Quand l'Otak' part en voyage…

20 sujets de 321 à 340 (sur un total de 363)

Posté dans : Délire & Divers

  • Kuronoe
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Kuronoe le #259176

    Sinon je pense qu'aller en boutique ce sera aussi pratique.

    Ma femme rentre toujours avec SAS (Scandinavian Airlines), je pars en janvier avec cette même compagnie, ce sont des tarifs très intéressants et tu peux acheter les billets en boutique à Pyramides. Je pense qu'en expliquant la situation ils pourront te faire une fiche provisoire qu'ils modifieront avant le départ avec le nouveau passeport.

    Gexian
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lady Gexian le #259177

    Me revoilà les gens.

    Donc pour mon voyage au Japon je souhaite faire le trajet suivant :
    – Tokyo sur 6 jours
    – Osaka/Kyoto/Nara/Koya/Hiroshima sur 6 jours
    – Shirakawa-go et les alentours 3 à 4 jours
    – Hakone (mont Fuji et tout et tout) sur 3 jours

    Avis aux connaisseurs, est-ce que ça vous parait correct comme timing ou c'est définitivement trop court ? (surtout la partie Osaka/…)

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #259178

    Citation (gexian @ 11/11/2015 00:03)
    Me revoilà les gens.

    Donc pour mon voyage au Japon je souhaite faire le trajet suivant :
    – Tokyo sur 6 jours
    – Osaka/Kyoto/Nara/Koya/Hiroshima sur 6 jours
    – Shirakawa-go et les alentours 3 à 4 jours
    – Hakone (mont Fuji et tout et tout) sur 3 jours

    Avis aux connaisseurs, est-ce que ça vous parait correct comme timing ou c'est définitivement trop court ? (surtout la partie Osaka/…)


    Han, je vois que tu as craqué pour Shirakawa-go !! 😍
    T'as bien raison, c'est le top.
    Sur les sites que tu donnes, il n'y a que le Mont Koya que je n'ai pas vu. Tout dépend de ce que tu veux faire, mais selon mon expérience je dirais que :

    – Hakone peut se faire en 1 jour. Notez qu'il y a une ligne de train (Odakyu) qui fait Shinjuku-Hakone pour des prix très corrects. Le forfait donne le droit d'emprunter les transports sur Hakone (train, téléphérique, bateau sur le lac Ashi et bus pour le retour sur Hakone-Yumoto). Perso j'ai fait l'enchaînement en une seule journée en partant de Shinjuku vers 8-9h. Vers midi j'étais dans le téléphérique, la traversée du lac fut assez rapide et après j'ai surtout traîné en mode touriste. Le lendemain (un lundi) j'étais encore sur place, mais au final je n'ai pas fait grand chose (surtout de la rando dans les paysages volcaniques). C'est plein de touristes le weekend, en semaine ça a l'air mort.
    Le coup du pass Odakyu ça peut être bien pour repousser la date de début du JR Pass. J'avais activé le mien qu'en repartant de Hakone pour me rendre à Nara.

    – Shirakawa-go se fait en une journée tranquille en partant de Takayama (aller-retour en bus).
    Takayama en elle-même est assez petite donc en une journée c'est OK (j'avais fait le tour en une demi-journée en arrivant vers 13h).
    Après il y a d'autres villages de gassho-zukuri dans les alentours et la région est vraiment belle. Ça peut valoir le coup de rester dans le coin ou de se déplacer vers Kanazawa par exemple.

    – Tôkyô en 6 jours c'est rapide mais ça reste correct. Ça dépend de ce que vous voulez voir… Évidemment vous pourrez pas faire dans le détail. N'oubliez pas le musée Ghibli à Mitaka si ça vous intéresse. Il vaut mieux prendre les tickets en France.

    La combo de folie en 6 jours c'est juste irréaliste. 😂

    – Pour Kyôto, il doit falloir une bonne semaine pour en profiter vu la profusion de temples et lieux à voir. Perso j'y ai passé 3 nuits et j'ai l'impression d'avoir rien vu. En point négatif, j'ai trouvé l'ambiance trop “touristique” ; en fait, j'ai préféré des coins plus reculés comme Takayama.

