Bienvenue chez les (Franco-)Belges !

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 302)

Posté dans : Manga & BD

  • Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #283655

    Découverte d'une excellente BD éditée par Poisson-Pilote :
    Commando Colonial, par Appollo et… Brüno (non, pas la tantouse filmique, que d'ailleurs ses gags sur Ahmadinejad me rendent sympathique).
    Il y a deux volumes à intrigue différente, et à peine avais-je fini le premier qu'il me fallut d'urgence lire l'autre.
    Cela se passe printemps-été 1942, donc juste à l'apogée de l'Axe.
    Deux agents de la France Libre, Antoine, officier franco-mauricien de bonne famille et culture, et Maurice, Réunionnais métis premier maître de marine de classe populaire, arrivent en mission secrète à Madagascar pour tenter de rallier l'île pétainiste à De Gaulle. Habilement, les auteurs ne nous servent pas toute une sociologie gaucho à la Bourdieu et ne rendent leurs différends socio-culturels que très indirects et annexes, sauf à un moment dans le deuxième volume : Antoine et Maurice sont tous les deux calmes, réfléchis, efficaces (du genre dont on recrute les vrais agents) et ils savent bien qu'ils ont des choses très importantes à faire ensemble. Ils se méfient plutôt de tous les autres, à Madagascar. Leurs contacts parmi les colons, à cette date de la guerre, se révèlent hésitants, à la différence du mouvement indigène nationaliste, mais dont les objectifs incluent peut-être l'élimination des colons ? bref, les auteurs connaissent sur le bout du doigt leur dossier historico-géographique, et surtout ils le rendent très explicite dans ses dilemmes sans verbiage aucun. J'ajouterais même que les dialogues sont d'une qualité rare dans la BD française, sobres, incisifs, un peu désabusés, riches en arrière-plans : un peu comme ceux des Corto Maltese. Tout est au service de l'aventure lucide, réaliste, avec un dessin stylisé "ligne claire", du solide quoi. Bravo, bravo !
    Au deuxième volume ("le Loup Gris de la Désolation") on retrouve les deux héros coincés par une panne d'avion sur un îlot près de l'Afrique, et l'intrigue est encore meilleure, révélant le hiatus social (momentané) entre Antoine et Maurice. Les auteurs ne se livrent pas à des facéties, comme de faire parler le français à un équipage de sous-marin allemand, débrouillez-vous, faites-en un peu au lycée, faites l'Europe que diable !
    D'ailleurs cette BD devrait être distribuée dans les classes de lycée qui traitent de la Seconde Guerre Mondiale, et j'aimerais bien que Darthantos la lise et me donne ses vues là-dessus.

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #283656

    Merci pour la découverte !
    des extraits ici
    ça a l'air très très très bon en effet.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #283657

    Le forum me fait des misères et zappe mon message, t'es pas le seul Baklael. Bon j'essaie encore.
    Des BD féminines !
    Dans le temps, je m'en souviens, on n'avait QUE Claire Bretécher. Puis arrivèrent Florence Cestac, et Chantal Montellier. Maintenant enfin on en a davantage, pourtant sans comparaison avec le nombre de femmes-mangaka – d'ailleurs moins distribuées ici qu'au Japon.
    Je viens de lire J'aurais adoré être ethnologue, de Margaux Motin. Autobio gonflée, poilante, bourrée de gros mots, de situations et de langage chébrans. Cela rappelle beaucoup Hélène Bruller est une salope, par elle-même, avec un côté encore plus cru, mais aussi un peu plus terre-à-terre (dommage). Si l'on ajoute Pénélope Bajieu, J'ai une vie formidable, Joséphine, et Les aventures d'une caissière de je-ne-sais-plus-qui, on voit se dessiner toute une “école féminine” qui ne nous épargne rien des petites horreurs drolatiques du quotidien. Elles dessinent d'ailleurs toutes un peu pareil, trait enlevé, caricatural, minimaliste autant que le décor, et aplats de couleurs.
    Cela rappelle l'état de la littérature des romancières à ses débuts, dans les années 1950 / 1960, avant que des auteures ne créent vraiment des mondes hors d'elles-mêmes et de leur vie de desperate housewives. Au Japon en BD il y a longtemps qu'on a dépassé ce stade primitif, avec Rumiko Takahashi, Clamp, Natsuki Sumeragi, Yuki Urushibara, Junko Mizuno, et plein que je ne connais pas bien, comme l'auteure de Full Metal Alchemist, etc.
    Ici je ne vois guère de BD féminines d'un autre genre que celui de “mes amourettes, mon foyer, mon couple”, mais je pense que c'est idem ou pire dans les autres pays occidentaux : où sont les femmes du niveau des Japonaises ?
    Ah, on a Patricia Lyfoung… mais c'est une franco-asiatique (hasard ?). 😒

