à sa véritable identité, ce qui est sûr c’est que la révélation de celle-ci amènera à un moment 100% Dragon Quest.

    En attendant, c’est un combat tout simplement dantesque qui commence, et digne d’une fin de série.

    À suivre.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #534883

    Épisode 89.

    Même face à deux guerriers de la trempe de Hym et Larhalt, Myst-Vearn, le visage dévoilé, ne subit aucun dégât et ridiculise ses adversaires sans la moindre difficulté. Il semble alors que le meilleur moyen de le vaincre se situe dans l’incantation ultime de Pop, le Medoroa, mais comment parvenir à prendre de surprise l’éminence grise ? Brokeena, le maître de Maam, a compris quel est le secret de leur ennemi, et il se lance à son tour dans le combat pour permettre au jeune Archimage de lancer son sort au bon moment.

    La participation épique de Brokeena en mode Ultra Instinct au combat est déjà un excellent argument pour apprécier l’épisode en soi, mais en y ajoutant le flash-back du temps où le Maître en Arts Martiaux de Maam accompagnait Matoriv et Avan dans leur lutte contre Hadlar (montrant au passage l’origine du Medoroa et expliquant le mystère du corps invulnérable de Myst-Vearn) et la scène de sur-motivation de Pop qui assume son rôle et exprime son plus grand respect pour leurs aînés, le tout avec une mise en scène qui sait les mettre en valeur, et enfin ce final qui vous laisse bouche bée, on se retrouve sur le cul à la fin de l’épisode.

    Que dire de plus, Dai no Daibôken est un modèle de narration, rien n’est laissé au hasard, c’est grandiose.

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #534911

    Épisode 90.

    Brokeena a retrouvé un second souffle et tient magistralement tête au surpuissant Myst-Vearn, même si ce n’est que pour une poignée de secondes, le temps que Pop puisse lancer son Medoroa et pulvériser l’éminence grise de Vearn. Cependant, malgré la réussite du plan et l’ingéniosité de l’Archimage, Myst-Vearn parvient à dévier l’attaque magique et la renvoie même vers Pop et Brokeena. Comble du malheur, Kill-Vearn est de retour et annonce la mort d’Avan. L’équipe restante cède alors au désespoir. De leur côté, Myst-Vearn et Kill-Vearn se remémorent leur rencontre.

    Beaucoup de révélations et de coups de théâtre dans cet épisode !
    Premièrement, la mort de Pop met parfaitement en lumière la place prépondérante qu’avait prise le Magicien dans l’équipe, un fait noté des dizaines d’épisodes auparavant par Kill-Vearn et que Myst-Vearn rappelle ici. Dès le moment où ce dernier est annihilé avec Brokeena, tous ses compagnons baissent les bras et abandonnent tout espoir de vaincre. Il n’était pas le parangon du courage pour rien. De plus, sa disparition soudaine est aussi choquante pour ses amis que pour le spectateur, et même difficile à croire et à accepter. Preuve de la place de premier ordre qu’il avait fini par occuper et de son incroyable évolution dans la série.
    Ensuite, les réflexions de Hyunckel sur l’identité de Myst-Vearn commencent à lever le voile sur l’origine du personnage et son lien très étroit avec Vearn, et la discussion entre l’Éminence Grise et le Dieu de la Mort en rajoute une couche en livrant d’importantes informations à la fois sur Kill et sur Myst. Le prochain épisode promet même de tout révéler sur ce dernier.
    Enfin, l’ultime retournement de situation occupe la seconde partie de l’épisode, c’est épique, brutal et sauvage à souhait, et même pas censuré, et le final laisse entrevoir autant d’espoir que de mauvais augure. Dernière ligne droite, dernière longue et épique ligne droite !

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #534936

    Épisode 91.

