What a pity!

20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 90)

Posté dans : Manga & BD

  • Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286722

    Citation (Sotelo @ 22/09/2011 21:39)
    Je n'en suis pas si sûr, pour ma part je pense que la génération future sera plus influencée par One Piece effectivement mais aussi par Fullmetal Alchemist je pense. Et je pense que Dragon Ball continuera à inspirer les générations futures, de part son statut de référence absolue dans le genre et aussi parce qu'il est toujours d'actualité 20 ans après.


    Oui, on peut aussi citer Fullmetal, mais je ne faisais pas une liste exhaustive, hein!^^
    Et pis ce n'est que mon avis, je ne suis pas devin…enfin, pas toujours…

    Sotelo
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Sotelo le #286723

    Rassure-toi, je ne suis pas devin non plus, je ne faisais que donner mon avis aussi !

    Agone
    Participant
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    Agone le #286724

    En ce qui me concerne, il y a un manga ou, du moins, la dernière partie d'un manga qui m' a beaucoup déçu: le dernier arc de HunterXHunter.

    Tout d'abord, j'adorais vraiment ce manga: la confrontation avec la Brigade Fantôme, le système du nen, le jeu Greed Island. Greed Island…le summum de ce manga…le système des cartes très bien expliqué, Boomer, Biscuit et surtout, surtout, la partie de balle au prisonnier!!! je me rapelle, il s'est passé des mois et des mois entre le tome 16 et 17, coupure en plein milieu de cette balle au prisonnier!!!

    Quand l'arc Greed Island a pris fin, j'avais mis de grands espoirs dans la suite. Et puis, et puis…des sortes de bestioles chelous, les Kiméras Ants, mangeant de la chaire humaine, moches, bêtes, cruelles, avec zéro charisme…mouais…Cependant, le pire de tout, est le roi de ces bestioles. Ce gars naît à peine que voilà que c'est un gros roxor qui déchire tout!!! le mec, à peine né, a un QI de 150, comprend tout sur tout direct tout de suite quoi et toussa toussa quoi. De plus, en combat singulier, ce roi arrive à mettre une raclée au Président Nétéro !!! alors que ce dernier est censé être un maître en combat et en nen avec une expérience dans ces domaines de plusieurs décennies!; un seul mot me vient à l'esprit: Nawak!

    Quand Kurapika, malgré sa faible expérience en nen, avait réussit à fraguer deux membres de la Brigade Fantôme, il y avait malgré tout une certaine cohérence. Pareil pour Gon face à Boomer. Mais là, roi des Ants versus Nétéro? pff, aucune logique…

    Et rajoutez à cela la baisse de la qualité des dessins du dernier arc; déjà, qu'à la base, les dessins n'étaient pas géniaux, alors si en plus il y a une baisse de la qualité du scénar…

    Shinji-Kun
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Shinji-kun le #286725

    Citation (Agone @ 23/09/2011 02:04)
    En ce qui me concerne, il y a un manga ou, du moins, la dernière partie d'un manga qui m' a beaucoup déçu: le dernier arc de HunterXHunter.


    Tu va te faire des amis là 😂 . La plupart des fans considèrent que c'est l'arc le plus réussi.

    Citation (Agone @ 23/09/2011 02:04)
    Ce gars naît à peine que voilà que c'est un gros roxor qui déchire tout!!! le mec, à peine né, a un QI de 150, comprend tout sur tout direct tout de suite quoi et toussa toussa quoi. De plus, en combat singulier, ce roi arrive à mettre une raclée au Président Nétéro !!! alors que ce dernier est censé être un maître en combat et en nen avec une expérience dans ces domaines de plusieurs décennies!; un seul mot me vient à l'esprit: Nawak!


    Mais c'est expliqué pourquoi il naît si fort. Si on cherche de la cohérence à HxH il y a un problème dès l'arc de la tour céleste. Alors qu'on en avait jamais entendu parler avant tout d'un coup il y a le nen qui apparaît et des mecs qui n'ont même pas le niveau pour devenir Hunter l'utilise comme ça. C'est du pur Shônen c'est pas logique mais on s'en fou. Le coup du roi m'a beaucoup moins choqué que ça perso.

