Animation Française

20 sujets de 221 à 240 (sur un total de 242)

Posté dans : Anime & Animation

  • Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #509302

    A vrai dire les persos de ce Rayman me semblent bien peu attirants, et ne risquent guère de séduire, ce qui explique sans doute l’impasse…

    Totally Spies encore :
    Pour ce qui est des arrière-plans éthiques et idéologiques, même si la série se veut sans prétention aucune et joue souvent sur le second degré, elle affiche une sorte de choix, et je vient de revoir un épisode où les Spies affrontent le complot mondial d’un barbu qui hypnotise les gens grâce à une petite antenne cervicale dans le but de détruire le capitalisme et le consumérisme, au grand scandale des trois Spies dont la passion est de faire les boutiques et les centres commerciaux ! Dans d’autres épisodes leurs adversaires sont souvent des ennemis déclarés de la prétendue “superficialité” de notre civilisation, de son rythme effréné, de sa consommation. Or les Spies, convaincues que le Centre Commercial de Beverly-Hills est un paradis, remettent tout le “système” sur pied, à la fureur probable des anarcho-gauchistes. De plus leur but futur n’est que de pécho un garçon pour le mariage le plus conforme qui soit aux bonnes moeurs, un “prince charmant” à la fois viril et gentil, sans rien d’original. Mais bon, on s’en fout car il s’agit surtout d’humour moqueur y compris d’elles-mêmes, de situations caricaturales qui n’arriveraient pas si les Spies étaient réfléchies, sérieuses, pleines d’esprit critique : ce sont juste des girlies ados semble t-on nous dire conformément au jugement mûr de Jerry sur elles. On peut même y voir une indirecte leçon à la cible principale de la série : les vraies adolescentes que les Spies font bien rigoler.
    D’ailleurs dans un épisode où elles sont projetées dans le futur, elles retrouvent leurs trois doubles âgées de 15 ans de plus, et qui vivent toujours ensemble dans leur villa. Alex est enchantée devant leurs trois prénoms sur la sonnette, mais Clover dépitée : “Quoi ! ça veut dire qu’on est toujours célibataires !” Exit le rêve du bon mariage, au profit de l’amitié éternelle malgré les différences. Voilà donc la vraie morale de la série, d’ailleurs démontrée à chaque fin d’épisode… 🙂

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #509303

    A vrai dire les persos de ce Rayman me semblent bien peu attirants, et ne risquent guère de séduire, ce qui explique sans doute l’impasse…

    La plupart des personnage ont été créé pour la série, à part le héros, il ne pouvait pas attiré le public car ils était inconnu pour le public ayant connu les jeux, mais le personnage de Rayman de nos jours reste encore apprécié par des joueurs qui ont l’ont connu, il fut éclipsé un temps par les Lapins crétin qui ne sont apparue que dans un jeu dérivé, mais ce personnage est une des raisons du succès du studio Ubi Soft de nos jours, il fut conçu à Montpellier (et j’ai vécu dans la région), les jeux Rayman empruntaient beaucoup aux dessin animé et il y a matière à adapté l’univers en animation, les introductions des jeux était d’ailleurs de petit dessin animés


    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 4 semaines par Geoff34 geoff34.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 4 semaines par Geoff34 geoff34.
    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #509373

    J’avais joué aux deux premiers Rayman, le premier sur Playstation 1 et le deuxième sur Dreamcast.

    J’en garde d’excellents souvenirs, le personnage de Rayman était mignon, sympathique et attachant et il vivait dans un univers magnifique, acidulé et qui était un véritable enchantement pour les rétines ! 🙂

    Le premier opus de la saga ressemblait en effet à un véritable dessin animé interactif !

    Le dernier jeu auquel j’ai joué fut “Rayman contre les lapins crétins”, et depuis, malheureusement, les rongeurs débiles ont complètement éclipsés ce cher Rayman.

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #509533

    La fameuse invasion des Ours en Sicile

    La fameuse invasion des Ours en Sicile

    Réalisation: Lorenzo Mattoti

    D’après le roman de Dino Buzzati.

    Deux troubadours entrent dans une caverne et réveillent malencontreusement un ours. Afin de ne pas se faire dévorer par celui ci, tous deux lui narrent la fameuse invasion des ours en Sicile pour le divertir.

