Personnalité de la semaine : Tetsuya Nomura

0

Si les gamers identifient immédiatement Tetsuya Nomura pour la saga Kingdom Hearts, c’est grâce à l’adaptation à venir de The world ends with you qu’il va se faire un nom chez les animefans.

On néglige trop souvent l’influence inconsciente des parents sur les choix de carrière d’un enfant. Ainsi, le père de Tetsuya Nomura a toujours poussé son fils à développer sa créativité artistique et ludique. Le petit garçon né en 1970 a donc passé beaucoup de temps à s’amuser en extérieur (baseball, natation) et à s’inventer des jeux avec les éléments qu’il trouvait, mais également à l’intérieur de la maison : dès l’âge de trois ans, il dessinait les plateaux de ses jeux de société inspirés des classiques sugoroku, équivalents nippons du jeu de l’oie ou du backgammon. C’est encore son père qui, au début des années 80, lui offre un ordinateur, conscient que le monde s’apprête alors à entrer dans une ère informatique. L’adolescent découvre alors la programmation, mais s’oriente plutôt vers des professions liées au papier, abandonnant ses rêves de mangaka pour le métier d’illustrateur publicitaire dans les magazines.

C’est justement une annonce dessinée par Yoshitaka Amano qui le pousse à se présenter chez Square. Le jeune homme qui avait passé des heures sur Dragon Quest se retrouve à débugger… Final Fantasy IV ! Il y forge surtout sa personnalité artistique et professionnelle, guidé par des piliers tels que Yoshitaka Amano, Hironobu Sakaguchi, Yoshinori Kitase et Hiroyuki Ito. Réalisateurs de Final Fantasy VI, ces deux derniers le remarquent notamment durant la préparation du jeu : alors que ses collègues graphistes impriment leurs travaux conçus sur ordinateur pour présenter leur dossier en réunion, lui le rédige à la main et dessine directement sur papier ! Grâce à ce tour de force, Nomura conçoit les monstres et les personnages de Final Fantasy VII et contribue à son scénario. Cloud, Tifa, Aerith et Sephiroth, c’est lui !

Propulsé par le succès planétaire de Final Fantasy VII, Tetsuya Nomura hérite d’un projet fou chez Square, un jeu qui intègrerait des personnages iconiques de Disney, Mickey Mouse en tête. En 2002, Kingdom Hearts marque sa première réalisation d’un jeu, et impose définitivement le style de l’artiste au Japon et dans le reste du monde. Pour preuve, vingt ans plus tard, la franchise fascine toujours autant et est devenue un pilier de Square Enix. En 2007, Nomura prend le contrepied de Kingdom Hearts en produisant The world ends with you, dont il signe également les designs. Cette fois, il ne s’agit plus d’intégrer des icônes occidentales auprès du public japonais, mais de diffuser la pop-culture nippone à l’international, en situant le jeu dans le quartier de Shibuya ! Sorti sur Nintendo DS, le jeu s’est établi une solide fanbase… qui se réjouit de le voir enfin adapté en animation, presque quinze ans plus tard ! C’est le 9 avril que commencera la diffusion de la série animée, pop et branchée, qui permettra aux retardataires d’enfin découvrir le style unique de Tetsuya Nomura : un joli cadeau pour ses 50 ans !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook