Cinema : critiques, coups de coeurs, coups de gueules

20 sujets de 1,621 à 1,640 (sur un total de 1,663)

Posté dans : Délire & Divers

  • Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #514735

    Nouvelle vidéo de Mea consacrée au film le plus désopilant et le plus anarchiste de Tim Burton: Mars Attacks!!

    Excellente vidéo avec lui, comme toujours, truffée à gogos d’informations sur le développement du long métrage et de ses influences. 🙂

    A noter que si il a fait un four aux Etats Unis, il a été très favorablement accueilli en France où il fit plus de 2 millions d’entrées et où il eut droit à des critiques élogieuses de la presse.

     

     

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #515531

    Aaah, Mars Attacks, c’était le bon temps, quant Tim Burton avait du génie ! Mais je dois dire que les extraits de son Alice au pays des merveilles tout autant que l’intégralité vue de son Dumbo l’ont fait beaucoup baisser dans mon estime. Dans les deux cas, les versions Disney sont bien plus drôles, poétiques et profondes.
    Pas vu Joker, pour moi d’abord le Joker c’est Jack Nicholson, et ensuite je ne vois pas l’intérêt de faire un film à sa gloire, condamnant “la société”, pour ce que j’en ai appris.

    Je n’entends pas beaucoup parler de :
    L’Ascension de Skywalker, le volet dernier et IX de la saga Star Wars (dernier avant une nouvelle trilogie annoncée par Disney, qui a racheté Lucasfilm et compte bien rentrer dans ses frais de 4 milliards de $).
    J’ai assez aimé le VII, grâce à Rey et au nouveau petit robot tout rond, j’ai trouvé le VIII plutôt meilleur grâce cette fois au retour des gigantesques machines-éléphants de combat. Mais les autres nouveaux personnages ne m’intéressent guère, Finn, Poe, ou le nouveau Méphistophélès de service. Quant à Luke Skywalker, censé mort, par son “ascension” il devient sans doute un saint spectral comme Obi-Wan Kenobi et Yoda, la messe est dite.
    Trouze absurdités parsèment la saga, mais vous me direz avec raison qu’on s’en fout : on est dans un grand conte de fée auquel il faut croire, et on y croit grâce à la puissance de la mise en scène, des effets spéciaux, de l’univers globalement cohérent qu’on nous construit !
    En 1977, voir “Un Nouvel Espoir” et découvrir C-3PO, R2-D2, puis Dark Vador, c’était une claque monumentale et jubilatoire dont je me souviendrai toujours, et qui reléguait au carton-pâte tout le cinéma S.-F. antérieur !!
    Alors, certains ont-ils un avis sur ce volet IX ?

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #515533

    Star Wars IX: l'ascension de Skywalker

    Star Wars episode IX: l’ascension de Skywalker

    Réalisation: J.J Abrams

    Et bien cela tombe bien mon cher Yupa, car j’ai eu l’occasion de voir le troisième et dernier opus de la troisième trilogie la semaine dernière au cinéma avec ma soeur ! 🙂

    Et bien pour être franc, nous avons tous les deux adoré ce long métrage qui est sans nul doute mon favori de cette troisième saga. 😀

    Après, le film n’est exempt de tout reproche.

    D’un côté, je déplore que Abrams ait fait revenir l’Empereur, alias le terrible Dark Sidious, pourtant tué par Dark Vador dans Le Retour du Jedi.

    C’était comme il s’agissait d’un aveu d’impuissance du réalisateur de ne pas avoir réussi à créer un antagoniste de la même envergure que Palpatine…

    Pourtant, après que l’on ait assisté à la montée en puissance et l’avènement de Kylo Ren, je trouve que le personnage aurait eu les épaules suffisamment solides pour constituer l’ennemi final de cette trilogie.

    Mais à côté de cela, Ian McDiarmid est toujours aussi exceptionnel dans le rôle de l’Empereur et il y est aussi rusé, cruel, puissant manipulateur et calculateur que dans les deux premières trilogies.

    Pour ce qui est du scénario en lui même, je l’ai trouvé très dynamique, passionnant et sans temps mort. On revoit pour la toute dernière fois, cette chère princesse Leia interprétée par la très regrettée Carrie Fisher. L’actrice avait pu tourner quelques scènes à l’époque du Réveil de la Force et des Derniers Jedi et ces passages inédits s’intègrent intelligemment à la trame de ce troisième film sans paraître artificielles.

    L’épopée de Rey demeure captivante, celle ci acquiert de nouvelles aptitudes suite à l’entraînement que lui a inculqué Luke, puis Leia.

    La jeune femme reste toujours aussi intelligente, intrépide, courageuse et sympathique.