    Avan est parvenu à découvrir le secret du corps de Myst-Vearn, ce dernier est en fait un être composé d’aura des ténèbres ayant pris possession du véritable corps de Vearn lorsque celui-ci a séparé son être en deux entités, l’une possédant son savoir et sa puissance magique, l’autre sa jeunesse et sa force physique, afin d’obtenir la vie éternelle en gelant dans le temps son corps jeune. Mais Vearn annonce à Myst qu’il a sous-estimé Dai et qu’il est désormais temps de reprendre son corps. Lorsque Myst se retrouve dénué du corps de son maître, il décide de prendre possession d’un des héros lui faisant face.

    Le premier épisode de l’ultime ligne droite de Dai no Daibôken frappe fort, autant au niveau scénaristique que technique. Les scènes de combat font preuve d’un dynamisme et d’une mise en scène remarquables.
    Évidemment les révélations ne sont pas en reste et, dans la tradition des Dragon Quest, le dernier boss a pris sa dernière forme et passe à la vitesse supérieure. On pensait maîtriser le bonhomme et PAF, il nous la joue Freezer !
    En parlant de DBZ, heureuse surprise que d’entendre la véritable voix de Myst incarnée par l’éternel Norio Wakamoto (Cell dans DBZ), du moins c’est sa voix inimitable que j’ai cru reconnaître !

    À suivre.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #535050

    Erratum :
    La semaine dernière, sans grande conviction, j’ai cru reconnaître la voix de Norio Wakamoto dans le rôle de Myst, mais il s’agit en fait de Toshio Furukawa, la voix de Piccolo dans Dragon Ball. Il faut dire que la façon dont elle résonne dans l’épisode la rapprochait grandement de celle du seiyû de Cell !

    Épisode 92.

    Myst a rendu à l’Empereur Vearn son corps d’origine afin que celui-ci combatte Dai en possession de toute sa puissance, tandis qu’il s’est accaparé le corps de Maam pour affronter les alliés du petit héros. Cependant, son véritable objectif était de s’emparer du corps de Hyunckel.
    De son côté, Dai doit mener l’ultime combat contre son adversaire dont l’apparence véritable lui semble aussi imposante qu’implacable.

    Donc le combat final débute et comme on pouvait s’en douter, Dai est en difficulté face à son adversaire, mais bon, on va pas affronter le dernier boss d’un DraQue avec juste son héros (hormis dans le premier opus). Cela dit, le petit héros a une certaine marge de manœuvre pour le suspens, puisqu’il n’a pas encore utilisé ses signes du dragon ! Mais seront-ils suffisants face à la redoutable Garde Démoniaque du Ciel et de la Terre de Vearn ?

    D’ailleurs, cette technique du Tenchimato de Vearn est une référence astucieuse aux RPG Dragon Quest (et plus généralement à la plupart des RPG japonais) dans lesquels le dernier boss lance systématiquement deux ou trois attaques par tour. Très souvent des coups redoutables qui font bien rager et vous forcent à concentrer vos efforts dans les tours suivants sur les sorts de soin et de protection de l’équipe, un schéma là encore bien retranscrit dans cet épisode lorsque Larhalt et le reste des héros déclarent vouloir servir au moins de bouclier à Dai.

    Le reste de l’épisode propose quelques séquences calmes avant le combat contre Vearn, passant de l’émotion à la petite comédie, histoire de laisser respirer le récit de fort belle manière. Je vais pas le cacher, la petite scène entre Hyunckel et Avan, qui ne dure que quelques secondes, m’a tout particulièrement ému, bouclant parfaitement l’arc de notre guerrier torturé. Un des meilleurs moments de la série. T____T

    À noter la présence dans le générique de nouvelles images mettant en scène Vearn combattant les héros réunis qui ne durent que quelques instants, mais la mise en scène fait un excellent taf, et c’est exactement ce qui manquait à ce superbe générique pour la dernière ligne droite de la série.

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #535141

    Épisode 93.

