Kill la Kill

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 29)

Posté dans : Anime & Animation

  • Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #282446

    Ryûko Matoi, une jeune adolescente arrive dans une nouvelle ville. Elle s'est inscrite à l'académie de Hannoi, dirigée d'une poigne de fer par Kiryûin Satsuki, la présidente du conseil des élèves de cet établissement. Notre héroïne a pour objectif de venger la mort de son père, assassiné par un mystérieux individu. Ryûko est persuadée que le meurtrier réside dans les locaux de cette école et elle est fermement décidée à lui faire la peau. Par ailleurs, sur les lieux du crime, elle s'est emparée de l'arme qui a tué son père…

    Voici donc, KILL LA KILL la dernière création en date du talentueux metteur en scène Hiroyuki Imaishi, créateur du génial GURREN LAGANN.

    Quel est le bilan donc après ce premier épisode ?

    Et bien, on reconnaît immédiatement la patte inimitable de Imaishi !
    La mise en scène est extrêmement énergique et nous explose littéralement à la figure, le récit va très loin dans la démesure et on perçoit dès ce pilote, une histoire qui a un fort potentiel pour être épique !

    L'animation est excellente, à ce titre, la scène d'introduction nous en met plein la vue avec des mouvements des protagonistes d'une fluidité inouïe, des zooms et des rotations qui nous donnent presque le vertige !

    Ryûko Matoi, l'héroïne semble prometteuse: c'est une jeune fille intrépide, très sûre d'elle, forte et combattive…
    Mais on sent bien qu'elle a été ébranlée par la mort de son père et elle caresse l'espoir d'honorer sa mémoire et d'infliger les pires souffrances à son assassin.
    En tout cas, elle est assez stylée.

    L'humour quant à lui est complètement déjanté et loufoque, on a beaucoup de gags visuels dont certains sont très drôles !

    On perçoit certaines réminiscences des précédents travaux de Imaishi, ainsi nous pouvons voir le temps d'une scène un uniforme qui ressemble à s'y méprendre… à un Ganmen !!! 😉
    De plus, un des ennemis de Ryûko a recours à une attaque qui n'est pas sans rappeler le GIGA DRILL BREAKER, l'attaque suprême de Simon et Kamina quand ils sont à bord de Gurren Lagann.

    Nous avons droit aussi à quelques harmony cells (illustrations fixes) qui font penser agréablement aux oeuvres animées de Osamu Dezaki (dont Imaishi est un très grand fan).

    La seule scène que je n'ai pas trop apprécié c'est l'uniforme “vivant” qui se jette goûlument sur notre héroïne, se réjouit à l'idée de lui ôter ses vêtements afin qu'elle “le” porte…
    J'ai pas trouvé cela de très bon goût. Il aurait été plus intéressant que l'uniforme se présente, conclue un pacte avec Ryûko et lui explique concrètement qu'est ce qu'ils ont à gagner tous les deux s'ils s'associent.

    Mais globalement j'ai beaucoup aimé. C'est très beau, les personnages sont très expressifs, l'histoire va à 200 à l'heure et on ne s'ennuie pas une seconde ! 😁
    Enfin, les scènes d'action sont très spectaculaires !
    La réalisation a été de haute volée, espérons qu'elle restera homogène tout au long de la série et qu'elle ne déclinera pas.

    La série est visible légalement et gratuitement sur Wakanim.

    Voici le lien pour y accéder:

    http://www.wakanim.tv/library/animes-TI4J/…ll/ShowEpisodes

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #282447

    En passant, Wakanim a également annoncé que le coffret DVD et Blu-Ray de la série contiendra une VF, en espérant que celle-ci sera aussi bonne que la doublage de Gurren Lagann.

    Mauser91
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Mauser91 le #282448

    L'affiche et l'histoire donnent envie 😂

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #282449

    J'ai vu le premier épisode ! L'animation est vraiment bonne et la mise en scène hyper punchy.
    Hélas, pour ma part je ne pense pas que je regarderai la suite : je n'avais déjà pas supporté le trailer, et ce premier épisode ne me donne pas envie d'en voir davantage. Je crois que je ne suis définitivement pas faite pour ce genre d'anime, je trouve que ça trop criard, trop de lignes de vitesse, trop d'énergie, c'est trop “l'éclate” pour moi.
    J'avais stoppé Gurren Lagann au bout de deux épisodes pour des raisons assez similaires avec le facteur “trop bête” en plus (mes excuses aux fans 😂), et je n'aime pas One Piece pour des motifs identiques (là, on peut aussi rajouter “trop de joie”).