    Elle sait même faire preuve d’une compassion bienvenue lors de moments touchants…

    Pour ce qui est de Finn, il a heureusement perdu le côté bouffon qui l’avait desservi dans Les Derniers Jedi et se montre à plusieurs reprises héroïque et entreprenant.

    Poe conserve un caractère borné, mais il est moins irritant que dans le précédent film.

    Au sujet des musiques, si je trouvais personnellement qu’elles étaient trop discrètes dans Le Réveil de la Force ainsi que Les Derniers Jedi, l’immense compositeur Jon Williams a cette fois retrouvé “la force” et nous livre une BO magistrale ainsi que des musiques grandioses, dignes des 6 premiers opus cinématographiques ! 😀

    On a également de nombreuses scènes d’action palpitantes et de haute volée (l’ultime duel entre Rey et Kylo Ren étant épique à souhait), l’humour est bien dosé sans être envahissant et surtout l’histoire est très touchante: à ce titre (sans spoilers) le dénouement m’a beaucoup ému…

    Pour ma part, je suis ressorti enchanté et ravi de ma séance et ce Star Wars est l’un des meilleurs films que j’ai vu cette année. 🙂

    Après, je suis très bon public au sujet de Star Wars, et, bien que la trilogie originelle demeure ma préférée, j’aime beaucoup les trois trilogies.

    Oui, même la prélogie, je l’apprécie: j’ai par exemple revu pas plus tard que ce soir le magnifique La Revanche des <b>Sith </b>narrant la descente aux enfers de Anakin Skywalker où il devient le terrible et redoutable Dark Vador.

    Je trouve que George Lucas s’était surpassé sur cet opus et a livré un film visuellement magnifique, spectaculaire, d’une noirceur ahurissante et poignant.

    Et quelle émotion d’entendre en version française le grand Georges Aminel doubler pour la dernière fois Dark Vador lors de sa “naissance” (ce grand comédien fut la voix française de Dark Vador dans L’Empire Contre Attaque et Le Retour du Jedi):

    Enfin, quoi qu’il en soit pour ma part, je te recommande chaudement L’Ascension de Skywalker mon cher Yupa ! 😀

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #516340

    https://musicart.xboxlive.com/7/a6375100-0000-0000-0000-000000000002/504/image.jpg?w=1920&h=1080
    Jay et Bob sont de retour, dans cette suite de Jay et Bob Contre-Attaquent (2001), Jay et Bob doivent empêché un reboot de Bluntman et Chronic, le début du film est très drôle et flingue l’industrie d’Hollywood sur les suites et reboot de films de Super-Héros, mention spécial à la VF qui adaptent bien les références et reprends la plupart des comédiens de doublage

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #516435

    Ce reboot m’intéresse beaucoup, mais avant il faudra que je vois d’abord Jay et Bob contre attaquent car je me doute que le nouvel opus fera aussi des références au film original. Et puis j’ai toujours beaucoup aimé Kevin Smith. 🙂

    Pendant que j’y suis, Sonic le film sort officiellement aujourd’hui au cinéma en France:

    Sonic le film

    Je pense aller le voir ce week end.

    Les premières critiques des fans Américains du hérisson bleu sont très positives, d’après eux, le long métrage respecterait le caractère et l’esprit de Sonic, en revanche le long métrage se fait démolir pour le moment par la presse Française.

    Ceci dit, je me méfie de cette dernière, l’an passé, ils avaient descendu en flammes X-Men: Dark Phoenix et Rambo Last Blood, deux films que j’ai beaucoup aimé et qui n’étaient pas les purges purulentes décriées avec tant de virulence et d’exagération par les journalistes…

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #516443

    J’ai très envie de le voir, mais pas en VF, je ne leur pardonne pas d’avoir mis Alexandre Gillet de côté au profit de Malik Benthala dont la voix ne va absolument pas à Sonic. J’adore trop la mascotte de Sega pour passer ce détail qui m’a insupporté dans la BA.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #516458

    Oh ça, je ne peux que le comprendre Feanor: Sonic est personnellement mon héros de jeu vidéo préféré, et moi aussi j’ai été consterné par le jeu catastrophique de Malik Benthala entendu dans les bandes annonces.

    Il n’y avait que deux comédiens qui auraient du interpréter le hérisson bleu en version française: Alexandre Gillet que tu as cité à juste titre (je me découvre actuellement la saison 2 de Sonic X en DVD et il est vraiment exceptionnel dans le rôle), ou bien Olivier Korol (qui a repris avec bonheur le rôle de Sonic dans Les Mondes de Ralph et Ralph 2.0 ).

    J’irai le voir aussi en VOSTFR. Il y a une salle de ciné qui projette le film en VO mais qui est à une heure de RER de chez moi, mais je m’en fiche, si cela me permet d’apprécier le film dans des conditions optimales.

    C’est d’autant plus frustrant pour la VF qu’à côté de cela, Emmanuel Curtil semble toujours doubler à la perfection Jim Carrey et Damien Boisseau double excellemment bien James Marsden.

