Billy Bat, Monster, et coetera Urasawa

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 49)

Posté dans : Manga & BD

  • Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #289492

    Citation (feanor curufinwe @ 01/01/2013 15:57)
    Mais je comprends ta réticence, du coup, alors disons qu'on peut au moins utiliser ce topic de Bub pour parler de Pluto !

    Oh bah vous pouvez aussi continuer ici. Je ne m'en formaliserai pas. <img src="style_emoticons//happy.gif” style=”vertical-align:middle” emoid=”^_^” border=”0″ alt=”happy.gif” />

    Drucci
    Membre
    • Offline
      • Nouveau
    Drucci le #289493

    Je découvre ce topic et vos avis assez divisés sur Billy Bat avec intérêt!

    Personnellement, je suis sous le charme de Billy Bat, et je pense même que la série a le potentiel d'être la meilleure d'Urasawa. Mes seules déceptions jusqu'ici sont les chapitres de délayage, très frustrants (comme dans le tome 5), l'aspect de déjà-vu de certaines ficelles scénaristiques, et la résolution des chapitres sur le Sud raciste des Etats-Unis, complètement ridicule (j'arrive pas à croire qu'Urasawa ait pensé qu'une telle fin suffirait à faire passer la pilule, et c'est d'autant plus dommage que ces chapitres sont très réussis en termes d'ambiance).

    Cela dit, ça reste des détails mineurs. D'un point de vue graphique c'est magnifique, sans parler de la mise en scène et du découpage cinématographique qui atteignent des sommets, même si Urasawa nous avait déjà habitués à du très lourd. Le scénario est très ambitieux et bien maîtrisé, la figure de Billy Bat fascinante, l'utilisation de personnages historiques originale et surtout très efficace, le suspense omniprésent… Bref, du tout bon.

    J'en profite d'ailleurs pour vous parler des dossiers Billy Bat réalisés sur la Base Secrète, dans lesquels je m'attache à démontrer la particularité du manga, certains éléments étonnants qui ne sautent pas forcément aux yeux (comme les répétitions scéniques), le rapport à Disney et Tezuka, ou encore une réflexion sur le fait que le manga divise les fans. Tout ça se passe par là : http://labasesecrete.fr/dossiers-naoki-urasawa.php#billybat

    Si jamais vous vous laissez tenter par la lecture de ces dossiers, vos avis sont les bienvenus!

    Drucci
    Membre
    • Offline
      • Nouveau
    Drucci le #289494

    Si ça peut vous aider à mieux vous repérer dans l'intrigue de Billy Bat, j'ai mis en ligne une chronologie complète (des tomes 1 à 5 pour l'instant) :

    Citation

    Entre sa multitude de personnages et ses sauts constants entre différentes époques, Billy Bat peut facilement nous perdre dans la complexité de son intrigue.

    Pour s'y retrouver et saisir au mieux tous les détails et toutes les subtilités de ce thriller atypique, quoi de mieux qu'une frise chronologique interactive qui liste, classe et ordonne tous les points essentiels de l'intrigue depuis le premier tome jusqu'au dernier paru?

    Cette chronologie, exclusive à la Base Secrète, présente de nombreux avantages, qu'il serait trop long de détailler ici. Le plus simple, c'est de la découvrir tout de suite…

    … puis de la faire connaître du plus grand monde possible en la relayant sur Twitter, Facebook, et de venir nous faire part de vos réactions (avis, suggestions, corrections…) sur le forum!

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #289495

    Ce que j'en entends dire ou lit çà et là m'effraie un peu pour me mettre à "Billy Bat", je vais attendre un peu.

    La bonne nouvelle, annoncé en notre page d'accueil ici même, c'est la publication cheux nous de Master Keaton, le manga, la réédition que j'avais vu très bien mise en vedette au Japon en 2011.
    J'ai les DVD de l'adaptation TV, et c'est du tout bon ! en même temps quelques approfondissement sur Keaton et sa petite famille me semblaient manquer, et je les attends donc impatiemment du manga.
    Quand je pense qu'on n'a jamais eu ici Yawara, très grand succès au Japon qui lança Urosawa ! agreuh.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #289496