    De plus, j'ai peu apprécié la scène de l'uniforme s'imposant à l'héroïne – on dirait qu'il la viole – à mon goût très limite (la façon dont elle ressort à moitié à poil pour son combat suivant est limite aussi, d'ailleurs…. Mais bon, ça fera plaisir aux cosplayeuses un peu exhibitionnistes et à leur public, sans doute). 🙄

    A mon avis cet anime aura beaucoup de fans du côté des amateurs de Guren Lagann et aussi chez les fans de One Piece, ce qui, tant pis pour moi et tant mieux pour d'autres, risque de faire pas mal de monde. ^^°

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #282450

    Citation (akiko_12 @ 05/10/2013 20:58)
    J'ai vu le premier épisode ! L'animation est vraiment bonne et la mise en scène hyper punchy.
    Hélas, pour ma part je ne pense pas que je regarderai la suite : je n'avais déjà pas supporté le trailer, et ce premier épisode ne me donne pas envie d'en voir davantage. Je crois que je ne suis définitivement pas faite pour ce genre d'anime, je trouve que ça trop criard, trop de lignes de vitesse, trop d'énergie, c'est trop “l'éclate” pour moi.
    J'avais stoppé Gurren Lagann au bout de deux épisodes pour des raisons assez similaires avec le facteur “trop bête” en plus (mes excuses aux fans 😂), et je n'aime pas One Piece pour des motifs identiques (là, on peut aussi rajouter “trop de joie”).

    Ah non, je m'insurge, Gurren Lagann n'est certainement pas une série animée trop “bête” !
    Le scénario est beaucoup plus intelligent, malin et subtil qu'il n'y paraît en plus d'être totalement imprévisible, l'intrigue est d'une très grande richesse.
    De plus, les personnages principaux mais aussi certains des antagonistes évoluent beaucoup au cours de l'histoire.
    D'ailleurs j'ai adoré la série dès le premier épisode et je me suis immédiatement attaché à Simon, Yoko et Kamina.
    Et ensuite, elle n'a fait que monter en puissance et devenir de plus en plus exaltante au fil des épisodes.

    En revanche, oui, je peux comprendre parfaitement que l'exubérance, la démesure et le côté déjanté de Gurren Lagann aient pu te déplaire Akiko.

    Citation (akiko_12 @ 05/10/2013 20:58)
    De plus, j'ai peu apprécié la scène de l'uniforme s'imposant à l'héroïne – on dirait qu'il la viole – à mon goût très limite (la façon dont elle ressort à moitié à poil pour son combat suivant est limite aussi, d'ailleurs…. Mais bon, ça fera plaisir aux cosplayeuses un peu exhibitionnistes et à leur public, sans doute). 🙄

    Oui par contre, je suis tout à fait de ton avis sur cette scène, la seule que je n'ai pas aimé dans le premier épisode de Kill la Kill qui n'était effectivement pas de très bon goût.

    Mais bon, à part ce passage, j'ai globalement beaucoup aimé cet épisode pilote et je suis très curieux et intéressé de découvrir la suite. 😁

    HS: cela fait plaisir de te revoir sur le forum Akiko, cela faisait un certain temps qu'on ne t'avait plus vu ! 😁
    Au fait, finalement, tu as pu voir les deux derniers épisodes de Shingeki no Kyojin ?

    Tom-Le-Chat
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Tom Le Chat le #282451

    HS Gurren Lagann

    Citation (akiko_12 @ 05/10/2013 21:58)
    J'ai vu le premier épisode ! L'animation est vraiment bonne et la mise en scène hyper punchy.
    Hélas, pour ma part je ne pense pas que je regarderai la suite : je n'avais déjà pas supporté le trailer, et ce premier épisode ne me donne pas envie d'en voir davantage. Je crois que je ne suis définitivement pas faite pour ce genre d'anime, je trouve que ça trop criard, trop de lignes de vitesse, trop d'énergie, c'est trop “l'éclate” pour moi.
    J'avais stoppé Gurren Lagann au bout de deux épisodes pour des raisons assez similaires avec le facteur “trop bête” en plus (mes excuses aux fans 😂), et je n'aime pas One Piece pour des motifs identiques (là, on peut aussi rajouter “trop de joie”).

    Le début de la série est un peu bêta mais l'intirgue principale se met en place vers les épisodes 8-9 et là l'anime prend une toute autre dimension et comme l'a dit Xanatos, l'anime peut se révèler très profond par moments comme lors du passage sur les rêves de chacun des héros dans la dernière partie de la série. Ca garde toujours ce style énergique par contre.

    [Insérez une citation qui donne l'air intelligent ici]
    null
    flickr

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #282452

    Bon allez, il est grand temps que je remonte le topic !!!