    J'estime que l'arc des Kimera Ants est le meilleur de la série car avant on était encore dans l’apprentissage, maintenant Gon et Kirua sont vraiment puissant et peuvent rivaliser avec pas mal d'ennemis. Depuis le début on avait l'impression d'être dans un arc d'entraînement. En plus cet arc est plus violent, plus sombre que les précédents.
    Greed Island était aussi génial pour son côté RPG et toute les explications données par le mangaka mais on restait sur de la progression (en gros les héros sont nul au début, ils trouvent un entraîneur, et ils passent leur temps à s'améliorer. Là on est enfin en situation de combat réelle et Gon et Kirua se battent comme des grands.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #286726

    Pas le temps de développer aujourd'hui, donc j'y reviendrai :
    Le Pavillon des Hommes, quelle déception ! le volume 5 m'est carrément tombé des mains. Alors que les 3 premiers volumes partent d'une idée si forte, et évoluent si remarquablement, on se retrouve avec un shôjo rasoir qui tourne en rond !!

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286727

    J'adore les shônen, pour un tas de raisons.
    L'une d'entre elle est l'éloge de l'amitié.
    – Quand Gokû pète les plombs lorsque Krilin se fait tuer par un démon de Piccolo, qu'il fonce vers l'assassin alors qu'il sort d'un Tenkaichi Budôkai éreintant, on ressent toute la peine et la colère du garçon.
    – Quand Seiya apprend de la bouche d'Ikki qu'ils sont tous (les chevaliers de bronze) frères, parce que tous fils de Mitsumasa Kido, on comprend ce qui les pousse toujours à se relever, eux qui sont orphelins, eux qui n'ont jamais connu la chaleur d'une famille. On comprend ce qui les pousse à se transcender, à hurler. Ils n'ont pas besoin de le dire, on le ressent dans leur être. Leur vie ne tient qu'à un fil, le seul moteur de leur cosmo-énergie, leur fraternité.
    – Quand Luffy pose son chapeau de paille sur la tête de Nami, après que celle-ci a compris qu'elle a été bernée depuis le début par Arlong. Alors qu'il n'a pas entendu un mot de son histoire, c'est en toute ignorance qu'il décide de l'aider. Sans dire un mot, sans vouloir savoir quelle est la raison de sa tristesse, il part corriger le mastodonte qui a eu le malheur de faire pleurer son amie. Pas de grande phrase, pas d'effusion, et pourtant on ressent la colère de Luffy.

    A mes yeux, l'émotion se situe dans la rareté ou la modération, pas dans la répétition.
    Par exemple, j'ai eu la larmichette à l'oeil en voyant L'Arme Fatale 4 pour la première fois, lors de la scène finale sur (sous?) le pont, après le combat contre Jet Lee. Cette scène où Riggs (Mel Gibson) dit à Murtaugh (Danny Glover) qu'il est son meilleur ami, le seul ami qu'il ait jamais eu. ça peut paraître banal, dit comme ça, mais jamais, dans les trois premiers volets, à moins que je ne me trompe, ces deux-là n'ont parlé aussi ouvertement de ce lien qui les unissait. L'intensité de la scène, le danger présent, ont permis ce soudain déballage de sentiments, cette déclaration d'amour! C'est ce qui rend cette scène si efficace.
    Exprimer quelque chose qui n'a jamais été dit, parce que c'est tellement évident que ça semble inutile, l'exprimer au moment juste, dans un film, demande beaucoup de doigté. Dans le cas de L'Arme Fatale, c'est une réussite parce qu'il y a tout ce passif (trois épisodes), parce qu'on connaît bien ces personnages, et qu'on sait que ce ne sont pas des mots en l'air. L'émotion dans la rareté donc!

    J'en arrive au sujet de ce post (vous savez ce que c'est, on parle, on parle…). Mon “What a pity!” se nomme Fairy Tail.