    Baklael
    Membre
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Baklael le #283658

    Citation (Lord Yupa)
    Le forum me fait des misères et zappe mon message, t'es pas le seul Baklael.

    Je compatis sincèrement. C'est agaçant, n'est-il pas? 🙄

    Citation (Toujours Lord Yupa)
    Au Japon en BD il y a longtemps qu'on a dépassé ce stade primitif, avec Rumiko Takahashi, Clamp, Natsuki Sumeragi, Yuki Urushibara, Junko Mizuno, et plein que je ne connais pas bien, comme l'auteure de Full Metal Alchemist, etc.
    Ici je ne vois guère de BD féminines d'un autre genre que celui de “mes amourettes, mon foyer, mon couple”, mais je pense que c'est idem ou pire dans les autres pays occidentaux : où sont les femmes du niveau des Japonaises ?

    Hiromu Arakawa. Qui est drôle à mourir dans ses bonus. Il faut absolument enlever les jaquettes des tomes de Fullmetal Alchemist quand on a fini le tome, c'est du fun garanti en dessous! (Bon après il faut les remettre, hein!)

    Sinon, en ce qui concerne les femmes qui font de la BD Franco Belge, je ne suis pas assez au courant… Mais nombre des nouveaux dessinateurs sont des dessinatrices alors qui sait? Peut être bientôt?

    On remarquera au passage que Lord Yupa pointe du doigt les gens qui prétendent que Japon=Machisme. En plus avec un argument qui tient la route! Hahaha! On peut dire que tu as de la suite dans les idées! Mais, au moins ici, tu as raison. (Du moins si en effet les femmes sont absentes dans nos contrées de la BD non “sexe and the city inspired”.)

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #283659

    J'ai découvert cette BD culte il y a quelques jours et j'ai pris une-gros-se-cla-que.
    C'est l'histoire d'un petit groupe d'amis qui jouent à une espèce de poker argentin dans la banlieue résidentielle de Buenos Aires à la fin des années 50. La vie paisible de ces gens sans histoires va basculer quand tout à coup une sorte de neige phosphorescente tombe sur la ville. D'abord émerveillés, ils se rendent compte qu'elles est mortelle, et s'infiltre un peu partout. Par chance, la maison bien isolée leur a sauvé la mise…
    Mais les heures passent, et ils se retrouvent de plus en plus seuls au monde. Comment survivre à pareille catastrophe ? Qu'a-t-il bien pu se passer pour que toute vie sur Terre soit menacée d'être éradiquée ?

    Dans cette BD le scénariste prétend avoir fait une sorte d'histoire à la "Robinson" moderne, mais on va très vite basculer dans la SF une centaine de pages plus loin. Le récit est angoissant à souhait, et chaque action des héros, chaque erreur se paie cash : la mort instantannée. De grands critiques ont dit que ce récit est aussi une critique de la dictature militaire d'alors. D'ailleurs il parait que le scénariste finit par être fusillé en 1978 ( source ici )
    La BD éditée ici est en fait la réédition de la toute première édition ( vous suivez ? ) sortie en argentine, avec un dessin plus classique que la nouvelle mouture sortie en 1969 ( ouf ! ), que l'on trovue chez les humanoïdes associés mais dont on attend toujours la suite à ce jour ( 1 volume en 99, un autre cette année… ). N'empêche que c'est trippant, flippant, überppant.
    Le bouquin n'est pas donné ( 24E ) et il y aura trois volumes ( 2 sortis cette année ) d'environ 130 pages chacun. Mais c'est vraiment un bon investissement pour peu que la SF soit votre dada.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #283660