    Episode 2

    Il suit sur certains éléments le schéma narratif du premier épisode, mais j'avoue avoir préféré celui ci.
    Le ton est plus posé, plus calme.
    On apprend les origines de l'uniforme surnaturel de Ryûko, celui ci s'appelle Senketsu et il a été crée par son défunt père.
    Il a la particularité d'être aussi un uniforme composé exclusivement de fibres vivantes.
    Le professeur du premier épisode s'avèrera être un allié de notre héroïne et lui prodiguera quelques conseils afin qu'elle puisse poursuivre sa quête de vengeance, sans être toutefois trop explicite (et en employant toujours des poses très… extravagantes ! 😂 ).
    Sinon Mako se fait encore enlever, elle a été kidnappée par la présidente du club de tennis qui est bien décidée à mettre la pâtée du siècle à Ryûko !

    Le match est par ailleurs particulièrement explosif et rend de temps en temps hommage à Jeu, Set et Match/Ace Wo Nerae de Osamu Dezaki et Akio Sugino (mais en allant beaucoup plus loin dans l'exubérance).
    Au cours de cet épisode, Mako se propose d'héberger Ryûko chez elle. Elle fera alors la connaissance de la famille de celle ci qui est composée d'une belle bande d'allumé(e)s et encore c'est un euphémisme, même le chien est timbré ! 😂

    Episode 3

    Aux grand maux les grands remèdes: Kiryûin Satsuki décide d'aller affronter Ryûko et elle est partie chercher son uniforme, solidement gardé derrière d'épaisses cloisons.
    Un combat titanesque s'engage alors entre les deux jeunes femmes qui donnent le meilleur d'elles mêmes et s'investissent complètement dans ce duel âpre et sans concessions.
    Un épisode très spectaculaire et il est assez étonnant que notre héroïne affronte le big boss dès le 3e épisode ! (c'est un peu comme si Simon, Yoko et Kamina avaient déjà affronté Lord Genome dès le 3e épisode de Gurren Lagann).

    On découvre aussi que lorsque le possesseur d'un uniforme emploie 50% de ses capacités, il est certes doté d'une force surnaturelle mais devient également totalement incontrôlable (difficile de ne pas penser à certaines période de la vie de Bruce Banner alias l'Incroyable Hulk).
    Comme on pouvait s'en douter, Satsuki remporte la victoire mais le dénouement de l'épisode laisse présager une suite des plus excitantes.
    Sinon certain(e)s fans de Gurren Lagann se sont livrés à un comparatif entre celle ci et Kill la Kill.

    Episode 4

    Panique générale !!!
    Gamagori, un des éminents membres du conseil des Quatre annonce solennellement à tous les élèves qu'ils doivent impérativement être à l'heure au lycée, sinon ils seront exclus définitivement !
    Et pour couronner le tout, une multitude de pièges a été acheminé sur l'ensemble de la ville pour corser le véritable parcours du combattant auquel seront confronté les infortunés élèves.
    Mako et Ryûko partent en catastrophe, au grand dam de cette dernière qui n'a pas pu emmener Senketsu, qui est resté à l'appartement pour se faire laver et repasser par la mère de Mako !
    Un épisode complètement frappadingue et hilarant qui joue la carte de l'humour absurde à fond la caisse.
    Il rappelle avec bonheur l'épisode 6 absolument désopilant et archi culte de Gurren Lagann.
    La famille de Mako m'a fait hurler de rire, à chaque fois que l'un des mâles essaie de ramener Senketsu à Ryûko, ils entraperçoivent celle ci dans une position “coquine” ce qui provoque chez eux une “défaillance” et passent le témoin à un autre mâle. Le pompon, c'est le chien qui est tellement excité qu'il a une hémorragie nasale, glisse sur son propre sang et se casse ensuite la figure !!! 😂
    L'animation était bien plus limitée que dans les autres épisodes mais elle était intelligemment employée et accentuait l'humour de certaines situations comiques comme la fille qui feignait de tituber !!!
    On a aussi de jolis clins d'oeil à des classiques du cinéma comme Pulp Fiction. 😁
    Ainsi Vincent (John Travolta) et Jules (Samuel.L.Jackson) sont venus faire un petit coucou.