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #516510

    Voici un montage où on peut entendre la VF de France avec la voix québécoise de Sonic, Maël Davan-Soulas, qui est l’ancienne voix Française de Chris Evans et qui double au Québec maintenant

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #516512

    Ah oui, sa prestation est autrement plus convaincante que celle de Malik Benthala !

    Cela ne m’étonnerait pas que d’ici quelques mois, des fans de Sonic fassent un repack en utilisant la version française “de France” en mettant l’interprétation de Maël Davan Soulas à la place de celle de Malik Benthala !

     

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #516546

    Bon, les vacances commencent, la semaine prochaine je vais voir Sonic avec mes neveux. ^^
    Je suis moyen content parce que je vais évidemment le voir en VF, et je trouve sa voix française insupportable. Mais qu’est-ce tu veux y faire, mes neveux veulent absolument le voir. Je me réconforte en pensant au moins qu’Emmanuel Curtil retrouvera son Jim Carrey, et que même si le film est avant tout destiné à un jeune public, il a semble-t-il les bonnes références. De plus il creuse son trou au box-office bien pépère, et ça c’est bonne nouvelle. 😀

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #516576

    C’est exact, Sonic le film cartonne bien aux Etats Unis comme en France, il a déjà engendré 68 millions de dollars au box office, quant à la France, on serait pas loin du million d’entrées ! Bon courage pour la VF, comme tu dis, heureusement qu’il y aura le génial Emmanuel Curtil sur Jim Carrey/Robotnik, qui, espérons le, compensera le jeu exécrable de Malik Benthalla sur Sonic.

    Birds of Prey et Harley Quinn

    Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

    Réalisation: Kathy Yan

    Attention SPOILERS !!!!

     

    Harley a rompu avec le Joker et celle ci a du mal à se remettre de cette séparation.

    Elle ne veut pas ébruiter pour autant le fait qu’elle n’est plus avec son poussin chéri, elle se permet tout et n’importe quoi, sachant que les gens seraient terrifiés par les représailles auxquelles ils auraient droit si le Joker voulait venger sa bien aimée.

    Cependant, sur un coup de tête, Harley décide d’annoncer à tous qu’elle n’est plus avec Monsieur J… en faisant exploser le lieu où ils sont tombés amoureux, en l’occurrence l’usine de produits chimiques !

    C’est le début des ennuis pour notre anti héroïne…

     

    J’ai donc pu voir ce film axé sur notre chère Harley Quinn.

    Oui, car, ne nous leurrons pas, même si les Birds of Prey (Renée Montoya, Huntress, Black Canary et Cassandra Cain) ne font pas de la figuration et on des rôles actifs, la vedette, la star, le personnage central, c’est bel et bien Harley Quinn.

    J’avais déjà trouvé Margot Robbie très convaincante  dans Suicide Squad (film quasi unanimement conspué alors que pour ma part, je l’avais relativement apprécié, tout en reconnaissant ses défauts), mais là, elle est absolument excellente.

    Elle est parvenue parfaitement à retranscrire à travers son jeu la folie, la fantaisie, l’humour délirant et le côté déluré de notre blondinette préférée. Ses expressions faciales sont hilarantes de même que son humour caustique et délirant.

    Elle a conservé aussi son côté psychanalyste (elle se rend compte immédiatement que quelqu’un lui ment rien qu’en observant son regard et ses mimiques) et demeure une redoutable combattante. Si Margot Robbie a assuré la plupart des prouesses du personnage, je lui tire mon coup de chapeau, j’y retrouve bien l’aspect athlétique de notre chère Harley.

    Le long métrage est également truffé de petits easter eggs et références subtiles.

    L’introduction est un authentique dessin animé rendant hommage au fait que Harley est née dans la légendaire Batman the Animated Series.

    Le fait que presque tout le monde veut la buter au début du long métrage fait écho à cet épisode La journée d’Harley/Harley’s Holidays où elle était pourchassée par des truands, la police, Batman et même le père de Véronica Vreeland (qu’elle avait “accidentellement” enlevé).

    On a aussi une petite référence à Mad Love (narrant la genèse de Harley et comment celle ci est tombée amoureuse du prince clown du crime).

    Des clins d’oeil sont faits aussi aux comics récents de Jimmy Palmiotti et Amanda Conner comme le fait que Harley fasse une course de roller ou encore qu’elle ait un castor empaillé.

    Et comment oublier sa hyène, faisant immédiatement penser à ses deux hyènes de compagnie dans la série animée ? ^_^

    Mais la cerise sur le gâteau, c’est cet extrait du soap opéra “Days of our lives” qu’on entraperçoit à la télévision où l’on voit Arleen Sorkin (la comédienne d’origine ayant interprété Harley) vêtue d’un costume de clown. C’est cet épisode qui inspira Paul Dini pour créer Harley et le convainquit d’engager Arleen Sorkin dans le rôle ! 🙂

    Des petites références bien sympa qui feront plaisir aux fans purs et durs de Harley !