    Léonce, chef du clan des ours pêche en compagnie de son fils Tonio dans le lac. Cependant Léonce perd de vue son fils à un moment donné et celui ci se fait capturer par des humains.

    Après avoir cherché partout dans la montagne son fils bien aimé, Léonce est prostré et déprime, ce qui ne rassure en rien son peuple. Cependant, l’un de ses congénères lui déclare qu’une ville à proximité de la région où ils vivent capturent des oursons pour les faire jouer dans un cirque. Le sang de Léonce ne fit qu’un tour et il est déterminé à récupérer son enfant, accompagné de l’ensemble de son peuple.

    Le duc qui dirige d’une poigne de fer sa cité ne voit pas d’un très bon oeil l’arrivée future de ces ours et requiert l’aide du magicien Ambrosiis et surtout celle de son armée pour mettre un terme à la venue des plantigrades.

    Nous avons donc vu avec mon ami Yupa hier La fameuse invasion des Ours en Sicile.

    Nous avons tous les deux beaucoup aimé le film.

    Tout d’abord, il est visuellement à la fois très original et somptueux. On a la sensation de voir devant nous à la fois de l’animation traditionnelle et de l’animation 3D sans que cela ne jure pour autant. L’animation de la jeune fille Almerina (meilleure amie humaine de Tonio) est sublime, celle des ours est imposante et bien détaillée et les militaires font penser à des soldats de plombs vivants.

    Ce film donne la sensation que son graphisme et son animation sont avant gardistes et, déjà techniquement parlant, le font sortir des sentiers battus.

    Les thèmes traités dans le film sont également intéressants.

    Par un concours de circonstances, Léonce deviendra le souverain de Sicile et gouvernera l’île avec sagesse pendant plusieurs années consécutives. Cependant, suite à un vol regrettable, il décidera injustement de punir tous les humains si le voleur ne se dénonce pas, en clamant qu’un ours est toujours honnête ce qui ne sera pas sans déclencher un sentiment d’injustice auprès de ses citoyens humains.

    Certains personnages sont aussi très nuancés: Ambrosiis le magicien pense au début du film avant tout à sauver sa peau: peu importe qu’il obéisse au grand duc ou aux ours, l’essentiel pour lui, c’est de s’en tirer !

    Ceci dit, petit à petit il finira par sympathiser avec certains personnages du film, tout en conservant une part d’ombre.

    Le récit fait penser aussi par certains côtés à l’oeuvre culte de George Orwell La ferme des Animaux: dans celle ci, les animaux de la ferme se sont rebellés contre le fermier qui les opprimaient et les tyrannisaient, cependant, suite à son renversement, les cochons prendront le pouvoir et plusieurs d’entre eux hériteront des vices des humains (cupidité, égoïsme, vanité).

    Il en va de même pour La fameuse invasion des ours en Sicile: certains de ses ours seront dépravés par le démon du jeu, deviendront avides, mégalomanes et intéressés.

    Mais il y en a aussi plusieurs qui resteront purs et honnêtes.

    Le film est en quelque sorte un conte philosophique suscitant une vraie réflexion sur le choc des cultures, l’importance fondamentale de savoir prendre du recul par rapport à une situation épineuse afin de l’analyser sous tous les angles possibles, et être à l’écoute de ses proches.

    Il y a aussi des passages touchants où Léonce, tout en acceptant son statut de souverain, ne veut pas renier ses racines pour autant, et son fils Tonio qui tente du mieux qu’il peut de raisonner son père.

    On a aussi des passages originaux et rafraîchissants détournant certains clichés: le grand duc invoque des fantômes pour chasser les ours: nullement effrayés par les spectres, ceux ci sont au contraire ravis de revoir leurs proches décédés, chantent et dansent avec eux !

    La fameuse invasion des ours en Sicile est donc un film d’animation intelligent, audacieux, prenant et plus subtil qu’il n’y paraît.