    Episode 5

    Un nouveau personnage d'envergure apparaît au grand jour: le redoutable Tsumugu.
    Il met en déroute avec une facilité déconcertante les malandrins qui auraient l'outrecuidance de l'attaquer.
    Son objectif ?
    Anéantir Senketsu l'uniforme de Ryûko, car selon lui il constitue une menace qu'il faut détruire au plus vite.
    Tsumugu est sans nul doute le personnage masculin le plus charismatique vu jusque là dans la série.
    Il est hyper sérieux, calculateur, débrouillard et sait garder son sang froid.
    Et, à part la présidente du conseil des élèves, Tsumugu est certainement l'adversaire le plus fort que Ryûko ait affronté à ce jour.
    Mako la meilleure copine de Ryûko se montre poilante comme toujours mais, pour la première fois depuis le début, assez touchante: on se rend compte une fois de plus à quel point elle tient à son amie et qu'elle est chère à son coeur.

    De plus, au cours de ce récit, la relation de confiance et d'amitié qui lie Ryûko à Senketsu s'accentue et se développe de plus en plus.

    La réalisation technique est de haute volée sur cet épisode, l'animation étant excellente avec certains cadrages qui en mettent plein la vue.

    Episode 6

    Sûrement l'un des épisodes les plus impressionnants de la série vu jusque là.
    Sanegayama l'un des membres du conseil des Quatre décide de se charger de notre héroïne… et le récit prendra alors une tournure inattendue.
    Sanegayama s'impose dores et déjà comme l'un des antagonistes majeurs de l'oeuvre et cet épisode met bien en valeur sa conviction inébranlable à se transcender et à s'améliorer… ainsi qu'un certain grain de folie.
    De plus, il a beaucoup de classe.

    Là aussi, la réalisation est très soignée et la mise en scène est très percutante !

    En bref, Kill la Kill ne s'essouffle pas, loin de là même et la série devient de plus en plus captivante. 😁
    Je pense que, avec Shingeki no Kyojin/L'Attaque des Titans, Kill la Kill est bien partie pour être la série animée japonaise de l'année !

    Si vous voulez une série d'action qui soit à la fois drôle, fun, délirante tout en sachant être très sérieuse quand il le faut et spectaculaire, Kill la Kill est fait pour vous !

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #282453

    effectivement, l'épisode 6 est excellent, je pense qu'il s'agit de l'épisode qui convaincra même les spectateurs les plus difficile, d'ailleurs pour l'anecdote, des petits malins ont réussi à avoir l'épisode avant même sa diffusion, ce qui fait qu'il était disponible avant sa diffusion télé ou en streaming.

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #282454

    Des fans ont répertorié toutes les références qu'on peux voir dans la série, allez-y, ça vaut le coup d’œil :

    https://dl.dropboxusercontent.com/u/2256925…References.html

    Kuronoe
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Kuronoe le #282455

    Je viens de découvrir la série (un peu à la bourre comme d'hab) et j'ai vraiment accroché. Pour l'instant je n'ai vu que deux épisodes mais çà me plait bien. Je trouve qu'il y a un côté Grindhouse (mais à la japonaise) et çà donne vraiment bien, le style old school avec un max de traits partout caractéristique des animes des années 70 (au début de me suis dit, merde c'est la team qui a adapté les oeuvres de Matsumoto qui nous fait un come back), c'est super rythmé, la musique nerveuse à souhait alimente encore le rythme, pour ma part, le côté punchy, j'adore

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #282456

    Ah je suis content que tu accroches autant à Kill la Kill Kuronoe ! 😃

    Si ce n'est pas encore fait, je ne saurai trop de te conseiller de voir, dès que tu en auras l'occasion, Gurren Lagann réalisé également par Hiroyuki Imaishi: elle a certaines qualités communes avec Kill la Kill tout en ayant des atouts qui lui sont propres. 😃
    Et c'est également l'une des séries animées japonaises majeures des années 2000. 😉

    Allez, voici à présent mes critiques des épisodes 7 à 10 ! 😁

    Episode 7

    Ryuko s'étant rendu compte qu'il existait plusieurs clubs de sport, elle décide d'en créer un à son tour avec Mako comme coach qui se chargera des tâches administratives et des futurs combats opposant leur club aux clubs concurrents.

    Grâce à de nombreuses victoires consécutives, le club de Ryuko et Mako engrange de plus en plus de bénéfices qui permet à Mako et à sa famille de vivre dans l'opulence, loin du quartier pauvre où ils vivaient jadis.

    Cependant, plus la famille s'enrichit, plus les relations deviennent distantes entre chacun(e) ce qui peine beaucoup Ryuko, car ce qu'elle aimait par dessus tout dans cette famille, c'était l'ambiance conviviale et chaleureuse qui y régnait.

    C'était en fait une manoeuvre de Satsuki pour détruire à petit feu les proches de Ryuko…

    Un épisode ma foi assez intéressant qui montre à quel point Satsuki peut être rusée et manipulatrice et Mako y acquiert une nouvelle dimension.