    Si Black Canary, Montoya, Huntress et Cassandra sont beaucoup plus en retrait que notre pétulante blondinette, elles ne sont pas là uniquement pour faire joli et ont droit chacune d’entre elles à leurs moments de gloire.

    J’aime bien aussi la relation entre Harley et Cassandra qui est mignonne et sympathique.

    Pour ce qui est des ennemis principaux, Ewan McGregor cabotine beaucoup dans le rôle de Black Mask, ceci dit, on sent qu’il s’éclate dans le rôle et n’est jamais lourd. De plus, il a conservé le côté dérangeant du perso comme sa prédilection à torturer et dépecer ses victimes.

    Je suis plus mitigé sur Victor Zsasz, ennemi peu connu de Batman mais néanmoins terrifiant, celui ci étant un maniaque se scarifiant à chaque fois qu’il tue quelqu’un. Même si il conserve cette manie dans le film, il est beaucoup moins intimidant et effrayant que dans les comics et les jeux vidéos.

    Pour ce qui est du scénario, je l’ai trouvé dynamique et plein de pêche.

    Je suis cependant circonspect sur les incessants allers retours entre le passé et le présent au beau milieu du récit, trop intempestifs à mon goût.

    Néanmoins, on ne s’ennuie jamais et on s’amuse beaucoup.

    Birds of Prey la fantabuleuse histoire de Harley Quinn n’est certes pas un monument du 7e art, mais c’est un divertissement décomplexé, drôle, fun, cocasse, plein d’action et très plaisant. 🙂

    J’ai sincèrement passé un très bon moment et j’ai bien rigolé ! 😀

     

     

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #516654

    Alors, voilà un paradoxe, je pense que le film en lui-même n’est pas mal, et je fais également partie de ceux qui ont apprécié Suicide Squad, mais Harley Quinn et les BOP sera le seul film du DCEU que je n’irai pas voir au cinéma, parce que je n’ai pas du tout aimé la campagne marketing, notamment celle de McGregor, sur le film. J’achèterai le film en BR certainement, et j’en parlerai alors peut-être.

    De mon côté, j’ai vu Sonic – le Film, comme prévu, avec mes neveux et ma nièce, et même si c’est pas un chef-d’œuvre, je peux affirmer sans le moindre doute qu’il s’agit d’une très bonne adaptation, et soit dit en passant c’est également le meilleur film de Flash à ce jour ! 😀

    Cependant, il faut le savoir, c’est AVANT TOUT un film pour enfant. Mais la seconde partie a tout de même titillé à plusieurs reprises ma fibre de ségamaniaque fan du hérisson bleu. Particulièrement quand l’action prend le pas.
    Et oui, ce Sonic est bel et bien Sonic, il a ce côté enthousiaste et cette envie de découvrir des tas de choses, il vit à cent à l’heure (évidemment), c’est un perso ultra positif qui protège ses amis, qui perd ses anneaux quand il est touché (c’est bien amené d’ailleurs), qui vanne Robotnik et… et c’est déjà pas mal pour un premier film ! Oui, la fin annonce une suite.
    Le film lui ajoute aussi un aspect parfois triste, parce qu’étant isolé, il est pas la force des choses assez solitaire. Son passé avant son arrivée sur Terre l’obligeant à se cacher de ce monde, alors qu’il aimerait justement faire partie de la vie des habitants de la petite bourgade américaine de Green Hill. De souvenir, je me demande si ça ne viendrait pas de l’excellente série animée Sonic X, d’ailleurs. Mais je peux me tromper, ça fait très longtemps que je ne l’ai revue.

    Y a des facilités, comme le fait que Sonic arrive à se faire passer pour un humain lors d’une scène, mais c’est là pour mettre en scène un passage comique, alors on pardonne.
    Niveau humour, c’est souvent réussi, parfois moins, et y a une scène de prout dont on aurait pu se passer. Mais Jim Carrey fait mouche, pour peu qu’on soit fan du bonhomme dans Ace Ventura ou The Mask, et moi j’adore !
    Les références font plaisir, et même si le monde des champignons existe bel et bien dans les jeux (Sonic & Knuckle), difficile de ne pas penser à un gentil tacle envers Mario lorsque Sonic dit qu’il déteste les champignons ! 😆