    Vearn a mis à terre Dai en l’espace de trois mouvements malgré son GigaStrash qui a à peine affecté l’Empereur du Mal.
    Il dirige ensuite son attention envers Léona et décide de la faire sienne. La résistance et l’impertinence de cette dernière énerve Vearn, mais elle parvient à prouver qu’il n’est pas invincible et peut être blessé afin de remotiver le petit héros. Seulement, d’un seul regard de son troisième oeil, il réduit la princesse à l’état de perle rouge, la condamnant à observer le combat sans rien pouvoir faire.

    La première partie de l’épisode installe une tension terrible, avec Dai incapable de se relever et Léona impuissante face à Vearn, nous faisant espérer l’arrivée du reste du groupe des héros. La suite n’est pas tellement plus réjouissante, mais on commence tout de même à voir poindre un léger soupçon d’espoir à travers le personnage d’Avan et certain de ses disciples qui lui rappelle son passé de héros et nous permet de mesurer toute l’ampleur de l’évolution du personnage en question.

    On va encore faire une analogie avec les jeux DraQue, mais elle est de rigueur, ces sentiments d’incertitude et d’impuissance face à un adversaire surpuissant, c’est exactement ce qu’on ressent au début et plus encore pendant le combat contre le dernier boss de chaque jeu de la licence. Est-ce qu’on a suffisamment gagné en niveau pour affronter pareil adversaire, ou est-ce qu’on aurait dû continuer à s’entraîner pour devenir plus fort ? De toute façon c’est trop tard, il faut tenir le coup et, comme ce personnage ici, observer froidement pour analyser la faille dans les attaques du boss et pouvoir contre-attaquer au bon moment.

    Les frissons. Devant l’évolution des perso. Devant la pression et l’importance des enjeux. Devant la sincérité de l’adaptation et la retranscription des sensations procurées par un DraQue.

    À suivre.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #535254

    Épisode 94.

    À son tour Avan a été transformé en Iris et réduit à l’impuissance, ne laissant plus que Hym, Larhalt, Pop et Dai face à l’Empereur du Mal, bien heureux d’avoir mis à l’écart l’ancien héros des Hommes.
    Mais l’utilisation répétée par Vearn de son arcane majeur, le TenChiMaTo, révèle à Pop l’existence d’une faille possible dans sa garde qu’il espère exploiter afin de permettre à Dai de lui porter un coup décisif. Il demande alors à Larhalt et Hym de lui confier leur vie.

    Techniquement l’épisode de cette semaine n’est pas fou fou, beaucoup de plans fixes et rapprochés, et une mise en scène minimaliste, mais personnellement je suis toujours client des épisodes qui passent leur temps à t’expliquer la stratégie qui va se mettre en place ainsi que les risques encourus. Ajouté à cela le fait que le perso le plus sous-estimé dans la série soit celui qui impressionne l’ultime boss et qui reste encore debout jusqu’au bout, celui qui parvient à renverser la donne et pousser son adversaire dans ses derniers retranchements, ça compense largement les défauts techniques. Il y a une poussée d’adrénaline qui se créée forcément lors de la dernière scène !

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #535384

    Épisode 95.

    La stratégie de Pop a atteint son but, laisser une ouverture à Dai pour qu’il puisse porter un coup décisif à Vearn. Ce dernier est directement touché et le petit héros ne relâche pas son étreinte. Mais l’Empereur du Mal sort un ultime atout.

    L’épisode débute en plein milieu d’une action décisive de Pop entamée à la fin de l’épisode précédent, et sans contextualisation c’est assez frustrant et brutal. Un résumé avant le titre aurait pas été du luxe.
    Mais passé ce léger souci, on passe d’un pic à l’autre en l’espace d’une vingtaine de minutes sans que ça paraisse le moins du monde précipité ou incohérent. De l’action héroïque et un sentiment de victoire proche suivis par un contre imprévu et imparable, et l’impression d’impuissance. Les adversaires de chaque côté font preuve de finesse non seulement dans leur stratégie mais aussi dans leur logique. Vearn prouve une fois de plus qu’il n’est pas un bourrin sans réflexion et que le plan qu’il a mis en place pour apporter la lumière à son monde a été mûrement réfléchi, que chaque action qu’il a effectuée jusqu’ici avait un but précis qu’il a fini par atteindre.

