réaction au dossier sur le fansub, al137

20 sujets de 361 à 380 (sur un total de 389)

Posté dans : Forum Général

  • Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #116517

    Citation (Torog)
    Ouais, tout ça c’est bien beau, mais le truc, c’est qu’une bonne majorité des gens n’en ont rien à faire de cela et que une trad pro “soit-disant exceptionnelle”, ou une amateur “a peu près correcte”, ben c’est du pareil au même.

    Pour les gens, c’est mentalité consommation, donc vite, accessible, pas cher, ce que remplissent très bien les teams.

    La trad pro, ils s’en contrefichent, les bonus, idem, le joli packaging, pouet, les goodies bidon, du vent !

    Sans celà malgré tout, les DVDs faut aller les acheter, ils coûtent de l’argent, et faut attendre qu’ils sortent en France.

    Le choix est vite fait. Les achats sont faits au final par ceux qui sont vraiment fans.

    Edité par Torog le 08-03-2008 à 20:36

    Oui mais acheter les DVDs c’est aussi récompenser de leurs efforts les scénaristes, animateurs, réalisateurs… qui se sont cassés la tête pour te proposer une oeuvre de qualité.

    Je rappelle que les créateurs ne touchent rien du tout avec les fansubs!!!

    Et les gens qui se contentent de télécharger sans acheter quoi que ce soit, ne valent pas mieux que de vulgaires voleurs à la tire.

    Je ne crache pas sur les gens qui téléchargent des fansubs à condition qu’ils ne se contentent pas de ça et qu’ils achètent par la suite en DVD les séries qu’ils ont adoré lorsqu’elles sortent en France..

    Citation (Torog)
    Le choix est vite fait. Les achats sont faits au final par ceux qui sont vraiment fans.

    Les achats sont surtout fait pour ceux qui sont honnêtes.

    Jamic77
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    Jamic77 le #116518

    Citation
    Sans rire, votre façon de voir les choses, ça donne juste le sentiment que vous vous placez ni plus ni moins qu’au même niveau que les auteurs et les réalisateurs.



    Et donc, t’as rien compris.

    Il n’était pas question de partir dans de grands idéaux mais juste d’expliquer que pour moi, en tant qu’individu, c’est valorisant de pouvoir me dire “j’ai produit quelque chose”.

    Citation
    ( “Crystal Boy”, “Lady”…)



    Sauf que dans les bonus, on nous explique en long, en large et en travers que Crystal Boy s’appelle en fait Crystal Bowie…

    Edité par Jamic77 le 08-03-2008 à 21:09

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #116519

    Citation (Jamic77)
    Sauf que dans les bonus, on nous explique en long, en large et en travers que Crystal Boy s’appelle en fait Crystal Bowie…

    Je sais, Buichi Terasawa l’a expliqué au cours de son interview, “Crystal Bowie” est le nom complet de l’ennemi juré de Cobra, mais “Crystal Boy” est en quelque sorte l’abréviation de “Crystal Bowie”.

    D’ailleurs dans la VO de la série animée, comme dans le manga original, il se fait plus souvent appeler “Boy” que “Bowie”.

    Comme le nom du personnage l’indique, Crystal Bowie est inspiré du chanteur David Bowie, de même que Jane la chasseuse de primes est inspiré de Jane Fonda, l’actrice qui a incarné l’ héroïne Barbarella dans le film éponyme.

    Edité par Xanatos le 08-03-2008 à 21:25

    NdJ
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Matthieu Pinon le #116520

    Citation (Milvus)
    Mouais… Jusqu’à preuve du contraire, le fansub ne nuit pas à la santé de ceux qui le regardent (enfin, pas plus que la télé et les animes vus légalement).

    Dans les deux cas, il s’agit de la mise sur le marché de produits illégaux.

    Torog
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    Torog le #116521

    Citation
    Les achats sont surtout fait pour ceux qui sont honnêtes.

    Un jour, il faudra vraiment que les gens réussissent à dépasser ça, et arrêter d’être aussi hypocrites envers eux-mêmes. L’honneteté ? De nos jours, c’est devenu un joli mot pour se donner bonne conscience, et ce pour tout. On est dans une jungle, avec des requins partout, essayez de dépasser ce discours geignard, d’un côté de la barrière comme de l’autre. Assumez vos conneries, c’est tout, et faites en sorte de compenser de l’autre côté si vraiment ça vous fait mal au coeur de pirater…

    Oui le fansub est illégal, pas la peine de tergiverser là-dessus. Si tu le regarde, si tu le produit, tu te tait, tu assume, c’est tout !

    A côté, si tu aime vraiment une série, oui, tu va acheter les DVDs, oui tu va en parler autour de toi, oui tu ne grave pas une collection entière que tu ne va même pas mater, juste pour te faire ton petit stock, juste parce que ça te fait plaisir de regarder ta joli collection de cds marqués au feutre. Ceux qui ne le font pas, c’est ceux qui de base, n’en auraient eus rien à foutre, et n’auraient pas achetés.

    Je ne vais pas vanter dans la rue ou même sur des forums les vertus du shit, ou du travail au noir.

    J’ai eu le commentaire d’une connaissance là-dessus qui pour lui, le but était juste de télécharger massivement, qu’il n’en avait rien à foutre des droits et des auteurs, et que si ceux-ci se cassaient la gueule, ça lui importait peu. Si tout se cassait la gueule, pareil. Cette personne mate massivement, sans distinction, et même de la merde. Qu’est-ce que vous pouvez attendre de quelqu’un comme çà ? Le responsabiliser ? Lui parler d’honneteté ? Haha !