    Je n'ai jamais pensé que Fairy Tail serait le prochain One Piece, ou Hunter X Hunter, ou Dragon Ball, ou Saint Seiya. Mais quand même, je me disais qu'il y avait du potentiel dans cette série, qui jouait au départ avec quelques codes des RPG. Vingt-trois volumes plus tard, le résultat est très éloigné de mes espérances (lien inutile, si ce n'est pour me faire plaisir! Histoire de…^^). Je n'y crois plus même.
    S'inspirer de One Piece, pourquoi pas? Encore faut-il en saisir les véritables qualités, et ne pas s'en tenir à la surface, aux apparences.
    Je me fiche bien que le graphisme soit proche de l'oeuvre d'Oda, je ne juge pas sur ce critère, et ça ne me gêne pas plus que ça (sauf quand j'entends ou lis que Hiro Mashima était un assistant de Oda, ce qui est faux). Le problème, c'est l'imitation des caractères francs du collier des perso de One Piece, le fait qu'ils expriment leur pensée, quelle qu'elle soit, sans crainte du ridicule ou des “qu'en dira-t-on”.
    Dans OP, les éclats de colère de Luffy sont toujours impressionnants pour le lecteur, ce dernier vibre parce qu'il y a une vraie légitimité derrière, une vraie raison. On ressent la forte empathie du personnage. Ce qui lui donne tellement de charisme, c'est sa compassion, parce qu'il s'énerve lorsqu'on touche à ses amis, que, d'une manière ou d'une autre, on a blessés, fait souffrir, pas physiquement, mais moralement, intérieurement, par le harcèlement, le chantage, la manipulation, la torture (ici plus morale que physique)…
    Pour Luffy, rien n'est plus important que l'amitié. Cependant, il ne va pas pour autant le crier sous les toits à chaque chapitre, dans un gros plan, avec de gros caractères.
    Dans Fairy Tail, Hiro Mashima use, abuse, de cet effet de style, à tel point que ça en devient vite écoeurant. Pire, à force, il se parodie sans s'en rendre compte, tant certaines déclarations faites à coup de hurlements en splash page ou en gros plan (veine gonflée sur la tempe à l'appui) sont absolument ridicules.
    Un exemple, dans le volume 23 (savoir le contexte est inutile):

    Natsu: “Je vais arrêter ce truc! Si mon corps n'y arrive pas, c'est mon esprit qui le fera!

    (Ce “truc” en question, c'est une île volante qui chute!) Même dans Saint Seiya, ils n'ont pas osé aller jusque-là!

    Ensuite, le maître-mot de Fairy Tail, c'est “Amitié”! Là encore, l'utilisation abusive de ce mot (ou d'un autre du même champ lexical) donne la nausée. Je déconne à peine quand je dis qu'on doit le lire trois-quatre fois par chapitre!
    Comme je le disais plus tôt, l'émotion n'est pas dans la répétition.
    Où trouvez-vous, dans la réalité, des gens qui passeront leur temps à clamer que “l'amitié, y a que ça d'vrai!” ou d'autres trucs du genre? Et admettons que ça existe, vous les trouveriez crédibles, les gars? Vous auriez envie d'être leur ami(e)? Vous ne les trouveriez pas louches? Ce genre de chose ne se dit pas comme ça! A la limite, en chanson ça passe!
    Ben dans Fairy Tail, c'est la fête de l'amitié tous les jours!
    On se bat au nom de l'amitié, on va mourir pour l'amitié, on s'inscrit à une guilde pour l'amitié, etc…là-bas, S.O.S détresse amitié serait au chômage.
    Tiens, une autre “jolie” citation du volume 23, histoire d'illustrer ces propos:

    La guilde de Fairy Tail: “On ne va pas passer notre temps à fuir! On va vous montrer ce que c'est que l'amitié!