    Je le recommande vivement à toutes et à tous ! 🙂

     

     

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #509538

    Je confirme en tous points l’excellente analyse de Xanatos sur ce film, en effet “plus subtil qu’il n’y paraît”, à part peut-être le fait de le classer en “animation française”, mais c’est très défendable puisque deux scénaristes français, Jean-Luc Fromental et Thomas Bidegain, ont aidé le réalisateur italien Lorenzo Mattotti à adapter le livre d’un autre Italien, le grand romancier Dino Buzzati. Ce réalisateur, d’après l’article que j’ai lu, artiste de renom (et ça se voit !) avait beaucoup de mal avec le roman très déstructuré, “partant dans tous les sens” et nos deux Français ont réussi à lui construire une ligne narrative. Le résultat est un conte familial mais visible à tout âge, grâce à ses liens avec les problèmes réels de société qu’il met en relief, ainsi que Xanatos le souligne parfaitement. Ce qui m’a frappé est surtout la beauté visuelle de ce film d’artiste original, son ampleur, ses perspectives, son design, la richesse de ses coloris avec une dominante de roux doré venue du pelage omniprésent des ours. Ce sont nos scénaristes qui ont ajouté un personnage féminin avec rôle important, Almerina, ce qui n’était pas la coutume des oeuvres pour la jeunesse au temps de Dino Buzzati. La morale du récit, disons “écolo” sans aucun manichéisme (il y a des êtres nobles ou innocents et de tristes sires dans le camp des ours comme dans le camp des humains) séduit facilement. On peut penser que les enfants aiment ce film, qui laisse une impression très agréable à la rétine.
    Ce n’est pas le film de l’année, mais c’est sans conteste un beau film à voir !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #514739

    Les Kassos reviennent pour une saison 4 l’année prochaine sur Canal + . 😀

    En revanche, si l’assistante sociale n’est plus là, ce sera vraiment dommage car elle me faisait hurler de rire, c’était l’un de mes personnages préférés. 🙁

    Tiens d’ailleurs, un épisode inédit a été mit en ligne récemment avec l’un des personnages les plus fameux de la série: Serge le lapin du métro toujours aussi masochiste et taré ! 😆

    Attention, c’est EXTRÊMEMENT trash !

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #515553

    Une vidéo qui parle de Monsieur Flap, une comédie romantique assez trash où le personnage principal a une tête…de fesse ! la série est visible sur Youtube et sur le site de France TV

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois par Geoff34 geoff34.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois par Geoff34 geoff34.
    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #516053

    D’abord diffusé dans des festivals et initialement prévue pour l’application BlackPills, Crisis Jung arrive le 1er Février sur Netflix, créer par Jérémin Périn, connu pour son travail sur Lastman


    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 1 semaine par Geoff34 geoff34.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 1 semaine par Geoff34 geoff34.
    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #516056

    Vermin

    Outre Crisis Jung que j’ai hâte de découvrir, j’ai appris via Yvan West Laurence que Vermin, une des séries animées françaises emblématiques de Bobypills sera aussi disponible sur Netflix dès le 1er février.

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #516745

    Diffusé à l’origine en 2000 sur TF1, Argaï, la Prophétie est disponible en intégralité sur Amazon Prime Video
    http://www.series-television.fr/wp-content/uploads/2016/09/serie-television-Arga%C3%AF-la-proph%C3%A9tie-9.jpg

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #517305

    Prêt pour une poilade made in Xilam (avec Eric et Razmy), les Ratz arrive sur Netflix le 1er Avril

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #517348

    Astérix

    Astérix Vikings

    Pour rendre hommage à la mémoire de Albert Uderzo malheureusement décédé aujourd’hui, M6 rediffusera Le Domaine des Dieux ce soir à 21H05 suivi de Astérix et les Vikings. Il y aura ensuite un documentaire consacré à Albert Uderzo.

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #517536

    Zombillénium

    L’excellent film d’animation Français Zombillénium sera diffusé sur France 4 le mercredi 15 avril à 21H05. L’occasion idéale pour celles et ceux d’entre vous l’ayant loupé lors de sa sortie au cinéma de découvrir ce joyau de l’animation française cinématographique. 🙂

    http://latelecrevelecran.over-blog.com/2020/03/inedit-zombillenium-le-mercredi-14/04/2020-a-21h05-sur-france-4.html?fbclid=IwAR0t7mw6-5MWC90Uvk11l00K9sOABhKGehDjfd4yZwqYbpWhklmGZtveoDw