    On passe du “woaow c’est génial” au “comment qu’y vont faire ?”, et pire, Vearn fait une fois de plus preuve d’une finesse d’esprit implacable quand il parvient à paralyser et réduire Dai à l’impuissance par la seule force de son éloquence et de sa logique. Le coup fatal.
    Vearn n’est définitivement pas un bourrin et il mérite amplement sa place parmi les méchants les plus charismatiques de l’univers de la bande dessinée et de l’animation.

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #535466

    Épisode 96.

    Acculé, Vearn a sorti son dernier atout et la Terre semble destinée à la destruction une fois ses “Pillars of Vearn” activés. Dans dix minutes, les six piliers chargés de Coeurs des Ténèbres disséminés à divers endroits vont exploser et ainsi apporter le soleil au monde des ténèbres. Dai est abattu, incapable de réagir face à l’imminence de la fin du monde. De son côté, Pop ne sait pas quoi faire, lorsqu’il entend une voix lui disant de ne pas abandonner.

    C’est là, exactement là dans cet épisode que se situe mon passage préféré de toute la série, la scène qui m’a donné la chair de poule, le monologue de Pop. Tellement bien amené, sorti au meilleur moment, et aussi simple qu’efficace. Et c’est un sujet qui ne sort pas de nulle part, il découle de la réflexion de Pop après avoir entendu Vearn discuter avec son rival du monde des ténèbres (au passage on nous révèle l’air de rien l’origine de Kill-Vearn) sur leur pari et leur antagonisme avec le Monde Céleste. “Combien de temps vivent des êtres presque divins comme les Chevaliers Dragon ou Vearn ? Pourquoi les humains ont une espérance de vie aussi faible en comparaison ?”

    Bref, ce qui en ressort est une réplique qui peut sembler a priori banale dans un shônen, mais jamais elle n’aura été aussi bien travaillée et amenée, et par le meilleur personnage possible, parce qu’on connaît le parcours de Pop, on sait son évolution, on sait que ce qu’il dit là a certainement été le moteur de tous ses combats, autant physiques qu’intérieurs. C’est pour ça que ça fonctionne autant, parce que c’est lui qui le dit, parce qu’on a vécu tous les obstacles qu’il a affrontés tout au long de cette aventure. Ses paroles sont soutenues par son passif, elles ont un poids considérable et ne sont pas lancées à la légère, comme une simple bravade irréfléchie. Il les dit alors que l’apocalypse est proche, ce ne sont pas des provocations avant un combat ou des répliques de héros de Sentai. C’est naturel, c’est le meilleur résumé que vous trouverez si vous cherchez une description précise de Pop le DaiMadoshi.
    Et c’est de plus une très belle philosophie de vie.

    Et Ryûsei Nakao, la voix de Freezer dans DBZ et DBS, fait un caméo dans le rôle du rival de Vearn. :wuv:

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #535557

    Épisode 97.

    “Attention chérie, ça va spoiler !”

    Revigoré par le discours de Pop, Dai se relève. Espérant “désactiver” les Pillars of Vearn avant leur explosion, ils doivent d’abord vaincre l’Empereur du Mal pour pouvoir quitter le Vearn Palace, protégé par un bouclier d’énergie créé par ce dernier.
    Pendant le combat un miracle se produit, les Iris emprisonnant les alliés de Dai et Pop se meuvent et attaquent eux aussi leur ennemi. Effrayé par ce phénomène, Vearn découvre la source de ce miracle : les héros possèdent un artefact divin capable d’exaucer les souhaits, la Larme Divine, qui n’est autre que Gome.