    – Hiroshima peut se visiter en un jour, mais juste le site de la bombe A. Sinon, il faut compter plus. En général, la visite se couple avec celle de Miyajima. Là aussi, il faut compter une journée (attention, selon ce que vous ferez, vous serez bien cassés). Donc minimum 2 jours à Hiroshima. Comme c'est un coin très sympa, j'aurais tendance à conseiller de rester plus. 😉

    – Nara je prône deux jours juste pour le site des temples (Tôdai-ji & co), parce que ça fait de grosses journées et les gamins partout sont épuisants. 😂 Y'a Iga-Ueno à 1h de train avec les ninja. Mon hôtelier m'avait recommandé d'autres sites pas loin mais je n'ai pas eu le temps… Si je devais le refaire, je prendrais 4 jours au lieu de trois, puis je partirais vers Ise.

    – Ôsaka c'est une ville donc y'a à faire en shopping. Den-Den Town est cool pour la chasse aux goodies. Sinon, au niveau touristique pur, je n'ai pas trouvé cette ville très intéressante hormis les buildings de Umeda. Le château est bien de l'extérieur, mais l'intérieur est tout réaménagé en moderne (le musée a le mérite d'être instructif). Bref, si je n'avais que 6 jours, je zapperais Ôsaka.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #401819

    Dommage Gexian, on n’a pas eu de bilan de ton voyage, because reconstruction du fofo AL.
    Je vais essayer de parler du mien, mais dans ce business hoteru j’ai des problèmes de connexion…

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #401825

    J’essaie quand même…
    La liaison Wi-fi avec un “pasocon” est instable, m’explique le staff du furonto, mais avec le câble éthernet de la chambre, ça gaze. Une chance aussi que je causationne à peu près en japonais de tous les jours.
    Comme l’a dit Akiko ailleurs, Shinjuku c’est trop bien ! Quelle ampleur ! c’est quand même cela, la vie des immenses métropoles d’un monde de 7 milliards 440 millions d’humains, et ça mène alors à quoi, de “condamner” cela ?? C’est comme les intellos de 1450, qui blâmaient l’imprimerie et ne voulaient lire “Le Monde” et “Télérama” qu’écrits à la main de moines copistes (il y en a eu, je vous jure ! et on a même imprimé leurs textes !). Je dis cela parce que je viens de lire un truc de Marguerite Yourcenar exaspérée par Tokyo.
    Je suis donc dans un “business hoteru” pas terrible mais vivable. Ce soir j’ai essayé une sortie vespérale à Kabukicho (Kabuki-chaud si vous préférez), tout près d’ici. Stupéfiant ! bars hot, salons de massage de tous les petits coins du corps, néons flashy superlatifs du haut en bas des immeubles, hôtels babyloniens, cinémas multiplex, karaoke à costumes de location, mais le plus curieux est qu’à la différence de Sankt Pauli à Hambourg ou autres quartiers chauds du monde, ce n’est PAS une zone essentiellement de prostitution et pour mâles : ici viennent des masses de jeunes couples, de jeunes filles, même des lycéennes venues sans doute “s’encanailler” mais sans plus – ce qui probablement n’empêche rien dans les coulisses.
    A Roppongi aujourd’hui, quoi vu d’otaku ? Eh bien le One Piece Tower, à la base de ce pathétique essai japonais en 1958 de faire une “Tour Eiffel” ! mais pas encore vu l’expo Ghibli à Roppongi Hills.
    Pourquoi ? Le petit problème avec Roppongi (qui est très chouette !) c’est l’éloignement entre Tokyo Midtown, que j’ai exploré d’abord pour le Suntory Museum, le Modern Art Center au Sud-Ouest, et la Tokyo Tower tout à l’Est, ceci par une journée écrasante de chaleur. Les distances ne valent pas de prendre un taxi, pour un bon marcheur comme moi, mais en même temps, ça prend le temps, avec pause -bière au milieu… Roppongi Hills, c’est plein Sud, et comme je cherche évidemment à éviter le rush de 18h dans le métro de Tokyo, j’ai reporté Ghibli ! Architectures à couper le souffle, immenses, design d’enfer, mais les expos (Emile Gallé et Renoir) pour un Français guide-conférencier qui connaît par coeur le Musée d’Orsay, lequel a prêté tout l’essentiel, non merci. Du coup la mini-expo One Piece à la Tour m’a davantage retenu. Bon, c’est surtout des produits dérivés, de la promo du film semi-live qui sort, des mise en scènes marrantes, et une photo à anamorphose comme aiment en faire les Japonais : au sol vous avez un dessin qui produit par effet de perspective une illusion 3D, et vous pouvez vous y insérer et vous faire photographier avec Luffy qui lance son poing. Un Luffy grandeur nature trône sur un gros tas de trésor de pirate.
    News : C’est surtout ici la tension avec la Chine, condamnée pour son impérialisme maritime injustifié par le tribunal international de La Haye, ce à quoi les pays voisins ont applaudi pendant que la Chine crache dessus évidemment. Mais davantage encore l’annonce de l’empereur Heisei qu’il va bientôt abdiquer (il a l’air très fatigué). Or le cas n’est pas prévu dans la Constitution Meiji de 1889, donc il va falloir une révision constitutionnelle.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #402227