    Voui, ça a l'air pas mal ; un sujet (et un objet) pas neuf, cependant. Pour cher.
    On a souvent traité sur le ton bien tragique le zigouillage ou l'évaporation de toute l'humanité sauf un, ou deux, ou un tout petit nombre. Je me demande si le psychologue ne doit pas y voir, bien plus qu'une terreur intime, un désir secret d'être enfin tout seul à profiter de "tout ça", ou avec juste quelques potes, alors qu'on doit se coltiner nos 7 milliards de congénères. Au fond, ça serait le pied, non ?
    Comme je tutorise en langue française deux petits Japonais, d'ailleurs très gentils eux (à la différence de Yupa), je les ai mis sous perf' de Lucky Luke, en retour de mode vu le film bientôt.
    Inénarrable, "Les Rivaux de Painful Gulch", vous savez, les O'Hara à grandes oreilles et les O'Timmins à gros nez. Un des albums où Luke tire le moins, et c'est le seul point regrettable tant on attend ses tirs époustouflants !
    Quel est le meilleur Lucky Luke, à votre avis ?

    Louis-L
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Louis.L le #283661

    Evidement un de Goscinny mais je ne serais dire lequel

    Natth
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Natth le #283662

    Citation (Lord Yupa @ 13/10/2009, 21:52)
    Quel est le meilleur Lucky Luke, à votre avis ?


    Le meilleur d'un point de vue objectif, je ne sais pas. Par contre, mon préféré est celui-là.

    Orely
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    orely le #283663

    J'aime bien "Ma Dalton" mais je suis très loin de les avoir tous lu.
    Sinon gros coup de coeur de la semaine dernière

    Le signe de la lune de Bonet Enrique et Munuera Jose Luis chez Dargaud. C'est un one shot de 134 pages.
    L'histoire est simple et mignonne bien que noire parfois, presque gentillette.
    Dans une région isolée Artemis est une jeune adolescente obsédée par la Lune. Elle l'écoute et l'entend, et base une partie de sa vie et de ses actes sur sa relation avec l'astre de la nuit. Brindille est un jeune garçon du même village et posséde la capacite de comprendre les animaux de la forêt. Mais quand survient un drame impliquant le petit frère d'Artémis, la jeune fille rejette la lune et le monde pour s'enfermé dans sa maison. Les années passent. Le village est désormais aux mains de Rufo qui fait régner la terreur. Seul Brindille a garder son indépendance et aider par un marchand de passage il se décide enfin à sauver Artémis de son isolement.(j'espère que j'en ai pas trop dit.)
    c'est donc une simple histoire d'amour mais elle est sublimée par le magnifique dessin (selon moi) en noir, blanc et nuance de gris avec parfois une touche de couleur rouge <w
    En voici un exemple

    A découvrir donc

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #283664

    Beaux arts magazine vient de publier un hors série à l'occasion des 50 ans d'astérix.
    Je l'ai simplement survolé pour l'instant, mais le peu que j'ai lu m'en a appris déjà pas mal : par exemple, Goscinny était le neveu de l'homme qui a publié le premier L'archipel du Goulag. je serais plus réservé sur la partie concernant Uderzo, dithyrambique à n'en plus finir sur ses talents de dessinateur.
    Reste que le bouquin vaut le détour pour la masse de documents rares publiés pour l'occasion, même si le tout me semble un rien superficiel sur le fond, compte tenu de l'événement exceptionnel que représente cet anniversaire.

    Sinon j'ai lu une petite BD sympa intitulée Ex-patria narrant le départ d'un couple pour le kazakhstan. Basé sur la propre expérience de l'auteur ( si j'ai bien compris ), la BD passe en revue à peu près tous les aléas que peuvent vivre les expatriés en terre étrangère, et conclue sur une réflexion très intéressante des rapports homme/femme entre autochtones et étrangers ( ce qu'il appelle le syndrôme kazhake ). Sur le fond, c'est l'histoire d'un couple qui part se ressourcer mais qui finira par évoluer de façon irrévocable.
    Très instructif, d'un dessin agréable sans être révolutionnaire, c'est une lecture qui vaut le coup d'oeil.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #283665

    Citation (bub @ 07/11/2009, 17:09)
    Beaux arts magazine vient de publier un hors série à l'occasion des 50 ans d'astérix.
    Je l'ai simplement survolé pour l'instant, mais le peu que j'ai lu m'en a appris déjà pas mal : par exemple, Goscinny était le neveu de l'homme qui a publié le premier L'archipel du Goulag. je serais plus réservé sur la partie concernant Uderzo, dithyrambique à n'en plus finir sur ses talents de dessinateur.