    Master Keaton tome 2

    C'est l'une de mes dernières lectures du maître Urasawa. Une réussite. Les histoires sont à chaque fois indépendantes, mais le fond est très intéressant, bien documenté et les pays européens fidèlement restitués (globalement). Une remarque sur le passage à Bâle (quoi ? vous croyez que ce passage n'allait pas me laisser indifférente ? 😂 ) : la Suisse a su garder son indépendance durant des siècles… Hum ! La Suisse ne veut rien dire en soi, cher Maître ! C'est avant tout un assemblage de différents cantons qui ont acquis peu à peu leur indépendance à chaque fois en décidant d'appartenir à la Confédération Helvétique, mais la Suisse en tant que telle n'est considéré ainsi que depuis 1848 (1978 pour le canton du Jura). D'ailleurs c'est cette année que Genève fête ses 200 ans d'appartenance à la Confédération.

    Et puis Guillaume Tell semble avoir vraiment existé selon Urasawa… (ou alors c'est moi qui ai mal lu). Mais bon, on va pas non plus insister sur deux petites coquilles relativement compréhensibles, quand on voit le temps qu'il a fallu à certains historiens pour sortir de la légende dorée vers une réalité bien moins brillante. Dans l'ensemble, Urasawa a fait du très bon boulot. On est tout de même bien loin des représentations de la Suisse dans des anime sortis dans les années 70 comme l'épisode 5 de Lupin III ou encore Heidi

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #289497
    Billy Bat
    Tome 6 et Tome 7

    “Même si le monde entier se souvient de toi comme le pire des démons… Et que toute l'Humanité te considère comme le dernier des salauds… Sous sa plume, sois tranquille… Tu seras le héros qui a sauvé la Terre entière !”

    Tome 6
    Plus la série avance, plus on acquiert la certitude que cette petite chauve-souris, ce Billy Bat qui apparaît devant toutes ces personnalités différentes (dont l'importance est pour la plupart d'ordre mondial dans l'histoire de l'Humanité), est en fait une représentation personnifiée du destin.
    Ceux qu'elle hante, qu'elle influence, choisissent de suivre ses conseils, ou de les combattre.
    Voilà aussi que le 11 septembre entre en ligne de compte, lorsqu'est évoqué l'architecte Minoru Yamazaki, fils d'émigrants japonais, à l'origine des tours jumelles du World Trade Center.

    C'est l'histoire des Etats-Unis d'Amérique qui semble être sous le joug de cette chauve-souris qui, dans cette presque uchronie, a pris la place de Mickey Mouse. Un symbole.

    Tome 7
    Quelques jours avant l'assassinat de JFK, tous les personnages se retrouvent à Dallas. Kevin a convaincu Oswald de ne pas y aller. Mais celui-ci change finalement d'avis lorsque le mystérieux chauve à lunettes et chapeau (un personnage appelé Kurusu, quasiment au coeur de chaque complot) lui affirme que si Kennedy échappait à l'attentat, les hommes iraient sur la lune plus tôt que prévu, et ce qu'ils y découvriraient déclencherait la troisième guerre mondiale.
    La fatalité à son paroxysme ! D'autant plus quand les personnages, encouragés par l'entité omnisciente Billy Bat, s'acharnent à combattre un destin inéluctable, un avenir présenté comme néfaste pour l'Humanité.
    Et la force de ce manga, c'est qu'il se déroule dans un monde quasiment identique (d'où mon “presque uchronie”) au nôtre (les exceptions étant des noms, ou marques, changés pour des histoires de droit, comme Coca-Cola ou Disney, mais changés de manière très intelligente cependant !)
    Le résultat étant que le lecteur sait que ces personnages, qui luttent contre ce qui semble être écrit à l'avance (et pour cause !), sont condamnés à l'échec. D'où le sentiment de fatalité, de tragédie parfois. Ou presque.
    Puisque, comme le dit Billy Bat lui-même : “C'est important de consigner [l'Histoire] par le dessin.
    En suivant l'histoire telle que racontée par le Comic-Book Billy Bat, on se rend compte qu'il s'agit de la vraie version (celle que l'on découvre dans le manga, pas dans la réalité) qui y est présentée, mettant en lumière tous les complots fomentés par les Pouvoirs en Place.
    De fait, c'est très souvent au travers d'un média que Billy Bat s'adresse à son interlocuteur (pages de Comic, écran de TV, de Cinéma…).
    Les cases du Comic de Kevin Yamagata (racontant, sous une forme cartoon, des évènements qui doivent se dérouler) se mêlent aux case du “monde réel”, parfois même en suivant l'action, pour embrouiller encore plus la perception du lecteur, qui perd alors la capacité de discerner le réel de l'imaginaire. Ce qui le rapproche ainsi de la situation dans laquelle se retrouve Kevin Yamagata, toujours le personnage principal de l'histoire.