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #517629

    Oscar et Malika :
    Série sympathique, diffusée en boucle sur 1 heure et 4 ou 5 épisodes sur France 4 tous les matins à partir de 7h 25, et sur la plate-forme Okoo. J’en ai déjà dit un mot sur Planète Jeunesse ; ça évite le matin d’accompagner son petit déjeuner des tristes nouvelles de la pandémie mondiale.
    Pour une fois on a là des aventures très variées en scénarios créatifs, tout en s’inscrivant dans le cadre familier d’un petit quartier urbain tranquille joliment décrit. Loin des délires, au fond fatigants et secs d’émotion, qui essaient de surenchérir sur Tex Avery sans jamais l’égaler (Zig et Sharko, Oggy et les cafards, Le monde de Gumball, Bienvenue chez les Loud, Hôtel Transylvanie la série…), on a ici la belle logique “classique” des contes de fées, bien construite quoique surnaturelle.
    Les deux écoliers et voisins Oscar et Malika se retrouvent chaque matin pour aller ensemble à l’école, en passant par le parc. Ils croisent très souvent les mêmes gens : la postière à vélo, , l’agent de police qui se prend pour Bruce Lee, une dame mûre et esseulée avec son petit chien et sosie par la coiffure, Violette qui soigne les végétaux du parc, le vieux Cosmo dans sa baraque de brocante, le petit teigneux Terry, une joggeuse en survêtement rose…
    Invariablement ils arrivent en retard à l’école, sermonnés par Prudence la directrice : en effet dans la rue ou dans le parc un événement inattendu les a détournés, depuis une invasion d’extra-terrestres jusqu’à des sirènes au fond d’un lac, en passant par des gobelins dans les égouts, des leprechauns, une montre antique qui arrête le temps, etc. Il y a de nombreuses références à des histoires et films très connus, comme lorsque nos deux héros sont rapetissés à la taille d’insectes dans un jardin en friche, mais jamais de plagiat réel.
    Le garçon et la fille dessinés de façon agréable à l’oeil et amusante ; chaque épisode traite indirectement, sans lourdeur de curés, de problèmes éthiques à surmonter par l’empathie ou l’amitié. Oscar est quelque peu prétentieux et paresseux mais sans excès ; Malika en tant que fille se montre plus raisonnable mais ne rechigne pas à l’aventure ; un peu basanée, elle représente évidemment une famille de l’intégration, bien qu’on n’aperçoive jamais ses parents ou son intérieur. En revanche on voit de temps en temps celui d’Oscar, sa mère désolée par son désordre et son père (boulanger ?) qui lui prépare de succulents sandwiches. Les deux enfants au fond s’adorent, se secourent , tout en se moquant volontiers l’un de l’autre. Ils sont généreux et honnêtes. Les héroïnes nombreuses font éclater le vieux cadre machiste, que ce soit Levia la guerrière africaine, la jeune pilote de la Cité Volante, la reine du peuple sirène, Ouna la fille de la préhistoire ou encore la femme-louve-garou.
    Humour sympa aidant, voilà une série animée créative et bien plaisante à voir !
    Xanatos va sans doute aussi vous en parler.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #517650

    Oscar et Malika

    Je rejoins tout à fait l’avis très positif de Yupa, Oscar et Malika est une très bonne série ! 😀

    C’est lui qui m’avait fait découvrir cette oeuvre que je ne connaissais pas du tout et je dois avouer être tombé sous le charme.

    C’est une oeuvre très sympathique dont les personnages principaux sont bien campés et pas unidimensionnels.

    J’ai constaté avec plaisir que cette série est arrivé depuis peu sur Netflix avec ses 52 épisodes !

    Je me suis vu les deux premiers qui sont très biens.

    Dans le premier, Oscar fait tomber par mégarde sa montre dans les égouts. Malika l’accompagne dans sa “quête” et tous deux tombent nez à nez avec un Gobelin !

    Celui ci accepte de rendre sa montre à Oscar à condition qu’il chasse un troll lui voulant du mal, et lui ment en prétend que ce dernier a peur des humains.

    Evidemment, tout ne se passe pas comme prévu, le Troll n’étant aucunement effrayé par les humains et course notre trio qui parvient in extremis à lui échapper !