    …A coups de tatanes dans la tronche? 😂 Je doute qu'ils comprennent vraiment ce qu'est l'amitié de cette façon… 😛

    Alors, les gros plans gueulards, c'est fait…”l'amitié”, c'est fait…qu'est-ce qui reste, niveau déception…oui…la non-évolution de l'histoire!
    Vingt-trois volumes…des perso toujours aussi statiques, pour la plupart (hormis Erza et Gajil). Des story-arcs qui n'ont aucun intérêt, dans le sens où ils n'impliquent jamais véritablement nos héros (hormis quelques exceptions tout de même, comme avec Grey ou Erza…). Le mystère des dragons, tous disparus le même jour de la même année? ça avance…pas.
    Et même lorsque nos héros sont impliqués personnellement, il y a tellement peu de force dans leur histoire qu'on s'en moque un peu…pas toujours cela dit, comme avec Erza…
    Mais le problème à ce niveau vient certainement de l'improvisation de Mashima en cours de route. J'y reviendrai.
    Fairy Tail, c'est grosso modo une succession de missions, avec à chaque fois l'apparition d'un nouveau perso récurrent, alors qu'à la base, il y avait matière à s'attarder sur le déjà grand nombre de membres de la guilde. Je m'attendais à voir à chaque nouvelle histoire une équipe différente. Au lieu de ça, c'est systématiquement Natsu / Lucy / Grey / Erza, avec de temps en temps un guest ou deux…
    Et pourtant, malgré leur omniprésence, aucune évolution psychologique.
    L'histoire repose tout le temps sur les mêmes rails, sur la même mécanique. Lors de leur défaite, les méchants finissent souvent par changer d'avis dans les larmes et la plus grande incohérence (un festival, dans ce volume 23!).
    Pour résumer, quand tu es un méchant dans FT, deux options:
    – Soit tu restes un méchant, et dans ce cas, c'est la preuve que tu es fou à lier, et que tu as pété les plombs.
    – Soit le gentil te sort une phrase choc en gueulant bien fort pour te prouver que son point de vue est le plus juste, et en tant que méchant, au fond de toi, tu te rends compte qu'il a raison et que, finalement, tu as toujours pensé la même chose, au fond, et que tu as vécu toute ta vie dans le déni et l'erreur, donc, au bout du compte, tu chiales! CQFD!
    Ici, pas de place pour un Crocodile ou Barbe Noire!

    Bref, What a pity! 😢

    Pour finir, Mashima avoue lui-même qu'il n'écrit pas l'histoire à l'avance, qu'il se laisse aller à l'improvisation, sans savoir où il va (le contraire de ce qu'il a fait dans Rave, un titre bien plus réussi d'ailleurs!). Ce n'est pas répréhensible en soit, quand c'est bien fait…
    Toriyama faisait de même, à l'époque de Dragon Ball, mais avec mille fois plus de réussite et de cohérence. Mashima n'a hélas pas ce talent…
    Donc, chuis déçu, déçu…

    Vongola-79
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    vongola 79 le #286728

    Je risque de ne pas me faire que des amis, mais ma dception du jour concerne le dernier tome de Saint Seiya…

    Pour contextualiser un peu, j'ai commenc suivre Saint Seiya lors de sa diffusion au Club Do. L'mission s’arrtant, j'ai t stopp net lorsque Seiya tombe inconscient dans le linceul de rose d'Aphrodite. Quelques annes ont passe depuis, et je m'tait mis la lecture de la premire version du manga avant que ne soit annonc la Deluxe. du coup, je stoppe de moi mme ma lecture en attendant l’dition Deluxe. Dans le mme temps, j'avais visionn l'anime, le premier de 114 pisodes. J'ai par la suite vu le chapitre Hads du Sanctuaire, mais jamais plus. Bien sr, depuis le temps je me suis allgrement fait spoli la fin…

    Bref, tout a pour dire, que je ne savait pas comment se finissait l'histoire, exception faite de la mort de Seiya, avant d'entamer ce jour, le dernier tome de la version Deluxe. Et l, c'est la dception… Pour la premire fois, j'y ai vu les normes ficelle scnaristique (le coup des armures d'or qui ne servent rien, des armures divines qui arrivent comme par magie, et des redites de scnario…), l-dessus, a passe encore, mais la toute fin, me laisse un got bien amer. L'auteur ne s'est mme pas donn la peine de conclure son oeuvre correctement ?! Hads meurt, Seiya est mort, et clap de fin ? Vraiment ?? Merde quoi, presque 18 ans d'attente qui se conclue l-dessus, j'aime autant vous dire que ma dception est immense…

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #286729

    Argh, cher Vongola, tu t'es fait avoir par l'"édition rapide", qui gomme les lettres accentuées, les ç, etc. Il faut corriger son texte par "édition complète" pour éviter ce bug assez récent.
    Rien à dire à part ça sur "Saint Seyia", une série qui (je ne sais pourquoi) ne m'a jamais attiré, mais du moins venant seulement de lire le post précédent de Fëanor sur Fairy Tail, je tiens à l'approuver avec fermeté : ce sont exactement les objections que j'ai envie d'y faire ! ce n'est tout simplement pas construit, fabriqué au jour le jour, et ce qu'on obtient alors c'est l'absence de crédibilité et d'évolution des héros (et de tout le reste).