    En dehors de Sonic et Robotnik, les perso secondaires sont fades et pas très intéressants. Ils ne sont présents que pour donner du relief aux deux antagonistes, et c’est aussi pour cette raison que je préfère la seconde partie du film, bien plus axée sur la confrontation des deux ennemis jurés, Et même avec les traits de Carrey, Robotnik reste une menace sérieuse, et quand il le faut, Sonic se comporte comme le taulier qu’il est dans les jeux, il sait prendre les bonnes décisions au bon moment, ce n’est pas une peluche en détresse, si l’on peut dire, c’est un héros, l’éclair rou… bleu. -_-

    Par contre, je confirme, Sonic avec la voix de Malik Benthala, c’est vraiment pas ma came. Je crois que j’aurais encore plus apprécié le film si Sonic avait eu la même voix que dans la version québécoise, ou en VO. Je ne suis jamais parvenu à oublier Benthala, mais il n’a tout de même pas réussi à me gâcher le plaisir de voir ce film, c’est déjà ça.
    Et c’est d’autant plus frustrant qu’Emmanuel Curtil se fait visiblement plaisir à rejouer un Jim Carrey qui n’a certainement plus été aussi cabotin depuis les années 90. Il lâche même un “Splendide !” 😀

    Spoiler

    Et c’est mille fois plus frustrant quand Tails apparaît à la fin du film avec la voix de Marie-Eugénie Maréchal, sa voix officielle !!!

    [collapse]

    Bref, gardez tout de même en tête que c’est un film familial, surtout pour enfants, pas très profond, mais il a su respecter les traits des personnages du jeu, il fait honneur à la licence et en terme d’adaptation cinématographique d’un jeu vidéo on est sans problème dans le haut du panier, largement. Ma nièce (6 ans) a adoré, mes neveux (9 ans) aussi. On a passé un bon moment pendant et après (en parlant du film et des pitites références). Un bon divertissement que je prendrai plaisir à revoir en BR et surtout en VO. ^^

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #516703

    Sonic le film

    Bon et bien merci pour ta critique et ton compte rendu du film de Sonic. 🙂

    Bon, si ils ont déjà respecté la psychologie de Sonic, c’est déjà ça de rassurant !

    Bien sûr, je ne m’attends pas du tout à un chef d’oeuvre du 7e art, mais si le long métrage est un honnête divertissement familial, j’en serai déjà très content !

    En tant que grand fan du hérisson bleu, je ne peux décemment pas passer à côté de ce film.

    Je suis surpris en tout cas de l’accueil du film: énormément de fans Américains ont fait des critiques positives et enthousiastes sur le long métrage, alors qu’en France, beaucoup de fans Français émettent des critiques mitigées voire très négatives.

    Je verrai bien par moi même en tout cas. Je prévois d’aller le voir lundi ou mardi de la semaine prochaine, le cinéma de mon quartier le projettent en VOSTFR vers 19H00.

    Pour Birds of Prey, c’est vrai que la campagne marketing était loupée et trop tardive. Mais j’ai quand même voulu laisser sa chance au film, et je ne le regrette pas, l’ayant trouvé très drôle et fort plaisant.

    Au fait je suppose que tu es au courant de cette polémique débile aux Etats Unis: certains fans extrémistes de Birds of Prey se sont attaqués au film de Sonic en disant que c’est de sa faute si le film live de Harley et ses “copines” ne marche pas aux USA.

    Reproche complètement bidon selon moi car:

     

    1- Birds of Prey est sorti une semaine AVANT Sonic et ce dernier n’a donc nullement porté préjudice aux performances du premier film au box office.

     

    2- les deux films ne s’adressent pas au même public ! Birds of Prey est classé “R” (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés) et est destiné aux adultes et aux adolescents, Sonic est PG (tout public avec avertissement pour certaines scènes) et vise les enfants, la famille et les fans de Sonic !

    C’est complètement débile comme polémique, c’est un peu comme si les fans de Blade Runner 2049 avaient attaqué My Little Pony le film en disant que c’était la faute du film d’animation de Jayson Thiessen si le film de Dennis Villeneuve n’avait pas marché ! (alors que les deux long métrages se sont finalement vautrés au box office Américain).

    Il y a vraiment des gens qui ont du temps à perdre…

    Richard Jewell

    En tout cas il y a deux films que je prévois de voir au ciné bientôt: Sonic et Le cas Richard Jewell de Clint Eastwood qui parle de l’histoire vraie d’un homme ayant sauvé la vie de centaines de personnes en désamorçant une bombe et qui du jour au lendemain est passé du statut de héros à celui d’ennemi public numéro 1, ayant été injustement accusé d’avoir placé lui même la bombe.

    Le film semble passionnant et poignant et beaucoup s’accordent à dire que c’est un grand cru du père Eastwood !

     

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #516706

    J’adore Clint Eastwood en tant qu’homme et en tant que réalisateur / acteur. C’est même l’un de mes réalisateurs / acteurs préférés ! Et le fan de western que je suis aussi adore ses western, en particulier Josey Wales Hors-la-loi, film malheureusement trop souvent éclipsé par le non moins magnifique Impitoyable. Si tu en as l’occasion, regarde-le, il est sublime. ^^
    Si j’ai le temps j’irai bien évidemment voir son dernier film.