    Les rares gens qui auront comme moi apprécié le manga Kasane vont (comme moi aujourd’hui) en apprendre l’origine.
    Expo Hokusai du Ota Museum à Harajuku : le maître du dessin a consacré des planches à la légende de Kasane, femme terriblement laide assassinée par son époux, mais qui revient hanter sa fille ! Ce qui est la base du manga évidemment. Elle sera libérée par l’intervention d’un prêtre.
    Ai trouvé une seule oeuvre de la fille de Hokusai (voir le superbe animé de Keiichi Hara, Miss Hokusai), oeuvre heureusement éditée en carte postale à la bookshop. C’est un tableau plutôt glauque (et cela se comprend pour une femme) de la rue du Yoshiwara, le quartier “spécial” d’Edo.
    J’avais un bon souvenir de Takeshita dori, mais en été le dimanche, non ! non ! n’y allez pas ! ce n’est qu’un embouteillage où l’on ne peut se mouvoir. En revanche, les rockers danseurs à banane et chaussures extra-pointues à l’entrée du parc Yoyogi (dont quelques filles), ça c’est bien, ça en jette et leur sincérité est palpable !!

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #402334

    Je me répète : Harajuku et son haut lieu, la Takeshita dori, à éviter le dimanche en été !!
    Il y a énormément de touristes à Tokyo (le reste du monde devenant un coupe-gorge pour les gens ordinaires, le Japon connaît un boom touristique sans précédent depuis 3 ans) et ils se précipitent tous sur cette rue, entre autres lieux-cultes.

    Aller à Roppongi Hills, une colline de gratte-ciel et de jardins finement architecturés, ce n’est pas si simple (ligne de métro secondaire Hibiki). Une horde de Doraemon d’1m 50 accueille les enfants, puis on va dans la gigantesque Tower View. Au 52ème étage, grande “Expo Ghibli” depuis le 7 Juillet (jusqu’au 19 Septembre). Queue énorme, 70 minutes d’attente annoncées, deux goulots d’étranglement, à l’achat des billets (1800 yens, 17 euros, la vache !) et aux ascenseurs évidemment.
    Au début, plutôt décevant ! Affiches bien connues de tous les films Ghibli, bon, ouais. Parmi qq variantes, l’une montre la jeune femme de “Le Vent se lève” en situation semblable à celle de l’affiche française, mais partiellement cachée par le héros, de dos en train de l’embrasser ! Résolument adulte, quoi ! Hélas absence totale de cartels en anglais, débrouillez-vous avec les kanji ! Une foule de photos nous montrent surtout Miyazaki, Takahata et leur producteur et ami en diverses occasions (qu’on aimerait plus intimes : épouses, enfants… Va donc repérer Goro Miyazaki !
    Après c’est plus technique, plus pointu : esquisses, essais non retenus, mais toujours en langue nippone exclusivement. Aucune photo autorisée ! Sauf dans la dernière partie, la plus distrayante puisqu’on peut se tirer le portrait à bord d’un balèze de Chat-bus, et voir une superbe salle “Laputa” à maquette géante d’aéronef-paquebot à quarante hélices verticales (et qui monte et qui descend !), précédée d’un couloir détaillant en grand les images du fascinant générique du film et qu’on pourrait intituler “croissance, vie et mort d’une civilisation”.
    Le gros regret reste le manque total d’indications en langue anglaise !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #402660