    Je rejoins tout à fait tes réserves. Le meilleur d'Uderzo, c'est un peu du sous-Franquin, qu'il a studieusement imité sans faire aussi bien. Et comme scénariste, il n'arrive qu'à la cheville de Goscinny. Mais il sait exploiter le filon, ça !!
    On nous rebat les oreilles avec les ventes à échelle mondiale d'”Astérix”, mais j'ai pas mal voyagé à l'étranger. Or je n'y ai pratiquement jamais vu de BD Astérix, sauf au Maghreb ! ou alors c'est dans des pays où je ne suis pas allé ? 😉

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #283666

    Citation (Lord Yupa @ 13/11/2009, 22:28)
    Je rejoins tout à fait tes réserves. Le meilleur d'Uderzo, c'est un peu du sous-Franquin, qu'il a studieusement imité sans faire aussi bien. Et comme scénariste, il n'arrive qu'à la cheville de Goscinny. Mais il sait exploiter le filon, ça !!
    On nous rebat les oreilles avec les ventes à échelle mondiale d'”Astérix”, mais j'ai pas mal voyagé à l'étranger. Or je n'y ai pratiquement jamais vu de BD Astérix, sauf au Maghreb ! ou alors c'est dans des pays où je ne suis pas allé ? 😉

    Comme scénariste, je lui accorde un très bon point pour Astérix chez rahazade, à mon avis un des meilleurs album de la série ( les premières pages à elles seules justifient l'achat de l'album ).
    Sinon je crois savoir qu'Astérix cartonne en Europe ( Europe Francophone, Allemagne, Espagne, etc. j'ai vu beaucoup d'album en vente dans une petite librairie d'une petite ville Autrichienne, une des rares BD qui survivait vaillamment au milieu de quantité de… manga ) et au Brésil.
    J'ai fini ce HS, il est pas mal. Il n'apprendra pas grand chose aux afficionados, bien que la partie consacrée à Gosciny est intéressante. Pour le reste, c'est assez opportuniste mais bien fichu.
    Bref, un bilan mitigé, mais avec une balance qui penche légèrement vers le positif ( pour les inédits et les illustrations ).

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #283667

    Demoiselles et Gentilhommes voici l'heure où,
    se ruer dans une librairie près de chez vous.
    Notre fier Hidalgo et son preux compagnon,
    terrassés par l'ignoble armée du Prince Jean,
    surmonteront-ils cette implacable affliction
    de voir leurs belles captives de pareil tyran ?

    Orely
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    orely le #283668

    Citation (bub @ 08/01/2010, 19:47)
    Demoiselles et Gentilhommes voici l'heure où,
    se ruer dans une librairie près de chez vous.
    Notre fier Hidalgo et son preux compagnon,
    terrassés par l'ignoble armée du Prince Jean,
    surmonteront-ils cette implacable affliction
    de voir leurs belles captives de pareil tyran ?

    Joli!!

    Akumasaki
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    akumasaki le #283669

    Non,t'es pas prétentieux quand tu dis que tu dessinne mieux que certains de ces “pros” 🙄 .et je ne te dis pas ça parske moi aussi j'ai souvent cette impression.c'est juste que toi t'es pas publié ou célèbre pour tes oeuvres(enfin je peux me tromper t'es peut être l'auteur du miormifik pan dragon cahé sous un pseudo) 😉 .quand à la franco belge,je la trouve un peu “es extrêmes”:tantôt élitiste,tantôt neuneuche.mais quand c'est bon,c'est bon un point c'est tout 😛 !et puis au moins on risque moins de tomber sur un pur produit marketing destinné à faire vendre des goodies comme il en foisonnent dans le manga.tiens?!sur ce point le manhwa(j'espère bien l'écrire)est similaire à la bd franco-belge;même si la tendance semble l'emporter sur l'originalitée… 😒