    On découvre qu’en fait le troll a de bonnes raisons de vouloir chasser le troll: celui ci dérobe sa nourriture régulièrement et, si celui ci refuse, le monstre menace le Gobelin et sa famille !

    C’est finalement tous ensemble qu’ils parviendront à mettre hors d’état de nuire le vilain troll !

    La conclusion de l’épisode est inattendue: une fois n’est pas coutume, Oscar et Malika arrivent à l’heure ! Malheureusement, en raison du fait qu’ils sont restés dans les égouts longtemps, ils arborent une odeur pestilentielle incommodant fortement leur maîtresse. Ils seront obligés de rentrer chez eux pour se doucher et revenir à l’école… en retard ! ^_^

     

    J’ai encore davantage apprécié le deuxième épisode: dans ce récit, Oscar et Malika découvrent un Colisée des temps anciens et rencontrent… le fantôme d’un gladiateur.

    On a une réplique assez amusante de Malika se moquant de son ami en disant “Voyons Oscar les fantômes n’existent… PAAAAAAAS !” Oui à la fin de sa réplique, elle a fini par voir le spectre en question !

    Autre situation cocasse: le fantôme du gladiateur est terrorisé par les deux enfants et les supplient de ne pas lui faire de mal. Cela ôte toute peur à Oscar qui communique avec le fantôme et lui déclare “Ben, c’est vous le fantôme, c’est vous qui êtes censés nous faire peur et pas le contraire !”

    On apprend alors du fantôme que celui ci, de son vivant, était un gladiateur craintif qui n’aimait pas se battre et rasait les murs afin de ne pas connaître la fin violente et tragique de ses collègues. Celui ci ne pourra connaître la paix de l’âme qu’en affrontant un guerrier en combat singulier dans le Colisée et en remportant la victoire. Ce n’est qu’à ce prix qu’il pourra rejoindre l’Olympe.

    Le hic, c’est que des ouvriers veulent raser le Colisée et construire un autre bâtiment à la place ! Le temps est compté donc pour notre spectre gladiateur si celui ci veut enfin connaître la paix de l’âme !

    Je suis d’accord avec Yupa sur le fait qu’il y ait plusieurs références culturelles, historiques et même linguistiques. Par exemple, un ouvrier Espagnol chante vraiment dans sa langue natale et celle ci est sous titrée en français.

    De même à la fin de l’épisode, notre spectre gladiateur témoigne sa reconnaissance envers nos deux amis en employant une expression latine authentique !

    C’est cette même expression qu’utilisera Oscar à la fin de l’épisode, permettant à nos deux jeunes héros de ne pas être punis par leur institutrice !

    Et tout comme Yupa, j’aime beaucoup l’empathie et la compassion dont fait preuve Malika, elle a apporté par exemple soutien moral et réconfort au fantôme qui manquait de confiance en lui…

    Oscar et Malika est une série drôle, intelligente, ludique, instructive, pleine de fraîcheur et fort plaisante. 🙂

    Avec 50 épisodes qui me reste à découvrir, j’ai encore de quoi faire et en profiter un certain temps ! ^_^

    Pour les séries cartoon, si j’excepte Oggy et les Cafards qui me fait littéralement hurler de rire, je te rejoins tout à fait au sujet de Zig et Sharko ainsi que Hôtel Transylvanie.

    La première tente de singer sans génie ce que Oggy et les cafards réussissait avec brio, Zig est une hyène trop hystérique et agaçante pour être réellement attachante et Sharko est l’archétype du gros costaud générique et que l’on oublie facilement. Et la série est trop criarde à mon goût.

    De même, autant j’adore les films d’animation de Hôtel Transylvanie (surtout le premier et le troisième ), autant la série télévisée est décevante.

    Dracula en est absent, Mavis n’est pas aussi attachante que dans les long métrages, les gags sont éculés, tombent à plat, ne sont jamais drôles et les histoires sont ennuyeuses.

    On peine à croire qu’elle fut réalisée par Robin Budd qui avait pourtant réalisé la fabuleuse et désopilante série animée Beetlejuice qui pouvait se targuer d’être aussi géniale et drôle que le film de Tim Burton, tout en étant plus édulcoré que ce dernier.