    Onsokumaru
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    onsokumaru le #286730

    Mince, alors. Ce que vous dites, feanor et Lord Yupa, me fait peur.
    Je n'ai que vite survolé le post de feanor parce que je veux éviter les spoilers, mais il me semble faire écho à des critiques que j'ai lues ici et là.

    Pour l'instant, j'en suis au tome 20 et je dois dire que j'adore cette série. Du coup, je me demande si je n'ai tout simplement pas les mêmes goûts que les nombreuses personnes qui la critiquent, ou si je vais commencer à m'en lasser ou à la trouver mauvaise.
    Ce serait dommage, parce que niveau dessins, c'est clairement un de mes shônen préférés et en plus, c'est l'un des seuls où une héroïne est aussi forte que ses confrères masculins, et ce sans utiliser une "magie de fille" mais au contraire en se battant physiquement. C'est ce qui manque terriblement à de nombreux mangas, dont One Piece, que j'adore par ailleurs.

    Pour rester dans le sujet, une de mes plus grosses déceptions est Yakitate Japan.
    Les premiers tomes étaient passionnants, je les dévorais d'une traite et fonçais à la bibliothèque pour emprunter les suivants, avec toujours l'envie de découvrir quelle recette de génie Azuma avait concoctée.
    Mais arrivé au tome 22, force est de constater que depuis plusieurs volumes, les réactions disproportionnées (et pas très drôles) et les jeux de mots pourris ont pris une importance disproportionnée dans ce manga. C'est devenu d'un ennui incroyable.
    J'ai l'impression que ma bibliothèque n'a rien au delà du tome 22 ou 23 et en fin de compte, je ne le regrette pas.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #286731

    Citation (onsokumaru @ 02/07/2015 23:13)
    M
    Ce serait dommage, parce que niveau dessins, c'est clairement un de mes shônen préférés et en plus, c'est l'un des seuls où une héroïne est aussi forte que ses confrères masculins, et ce sans utiliser une “magie de fille” mais au contraire en se battant physiquement.

    C'est drôle, j'ai l'impression de n'avoir pas lu le même manga.

    Pour en revenir à Hadès, c'est la saga que je préfère en manga : elle est plus sombre, plus trouble, moins naïve comme à l'époque du Sanctuaire. C'est certes un reboot de ce dernier version Enfers, mais avec quelque chose en plus. Du coup, la scène en spoil que tu mentionnes est une conséquence évidente de la situation : Seiya est trop faible face au dieu des Enfers, il meurt donc. On est loin de l'époque où ils se relevaient même avec les os en miette jusqu'aux orteils. Néanmoins, si cette idée est plaisante et me satisfait parfaitement (voir Seiya triomphant aurait été indigeste), je trouve quand même que la scène aurait pu être meilleure. C'est trop brusque, trop rapide. Il manque quelque chose : plus d'émotion, une séquence d'hommage, quelque chose comme ça. Et comme les OAV suivent le manga à la lettre, ça n'aide pas beaucoup…

    Onsokumaru
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    onsokumaru le #286732

    Citation (veggie11 @ 02/07/2015 23:46)
    C'est drôle, j'ai l'impression de n'avoir pas lu le même manga.

    C'est à propos de l'héroïne balèze?
    Je ne parlais bien sûr pas de Lucie, mais d'Erza. Alors ça va peut-être changer par la suite, mais là où j'en suis (tome 20), elle réussit à vaincre à coups de poing et d'épée certains des adversaires les plus puissants. Bien sûr, shônen manga oblige, c'est encore le héros et son potentiel spécial qui dégomme le boss fin, mais toujours est-il qu'Erza est pour l'instant l'équivalent d'un Zoro ou d'un Shiryu, et non l'équivalent d'une Robin ou d'une Shaina.