    Billy Bat reste encore, après sept volumes parus, une oeuvre très mystérieuse en elle-même. On sent bien qu'il reste beaucoup de choses à découvrir, on n'a pas toutes les cartes en main, et du coup, il peut arriver qu'on se sente perdu, voire qu'on se demande si on a bien saisi le propos de l'auteur.
    Cela dit, je dois avouer que cette sensation de désorientation (clairement voulue par Urasawa) n'est pas déplaisante ! 😃

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #289498

    Billy Bat tomes 3 à 7 (gros retard rattrapé cette semaine)

    Urasawa a encore fini par m'avoir dans le mille ! A la fin du tome 2, je ne cessais de m'interroger sur la trame même du manga qui partait dans tous les sens (le plagiat, les différents meurtres au Japon puis enfin l'apparition de cette chauve-souris un peu partout dans le monde et à différentes époques). Jusqu'où Urasawa allait nous entraîner ? Est-ce qu'il ne serait finalement pas lui même perdu dans son récit ? Eh bien à la fin du tome 7, je cerne déjà mieux le scénario qui me semble encore plus tarabiscoté que 20th Century Boys. et dont toutes les clés n'ont pas encore été dévoilées J'espère qu'il saura au moins clore correctement ce titre (pas comme l'autre), mais je crois bien qu'après un tel récit autour de Kennedy et surtout d'Oswald (joli clin d'oeil dans la BD dessinée par Kevin concernant Oswald le lapin) je compte bien reprendre la parution bimensuelle du manga !

    Master Keaton volume 3

    Là aussi du tout bon avec des récits variés très bien documentés même si pour le moment Urasawa semble se fixer avant tout sur le Royaume-Uni (notamment l'Ecosse). Outre les superbes pages couleur, le récit est d'une étonnante maturité. Le chapitre du jeune homme mort après avoir été poursuivi par des voyous par exemple est criant d'actualité…

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #289499

    Citation (veggie11 @ 30/07/2013 15:54)
    Billy Bat tomes 3 à 7 (gros retard rattrapé cette semaine)

    Master Keaton volume 3

    Là aussi du tout bon avec des récits variés très bien documentés même si pour le moment Urasawa semble se fixer avant tout sur le Royaume-Uni (notamment l'Ecosse). Outre les superbes pages couleur, le récit est d'une étonnante maturité. Le chapitre du jeune homme mort après avoir été poursuivi par des voyous par exemple est criant d'actualité…

    Moi je n'en suis qu'au volume 1, mais je constate que la série TV, que je possède intégralement, est très fidèle au manga. Celui-ci ne prend pas tout de suite son essor, mais ne cesse de bonifier au fil des épisodes. Le premier, il faut bien l'avouer, manque de cohérence au point de faire sourire. Mais cela se boulonne mieux ensuite ; à part une rechute dans les épisodes 5 et 6, sur une même intrigue, peu crédibles pour le contexte : on est en Chine, en 1989, et pas l'ombre d'un “guide-conseiller” gouvernemental collé aux archéologues étrangers, qui se baladent en toute liberté ? ni de Commissaire du Peuple chez les Ouïghours, qui se gouvernent par un chef féodal ? pourquoi pas par une démocratie pluraliste tant qu'on y est ? bon, ça n'empêche pas les deux épisodes de se montrer humainement superbes, ni Keaton d'y prendre toute sa stature.
    Et à partir du très bel épisode 7 (sur la jeune fille dont la mère se prostituait), les intrigues sont plus convaincantes ; plus intimistes aussi, domaine où Urasawa est infiniment plus fort que lorsqu'il se risque dans l'analyse politique, surtout internationale (c'est un peu le cas de tous les Japonais, et dû à leur éducation très anecdotique dans ce domaine).
    En tout cas Master Keaton mérite d'être lu, c'est la première œuvre à ample ambition du maître, et elle campe de magnifiques personnages !