    Pour la polémique des fans de BoP, oui, j’en ai entendu parler, mais ça va même encore plus loin que ce que tu dis…
    D’abord, les “journalistes” du net qui ont défendu BoP plus que de raison ont tout fait pour monter les deux films l’un contre l’autre, à cause du fait que le réalisateur de Sonic ait prêté attention aux commentaires des fans sur l’apparence de Sonic dans la première BA et ait revu le chara-design du hérisson. Bref, ces journalistes n’ont toujours pas digéré le fait que les fans aient plus d’influence que leurs torchons virtuels.
    Ensuite, Twitter a comme d’hab rameuté les activistes à la petite semaine qui ont balancé des rumeurs comme quoi Sonic le Film était sexiste et homophobe, en disant qu’ils sont sortis de la salle outrés après avoir entendu des grossièretés envers les homosexuels et les femmes (sic). Et bien sûr tu pouvais trouver dix comptes Twitter différents qui racontaient mot pour mot la même histoire, avec en sus un hashtag du type #GoSeeBOP.

    Le pire, et le plus malheureux dans l’histoire, c’est que Gail Simone, la scénariste des comics BoP, a carrément pété un câble sur Twitter en reprochant l’échec du film aux hommes, alors qu’ils représentent la majorité des spectateurs (54%, il me semble). -_-
    La campagne marketing du film a tout fait pour desservir celui-ci, je ne comprends pas pourquoi ils n’ont tout simplement pas mis l’emphase sur le côté fun et décomplexé du film plutôt que sur son aspect “Men are Trash” bien appuyé par les sorties de McGregor.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #516901

    Vidéo sympa de Meeea sur le hérisson bleu et principalement sur ses adaptations animées, comics et cinéma. 😀

    Et une vidéo à côté de laquelle je suis passé, à ne voir que si vous avez vu le film, ou que vous vous en fichiez, et qui rapproche plus encore que je ne l’avais remarqué le Joker de Phoenix de celui de Ledger, à travers deux scènes similaires.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 3 semaines par Feanor-Curufinwe Feanor-Curufinwe.
    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #517251

    Puisqu’on est en période de confinement, voici 2 films aux thématiques similaire, Seuls Two avec Eric et Ramzy et Les Guignols de l’info la fiction, 2 films où des gens sont absent des rues (tiens, tiens…)

    https://fr.web.img3.acsta.net/medias/nmedia/18/65/21/14/18949833.jpg
    https://media.senscritique.com/media/000000129101/source_big/Les_Guignols_La_Fiction.jpg

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #517531

    J’ai toujours détesté les Guignols de l’Info, qui n’ont jamais fait que renforcer les clichés les plus débilofs profondikoums de la politique. Et j’adore la plupart des films de Clint Eastwood, tous les Républicains n’étant pas forcément des idiots, ni tous les Démocrates des représentants de l’intelligence…

    Un grand classique diffusé hier soir à la TV :
    Batman : le défi, 1992, deuxième opus de Tim Burton après son “Batman” n° 1.
    Je ne me souviens même pas si j’ai vu les films suivants “Batman”, au moins un sans doute, mais ils ne m’ont rien laissé en émotion mémorable en tout cas puisque dès ces deux-là on a compris qui est Batman et d’où il vient, qu’importe la suite ?
    Une mise en scène d’enfer, du très grand Tim Burton (hélas à mon avis il a bien baissé avec ses Alice, et Dumbo aujourd’hui même sur Canal + à 15h 45) !!
    Les idées visuelles décoiffantes habillent tout le film de splendeur, en dépit de quelques (très) petits défauts. C’est une formidable fresque baroque et onirique bien davantage qu’un thriller politique ou réaliste, et tant mieux. Catwoman par Michelle Pfeiffer est une merveilleuse créature, mais que dire du Pingouin, sublime monstre, le plus inoubliable rôle de Danny DeVito !
    Evidemment les effets spéciaux ont quelque chose de désuet 28 ans plus tard, mais je me souviens qu’à l’époque on était tous scotchés ! Je regrette le visage peu charismatique de Michael Keaton (tout juste si on ne lui voit pas des bajoues) mais peu importe ; quant aux écarts par rapport aux comics DC, c’est à Feanor qu’il faut demander.
    Il a existé une version filmée de 1966 qui serait hilarante à voir au second degré, d’après l’affiche et les deux photos que j’en connais. Les ailes de Batman (Adam West) viennent d’un parapluie anglais, et on en a ajouté à son hélicoptère et à son hors-bord ; il porte un collant rose intégral avec une toute petite chauve-souris sur le sternum et un slip, en cuir noir de même que ses courtes bottes et ses gants ; le masque est conforme, sauf de minuscules oreilles de bouledogue. Catwoman (Lee Meriwether) porte de grandes lunettes pointues de vieille Américaine à épais bords noirs pour faire “loup”, et un bandeau à oreilles de chat par derrière son gros bigoudi sur le front. Sa noire combinaison de cuir s’orne d’une large ceinture dorée achetée à Prisunic, sans doute pour faire un peu chichiteuse, comme “toutes les femmes”. On aperçoit le Pingouin sur l’affiche, un type banal un peu gras à monocle, haut-de-forme et fume-cigarette… Qu’on est loin du formidable et monstrueux Danny DeVito !!