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #283670

    Citation (bub @ 07/11/2009, 17:09)
    J'ai lu une petite BD sympa intitulée Ex-patria narrant le départ d'un couple pour le kazakhstan. Basé sur la propre expérience de l'auteur ( si j'ai bien compris ), la BD passe en revue à peu près tous les aléas que peuvent vivre les expatriés en terre étrangère, et conclue sur une réflexion très intéressante des rapports homme/femme entre autochtones et étrangers ( ce qu'il appelle le syndrôme kazhake ). Sur le fond, c'est l'histoire d'un couple qui part se ressourcer mais qui finira par évoluer de façon irrévocable.
    Très instructif, d'un dessin agréable sans être révolutionnaire, c'est une lecture qui vaut le coup d'oeil.

    Tiens, je repêche ça Bub, parce qu'on me l'a offert, Ex-patria, et moi aussi j'ai trouvé cette BD très sympa, plutôt intelligente, dessin agréable, récit drôle, instructif… Un petit bémol pour la fin, et l'hypocrisie du mec qui attribue, en effet, à un “syndrôme” du couple expatrié le fait qu'il a eu envie de tâter d'une Khazake pour changer de sa meuf trop banalisée, bravo la lâcheté masculine ! 😂 (des fois, je me sens femme, faut croire…)

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #283671

    Très frappant le nouvel album de Léo (+Rodolphe+Marchal), Namibia !!
    J'aime ses BD, surtout pour les créatures hallucinantes et pourtant très "crédibles" qui tombent soudain au coin de la tronche de ses héros. Quels dessins ! quelle mise en scène du suspense !
    Aldébaran (achevé) et Antarès (cycle en cours, et qui lui fait suite) vous scotchent avant tout par leurs bestioles.
    Personnellement, et ça n'est que mon opinion, j'en apprécie moins le contexte politico-humain, que je trouve assez naïf et très "daté années 2000", surtout pour le comportement des personnages (alors qu'on est censé se trouver dans un lointain futur) ; et puis l'"héroïne" me semble sans panache, presque lâche.
    Mais Namibia justement change d'héroïne, et celle-là aura peut-être plus de couilles, passez-moi l'expression. De plus, cela se déroule en 1949, Léo y est plus à l'aise. Le volume 1 est très bien mené, les bêbêtes et le suspense se pointent agréablement, et ça se termine par un chouette cliffhanger !