    Le quartier Ikebukuro diffuse à Tokyo des flyers dans le but de se faire passer pour La Mecque du manga / anime, mais c’est faux, j’ai vérifié ! Y a rien, que des boutiques pour lycéennes qui s’offrent des straps pour leur sac et leur smartphone, des shitajiki et la dernière nouveauté : des couvercles pour canettes de soda illustrés de séries à la mode (chez les lycéennes…), c’est comme des gros badges, quoi.
    Akihabara, par contre, voilà le vrai lieu à visiter. Anciennement voué à tout ce qui était électronique aux débuts des ordinateurs, aujourd’hui c’est le haut lieu otaku / geek des anime, manga / idols, il y en a plein les façades géantes et les écrans de rue. Je recommande fortement la Shosen Book Tower, vous ne pouvez pas rater, c’est un immeuble colossal sur Chuô dori, l’axe principal. Pour les manga, 5ème et 6ème étage, formidable choix, toutes les nouveautés !
    Je vous parlerais bien du dernier Kenji Tsuruta que j’ai acheté, entre autres, mais j’ai l’impression que tout le monde roupille sur le forum ou bien sniffe du gore USA… Pas un reproche, non, mais où sont les amateurs de Japon ??

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #402661

    Merci de ton compte rendu quotidien sur ton séjour au Japon mon cher Yupa , c’est toujours un vrai plaisir de te lire ! 🙂

    Et je suis content que tes vacances là bas se passent si bien.

    Effectivement, on m’a toujours dit qu’à Tokyo, Akihabara était LE quartier à visiter en priorité pour quiconque est passionné d’animation et de manga ainsi que de jeux vidéos.

    Pour ma part, j’ai été souffrant ces dernières semaines (je suis tombé malade au cours de Japan Expo, j’ai été affaibli et j’ai eu une extinction de voix) ce qui est une des raisons pour lesquelles je me suis raréfié ces derniers temps sur le forum.

    Même si ma voix n’est pas encore totalement redevenue normale, je vais heureusement mieux à présent.

    D’ici les prochains jours, je compte faire une critique détaillée d’un animé que Akiko m’avait chaudement recommandé (et je l’en remercie vivement 😉 ) et je prévois de voir ce week end le film Les Héros de la Galaxie dont je prévois peu après de faire une critique. 😉

    Quoi qu’il en soit, profites bien de ton séjour au pays du Soleil Levant et sache que je lirai toujours avec grand plaisir tes futurs comptes rendus ! 😀

     

    Tes conseils avisés me seront d’autant plus utiles si un jour je passe mes vacances là bas !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #402962