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #289500

    Ah ça dès que Urasawa se met à la politique, ça ne le fait pas vraiment et c'est encore plus vrai dans des chapitres se déroulant à l'étranger. Non pas qu'il n'a pas de talent ou de culture à ce sujet, mais on sent bien qu'il conte l'histoire plus en tant que spectateur que narrateur tentant d'expliquer le contexte dans lequel le pays en question se trouve. D'où une avalanches de clichés dommageables, même si l'histoire reste heureusement assez sympathique à lire.

    Heureusement à partir du milieu du tome 2, il semble avoir retenu la leçon car les histoires ''politiques'' ont peu à peu fait leur place à des récits plus intimistes où Keaton rencontre des gens simples, comme lui, sans arrière-fond politique derrière. En tout cas si j'ai été quelque peu mitigé avec le tome 1, bien que je l'ai beaucoup aimé, avec le tome 2 j'ai été convaincue de la qualité de ce titre.

    Je n'ai pas encore vu la série animée et j'hésite : si c'est pour voir un décalque du manga avec des dessins moins réussis et une animation correcte sans plus, je pense passer à côté. Quelqu'un pourrait-il me la conseiller ?

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #289501

    Citation (veggie11 @ 27/08/2013 09:49)
    Je n'ai pas encore vu la série animée et j'hésite : si c'est pour voir un décalque du manga avec des dessins moins réussis et une animation correcte sans plus, je pense passer à côté. Quelqu'un pourrait-il me la conseiller ?

    Pour avoir vu la série animée dans son intégralité (je possède l'édition VO/VF de IDP), je l'ai trouvé très réussie.
    La réalisation technique, sans être aussi excellente que celle de la série animée de Monster est soignée et l'animation est de bonne facture.
    La réalisation technique est en tout cas homogène sur l'ensemble des épisodes.
    Le character design est au contraire l'un des points forts de l'adaptation animée, non seulement il est fidèle au trait du mangaka, mais en plus certains épisodes se paient le luxe d'être graphiquement plus beaux que les histoires originales du manga.

    Sinon l'adaptation animée ne transcende pas le manga, mais elle ne l'affadit pas non plus.
    Elle est en tout cas très fidèle au manga, même s'il me semble qu'elle a quelques scènes inédites qui lui soient propres.
    Le doublage français est également très bon, Keaton a une voix particulièrement bien choisie et on peut entendre une trentaine de comédien(ne)s différent(e)s dont certaines pointures comme Serge Bourrier.

    Pour ma part, j'ai beaucoup aimé la série animée que j'ai trouvé intelligente, mature, subtile et prenante.
    Je te la conseille tout de même Veggie11, le DA est très plaisant et bénéficie de superbes décors. 😁

    Il est néanmoins lamentable sur cette série animée de qualité n'ait jamais été diffusée sur une chaîne télévisée française (certainement “trop adulte” pour les patrons de chaîne conservateurs).

    Tout comme vous, je suis le manga de Master Keaton et c'est l'une de mes séries préférées du moment.
    A noter que le DA n'a adapté que certaines histoires…

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #289502

    Eh bien avec de tels arguments comme les tiens, Xanatos, difficile de ne pas envisager un prochain achat de cette série animée ! 😉

    Il faut dire que je suis justement en train de compléter ma collection Gold.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #289503

    Citation (veggie11 @ 27/08/2013 20:39)
    Eh bien avec de tels arguments comme les tiens, Xanatos, difficile de ne pas envisager un prochain achat de cette série animée ! 😉

    Il faut dire que je suis justement en train de compléter ma collection Gold.