    Petit HS: Vous ne trouvez pas lassant que dans ces mangas qui se veulent valoriser les efforts et la persévérances, le héros, celui qu'est le plus fort, le plus balèze, a très souvent un potentiel caché, quelque chose de spécial en plus? Sang des dragons, volonté du D, père, grand-père ou ancêtre super balèze…
    Message: vous aurez beau faire de votre mieux, ganbaru, ganbaru, si vous n'avez pas de talent inné, vous ne serez jamais qu'un Krillin.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #286733

    En fait tu parles de quelle série ? Fairy Tail ou Saint-Seiya ? Si c'est de Fairy Tail, je comprends pour les dessins, c'est vrai qu'ils sont assez sympas et soignés si on aime le style (même moi qui suis pas très shônen issu du Jump post 2000, j'ai été quelque peu séduite par les extraits parus à l'époque dans Animeland). Mais je pensais que tu parlais de St-Seiya et dans ce cas-là, même avec le meilleur esprit de tolérance, c'est juste pas possible ^^

    Pour les filles par contre, je ne pourrai dire concernant Fairy Tail, je n'ai pas tenté le manga.

    Onsokumaru
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    onsokumaru le #286734

    Citation (veggie11 @ 03/07/2015 00:35)
    En fait tu parles de quelle série ? Fairy Tail ou Saint-Seiya ?

    Ce moment embarrassant où tu te rends compte que tu as parlé d'un manga sans en donner le titre, ni le nom des personnages, et que tu t'étonnes quand les autres ne voient pas de quoi tu parles.

    Désolé, veggie, je parlais bien de Fairy Tail.

    Pour ne pas trop flooder, un autre manga qui m'a rapidement déçu, c'est Yugi-Oh.

    J'avais beaucoup aimé les tout premiers tomes, où le “pharaon yugi” (pardon, j'ai oublié son nom) imposait des jeux tordus et des punitions sadiques aux vilains pas beaux, le tout avec un sourire bien malsain. C'était assez inventif et terriblement satisfaisant.
    Et puis d'un coup, ça a sombré dans le manga de jeu de cartes, avec des parties interminables où les cartes se positionnent pile là où il faut dans le paquet, parce le héros c'est leur copain (c'est ok de tricher, tant que c'est pour l’Amitié)

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #286735

    Je reste très attachée à Yu-Gi-Oh qui fut mon premier manga papier, mais je partage assez ton avis. Je l'ai d'ailleurs relu ces derniers temps et j'en revenais pas à quel point les duels de cartes s'accumulaient au bout d'un temps : à peine un duel terminé, un autre commençait ! Entre-deux, il n'y avait plus de véritable interaction entre les personnages, comme c'était encore le cas dans la partie sur l'île de Pégasus. De plus, le double de Yûgi était devenu très énervant à partir de Battle City (il l'était déjà avant, mais là c'est l'extrême !). Du coup, je préfère lire maintenant ces différents tomes au second degré, car le ridicule des situations, alors qu'elles sont prises au sérieux par l'auteur, rend le tout assez grandiloquent. C'est drôle involontairement.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286736

    Citation (onsokumaru @ 03/07/2015 00:13)
    Mince, alors. Ce que vous dites, feanor et Lord Yupa, me fait peur.
    Je n'ai que vite survolé le post de feanor parce que je veux éviter les spoilers, mais il me semble faire écho à des critiques que j'ai lues ici et là.

    Pour l'instant, j'en suis au tome 20 et je dois dire que j'adore cette série. Du coup, je me demande si je n'ai tout simplement pas les mêmes goûts que les nombreuses personnes qui la critiquent, ou si je vais commencer à m'en lasser ou à la trouver mauvaise.
    Ce serait dommage, parce que niveau dessins, c'est clairement un de mes shônen préférés et en plus, c'est l'un des seuls où une héroïne est aussi forte que ses confrères masculins, et ce sans utiliser une “magie de fille” mais au contraire en se battant physiquement. C'est ce qui manque terriblement à de nombreux mangas, dont One Piece, que j'adore par ailleurs.