    Content de savoir que tu vas mieux, Xanatos ! Et merci pour ton intérêt envers mon voyage (il va durer jusqu’à fin août). J’essaie en effet de donner des indications utiles à tous ceux qui prévoient une virée au Japon.
    Mes 12 jours à Tokyo n’étaient pas de trop, mais s’il y a une chose à zapper, c’est la visite des jardins du Palais Impérial. On est sous une surveillance paranoïaque : c’est le seul endroit où l’on a un contrôle des sacs, le guide est un militaire qui ne cause que japonais, le groupe est escorté par un autre responsable qui guette tout écart individuel, une voiture de police suit l’itinéraire en se dissimulant “discrètement” derrière les haies… De plus on ne voit que de monotones allées de parc, quelques tours de l’ancien château du shôgoun, et un long bâtiment moderne où l’empereur parle aux gens une fois par an. Ses vrais jardins autour de sa résidence à l’Ouest du parc sont interdits, le guide nous montrant avec orgueil la ligne blanche de “No man’s land” à 50 mètres avant les barrières. Et c’est tout. Si les Anglais ont le droit de savoir à tout moment où séjourne la reine (un drapeau l’indique sur sa résidence), les Japonais ne savent jamais où est l’empereur en dehors de ses sorties officielles, cérémonies, voyages publics. Et peu de chances réelles qu’il soit là, en tout cas on ne vous le dira pas. Top secret.
    Au contraire ce serait dommage de rater le Musée Edo-Tokyo à Ryôgoku, qui raconte, détaille et illustre superbement la ville et toute son histoire (avec traductions anglaises pour chaque élément). On y a reconstitué entièrement entre autres le célèbre pont Ryôgoku, au temps de ce quartier le plus populaire et vivant du vieil Edo, pont que l’on voit abondamment dans l’anime Miss Hokusai, et pour cause : Hokusai habita là 2 ou 3 ans, un record de stabilité pour lui.
    Beaucoup d’objets d’époque 19ème et 20ème siècle, y compris un des ballons de 1943/44 lancés par le Japon pour essayer grâce aux courants aériens de provoquer des pertes et incendies aux Etats-Unis ! il n’y eut que quelques centaines de ballons, le dispositif automatique d’incendie et explosifs était assez insignifiant et tombait facilement en panne, ne causant que 9 morts américains. L’effet psychologique fut plutôt désastreux en alimentant une psychose anti-nippone aux USA ! J’avais lu un article historique sur ce point peu connu, mais je n’espérais pas voir un de ces ballons.
    Le célèbre Tsukiji est un grand marché du poisson, il faut se lever à 4 ou 5 heures du matin pour assister à la criée, mais plus intéressantes sont dans la journée les étroites allées du quartier, pleines d’étals de vendeurs et de petits restaurants de sushi ou autres à très bas prix.
    A présent je suis avec des amis, nous avons loué aux pentes du Mont Fuji un chalet forestier tout à fait charmant, par le site Air bnb. Hélas le vilain timide sommet se cache dans la brume et les nuages, pas facile de le surprendre… Il y a à “faire” 5 lacs autour, et des grottes assez curieuses, ainsi que des randos en forêt primaire couvertes de mousses qu’on dirait celle de Mononoke Hime !!

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #403222

    Voilà 3 semaines que je séjourne, heureusement il me reste encore 1 mois. Actuellement je sillonne Yokohama.
    Je ne peux jurer de rien sur les diffusions TV car dans mes trois endroits de séjour la TV ne diffusait que 4 à 6 grandes chaînes japonaises, le reste étant de chaînes internationales (dans les hôtels de bon niveau, on a France 24). Très peu ai-je vu d’anime, surtout nouveaux (passons sur Doraemon et Crayon Shin-chan) à part “M.A.H.O. Maho Girls”, gentillet.
    Mais si je me fie aux affichages, aux panneaux de façades d’Akihabara, aux flyers, aux décors des galeries d’arcades, aux présentoirs dans les grandes librairies de mangas, aux écrans de rue qui peuplent Tokyo, etc., je le constate (je vais te faire de la peine, Feanor, et tu es libre d’attribuer mes dires aux calomnies de qqun qui n’apprécie que peu les suites de la saga de base), Dragon Ball sous toutes ses formes est absent, tombé aux oubliettes. Les comics US opèrent une certaine percée, pas beaucoup plus marquante qu’en 2015. Ce qui fait la course en tête, c’est One Piece l’increvable, encore boosté davantage par la sortie du film “One Piece Gold”, au coude à coude avec… “Pokémon”, là aussi propulsé par le long métrage “La grande aventure Pokémon” et bien sûr par le phénoménal jeu Pokémon Go. Des Pikachu, il y en a partout, y compris un gigantesque sur la paroi de l’hôtel Washington de Yokohama, et six en fronton surplombant l’entrée de la gare la plus touristique, Sakuragichô.
    Ce qui vient juste après en popularité, c’est Fairy Tail. De moindres licences affichent une certaine présence, mais je ne les connais point. En 2015, on avait pas mal de visibilité sur L’Attaque des Titans et sur Adventure Time, mais pour l’instant presque rien aperçu par moi, notamment sur le dernier, absent après un boom !
    Yokohama est une ville très agréable par son spectaculaire port au grand hôtel en forme de voile triangulaire de bateau, son trois-mâts navire-école de 1930 qui se visite, son énorme tour panoramique Landmark Tower (296 m de haut), sa grande roue (celle de Paris n’est qu’une naine ridicule à côté), mais aussi par son quartier très vivant au Sud-Ouest de la grande gare, à rues piétonnes et magasins-cultes comme le vaste Vivre ou le Don Quijote (prononcez Donn Kihoté), un bazar à étages et à prix cassés (produits chinois, vietnamiens, de toutes sortes, un genre de Tati).
    Enfin il y a le Chinatown, un quadrilatère délimité par 8 superbes portes “Paï-leou”, bourré de restaurants chinois et de boutiques de souvenirs (il y a au Japon 2 autres Chinatown, à Kôbé et à Nagasaki).