    Je confirme en tous points l'ami Xanatos (et il a bien raison et m'y fait penser : on se demande s'il n'y a pas encore une résistance acharnée à diffuser sur nos chaînes des animés un peu adultes).
    Ceci dit, je comprends aussi ton hésitation, Veggie, car je suis juste en train de me poser la même question : je possède la version animée, elle est très fidèle au manga et au design Urasawa, elle y ajoute même la couleur (dont de jolis effets de soleil et d'ombre), et de la musique, alors vais-je mettre plus de 15 euros à chaque volume dans le manga-papier ?? c'est que j'ai d'autres dépenses, comme tout le monde évidemment…. 😌

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #289504

    Je voudrai bien te conseiller de poursuivre absolument cette série en version papier, car même si l'anime reprend certaines histoires, le manga en contient davantage et de très bonne qualité de surcroît ! Maintenant est-ce que cette qualité sera continuelle jusqu'à la fin ? 😕

    Je me dis parfois qu'heureusement mon manga du moment, Cyborg 009, ne sort que tous les 36 du mois (il a d'ailleurs été repoussé jusqu'au 18 septembre 😡 ), car au vu du prix, ça me permet de faire quelques économies en attendant la sortie du nouveau volume et acheter entre-deux des mangas pas toujours bon marché non plus (comme Master Keaton).

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #289505

    Master Keaton tome 4

    Comme à chaque fois, ce volume est en demi-teinte. Les histoires politiques (ici les Sinti, l'Irlande du nord et la situation des Noirs en Afrique du sud) fonctionnent humainement parlant, mais Urasawa a trop tendance à tirer sur la corde du larmoyant dans un contexte qui lui semble étranger. ça manque de crédibilité et de réalisme. Je me demande comment cette histoire aurait été traitée réalisée (ou scénarisée) par quelqu'un qui a vraiment vécu ces événements ?

    J'ai largement préféré les histoires sans lien géopolitique et qui permettent de s'attarder sur le héros et son entourage. J'ai notamment beaucoup aimé le récit sur la petite fille disparue, le garçon en froid avec ses parents et surtout celle du noble écossais du XVIIe siècle qui finit par s'installer au Japon.

    C'est toujours bien dessiné (même si ses personnages se ressemblent souvent un peu trop), mais j'espère que dans les prochains volumes Urasawa restera fidèle aux récits intimistes. C'est étonnant car dans Monster, ce problème n'était guère présent lorsqu'il évoquait la Seconde Guerre mondiale, la situation dans les pays communistes, l'Allemagne de l'est… Peut-être parce que ces événements étaient plus évoqués pour expliquer la tournure des événements plutôt que vécus ?

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #475872

    Ah ! J’ai mis du temps à retrouver le topic, perdu au fond de nos pages.
    C’est pour insister un peu sur le fait que Naoki Urasawa, comme nous le révèle sur le site Bruno de la Cruz, est annoncé au Japon comme démarrant une nouvelle série, dont semble t-il on ne sait encore rien.
    Certes c’est un formidable auteur : Yawara, Happy, Master Keaton, Monster, 20th Century Boys, c’est une formidable et constante montée en qualité ! Ensuite, euh… Personnellement il m’a plutôt déçu, ça semble être depuis qu’il se prend pour Bob Dylan (déjà la fin de “20th Century Boys” montrait le début de ce symptôme 🙂 …). Je n’ai pas aimé “Pluto”.
    J’ai tenté un peu “Billy Bat”, mais le héros sans punch, trop gentil et trop politiquement correct face à de noirs complots à connotations quelque peu américanophobes m’a vite ennuyé. Peut-être à tort, puisque j’ai lâché l’affaire assez tôt, je le reconnais. N’hésitez surtout pas à me contredire si vous êtes allés jusqu’au bout de la série !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #503677

    Je relance le topic, pour dire un mot du grand format publié en français, Le Signe des Rêves”, autour du Louvre. Ainsi que plusieurs autres mangaka récemment Naoki Urasawa a en effet voulu se confronter à notre institution nationale.
    J’ai voulu feuilleter un peu, hélas mes biftons sont restés collés dans mon porte-monnaie…
    J’ai été complètement découragé par ce grotesque personnage aux énormes dents en avant qui déblatère sans arrêt et sans le moindre intérêt, tout en semant des “sans façons” tous les huit mots environ : ça prend la tête en plus d’abîmer les yeux ! Je me demande bien quel terme colloquial japonais est ainsi traduit ? “So ka” = “c’est ça”, “tu m’en diras tant” ? “Ne” = “n’est-ce pas”, “hein” ? “Yappari” = “de fait”, eh bien ça” ? Mais personne au Japon n’en fourre autant dans ses discours !
    Une intrigue parallèle à son incessant blabla concerne un père et sa petite fille en situation sociale précaire en France, on ne sait pas trop pourquoi, eux dessinés avec l’élégance habituelle du coup de crayon Urasawa : contraste déroutant !
    Enfin la chaîne Mangas diffuse actuellement une interview de notre Bob Dylan 1965 japonais à propos du Louvre et tout ce qu’il en dit est qu’il a remarqué beaucoup de “gens ordinaires”, de “gens du peuple” dans les tableaux. Je suis guide-conférencier et certes je ne lui demande pas de sortir quelque chose d’intéressant sur la Vélo de Minus ou sur l’identité de Madame (?) Gioconda, mais de là à une telle platitude chez un maître du dessin !! Et alors que l’art japonais n’est pas du tout avare de “gens du peuple” dans ses peintures et ses estampes…