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #517533

    Ah moi au contraire, j’ai toujours beaucoup aimé Les Guignols de l’Info , je trouvais que c’était une émission satirique hilarante, délirante et brillante qui tournait bien en dérision la stupidité et l’incompétence crasse de nos politiciens Franchouillards qu’ils soient de gauche, de droite, d’en haut ou d’en bas… ^^

    Après l’émission s’est tout de même énormément essoufflée ces dernières années (largement avant son annulation et que ce sinistre abruti de Bolloré l’édulcore), et je suis d’accord néanmoins avec toi sur le fait que tous les républicains ne sont pas nécessairement des gens idiots et méchants ou que les démocrates ne sont pas tous forcément des gens intelligents et humanistes.

    Après tout, Abraham Lincoln le président des Etats Unis le plus célèbre et le plus adulé au monde, l’homme qui a aboli l’esclavage en Amérique du Nord… était républicain. 😉

    Cessons de parler de politicards et parlons d’un sujet beaucoup plus intéressant: Batman le Défi de Tim Burton ! 😀

    Je rejoins ton concert de louanges au sujet de ce long métrage majeur qui peut se targuer d’être non seulement l’un des meilleurs films de Batman mais aussi l’un des meilleurs long métrages de Tim Burton ! 😀

    Batman le Défi est un film magnifique, bénéficiant de décors somptueux ainsi que de musiques ensorcelantes et envoûtantes composées par un Danny Elfman alors au sommet de son art !

    C’est aussi un film très nostalgique et mélancolique, empreint de poésie…

    Ce que j’aime dans cette oeuvre, c’est que les personnages ne sont pas unidimensionnels et bénéficient d’une psychologie fouillée…

    On éprouve de l’empathie et de la compassion envers Oswald Cobblepot alias le Pingouin. Rejeté par ses parents horrifiés par son apparence physique monstrueuse, difforme et disgracieuse, il a vécu son enfance et son adolescence sans l’amour familial, confiné dans les égouts de Gotham City, élevé par des manchots, des pingouins ainsi que des bandits…

    La scène où il se recueille sur les tombes de ses parents est par ailleurs déchirante…

    Mais à côté de cela, le personnage est très calculateur, rusé et cruel, persuadé de pouvoir accomplir ses desseins aux côtés de l’infâme millionnaire Max Shrek…

    Danny de Vito est magistral en Pingouin.

    Idem pour Michelle Pfeiffer impériale dans le rôle de Selina Kyle alias Catwoman la féline voleuse.

    C’est pareil, pour elle aussi nous éprouvons de la pitié: du temps où elle était secrétaire, elle était méprisée, prise de haut par ses supérieurs hiérarchiques hautains, condescendants et misogynes.

    Il aura fallu que son ignoble patron la jette dans le vide (même si avant cela elle a percé à jour son escroquerie) pour qu’elle prenne de l’assurance ainsi que sa revanche sur la vie, ainsi que ses bourreaux.

    Il y a certains détails que je n’avais pas décelé étant pré adolescent et qui m’ont sauté aux yeux à l’âge adulte: les nombreux sous entendus sexuels.

    Il y a une scène où un bandit s’en prend à une femme: je croyais au début qu’il voulait lui voler ses bijoux: loin de là, il s’apprêtait au contraire à la violer, mettant sa main baladeuse près du sexe de sa victime. De même, au moment où Catwoman s’apprête à sauver cette femme innocente et à châtier le pervers, elle lui déclare “Vas y en douceur, c’est mon dépucelage…”

    Enfin quand le Pingouin aperçoit Catwoman allongée dans son lit dans une pose très sexy et langoureuse celui ci déclare “Voici le petit minou que j’attendais…”

    Au sujet de Michael Keaton, je trouve que c’est un grand acteur ainsi que le meilleur interprète de Batman en chair et en os.

    Il faut savoir qu’à l’époque où Tim Burton l’avait choisi pour incarner le héros de Bill Finger et Bob Kane, cela suscita l’étonnement et la colère de nombreux fans de Batman (certains extrémistes avaient même brûlé des photos de l’acteur !), et le metteur en scène défendit bec et ongle son choix, et à raison, tant il s’avéra en fin de compte exceptionnel.