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #283672

    Delcourt inaugure une nouvelle "série" intitulée Jour J. Chaque volume proposera une uchronie, c'est à dire une histoire basée sur des faits réels mais qui aurait ensuite déviée pour devenir une sorte de présent ou futur parallèle.
    Le premier tome proposait donc un scénario assez rebattu sur le thème du "et si les Russes avaient été les premiers sur la Lune ?".
    Hélas, on pourra pas dire qu'avec ce tome-là Buchet ( Sillage… ) et ses copains auront réussis à décrocher la Lune justement. SPOILS DE LA MORT En fait, les scénaristes ont misé sur les rebondissements les plus bourrins et gore possibles. Donc Apollo n'a jamais foutu le pied sur la Lune, car une micrométéorite a traversé la carlingue de la capsule et… réduit en bouillie la cervelle d'Amstrong. C'est d'une puérilité à vous faire tomber les bras : fallait-il faire un truc aussi débilement outrancier ? avec le détail des petits bouts de cervelle pour faire plus cool ? C'est pas possible d'être aussi con. Il y avait dix mille scénarios possibles pour faire planter la mission, ils ont choisi la solution la plus conne. Et ça n'est que la seconde page…
    Bon, les soviets débarquent ensuite en septembre 1969 sur la Lune : kikoolol, c'est une femme qui est la première sur la Lune ! Ensuite l'histoire fait un bond de dix ans vers le futur, et là c'est le jackpot.
    Américains et russes, aux crédits certainements illimités, ont construit des bases énormes ( des espèces de lofts dignes des bunkers allemand des années 40, sur la Lune. Le plus rigolo, c'est que nos astronautes ont dû achemnier tous les matériaux dans leurs minuscules capsules apollo, ou russes. En somme, pour transporter 3 briques, ils ont dû faire autant de voyage, alors leurs bases là, c'est un peu prendre le lecteur pour un sacré couillon. Mais bon, Buchet ne s'est pas étalé sur la façon dont on construit des chateaux sur la Lune avec des engins des années 50/60…
    Mais tout le monde n'est pas ingénieur à la NASA, et il doit se trouver assez de lecteurs crédules pour aller plus loin dans la lecture de cette immonde erreur éditoriale. Continuons.
    les deux bases russes et américaines sont assez proches l'une de l'autre : 3 heures de jeep lunaire, c'est sympa. Si bien que loin de leurs pays respectifs, les deux camps ont fait ami-ami en cachette et échangent vodka frelatée contre plan de haschich et numéro de playboy. Et oui, on roule des bédos gros comme des ogives nucléaires dans cette BD qui s'enfonce à chaque case un peu plus dans le grotesque. Encore plus fort : un russe et une américaine vont même avoir un bébé ensemble qui naîtra sur ce pauvre satellite. Mais tout ça ne pouvait pas durer : URSS et USA envoient chacun de leur côté leur gros bras militaires pour faire la peau aux rouges/impérialistes d'en face. Bilan : suite à des quiproquos dignes d'une disserte de CE1, on compte 11 morts russes et 3 américains. Et puis finalement les américains font sauter la base ( vide ) russe, et les russes envoient leur "étoile noire" ( ça s'invente pas ! ) faire sauter la base américaine. Tout le monde se sauve dans des capsules qui étaient cachées dieu sait où. Seul reste dans la base le couple martyr. Le bébé sera sauvé lui par un duo de potes russes/américains, qui disparaitrons en antarctique, mais poutine, ce mec sympa, leur a envoyé un sous-marin pour leur sauver les fesses. Et à la fin tout le monde boit des cocktails sur une plage quelque part dans ce putain de monde débile en se disant qu'un jour il faudra expliquer au gosse qu'il sera le premier enfant des étoiles porteur des espoirs de l'humanité toute entière. A moins qu'il finisse à la DASS.

    Bref, poubelle.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #283673

    Ah merci Bub, j'ai feuilleté cette daube moi aussi, et il fallait prévenir les gens de ne pas acheter un pareil navet ! mon père (ex-ingénieur aéronautique) en ferait un coup de sang !
    Autre feuilletage :Pascal Brutal, par acquis de conscience, me souvenant que, je crois, il a eu le Grand Prix d'Angoulême. Hum. Là il vaut mieux que je me taise, on me prendrait pour un vieux crétin de réac' anti-djeunz.
    Heureusement, je suis tombé ensuite sur Cadavres Exquis de Pénélope Bagieu. Vraiment bien ! non seulement l'histoire jette un regard très ironique et pas simpliste du tout sur la création littéraire et sur les rapports hommes-femmes, mais le dessin m'a séduit. L'auteure sait croquer très joliment les yeux et les moues des personnages, notamment de son héroïne, une fille qui n'a pas poussé ses études bien loin et fait l'hôtesse du Salon du Livre ; elle partage la vie d'un beauf peu ragoûtant et tout aussi précaire, puis rencontre un écrivain très célèbre, quoique… et la fin est drôle (de nature à plaire à Kusana).

    Baklael
    Membre
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Baklael le #283674

    Citation (bub @ 14/04/2010, 22:01)
    Bref, poubelle.

    Ahhh !! C'est de là que viens cette interrogation sur le n'importe quoi dans certaines séries de “SF”… (Enfin disons que ça a remué le couteau dans la plaie.)

    Sinon à la lecture de ton résumé j'ai bien ri. (J'avoue être un fan de massacres en règles de trucs pourris. C'est facile mais je n'y peux rien je fonctionne dès que c'est un peu bien fait !)

    Bon il n'y avait que peu de risques pour que je tombe sur cette BD étant donné que je n'ai pas l'intention de revenir vers la Franco-Belge pour l'instant. (D'autres trucs plus urgents à lire) Mais si dans quelques années je tombe dessus je sais qu'il me faudra l'acheter pour l'offrir à quelqu'un de qui je voudrais me venger ! Mwhahaha !!

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 302)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 7
geoff34, Cami-sama, Xanatos, Lord-Yupa, Cyril, feanor-curufinwe, dekamaster2
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 166, Members: 48
Welcome to our newest member, kriyasri
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min