    A noter un clin d'oeil sympa à Jojo's Bizarre Adventure, car Mako porte une tunique de lycéenne loubarde qui fait immédiatement penser à la tenue de Kujô Jotarô, le héros de la saga “Stardust Crusaders” (troisième cycle du manga). 😁

    Episode 8

    Les choses sérieuses semblent commencer pour Ryuko: en effet Satsuki organise un tournoi où notre héroïne devra affronter les membres du conseil des Quatre. C'est seulement à l'issue du tournoi et uniquement si elle remporte la victoire que Satsuki consentira à dire à notre héroïne qui est le meurtrier de son père.

    Pendant que Ryuko et Mako se baladent dans la rue alors qu'il fait nuit, Gamagori se propose de les raccompagner chez elles dans sa voiture. Il annonce d'ailleurs à Ryuko qu'il est hors de question pour lui de s'en prendre à elle maintenant, il ne veut pas l'attaquer en traître et préfère attendre le jour J pour se battre contre elle: à l'heure où il leur parle, elle n'est à ses yeux qu'une simple élève à qui il ne doit rien arriver de fâcheux en dehors de l'enceinte de l'établissement scolaire.

    Cet épisode est plus “calme” que les précédents et on a droit à quelques flash backs captivants: d'une part on en apprend davantage sur l'attaque dont a été victime le père de Matoi (fait étonnant, il était encore vivant au moment où elle est partie rechercher la personne qui l'a attaqué), et Gamagori explique dans quelles circonstances il a rencontré Satsuki et pourquoi il voue une admiration sans bornes envers elle.

    Il y a aussi une scène mémorable au cours de laquelle Gamagori inflige une punition radicale envers des voyous cherchant à lui faire la peau: impossible de ne pas repérer le clin d'oeil fait à Gurren Lagann, la riposte du président disciplinaire fait écho à l'une des plus célèbres attaques du Gurren Lagann (que l'on peut voir, tiens donc, dans le mythique 8e épisode de Gurren Lagann).

    Episode 9

    Ryuko Matoi affronte donc en premier le terrible Gamagori qui emploie une armure à priori inébranlable qui non seulement le défend mais qui attaque également son ennemie.
    Et puis, plus on le frappe, plus il devient fort (cela me rappelle la technique favorite de Rubilax dans Wakfu).

    L'épisode est très beau, bien réalisé et animé et notre héroïne devra bien se creuser la cervelle pour déceler la faille de son adversaire et triompher de lui.

    Episode 10

    C'est au tour de l'informaticien Inumuta d'affronter Matoi !
    Il revêt alors un uniforme rappelant fortement les tuniques portés par les personnages du film Tron et, grâce à son clavier informatique, il est en mesure d'anticiper tous les assauts de son ennemie !
    Ryuko décide alors d'improviser et de faire n'importe quoi pour venir à bout de lui ! 😂

    Suite à ce duel, elle doit à présent lutter contre la jeune Nonon qui utilise des musiques pour terrasser ses adversaires.

    Un combat particulièrement délirant et palpitant au cours duquel on a le grand plaisir d'entendre une superbe musique classique: “Overture” de William Bell.

    Aikuro, alias le professeur de Ryuko s'inquiète cependant beaucoup car Senketsu sa tunique évolue beaucoup trop vite et fait part de cette information capitale à son ami Tsumugu.

    Pour la conclusion du combat opposant les deux jeunes filles, on devra toutefois attendre l'épisode suivant.

    La série poursuit donc son bonhomme de chemin et est toujours aussi excellente, fun et trépidante. 😁

    Tom-Le-Chat
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Tom Le Chat le #282457

    Citation (Xanatos @ 10/11/2013 14:48)
    Episode 6

    Sûrement l'un des épisodes les plus impressionnants de la série vu jusque là.
    Sanegayama l'un des membres du conseil des Quatre décide de se charger de notre héroïne… et le récit prendra alors une tournure inattendue.
    Sanegayama s'impose dores et déjà comme l'un des antagonistes majeurs de l'oeuvre et cet épisode met bien en valeur sa conviction inébranlable à se transcender et à s'améliorer… ainsi qu'un certain grain de folie.
    De plus, il a beaucoup de classe.

    Là aussi, la réalisation est très soignée et la mise en scène est très percutante !

    Jusqu'à présent, je trouvais la série sympa à regarder mais pas spécialement marquante – un peu comme les 7-8 premiers épisodes de TTGL – avec ce nouvel antagoniste, ça introduit un peu plus de dramaturgie, c'est prometteur pour la suite.