    Un autre mystère de la série vient d’être révèlé, l’origine du Golden Metal Slime Gome. Si on pouvait se douter qu’en raison du caractère unique et mystique de Gome on aurait à un moment ou un autre droit à une explication de ses étranges capacités, il était en revanche difficile de prévoir qu’un être aussi simple, et dont la fonction est principalement celle d’une mascotte, serait la source de l’un des épisodes les plus poignants de la série ! J’en ai déjà trop dit, l’ambiance, la musique, la mise en scène et l’animation font marcher le truc à fond les ballons, c’est difficile de ne pas être investi et de ne rien ressentir lors du dialogue final entre Dai et Gome.

    À cela s’ajoute une scène de toute beauté, mettant en avant les prouesses du DaiMadoshi Pop face à rien moins que le Kaizer Phoenix de Vearn et qui laisse ce dernier complètement ébaubi. Et Pop de s’étonner lui-même : “serais-je finalement un génie ?”
    “Tu l’as toujours été, Pop”, lui rétorque Dai. Tout est dit.
    Moi j’ajouterai que cette série a toujours fait preuve d’intelligence et de génie.

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #535649

    Épisode 98.

    Le dernier voeu de Dai a été exaucé par Gome, lui permettant de faire passer son message au monde entier. Les Coeurs Noirs des Pillars of Vearn sont ainsi presque tous rendus inopérants, à l’exception de celui des terres glacées d’Ozarm, protégé par un monstre afin d’empêcher le Coeur Noir de geler.

    Dernière ligne droite, que ce soit pour le héros comme pour le grand méchant, c’est le moment de jouer leur dernier atout. Ici c’est avec Dai que ça commence, et fort ! Et le prochain épisode va faire péter des braguettes, c’est certifié.
    Bref, j’ai pas grand-chose à dire, tout est classe, suspens, tension, retournement de situation, émotion. Tout y est.
    La réalisation se lâche encore et livre quelques plans vraiment pas dégueu, et l’aguiche du prochain épisode promet encore plus ! *____*

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #535753

    Épisode 99.

    Les Pillars of Vearn ont été désactivés à temps, mais les réjouissances sont de courte durée lorsque Vearn explique aux héros qu’il finira de toute façon par obtenir ce qu’il veut, même si cela doit lui prendre encore des siècles, le temps n’ayant que peu de prise sur lui. Il ne lui reste donc plus qu’à se débarrasser d’eux et rentrer chez lui. Dai décide alors de réunir les signes jumeaux du Dragon sur son front afin de débloquer le pouvoir héréditaire des Chevalier Dragon, le Draconien.
    Jetés aux oubliettes du Vearn Palace, les alliés de Dai doivent de leur côté tout tenter pour détruire cette prison de chair qui absorbe toute magie avant qu’ils ne s’écrasent au sol.

    Avant-dernier épisode de la série, et malgré une animation et une OST aux petits oignons c’est avant tout la force émotionnelle qui se dégage de cet épisode qui marque. Et c’est d’abord aux formidables performances des seiyû qu’on le doit, en particulier à Atsumi Tanezaki et Takehito Koyasu, les voix de Dai et Vearn. Les comédiens se pètent les cordes vocales pour notre plus grand plaisir, respect.

    Et évidemment le combat et les ultimes rebondissements qu’il contient (du genre “quand y en a plus y en a encore”) apportent une nouvelle dimension à ce duel. Alors qu’on nage en plein choc des titans, aux proportions DBZ-esques, le scénario n’oublie pas pour autant de se développer encore par petites touches, rappelant les ambitions démesurées et presque inavouables de Vearn, son obsession à atteindre le statut divin, quitte à devenir une bête dans le procédé. Un rêve inachevé qu’il a touché uniquement par procuration en créant le Kigan-Jô (la forteresse de RocheDémon), mais qui devient maintenant son unique porte de sortie, et paradoxalement une prison aussi, pour espérer vaincre Dai.