    En effet si Beetlejuice conserve son humour sarcastique et son caractère un peu roublard, il ne se comporte plus comme un obsédé sexuel dans la série animée. Mais la série animée n’en demeure pas moins excellente et jouissive.

    Dommage que Budd n’ait pas renouvelé cet exploit avec l’adaptation télévisée de Hôtel Transylvanie

     

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #517688

    Content que tu aimes la série Oscar et Malika, cher Xan’ ! 52 épisodes ? Je ne savais pas. Il en passe 6 chaque matin sur France 4.
    Je ne dis pas qu’Oggy et les Cafards n’est pas drôle, au contraire, on peut même dire que c’est un des meilleurs renchérissements en gags et rythme sur Tex Avery. Mais pour les autres séries de la même “école”, n’est pas le grand Tex qui veut, et à part Les Zinzins de l’Espace et Ratz que j’aimais fort, il y a peu de réussites à mon avis. La chaîne TF1 va diffuser Hôtel Transylvania ce 19 avril, film que j’ai beaucoup aimé pour Dracula et Mavis, mais je n’ai pas eu envie de voir ensuite la gracieuse et légère petite vampire devenir mariée à ce benêt et maman dans le 2 et le 3. D’ailleurs la série, ne sachant quoi faire d’eux, a zappé le mari et le fils, ce qui ne la rend pas plus fascinante ni vraiment drôle, on est bien d’accord !
    Un des meilleurs épisodes d’Oscar et Malika est La jeune fille sans la perle. Nos deux héros doivent visiter avec la classe le musée, où l’on expose la “Joconde du Nord”, la célébrissime “Jeune fille à la perle” de Vermeer. Pour une fois ils sont en avance, et vont donc directement voir le tableau ; Oscar constate “en fait, c’est la jeune fille sans la perle” ; alors elle prend vie et sursaute : “Ah ! Je l’ai perdue ! Aidez-moi à la retrouver !” Elle touche la surface du tableau et les fait ainsi entrer dans la maison de Vermeer. Pas de perle en vue, et comme la jeune fille pense l’avoir égarée dans un tableau du voisinage, notre trio part à sa recherche. Oscar et Malika repèrent la voleuse, une autre jeune Hollandaise qui s’enfuit. La poursuite leur fait traverser maintes oeuvres très connues de Paul Klee, de Winslow Homer, du Douanier Rousseau, etc. Ils finissent par coincer la voleuse, en fait la “jeune fille à la lettre” de Vermeer également, qui avoue à l’autre sa jalousie d’être négligée et sans gloire. Elle feint de céder mais fuit encore avec la perle en enfermant son ex-amie dans une serre vitrée. Oscar ne peut faire bouger un bloc de pierre disponible, car il est peint. Malika s’aperçoit que les quelques larmes que verse la jeune fille en songeant qu’elle va être rejetée comme un faux tableau effacent un peu sa joue et le verre peint, mais cela ne suffit pas. Alors Oscar se lance pour la faire pleurer dans une histoire lamentable, celle du pauvre petit chien Maxou, battu et abandonné au bord de la route, la patte cassée, et quelques larmes de plus permettent à Malika de libérer la jeune fille. Au moment de repartir, Oscar prostré continue à pleurnicher “Pauvre Maxou” et Malika lui rappelle qu’il vient d’inventer cette histoire 🙂 . Ensuite, coincée définitivement, la jeune fille voleuse rend la perle, abandonnant tout espoir d’égaler un jour la gloire de son amie. Alors que le trio court à nouveau à travers les tableaux parallèlement à la classe de Prudence qui commence la visite, ils sont vus fugitivement par Maurice, qui les dénonce ; mais personne ne le croit. Juste à temps, Oscar et Malika sont plantés devant “La Jeune Fille à la Perle” quand Prudence arrive ; elle les soupçonne d’être en retard, mais Oscar dit qu’en fait ils étaient déjà là, en train d’admirer “un tableau qui mériterait d’être aussi célèbre, La Jeune Fille à la Lettre. Du coup la classe vient l’admirer. On voit alors s’esquisser un sourire de la liseuse de lettre…
    Un bon exemple de la façon dont passe dans la série une petite analyse morale ; la façon de styliser les tableaux illustres est plaisante ; enfin le gag “Maxou” m’a beaucoup fait rire.
    C’est à voir, Oscar et Malika !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #517797

