Ces séries qui ne sont pas animées…sinon de bonnes intentions.

7 sujets de 1,381 à 1,387 (sur un total de 1,387)

Posté dans : Délire & Divers

  • Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #515532

    Bon, fin de l’année, mais je ne vais pas faire un bilan en séries télé de toute cette année, parce que j’ai déjà parlé des séries que j’ai beaucoup aimées cette année, du moins sa première partie. Pour résumer, regardez The Orville, Cobra Kai, Pennyworth, Doom Patrol, the Swamp Thing, c’est de la bombe, des lingots d’or.
    Mais pour la seconde partie 2019, j’ai été plus discret, et pour cause. Je préfère éviter de parler de la série télé the Watchmen, sinon je vais être très vulgaire (une honte, une fanfiction qui est à Watchmen ce que Star Trek Discovery est à Star Trek), ou des séries DC de la CW que je ne suis plus qu’à moitié (pour ceux que ça intéresse, allez voir mon avis sur la saison précédente donné un peu avant cet été), pareil pour la licence télé the Walking Dead que je considère morte et enterrée.

    Bref, je n’aurais pas eu grand-chose à dire s’il n’y avait eu ce petit miracle qui vient de terminer sa première saison, à savoir The Mandalorian, la série qui m’a redonné foi en Star Wars après la trilogie plus que calamiteuse qui vient de se terminer au cinéma.

    Plutôt que d’en parler en détail (pas de résumé, désolé, mais si ça vous intéresse, vous n’en aurez pas besoin, c’est une série qui se vit), je vais donner mon ressenti pas à pas, de l’épisode 1 à l’épisode 8. Sépaleur, j’ai adoré ! 😀
    Mais sinon, sérieusement, aucun sépaleur dans cette revue. ^^

    Semaine 1 :
    Bon, j’ai vu le premier épisode de cette série créée par Dave Filoni et Jon Favreau, et ça commence plutôt bien. J’ai pas tout compris honnêtement, mais c’est pas très bavard, y a Lando Calrissian (petite parenthèse du futur : il s’avère en fait que je me suis trompé de noir à moustache, en fait c’est Appolo “l’oeil du tigre, mec !” Creed) et c’est assez chouette niveau visuel et mise en scène, alors ça me plaît bien !
    Je crois que je reverrai ce premier épisode, parce qu’il m’a un peu perdu à un moment (ça voyage beaucoup). Mais bonne ambiance, bon début.

    Semaine 2 :
    La vache ! Est-il possible que je puisse à nouveau prendre plaisir à suivre du Star Wars en prises de vue réelles ?
    Pourvu que ça dure ! 😀

    Semaine 3 :
    Arrivé au troisième épisode, je comprends ce qui me plaît dans cette série, l’atmosphère Western crépusculaire associée à un duo qui rappelle par bien des aspects Kozure Ôkami, et bien sûr l’ambiance Star Wars à l’ancienne. Ça prend son temps, sans pour autant se perdre dans des sous-intrigues inutiles, et pour enrober le tout y a aussi un petit côté Genndy Tartakovsky dans la mise en scène qui achève de me vendre le truc ! Bref, tout ce que j’aime ! 😀

    Semaine 4 :
    Quatrième épisode, encore de la référence au chambara et au western avec les Sept Samouraï et les Sept Mercenaires, on ne parlera plus de coïncidences, cette série assume parfaitement ses choix. Toujours fan.

    Semaine 5 :
    Cinquième épisode plus conventionnel, même si je ne dis jamais non à un combat contre un sniper. Mais cette fois, les références lorgnent plus du côté de l’oeuvre mère avec les épisodes IV et I, et Filoni (à la réalisation et à l’écriture) se fait plaisir en installant un début d’intrigue à suivre. Les évènements qui ont lieu ici sont cependant un peu trop vite expédiés, tout comme les perso introduits cette semaine. L’épisode est court aussi, faut dire.