    Tout se regroupe et c’est un plaisir de constater que Riku Sanjô n’a rien laissé au hasard et parvient toujours à justifier les choix graphiques de Koji Inada tout en jouant avec les excès du style Shônen.
    La semaine prochaine c’est le centième et dernier épisode qui sera diffusé, mettant un terme à une série que les fans ont espéré voir le jour pendant plus de vingt ans. Un manga d’une telle qualité ne demandait pas moins pour son adaptation. Il y a eu des sacrifices (censure, première partie trop survolée par moments), mais ça valait tout de même le coup d’attendre.

    À suivre !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #535785

    Dragon Quest film

    Nouvelle fiche de Arachnée consacrée au film d’animation Dragon Quest qui servit en quelque sorte de pilote à la première série télévisée ! C’est aussi une fiche historique car c’est la toute première dont traite le site axée sur une oeuvre jamais sortie en France !

    http://www.planete-jeunesse.com/fiche-3374-dragon-quest-dai-no-daiboken-film.html

    Coïncidence stupéfiante: Arachnée l’a publié pile poil pour le 31e anniversaire de la première diffusion du premier épisode de la série TV originale de Dragon Quest ! 😀

    Sinon, concernant l’adaptation animée télévisée actuelle, après la diffusion du 100e et dernier épisode prévu samedi prochain, je prévois de donner mon avis global sur celle-ci. 🙂

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #535828

    Dragon Quest film 2

    Nouvelle fiche de Arachnée pour Planète Jeunesse consacrée au deuxième film d’animation cinématographique de Dragon Quest axé sur l’épopée de Dai et narrant une histoire inédite par rapport au manga original !

    http://www.planete-jeunesse.com/fiche-3376-dragon-quest-dai-no-daiboken-tachiagare-aban-no-shito.html

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #535859

    Dragon Quest film 3

    Nouvelle fiche de Arachnée pour Planète Jeunesse dédiée cette fois-ci au troisième et dernier film d’animation cinématographique de Dragon Quest axé sur la quête de Dai:

    http://www.planete-jeunesse.com/fiche-3377-dragon-quest-dai-no-daiboken-buchiyabure-shinsei-roku-daishogun.html

    C’est en tout cas dommage que ces trois moyens métrages ne soient jamais sortis officiellement en France…

    Merci en tout cas à Arachnée de les mettre en lumière ! 😀

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #535861

    Ca y est, c’est fini. Ca laisse donc du monde à la Toei pour une nouvelle série : un retour de Dragon ball super (ce n’est pas une obligation…) ?

    Malgré une censure regrettable de l’humour grivois (pauvre Matorif) et 2-3 changements plus ou moins réussis et justifiables (je regrette la disparition des 2 monstres qui se ralliaient à Chu lors du combat sous le palace de Vearn, même si on les voit à la toute fin de ce dernier épisode ; les modifications du premier épisode ne m’ont en revanche pas dérangé), cette adaptation a vraiment été une réussite, globalement fidèle au manga et qui, contrairement à l’adaptation animée des années 90, a surtout eu le mérite d’aller jusqu’au bout.

    Fidèle au manga, elle a donc ses défauts (trop de résurrections et de ralliements des méchants aux héros) mais surtout ses qualités, avec de nombreux moments touchants, des personnages charismatiques et parfois complexes, capables d’évoluer au fil des épisodes, des plans machiavéliques du méchant principal, des retournements de situation (crédibles dans la plupart des cas) et des combats intenses. J’ai donc suivi le dessin animé avec beaucoup de plaisir. Je regrette juste que l’adaptation animée n’ait pas rajoutée ne serait-ce que quelques dizaines de secondes à la fin de ce dernier épisode : j’aurais beaucoup aimé assister au retour de Daï.

20 sujets de 121 à 140 (sur un total de 146)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 10
veggie11, Cyril, feanor-curufinwe, bub, Josephine Lemercier, dekamaster2, Xanatos, Lord-Yupa, Renjihiro, geoff34
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 168, Members: 48
Welcome to our newest member, Camyrose
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min