    D'abord, je te rassure, tu peux lire mon post en entier, il n'y a aucun spoil majeur, juste deux citation hors contexte, qui ne te diront rien ! ^^
    Je suis d'accord en ce qui concerne les personnages féminins. Il y en a une pelleté, et tous ont leur particularité. C'est l'un des points forts de Fairy Tail.
    Mais en ce qui me concerne, ça ne suffit pas à atténuer la déception que j'ai eue concernant ce titre, surtout par rapport à ce que j'en attendais (voir le post plus haut).

    Citation (onsokumaru @ 03/07/2015 00:13)
    Pour rester dans le sujet, une de mes plus grosses déceptions est Yakitate Japan.
    Les premiers tomes étaient passionnants, je les dévorais d'une traite et fonçais à la bibliothèque pour emprunter les suivants, avec toujours l'envie de découvrir quelle recette de génie Azuma avait concoctée.
    Mais arrivé au tome 22, force est de constater que depuis plusieurs volumes, les réactions disproportionnées (et pas très drôles) et les jeux de mots pourris ont pris une importance disproportionnée dans ce manga. C'est devenu d'un ennui incroyable.


    Je partage complètement ton avis pour Yakitate Ja-pan ! A tel point que j'ai revendu la série en entier une fois celle-ci terminée ! C'est dire !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #286737

    Citation (onsokumaru @ 03/07/2015 00:24)
    C'est à propos de l'héroïne balèze?
    Je ne parlais bien sûr pas de Lucie, mais d'Erza. Alors ça va peut-être changer par la suite, mais là où j'en suis (tome 20), elle réussit à vaincre à coups de poing et d'épée certains des adversaires les plus puissants. Bien sûr, shônen manga oblige, c'est encore le héros et son potentiel spécial qui dégomme le boss fin, mais toujours est-il qu'Erza est pour l'instant l'équivalent d'un Zoro ou d'un Shiryu, et non l'équivalent d'une Robin ou d'une Shaina.

    Oui, comme Feanor, je te comprends bien sur ce point, et j'adore Erza, son design, son héroïsme ! mais je ne lis pas le manga, je me suis contenté de tester la série à travers l'adaptation animée diffusée sur des chaînes jeunesse. Or si parfois on suit les exploits d'Erza, on la zappe souvent pour suivre d'autres membres de l'équipe engagés ailleurs, puis on passe à d'autres en pleine mission de je-ne-sais-quoi, etc. A la fin de l'épisode on a 4 cliffhanger non résolus, et rien ne garantit qu'on aura vraiment avancé à la fin du prochain épisode ! Evolution psychologique des personnages, rien. Le fond de l'idée ? on est tous des amis, entre amis, et on le hurle bien fort. Les méchants, comme en sourit Feanor, en sont tout ébranlés dans leurs dogmes, et se convertissent !
    Côté “héroïnes fortes”, je trouve One Piece bien mieux inspiré, avec Nami, Robin, Rebecca, Happy, et ces persos y ont toute une histoire psychologique.
    “Fairy Tail”, faudrait en tirer un spin-off avec Erza genre Claymore… 😂

    Vongola-79
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    vongola 79 le #286738

    C'est également un des aspects que je reproche très volontiers à Fairy Tail. N'étant pas très avancé dans la série (genre tome 23/24) je ne sais pas si ça évolue, mais l'auteur à la facheuse tendance à ne mettre en avant qu'un groupe restreint de """"mage"""", à savoir Natsu, Grey, Erza et Lucy pour le quota de boobs. Ce sont là les réguliers qui sont toujours là. alors ouais, ça va cinq minutes, mais j'aimerais bien que par exemple Lucy évolue, prenne confiance en elle et s'affirme, voire d'autre tête durant les missions, et pas juste le temps d'une mission ou de parler de lui puis de le zapper totalement après…

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #286739

    Pour moi, Fairy Tail a 3 gros défauts :
    – effectivement un fil conducteur très très léger. Ca commence à s'améliorer avec l'île Tenrô qui comporte des révélations sur 2 méchants importants mais c'est très peu ; trop peu. Et pourtant, Mashima est capable d'avoir de bonnes idées scénaristiques par moment : l'arc d'Edolas commençait super bien par exemple. Le tome 39 est excellent, certainement le meilleur de la série avec un changement excellemment mené pour un des personnages. Mais à côté, il y a tellement d'arcs commencés sans que l'auteur sache comment il va en finir. Ca ne peut que peser sur l'intérêt du manga.