    (je ne suis qu'à l'épisode 6 pour l'instant)

    [Insérez une citation qui donne l'air intelligent ici]
    null
    flickr

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #282458

    Citation (Tom le chat @ 10/12/2013 11:04)
    Jusqu'à présent, je trouvais la série sympa à regarder mais pas spécialement marquante – un peu comme les 7-8 premiers épisodes de TTGL – avec ce nouvel antagoniste, ça introduit un peu plus de dramaturgie, c'est prometteur pour la suite.

    (je ne suis qu'à l'épisode 6 pour l'instant)

    A titre personnel, je trouve que la série a été excellente dès ses tout débuts et n'a fait que monter en puissance au fil du temps.
    Le premier épisode de Gurren Lagann pose à perfection les bases de l'univers et présente très bien nos héros, le troisième épisode lance la quête principale de Simon, Kamina et Yoko et le très impressionnant 7e épisode nous démontre que leurs ennemis sont beaucoup mieux organisés et plus puissants que l'idée qu'ils s'en faisaient. Enfin le 8e épisode est d'après moi l'un des sommets de la série, tant il est exceptionnel et extrêmement marquant et fait partie à mes yeux des épisodes majeurs de la série (avec le 14e, le 15e et les épisodes 24 à 27).

    Il n'y a que les épisodes 4 et 5 sympathiques mais sans plus qui dénotent un peu rapport aux autres du premier cycle qui sont selon moi tous excellents (monumental pour le 8e).
    J'ai aussi un coup de coeur pour le 6e qui m'aura fait rire comme une baleine, sûrement le plus hilarant d'entre tous ! 😂

    Allez, retour vers Kill la Kill, voici ma critique du 11e épisode ! 😉

    Episode 11

    Le combat opposant Ryuko à Nonon se poursuit et notre héroïne se rend bien vite compte qu'il ne faut pas la sous estimer, la jeune musicienne ayant plus d'un tour dans son sac et est bien plus coriace que la plupart de ses “collègues”.

    Ryuko monte à bord de son avion pour tenter de le couper en deux à l'aide de Senketsu: une scène qui fait écho aux inoubliables attaques de Goemon dans Lupin III quant il découpe en rondelles les avions et les hélicoptères l'assaillant.

    Cette fois ci, elle utilise carrément la sublime “9e symphonie” de Beethoven pour écraser son ennemie !

    Le duel se conclut finalement en apothéose et est sûrement l'un des combats les plus déjantés de la série.

    C'est finalement le combat tant attendu entre Ryuko et Sanegeyama qui devrait avoir lieu… et qui est finalement interrompu par l'arrivée impromptue d'une illustre inconnue !

    Elle se prénomme Harime Nui et est une vieille connaissance de Satsuki qui n'est guère enchantée de la revoir.

    Cependant, ne vous fiez pas à son air angélique et faussement ingénu: la jeune fille s'avère être une combattante redoutable, dotée d'une force herculéenne qui ferait passer le colossal Gamagori pour un nouveau né !

    Elle se déplace également à la vitesse de lumière, ce qui fait strictement personne n'arrive à déterminer où elle se trouve lorsqu'elle court, tant elle est rapide.

    Ce personnage brise littéralement la linéarité dans laquelle aurait pu tomber le tournoi… à la manière de Ikki le chevalier du phénix dans Saint Seiya qui, par son intervention, a fait annuler le tournoi des Galaxian Wars !!!

    On sent que les créateurs de la série sont (en partie) de grands fans de Saint Seiya ! 😉
    Heureusement la série sait faire preuve de suffisamment de fantaisie pour ne jamais tomber dans la décalcomanie de bas étage.

    L'épisode s'achève sur un énorme cliffhanger nous donnant énormément envie de voir la suite !

    Un très bon épisode particulièrement vif et explosif et qui promet moult coups de théâtre dans les épisodes suivants. 😃

    Tom-Le-Chat
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Tom Le Chat le #282459

    Bon voilà, j'accroche vraiment depuis les épisodes 7-8 où le background se met vraiment en place. Je suis curieux de savoir pour quels desseins Satsuki a-t-elle fondée cette école. J'ai l'impression que plus ça va aller, plus on verra en elle une sorte de Lord Genome aux abords cruels mais aux motivations bien plus complexes.
    J'aime beaucoup Ryuko aussi, elle me fait penser à un mix entre Kamina et l'héroïne des jeux Saints Row : elle ne brille pas vraiment par son sens de la tactique mais par contre elle a de l'énergie et de l'audace à revendre !

    [Insérez une citation qui donne l'air intelligent ici]
    null
    flickr

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #282460

    Les 12 premiers épisodes de Kill la Kill seront diffusés sur la chaîne Mangas cette semaine.

    (Merci à Juju du forum de DVDanime.net pour l'info).