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #403226

    Ce qui vient juste après en popularité, c’est Fairy Tail.

    A ce point ? je pensais que le manga était bien moins populaire qu’en France, où il est dans le trio de tête des ventes.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #403288

    Ce qui vient juste après en popularité, c’est Fairy Tail.

    A ce point ? je pensais que le manga était bien moins populaire qu’en France, où il est dans le trio de tête des ventes.

    Mais si, en tout cas comme je le disais, si je me fonde sur la “présence” en magasins de mangas, en grands panneaux de façades d’Akihabara, en écrans de rue si nombreux à Tokyo, en flyers et pubs diverses, en goodie et figurines.
    Mais me voici tout juste arrivé sur l’île de Shikoku, à Matsuyama, une assez grosse cité mais qu’on sent tout de suite bien plus “provinciale” que Tokyo ou Yokohama : qu’en est-il de ce “Japon profond” ? Je vais tenter de le savoir…

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #404716

    Ce qui peut intéresser l’otaku à Matsuyama, c’est évidemment de suivre les traces de Miyazaki dans le principal monument de la ville (mis à part le très beau château des puissants seigneurs Matsudaira), à savoir un énorme et labyrinthique établissement de bains traditionnels, tout en bois, datant du 19ème siècle. Ses majestueuses toitures étagées et complexes rappellent bien en effet le grand bâtiment de bains dans Sen to Chihiro. Ce “Dogo Onsen” se visite sans qu’on soit obligé de prendre un bain, et visiblement la partie luxueuse réservée aux membres de la famille impériale n’a pas été sans influencer Miyazaki pour les appartements privés de la sorcière. La bâtisse compte trois étages, ce qui est rare dans les édifices civils anciens du Japon, mais bien entendu Miyazaki l’a considérablement amplifiée, étendue vers le haut, mais dans un couloir un crayonné du story-board montre une première interprétation encore assez proche du modèle.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #405209

    Suite à un conseil d’Akiko sur Passion Manga, j’ai pris le ferry-boat traversant la Mer Intérieure pour me rendre à Kure, voir le Musée consacré au cuirassé Yamato. Je n’ai pas poussé jusqu’à Hiroshima parce que ça compliquait mon trip : à Matsuyama, gagner la gare des trains locaux, pas la gare JR (prononcez Diêêê-Aaa), aller au 8ème arrêt Takahama, prendre un bus jusqu’au “port touristique”, prendre le bateau avec stop à Kure, débarquer au Sud d’Hiroshima, puis encore transports locaux pour la ville elle-même, visiblement assez loin à l’intérieur des terres. Puis chemin inverse…
    Akiko avait raison, le Yamato Museum est passionnant, et formidablement agencé comme tous les musées japonais. Mais loin de Tokyo-Yokohama ou Kyoto, n’espérez guère d’explications ni de cartels en anglais, et comme le japonais est illisible je recommande les audio-guides (gratuits en général), la prononciation y est très scolaire et peu accentuée, donc très facile à saisir.
    La maquette gigantesque du cuirassé est le centre du musée, mais en fait il décrit une grande partie de la guerre, les équipements, les armements ; il y a un chasseur embarqué “Zéro”, un sous-marin miniature kamikaze, etc.
    On constate aisément la ressemblance très grande du Yamato et du vaisseau d’Harlock 84.
    Le discours de l’audio-guide précise bien que ce n’est pas ici un hommage guerrier, mais un plaidoyer pour le “plus jamais ça”, lieu commun que je trouve plus ou moins crédible, mais ça ne concerne pas que le Japon, évidemment. De fait il faut reconnaître que le Yamato plaide assez bien la cause de la paix puisqu’il a coûté la peau des fesses, des milliers de morts, et n’a servi strictement à rien sauf à “se suicider” virtuellement en 1945.