    Zombillénium

    J’ai enfin vu à cette occasion cette adaptation par lui-même d’une BD d’Arthur de Pins, et c’est un film remarquable, d’une puissante originalité malgré la thématique “zombies” assez galvaudée. Ici un monde de monstres innocents se retrouve en butte à un complot infernal d’asservissement, ce qui donne un coup de neuf au thème susdit. La trajectoire de Sachs, peu ordinaire héros, fascine autant que la rébellion de la jeune sorcière Gretchen. Un brillant travail sur les décors et les effets de magie s’ajoute au rythme soutenu du récit et participe à créer tout un monde parallèle, non sans clins d’oeil aux mouvements sociaux du monde réel. Voilà un long métrage qui fait honneur à l’animation française. Je m’attendais à beaucoup plus banalement “ludique” ! Bonne surprise !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #517798

    Super, je suis franchement content que Zombillénium t’ait autant plu mon cher Yupa ! 😀

    J’en ai profité pour le revoir moi aussi et c’est vrai qu’il est franchement excellent !

    Hector Sachs le héros est en effet un personnage atypique sortant des sentiers battus.

    C’était d’abord un contrôleur de la sécurité qui se consacrait trop à son métier et au détriment de sa fille et qui éprouvait un malin plaisir à fermer des entreprises qui selon lui ne répondaient pas aux normes de sécurité.

    Cependant, suite à sa transformation, et, en dépit du fait qu’il se métamorphose physiquement en monstre, paradoxalement il s’humanise. Il se confie à Sirius son nouvel ami et lui dit qu’il a été durement éprouvé par la mort de sa femme et, pour tromper son chagrin, il s’est investi corps et âme dans son travail afin que sa fille bien aimée ne manque de rien et soit à l’abri du besoin. Ironie du sort, c’est ce qui a fini par l’éloigner d’elle…

    Et au fil du récit, il prodiguera des sages conseils à ses nouveaux “collègues” afin qu’ils donnent des résultats plus concluants dans leur travail.

    Il est vrai que le film traite de thématiques fortes:  le racisme (Steven l’ignoble vampire maniéré stigmatise les monstres à l’apparence disgracieuse) ou encore la lutte des travailleurs pour qu’ils aient davantage de reconnaissance.

    Francis le patron est également intéressant, car si il doit faire en sorte que le parc soit rentable afin que son supérieur hiérarchique Satan soit pleinement satisfait (et que ce dernier ne les envoie pas tous en enfer !) il se préoccupe sincèrement du bien être de ses employés, éprouve de l’empathie envers eux et souhaite qu’ils vivent en parfaite harmonie.

    Gretchen la sorcière est également une jeune femme bien campée qui n’a pas sa langue dans sa poche, ne se laisse pas marcher sur les pieds, tout en sachant être sensible et gentille (elle se montre très sympathique avec la fille de Hector).

    En bref, Zombillénium est un long métrage intelligent, original, novateur, drôle et émouvant. 🙂

    Je te rejoins sur le fait qu’il s’agit encore une fois d’une brillante parle de l’animation française cinématographique contemporaine ! 😀

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #517837

    Oscar et Malika

    Nouvelle fiche de Gromit dédié à l’excellente série animée Française (dont Yupa et moi avons justement parlé récemment ! ) Oscar et Malika 🙂 :

    http://www.planete-jeunesse.com/fiche-3198-oscar-malika-toujours-en-retard.html

     

    Une très bonne fiche, bien écrite, mettant bien en exergue les qualités et la créativité de la série 🙂 . Tu seras heureux d’apprendre Yupa que la série est toujours en cours de production et aura droit à une saison 2 ! 😉

     

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #518054

    Puisque la série a 20 ans cette année (diffusé en 2000 sur Fox Kids et TF1), voici une vidéo qui parle de Wounchpounch, qui adapte en animation un des roman de Michael Ende, l’auteur de L’Histoire Sans Fin

20 sujets de 221 à 240 (sur un total de 242)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 5
veggie11, Xanatos, Lord-Yupa, geoff34, Cami-sama
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 164, Members: 47
Welcome to our newest member, kiiba69
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min