    Cela me fait penser que je n'ai pas encore écrit ma critique de l'épisode 12, je m'en occuperai dans le courant de la semaine.
    A noter que la série reprend le jeudi 9 Janvier avec un nouvel épisode inédit, mettant un terme à la pause de ces dernières semaines.

    Tom-Le-Chat
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Tom Le Chat le #282461

    Episode 13

    Satsuki commence sa grande opération de conquête tandis que Ryuko est cloitrée dans sa chambre, terrifiée à l'idée de perdre à nouveau contrôle d'elle-même si elle revêt à encore Senketsu.

    Un second arc qui commence vraiment très fort avec un sacré final pour cet épisode. Satsuki est vraiment un personnage très charismatique !

    [Insérez une citation qui donne l'air intelligent ici]
    null
    flickr

    Tom-Le-Chat
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Tom Le Chat le #282462

    Episode 14

    Les grande batailles interlycées de Satsuki et Ryuko qui récupère son bien.

    Je suis assez partagé sur cet épisode. D'un côté, j'aime bien toutes les armes délirantes utilisées (les billets de banque utilisés comme munition ou les steaks de boeuf utilisés comme blindage 😂) et les allusions aux stéréotypes associés à chacune des régions mais de l'autre ce qui avait été amorcé dans l'épisode d'avant avec la défaite express de Ryuko aurait pu être beaucoup mieux exploité ; je trouve qu'elle récupère un peu trop facilement les morceaux de Senketsu. Il lui reste quand-même un dernier élément à récupérer et vu où il se trouve, ça peut donner quelque chose de vraiment bien dans l'épisode d'après.

    [Insérez une citation qui donne l'air intelligent ici]
    null
    flickr

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #282463

    Gros remontage de topic pour vous dire que, si je poursuis toujours à l'heure actuelle le visionnage de la série, mon enthousiasme des débuts s'est peu à peu étiolé depuis environ 7 épisodes.

    Je n'adhère pas trop au tournant qu'a pris l'intrigue depuis le 16e épisode et le scénario des premiers épisodes, simple mais efficace, est devenu trop fouillis et j'ai la sensation qu'il se disperse et part dans tous les sens, il manque de structure.

    Et puis certains moments, par leur récurrence, sont devenus trop prévisibles et redondants comme Mako qui permet à chaque fois à Ryuko de redevenir normale et de la délivrer de l'emprise de la folie.

    De plus certains évènements, qui auraient pourtant dû être capitaux, perdent de leur impact dramatique à cause de leur traitement décevant:
    Senketsu "mis à mort" dans le 14e épisode et qui revient dès l'épisode suivant, Mako qui se fait dévorer par un habit monstrueux et qui est sauvée dès la fin du même épisode…

    Il y a un certain manque de prises de risque des scénaristes qui est fort regrettable, nous sommes loin de l'audace de Gurren Lagann aucun(e) spectateur/spectatrice n'aurait pu prédire qu'un personnage aussi important que Kamina périrait dès le 8e épisode, ce fut un moment aussi inattendu que fort et poignant.

    De plus la réalisation technique est trop en dents de scie: certains épisodes remarquablement réalisés et animés en côtoient d'autres ayant une animation minimaliste.

    J'ai aussi perdu la motivation d'écrire une critique pour chaque épisode (alors que je l'ai toujours pour des séries que j'adore comme MLPFIM ou que j'aime beaucoup comme Space Dandy et que je l'avais pour L'attaque des Titans qui m'a enthousiasmé et subjugué au plus haut point).
    Mon manque de temps ces dernières semaines n'a rien fait pour arranger les choses.
    Il y a également certains clichés auxquels j'aurai préféré qu'on échappe tel que le fait que Ryuko soit en fait la sœur de Satsuki.

    Un autre aspect de la série m'agace, c'est la mère de Satsuki qui se livre à des attouchements sexuels et quasiment incestueux envers sa fille.
    C'est sans doute pour montrer la personnalité perverse du personnage, mais je trouve cela inutilement racoleur et de fort mauvais goût.

    À présent, j'aime bien la série mais sans plus.
    J'espère juste que les quatre derniers épisodes offriront une conclusion satisfaisante à cette série.

    Je n'irai quand même pas jusqu'à dire que c'est un pétard mouillé, j'ai passé de bons moments devant, mais elle avait le potentiel pour être bien meilleur.

    Je reviendrai quand même sur ce topic pour faire une critique détaillée du dénouement, croisons les doigts pour qu'il soit à la hauteur.

    Shinji-Kun
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Shinji-kun le #282464

    Et bien au contraire de toi Xanatos, je trouve que la série se bonifie avec les derniers épisodes.