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #405320

    Contente que cette visite t’ait plu ! J’en avais parlé ici aussi à vrai dire, et même posté quelques photos. Je remets les liens pour compléter ton post, au cas où cela intéresserait quelques curieux. 😉
    Pour finir, je suis loin d’avoir un avis aussi critique. La Yamato n’a pas “strictement” servi à rien (je renvoie vers la page wikipédia) et il portait surtout une dimension symbolique. On sent au musée une sorte d’émerveillement et de fierté pour sa technologie, un sentiment ayant probablement marqué la génération de Leiji Matsumoto.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #405575

    L’audio-guide dont je disposais semblait conclure à l’inefficacité du cuirassé (il fut achevé en 1941, date où les Japonais n’imaginaient pas que la guerre du Pacifique se ferait à coups de porte-avions et non de cuirassés). J’ai été justement très ému par le sort d’avance scellé de tous ces équipages et officiers, et je crois que c’est bien ce qui troublait Leiji Matsumoto en lui redonnant une chance plus noble et généreuse avec Harlock, idée magnifique. Emblème de liberté au lieu de dictature fasciste (car il ne faut pas oublier ce point). Grands romantiques, les Japonais d’aujourd’hui pensent tout comme lui à ces destins sacrifiés en masse, ils n’adhèrent nullement pour autant aux buts de guerre de l’époque, ni au bellicisme, j’en suis persuadé.
    On apprend par l’audio-guide que le secret était si absolu sur certains équipements “de pointe” du Yamato qu’après sa destruction on n’a pas pu reconstituer sur la maquette et les schémas toutes ses technologies. Et l’on repense au potentiel mystérieux et presque illimité du vaisseau d’Harlock…
    Merci pour les liens, Akiko ! Et sans toi je n’aurais pas eu l’idée de cette passionnante visite ; j’ai pris en photo… la dantesque photo de la bombe d’Hiroshima vue très nettement depuis Kure, juste à côté. Validée par ce grand arsenal de guerre qu’était Kure, la photo a dû jouer son rôle dans la volonté de stopper tout cela chez Hirohito. Tellement elle vous pète la gueule !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #408030

    A présent chers Pingouins je suis à Kyoto, ville autrement plus riche en sites et centres d’intérêt que Matsuyama, où de plus j’ai connu une ou deux journées tellement écrabouillantes de chaleur que je suis rentré à l’hôtel dès 14h, à regarder les JO et quelques chambaras ou polars nippons sur ma grande TV. J’ai retrouvé avec joie d’ailleurs la série où le shogoun incognito se balade au Japon, se lie à quelques braves gens ordinaires, découvre et observe de loin les manigances persécutrices envers eux de quelque sinistre chef de clan ou négociant véreux, puis affronte les méchants au final. La seule variante est que parfois lorsqu’il découvre son emblème et identité, les méchants s’effondrent et se prosternent, mais parfois le traître petit seigneur ordonne qu’on le tue : or il se trouve que le shogoun, quoique légèrement corpulent, est très agile et invincible au sabre, et c’est lui qui zigouille tous les sabreurs. J’aime aussi beaucoup une série de polar toujours là, dans Tokyo moderne, car l’acteur principal et inspecteur-chef a un jeu excellent : d’un parfait sang-froid, ironique voire désabusé, tiré à quatre épingles, grand amateur de thé british et de bretelles de bonne qualité, enquêteur très efficace, il rappelle assez notre Louis Jouvet dans les mêmes rôles, en un peu plus guilleret.
    Ah, demain l’otaku fait son devoir : il retourne au Musée du Manga de Kyoto !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #408780