    Semaine 6 :
    Ce qui est grandiose avec cette série c’est que même sans un vrai fil conducteur, une intrigue principale, elle parvient à captiver avec simplement ses situations du moment, parce qu’elles embrassent tellement de références aux oeuvres de genre. Un vrai plaisir.
    Avec l’épisode 6, on se trouve face à un “casse” typique, impliquant un groupe de raclures ayant chacun une personnalité affirmée et un domaine de prédilection (le fou de la gâchette, la grosse brute, l’experte en armes blanches, le spécialiste des ordi). L’ambiance Star Wars et les différentes espèces en plus lui apportent une saveur et une personnalité qui ne feraient vraiment pas tache dans un épisode de Cobra de Terasawa.
    Et tu rajoutes Bill Burr au tableau ça fait la blague ! 😀

    Semaine 7 et 8 :
    Épisodes 7 et 8 vus, fin de la première saison, une série qui tient ses promesses, qui ne s’encombre pas de trouze mille personnages et de piou piou dans tous les sens pour donner l’illusion d’un semblant d’intrigue et d’enjeux. Une série qui joue cartes sur table et qui balance la sauce dans son final avec de bonnes révélations qui ne semblent pas sorties tout droit du trou de balle d’un Rancor, sans artifices parce que y a rien à cacher quand tu sais où tu vas. Pour moi, et sans hésitation, c’est LA série de cette seconde moitié de l’année.
    Jean-Charles Époux n’a pas grand-chose à faire, mais il sait toujours en imposer dans le rôle du méchant, il le prouve encore ici.
    Une poignée de personnages récurrents, des enjeux simples mais palpa… bles, une évolution du héros, des références à ce qui a construit l’identité de Star Wars, le pulp, le western, le chambara, une aventure qui garde sa taille et sa dimension humaine. Si The Mandalorian n’est pas du Star Wars, je sais définitivement pas ce qui peut être du Star Wars.

    Épisode Bonus :

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #515535

    Oui, j’ai effectivement entendu parler du plus grand bien de The Mandalorian et j’avoue que cette série live de Star Wars m’intéresse au plus haut point. 🙂

    J’attendrai patiemment son arrivée officielle en France via la chaîne Disney + qui débarquera le 31 mars 2020.

    Oui, je compte bien m’abonner à cette chaîne qui aura un catalogue prestigieux, car outre The Mandalorian on retrouvera aussi des titres prestigieux du catalogue des séries animées de Disney comme la sublime série d’animation Gargoyles réalisée et produite par le grand Greg Weisman (à qui l’on doit les géniales séries animées de super héros Spectacular Spider-Man et Young Justice !).

    Sinon, outre bébé Yoda (le perso le plus médiatisé de la série), l’un des personnages ressemble à s’y méprendre au célèbre chasseur de primes Boba Fett…

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #516744

    Better Call Saul

    Pour rappel, la saison 5 de l’excellente série Better Call Saul vient d’arriver aujourd’hui sur Netflix. 🙂

    Cette saison sera diffusée au rythme d’un épisode par semaine, ce qui personnellement me convient tout à fait.

    Le dénouement de la saison 4 m’avait époustouflé notamment la scène où Kim Wexler 

    Spoiler

    découvrait horrifiée que l’éloge que Jimmy McGill a fait au sujet de son frère Chuck était du flan et qu’il n’en pensait pas un mot. Je pense que c’est à partir de cette scène clé que l’on assiste à la fin de Jimmy et la genèse de Saul Goodman

    [collapse]

    .

    Une série remarquable qui ne m’a jamais déçu jusque là et elle a su se démarquer de la série mère Breaking Bad en ayant des qualités qui lui sont propres.

     

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #516900

    Vu les deux premiers épisodes de Better Call Saul saison 5 !
    J’apprends à la fin du premier épisode que Robert Forster, qui joue le “vendeur d’aspirateurs”, est décédé, depuis le mois d’octobre 2019. Ça fait plaisir de le revoir une dernière fois dans cette saison.
    Premier épisode, dès le début, l’intro avec Gene dans le présent, et le “vendeur d’aspirateurs”, puis plus tard avec Saul Goodman, je suis dans le bain. Je n’ai pas vu les BA, ni lu quoi que ce soit, je découvre et comme d’habitude, même avec près d’une heure de durée je ne vois pas le temps passer.

    Un épisode 2 intense (Nacho) mais aussi avec un humour et un style qui rappellent parfois Breaking Bad.
    L’origine du surnom de Krazy-8, personne ne la demandait, mais vu de qui ça vient et de comment c’est amené, c’est plutôt bien fichu.
    J’aurais un seul reproche à faire à cet épisode, c’est le pétage de plomb de Mike. Même en sachant que l’évocation de son fils est toujours un sujet très sensible pour le bonhomme, je n’arrive pas à l’imaginer un seul instant réagir de cette façon face à cette personne en particulier, c’est même certainement la dernière personne envers qui il ferait ça.

    Maintenant il y a les circonstances que l’on connaît de la fin de saison dernière, et il a l’air de particulièrement morfler moralement depuis le début de cette saison. Tout de même, ça me semble exagéré, en tout cas par rapport à la personne visée.