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #503680

    Merci de ton petit compte rendu Yupa !

    C’est dommage si le personnage principal est aussi repoussant et insupportable.

    Généralement, quand le héros d’une oeuvre est irritant ou tête à claques, j’ai du mal à accrocher à celle ci.

    Corrige moi si je me trompe, mais il me semble que  Ligne des Rêves n’a pas été très médiatisé ou mit en avant, contrairement à d’autres oeuvres beaucoup plus connues de Naoki Urasawa telles que Monster, 20th Century Boys, Master Keaton, Pluto ou encore Billy Bat.

    C’est curieux, surtout quand on connaît la notoriété et la popularité du mangaka dans notre pays !

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #503682

    J’ai remarqué combien Urasawa peine à se renouveler, tant sur le plan graphique que sur le scénario, qui recycle constamment les mêmes ficelles et les mêmes types de personnages. Quant à son constat sur les tableaux du Louvre, il n’a dû retenir que les toiles de Jean-François Millet et Gustave Courbet (sont-ils d’ailleurs au Louvre ? Je n’ai vu le musée qu’une seule fois et ça remonte à bientôt 19 ans) ^^

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 ans et 3 mois par Veggie11 Veggie11.
    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #503689

    C’est bien pardonnable, chère Veggie, mais les collections du Louvre s’arrêtant à l’année de la Deuxième République, 1848, par conséquent J.-F. Millet et Gustave Courbet sont au Musée d’Orsay, qui prend la suite jusqu’en 1910. Après, c’est Beaubourg, le Musée National d’Art Moderne (ne pas le confondre avec le Musée d’Art Moderne Municipal, ou Palais de Tokyo). Bien sûr ces dates sont approximatives, les artistes n’ayant pas toujours l’idée de mourir brusquement ou de ne plus rien foutre dès l’arrivée de 1848 ou de 1910…
    Bien d’accord sur le fait qu’Urasawa semble à la peine maintenant. Déjà j’ai trouvé “Pluto” tout à fait incohérent, et le héros de “Billy Bat” tellement idéalisé que je n’ai pas pu accrocher. Et comme tu le dis, Xanatos, il ne semble pas que la critique s’attarde un instant sur “Le Signe des Rêves”.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #503691

    Kevin Yamagata n’est même plus le héros de Bily Bat passé les premiers tomes, c’est le jeune Kevin Goodman qui prend le relais, fils d’un gros industriel produisant une certaine marque de boisson gazeuse et d’une ex-ouvrière afro-américaine. Je préfère ce deuxième personnage, qui est moins idéalisé et plus cynique, plus blasé aussi. Dommage que le scénario n’a jamais su trouver un équilibre entre ces différents retours dans le passé, ces sauts incessants dans le futur et enfin cette entité, Billy Bat, sorte de Dieu extraterrestre (?) dont l’existence reste l’un des grands mystères du manga, même passé le dernier tome.

     

    PS : merci pour ces précisions concernant les musées parisiens, Yupa ! ^^ Il va sans doute falloir que je me remette à les fréquenter lors de mes prochains passages à Paris, ce que j’ai déjà fait en partie en juillet dernier puisque j’ai vu une expositions sur les fantômes asiatiques au musée du quai Branly.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 ans et 3 mois par Veggie11 Veggie11.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 ans et 3 mois par Veggie11 Veggie11.
20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 49)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 6
geoff34, Xanatos, Takeda-Shingen, Matthieu Pinon, Lord-Yupa, Cami-sama
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, rdx10
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min