    Ce n’est pas ma première visite au Manga Museum puisque je suis venu 3 fois déjà à Kyoto en saisons diverses. C’est par un accord de compromis avec la sauvegarde de la plus prestigieuse école primaire de l’ère Meiji que les amateurs de manga ont obtenu 90 % des locaux, pour l’instant respectant pieusement certaines salles de classe et bureaux de très pisse-froid directeurs. Le contraste est plutôt saisissant…
    Il y a 50 000 mangas environ dans le musée, qui développe dès le début l’impact du Manga dans le monde (très bizarrement dans la liste des pays traducteurs, l’Italie est oubliée !! Or il y a de nombreuses oeuvres publiées en Italie et même pas en France).
    La salle du grand survol historique depuis 1945 vaut le détour, mais certaines séries d’avant-guerre pourraient être mieux illustrées. ET pour les annèes 45 / 50, je n’ai débusqué nulle mention de “Sazae-san”, série pourtant devenue culte
    Une nouveauté : on peut de faire tirer le prtrait caricaturé mais “façon manga” par deux mangaka sur place ; deux autres un peu plus loin travaillent leurs planches sous vos yeux. Un atelier vous propose aussi de créer votre propre couverture de mahga. Enfin la marrante expositions des “100 maïko” par nombre d’illustrateurs se poursuit. Ce musée est une merveille malgré quelques lacunes mentionnées plus haut. A voir absolument, même si comme moi vous ne pouvez espérer lire le japonais un jour…

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #409929

    Certains temples ou sanctuaires shinto organisent des marchés aux puces. A Kyoto les plus connus sont ceux du Hachimangu, du Tôji, du Hyakumanben. Je vais rater le premier, mais j’irai demain au deuxième. Le tout petit Kamigoryo, perdu dans des ruelles qui ont failli me faire renoncer, en tenait un l’autre jour illustré de “danses bouddhistes” par des prêtres habillés “ère Kamakura”, mais je suis arrivé juste au final, à 11h du matin. Pas fous, les Japonais stoppent en été beaucoup d’activités en milieu de journée, et à la campagne l’après-midi tout est désert et fermé : on fait la sieste, comme dans les pays chauds de Méditerranée. De rares étals offraient des choses variées, et soudain j’ai trouvé un art-book du film de Tezuka “Phoenix 2772”, joie : 100 yen, 85 centimes ! Un film qui mérite d’être vu, malgré son style archaïque.
    Parlant d’horaires, mon petit problème est la grande bière fraîche à la pression (nama bîru) que je m’offre à midi en guise de lunch (je préfère me concocter un bon dîner dans ma maison louée). Or si le Nippon (et la Nipponne, cette friponne) aime bien lever le coude, il ne boit pas de bière à midi, car tous les établissements où l’on mange qqch servent gratis du thé à volonté, froid ou chaud selon la saison, sans compter le verre d’eau fraîche apporté dès qu’on s’assoit et rempli ensuite dès qu’il se vide. Heureusement à Kyoto, le tourisme est massif, et le Japonais s’adapte très vite : on commence à voir pas mal de petits restaus offrir aux Allemands, aux Belges et aux Yupa de la bière à midi. Et l’on peut très bien s’installer dans le restau et ne commander qu’une bière ! essayez donc en France à l’heure du lunch… Dans le Japon profond, il faut absolument pour l’alcool attendre 18h, ouverture des bars et izakaya. En effet, contrairement à la légende, les Japonais lambda finissent leur journée à peu près comme nous, vers 17h30 / 18h (d’ailleurs tout est fermé ensuite, sauf lieux de plaisirs de table ou autres), et ce n’est qu’un peu avant 9h qu’on voit les hordes de salarymen en pantalon noir et chemise blanche se précipiter vers leur travail. Mais si vous le dites aux Japonais, ils nieront effrontément, je vous l’ai déjà indiqué : ils croient que vous les accusez implicitement de paresse, le plus grand crime dans tout l’Extrême-Orient.
    Cela va si loin que l’empereur, qui a annoncé sa prochaine abdication, ne l’a pas justifié par la volonté de se reposer des innombrables cérémonies, réceptions d’hôtes et poses de première pierre qui lui incombent à 82 ans et post-cancéreux (tout le monde sait qu’il n’en peut plus), mais par le fait que l’âge rend ses devoirs imparfaitement remplis, et que donc il faut qqun de plus jeune. Une amie japonaise a chaudement complimenté ce détour. Même si vous êtes l’empereur, pas question de dire : “Bon, je me mets en vacances”.

20 sujets de 321 à 340 (sur un total de 363)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 1
Mauser91
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 6
Mauser91, veggie11, Xanatos, Lord-Yupa, dekamaster2, Cami-sama
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, Anne
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min