    Citation (Xanatos @ 16/03/2014 17:52)
    Et puis certains moments, par leur récurrence, sont devenus trop prévisibles et redondants comme Mako qui permet à chaque fois à Ryuko de redevenir normale et de la délivrer de l'emprise de la folie.

    Il s'agit d'une sorte de running gag. C'est vrai qu'on peut ne pas adhérer mais ça permet aussi au personnage de Mako de ne pas être une simple idiote accompagnant l'héroïne. Mako ne comprend pas tout mais elle est capable d'avoir des mots qui sonnent juste aux oreilles de son amie.

    Citation (Xanatos @ 16/03/2014 17:52)
    De plus certains évènements, qui auraient pourtant dû être capitaux, perdent de leur impact dramatique à cause de leur traitement décevant: Senketsu “mis à mort” dans le 14e épisode et qui revient dès l'épisode suivant, Mako qui se fait dévorer par un habit monstrueux et qui est sauvée dès la fin du même épisode…

    En effet, il n'y a pas d'impact dramatique à ces évènements mais Kill la Kill ne recherche pas l'affect. Il s'agit avant tout d'une comédie mais si elle comprends quelques éléments gores ou un peu plus “dramatiques” comme Senketsu qui pleure dans les bras de la mère de Mako.

    Citation (Xanatos @ 16/03/2014 17:52)
    Il y a un certain manque de prises de risque des scénaristes qui est fort regrettable, nous sommes loin de l'audace de Gurren Lagann aucun(e) spectateur/spectatrice n'aurait pu prédire qu'un personnage aussi important que Kamina périrait dès le 8e épisode, ce fut un moment aussi inattendu que fort et poignant.

    Tu connais mon point de vue sur Gurren Lagann 😂 . D'ailleurs je trouve que ces deux animés n'ont rien à voir. Ce n'est pas parcequ'une grande partie du staff est identique qu'il faut comparer un animé de mécha à une “comédie scolaire de baston” 😀 . Certes à priori on ne pouvait pas prévoir la mort de Kamina mais en y regardant bien Simon est le héros de Gurren Lagann depuis le début et il était impossible de garder un personnage comme Kamina à ses côtés.

    Citation (Xanatos @ 16/03/2014 17:52)
    Il y a également certains clichés auxquels j'aurai préféré qu'on échappe tel que le fait que Ryuko soit en fait la sœur de Satsuki.

    Je ne vois pas en quoi c'était si grossier ? On ne peut pas prévoir que Ryuko et Satsuki sont sœurs avant les tout derniers épisodes. Il était impossible de le prévoir à la fin de la saison 1. Et si on part par là pourquoi avoir fait un épisode (ou 2 ?) complets de L'attaque des Titans sur Eren transformé en Titan alors que l'on savait depuis le début que c'était lui. De plus, il était aussi impossible qu'il meurt. Il y a aussi la deuxième transformation complète où il frappe Mikasa…. Si on part dans les clichés Kill la Kill les manient beaucoup mieux que de nombreux autres animés.

    Citation (Xanatos @ 16/03/2014 17:52)
    Un autre aspect de la série m'agace, c'est la mère de Satsuki qui se livre à des attouchements sexuels et quasiment incestueux envers sa fille. C'est sans doute pour montrer la personnalité perverse du personnage, mais je trouve cela inutilement racoleur et de fort mauvais goût.

    Je trouve ces “attouchements” moins dérangeant que le côté macho et totalement sexiste de Dandy dans Space Dandy (je continue sur les références que tu utilises 😂 ). Je m'explique. La perversion dont fait preuve Ragyo est si énorme que tout le monde la remarque. Seul un énorme pervers (et au vrai sens du terme ; une personne avec des problèmes mentaux) pourrait prendre cela pour autre chose que quelque chose de totalement répugnant. Au contraire le machisme ordinaire de Dandy pourrait donner envie à certains de s'identifier à lui. Après tout il est un “humain moyen” (moyen moins même 😀 ). Ragyo est tellement exceptionnelle que l'identification est impossible.

    J'espère seulement que le final sera à la hauteur et que l'on ne partira pas dans quelque chose d'aussi ridicule que la fin de Gurren Lagann (attaque totalement gratuite et HS comme je l'ai expliqué plus haut 😂 ) où les scénaristes accumulent les incohérences et montrent leur absence totale d'imagination (je termine la pique quand même 😉 ).

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #282465

    certainement le fanart le plus bizarre de la série, le crossover avec les Looney Tunes !

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 29)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 9
feanor-curufinwe, veggie11, dekamaster2, Cyril, geoff34, DD69, Cami-sama, Lord-Yupa, Matthieu Pinon
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, ThierryM
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min