    – le pouvoir de l'amitié. C'est un poncif des shônens : l'amitié et la colère éprouvée lorsqu'on s'en prend à ses amis permettent de devenir plus fort et de renverser des situations désespérées. Les exemples sont multiples, de Son Goku à Jotaro en passant par les mangas de sport. Mais dans Fairy Tail, c'est tellement bavard sur le sujet, tellement systématique, en particulier lors des combats d'Erza et de Natsu, tellement le deus ex machina ultime, que ça en devient insupportable.

    – le fanservice. On le trouve souvent dans les shônens, avec des perssonnages féminins à la poitrine démesurée et complaisament montrée. Même si on apprécie les jolies héroïnes, c'est parfois agaçant (One Piece par exemple en abuse un peu trop). Mais dans Fairy Tail, c'est à un autre niveau ; c'est systématique : Erza et Lucy sont régulièrement complètement à poil ou seins nus, avec ou sans raison. Les scènes de bain ne se comptent plus. C'est aussi parfois sacrément malsain comme dans le tome 43 du manga avec Tartaros. A la décharge de Mashima, on notera aussi qu'il pense à ses lectrices : les personnages masculins sont aussi assez régulièrement torse nu, même si c'est moins fréquent. Certains passages fanservice sont parfois amusants (le chapitre spécial sur le Sorcerer où Jenny pose nue, celui où les participants aux jeux magiques se retrouvent à la piscine…) mais c'est le plus souvent tellement lourd que ça plombe le manga.

    Et c'est d'autant plus dommage que le manga a aussi de réelles qualités : les dessins de Mashima sont superbes. C'est peut-être l'auteur de shônen de combat qui fait les plus beaux dessins, pour les décors comme pour les personnages, même s'il n'a pas le sens du détail d'Oda ou celui de l'efficacité de Togashi. Il est aussi capable de pondre des moments émouvants, comme dans le dernier volume sorti avec Lucy et Aquarius (qui comporte aussi une couverture fanservice) et de très bien développer certaines relations qu'il sort parfois de nulle part, comme pour les deux couples créés sur l'île Tenrô. C'est aussi un auteur dont on sent, comme pour Oda, qu'il a envie de faire plaisir à ses lecteurs : d'où le déluge de fanservice ; d'où aussi ces périodes où il pond plusieurs chapitres par semaine. Son humour, assez lourdingue et répétitif au début, peut aussi être tordant avec une mention spéciale pour le personnage d'Ichya. Ca rend d'autant plus regrettable que son manga (et le potentiel assez énorme qu'il contient) soit complètement parasité par les défauts cités ci-dessus.

    Vongola-79
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    vongola 79 le #286740

    Euh, oui mais non. Oda n'abuse absolument pas des fortes poitrines. Bon, en général ses perso féminin sont généreusement faites à ce niveau là, mais on ne les vois que rarement à poil. Et puis le contexte est pas le même non plus, d'un côté il y a des mages qui peut importe le temps font voler en éclat les fringues des filles, et de l'autre un climat qui est respecter, et donc une cohérence. Tu as vu combien de fois les boobs de Nami sur l’île de Drum ? Moi 0.

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #286741

    Je pense surtout à l'après ellipse : regarde les nouveaux vêtements de Nami ; ou le passage avec Robin et les nains qui était quand même malsain. Ce n'est certes pas du niveau de Mashima (encore heureux) mais je trouve qu'il y a quelques moments abusés depuis l'ellipse.

20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 90)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 1
Cami-sama
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 9
Cami-sama, Xanatos, geoff34, Lord-Yupa, veggie11, Cyril, dekamaster2, feanor-curufinwe, Sotelo
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, benjma
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min