    Spoiler

    Pour être plus précis, ce n’est pas le pétage de plomb en lui-même qui me gêne mais le fait que Mike ait laissé sa petite-fille toute la journée s’enfermer dans sa chambre, même à l’heure de dîner, sans être allé la voir.

    [collapse]

    C’est surtout ça que je trouve exagéré et un peu hors caractère pour le personnage de Mike.
    Soit dit en passant, pour l’anecdote, Rainer Bock, l’acteur allemand qui interprétait Werner Ziegler la saison dernière, avec qui Mike s’était lié d’amitié, est depuis le tournage devenu véritablement ami proche avec Jonathan Banks. L’acteur l’a même invité chez lui avec sa famille pendant des vacances. Ils sont copains comme cochon maintenant. 😀

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #518030

    Fin de l’avant-dernière saison de Better Call Saul, et je le dis, cette série n’a aucune difficulté à rivaliser en qualité avec sa grande soeur, Breaking Bad !

    Je vais parler des trois derniers épisodes, et ça va sépaleurer un peu, soyez avertis si vous n’avez pas encore vu la saison !

    L’épisode 8 était l’épisode le plus Breaking Badesque de toute la série jusqu’ici, et je suis persuadé que plus on approchera de la fin de la série plus on aura d’épisodes dans ce style histoire de bien raccorder les deux séries en une seule. Peu de dialogue, des décors désertiques gigantesques et superbes, une ambiance western à couper au couteau, de l’ironie (la couverture en aluminium, inévitable souvenir de Chuck, rappelant le déni de Jimmy), on joue avec l’effet préparation – paiement (la bouteille de pisse / Mike qui va chercher la bouteille d’eau dans la voiture dézinguée), la maladresse de Saul qui essaie de rassurer Kim, la détresse de Kim lorsqu’elle va voir Lalo, l’horrible nonchalance de ce dernier, la détermination de Mike, etc…
    J’ai adoré cet épisode d’un bout à l’autre, autant sur ses aspects technique que scénaristique. Pas étonnant, il a été réalisé par Vince Gilligan !

    Épisodes 9 et 10 vus à la suite, un bonheur cette série.
    Jim et Kim sont du genre à vous couper le souffle à chaque fois qu’ils sont ensemble dans la même scène, on ne sait jamais ce qu’il en sortira, et c’est toujours fascinant de voir le résultat. Que ce soit la scène avec Lalo à la fin de l’épisode 9 ou celles où tous deux “fantasment” sur la façon dont Jimmy pourrait récupérer les 20% de l’affaire SandPiper le plus rapidement possible (incluant inévitablement la perte de Howard), je suis à chaque fois resté sur le cul. Et si j’ai eu un certain nombre d’idées concernant l’avenir de ce couple, je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à découvrir cet aspect de la personnalité de Kim. Certes elle a souvent suivi Jimmy dans ses petites arnaques, mais ce qu’elle sous-entend dans le dernier épisode est d’un tout autre niveau. C’était ni plus ni moins la version Wexlerienne du “It’s all good man” de Jimmy à la fin de la saison précédente !

    Grande hâte de voir la prochaine saison, pour ça et tout le reste, Lalo et Nacho vont avoir de quoi faire eux aussi ! 😆

    En attendant la prochaine et dernière saison (officiellement annoncée par Gilligan, et dans laquelle il s’investira plus que dans celle-ci), un joli mix musical hommage à Breaking Bad trouvé sur Twitter !

    Benjamin
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    benjamin le #519334

    parmi les séries tv qui se passent en ce moment sur netflix akiko je te conseille le visionnage de la mini série unorthodox qui est formidable de chez formidable tu m’en diras des nouvelles ma maman et moi l’avons vu ensemble et l’avons adorer de chez adorer c’est l’histoire d’une jeune fille juive orthodoxe qui fuit sa communauté pour aller rejoindre sa mere en Allemagne
    et je te conseille enfin le visionnage de snowpiercer une série américaine qui est egalement sur netflix et qui est tiré une bd française cocorico !!!

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 1 semaine par Benjamin benjamin.
    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #521490

    This is the way… Haddaway

    Spoiler

    https://www.youtube.com/watch?v=Pe5q_TdKbsk

    [collapse]
7 sujets de 1,381 à 1,387 (sur un total de 1,387)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 8
veggie11, Xanatos, dekamaster2, Mauser91, Cami-sama, DD69, Matthieu Pinon, Lord-Yupa
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, sasacordenos
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min