    Je suis d’accord avec toi Yupa sur le fait que Keaton n’ait pas le physique d’un playboy, ni même d’un jeune premier… Mais c’est là l’idée de génie de Burton: PERSONNE ne soupçonnerait que ce soit en fait Batman, le justicier de la nuit qui traque les criminels, les livre à la police ou les tue dans le pire des cas !

    Je trouve que Keaton est à l’aise dans tous les registres: l’homme d’affaires mondain qui assiste à des fêtes futiles, la personne torturée psychologiquement et hantée par la mort tragique de ses parents et enfin Batman, le justicier. Il incarne un Batman sombre, inquiétant, intimidant, très intelligent et d’une force incommensurable.

    Il correspond totalement à l’idée que je me fais d’un bon Batman.

    J’aime aussi son jeu subtil, tout en finesse et en retenue: quand il se recueille dans la rue de Crime Alley où ses parents furent assassinés, on perçoit toute sa douleur, sa souffrance intérieure qui le ronge, sa tristesse via son jeu sobre et tout en retenue…

    Pour moi, il est un formidable Bruce Wayne/Batman.

    Au sujet de la série live de William Dozier avec Adam West dans le rôle titre, elle est effectivement très drôle et délicieusement kitsch.

    Cependant, qu’on ne l’apprécie ou pas, elle joua un rôle prépondérant dans l’avenir du personnage et sauva même celui ci.

    En effet les ventes des comics de Batman périclitaient au milieu des années 60 tant ceux ci étaient devenus médiocres et ils étaient au bord de l’annulation.

    Deux éléments déterminants sauvèrent le personnage: Carmine Infantino, fabuleux dessinateur qui insuffla plus de réalisme et un ton plus sérieux aux comics Batman et la série live de Batman qui remporta un succès triomphal, permettant à des millions de gens de découvrir le personnage et son univers, beaucoup de spectateurs du show ont ensuite jeté leur dévolu sur les comics. 🙂

    Pour conclure, j’ai vu les films Sonic et Le Cas Richard Jewell: je les ai beaucoup aimé tous les deux et je rejoins l’avis positif de Feanor sur le premier. J’en parlerai beaucoup plus en détail demain. 😉

     

     

     

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #517542

    Tu as bien raison Xanatos de trouver que Michael Keaton était au fond un très bon choix car très peu soupçonnable en Bruce Wayne d’être Batman, je n’y pensais pas, surtout à l’époque de la sortie du film, ma première vision. Content aussi que tu insistes sur la qualité musicale du film, dont je n’ai pas parlé, et sur les moments émouvants qui l’enrichissent considérablement. “Cobblepot” m’a intrigué, mais mon dico Harrap’s indiquant “cobble “= pavé, il semble surtout que ce nom soit improbablement grotesque. J’ai repéré aussi les allusions sexuelles, notamment le secret consentement de la femme attaquée par le violeur, et que Catwoman lui reproche. La façon magistrale dont Tim Burton met en relief le sort de la secrétaire Selina et la transforme en Catwoman est d’un féminisme tout moderne !
    Ce serait bien que la chaîne TV vintage Melody nous montre le film (ou série ? l’affiche n’est aps très éclairante) de William Dozier ! Bravo de connaître l’oeuvre, ainsi que les à-côtés du comics.
    Il va de soi que j’ai également adoré le premier film “Batman” par Tim Burton, et pour moi le Joker ne peut être que Jack Nicholson, c’est comme ça !
    Il ne faut pas m’en vouloir sur les Guignols, pour des raisons politiques que je ne développerai évidemment pas, je ne leur ai pas pardonné d’avoir fait de Balladur (très intelligent dirigeant et qui a sauvé des terroristes tout un avion de passagers) un nullos “Ballamou”, “Couilles molles”… Bref !

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #517543

    Batman le Défi fait partie de mes films cultes, et reste pour moi le meilleur film Batman à ce jour ! 😀
    Je pense l’avoir déjà dit ici, mais c’est aussi l’un des premiers films que je suis allé voir tout seul au cinéma (je n’avais pas encore tout à fait douze ans), et quel pied en sortant de la séance !
    Je connaissais déjà le personnage, mais c’est avec ce film que j’avais établi qu’il serait mon super-héros préféré. Quoique Flash, Green Lantern et Superman viennent juste après, le Chevalier Noir reste un niveau au-dessus… les liens d’enfance ont tendance à ne jamais se rompre ! ^^

20 sujets de 1,621 à 1,640 (sur un total de 1,663)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 1
Mauser91
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 6
Mauser91, veggie11, Xanatos, Lord-Yupa, dekamaster2, Cami-sama
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, Anne
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min