    Edité par Torog le 09-03-2008 à 12:08

    Milvus
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    Milvus le #116522

    Citation (Torog)
    Un jour, il faudra vraiment que les gens réussissent à dépasser ça, et arrêter d’être aussi hypocrites envers eux-mêmes. L’honneteté ? De nos jours, c’est devenu un joli mot pour se donner bonne conscience, et ce pour tout. On est dans une jungle, avec des requins partout, essayez de dépasser ce discours geignard, d’un côté de la barrière comme de l’autre. Assumez vos conneries, c’est tout, et faites en sorte de compenser de l’autre côté si vraiment ça vous fait mal au coeur de pirater…

    Parfaitement d’accord avec ça. L’essentiel, ça reste se faire plaisir et de faire en sorte que les créateurs et les éditeurs puissent vivre décemment de leur passion. Après, parler du respect absolu et permanent de la loi dans un domaine où tout le monde sait très bien qu’elle est très souvent pas appliquée, c’est quand même un peu parler dans le vide.

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #116523

    Citation (Jamic77)

    Citation
    Sans rire, votre façon de voir les choses, ça donne juste le sentiment que vous vous placez ni plus ni moins qu’au même niveau que les auteurs et les réalisateurs.



    Et donc, t’as rien compris.

    Il n’était pas question de partir dans de grands idéaux mais juste d’expliquer que pour moi, en tant qu’individu, c’est valorisant de pouvoir me dire “j’ai produit quelque chose”.

    Je répète : tu n’as rien produit du tout. Tu te fais simplement mousser sur le dos des auteurs. C’est tout. Vaine gloriole.

    Jamic77
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    Jamic77 le #116524

    Toi, tu commences vraiment à me gonfler avec ta mauvaise foi et ta manie de faire semblant de ne pas comprendre.

    Qu’est-ce qu’il y a de si dur à comprendre dans “pour moi” et “me dire” ? Où est-ce que j’ai parlé de “me faire mousser” (donc auprès d’autres personnes) dans cette phrase ?

    Il s’agit d’une staisfaction personnelle ! La satisfaction due au sentitement de “j’ai réussi à mener ce projet à terme.”

    De plus, selon http://www.cnrtl.fr/lexicographie/produire?

    Citation
    Faire exister […] ce qui n’existe pas encore



    La VOSTF n’existait pas encore et je l’ai faite exister, donc je l’ai produite. CQFD.

    C’est bon, t’as compris maintenant ou on est repartis pour un tour ?

    Edité par Jamic77 le 09-03-2008 à 19:37

    Saffran
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Saffran le #116525

    Je pense que ton emploi du mot producteur gêne dans le contexte de la discussion. Dans la chaîne de production (justement) dont on parle ici, on désigne par producteur le mec qui va acheter les licenses, employer des traducteurs, commander le doublage, l’encodage, le pressage, la publicité, etc.

    Stricto sensu, tu as raison, pas de problème, mais le terme prête ici à confusion.

    Et comme tu défends quelque chose qu’il n’aime pas, il pense que tu essayes de d’approprier quelque chose de “noble” en jouant sur les mots…

    Archangeleddy
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    archangeleddy le #116526

    Génération Manga 133 POUR ou CONTRE le FANSUB

    http://www.generationmanga.info/index.php?…fileinfo&id=163

    Artas
    Membre
    • Offline
      • Nouveau
    Artas le #116527

    Tout d’abord bonjour à tous.

    Voilà, je suis desolé, si je reponds a ce sujet un peu tardivement, mais c’est que je n’ai lu l’article que mardi et je viens de finir a l’instant les 10 page du sujet. :sick:

    Je poste, car je voudrai repondre a une question qu’a posé Ach Sen Lapin.

    Tu dis je ne sais plus trop où, “Qu’est-ce qui différencie un bon doublage d’un mauvais doublage?”, enfin quelque chose du genre.

    Comment, on peut savoir si un doublage est bon ou pas, et bien c’est trés simple, la voix d’un personnage, c’est un trait majeur de sa personnalité.

    Regarde un peu la voix de deux personnages d’animé, exemple Luffy (One Piece), j’ai regarder la première fois l’anime en VF, je n’ai rien trouvé a redire, mais apres avoir commencé la serie en VOST, j’ai commencé a m’attacher a Luffy jusqu’à ce qu’il devienne mon personnage préféré.

    Un autre exemple, les personnages de Kon (Bleach) Gash (Konjiki no Gash/Zach Bell) Maho (Beck), Chopper (One Piece), tous ces personnages son unique et deviennent attachant du fait de leur caractère et de leur voix. Mais si les editeurs commencent a changer leur voix, ces personnage n’auront pas le même impacte sur “consommateur”.

    J’ai pris les personnages de Kon, Gash, Maho, car les editeurs les ont massacrés avec des voix horribles.

    Et pour finir, je suis un peu de l’avie de tout le monde.

    – Les Fansubs/Fantrads ont une part de responsabilité, mais ce sont les téléchargeurs qui ont le plus de responsabilités dans la crise que subit la japanimation.

    – Le prix de certain DVD (ex: Saint Seiya DVD 01 18€ 2 épisodes) un peu trop cher

    Des solutions … quelques unes:

    – Supprimer tous les animes que l’on trouve dans les Youtube, Dailymotion Wat-Tv et compagnie. Deja les éditeurs peuvent faire quelque chose pour leurs series.

    – Liciencié rapidement les series, ne pas attendre que toute la France ait la serie pour la licencié et ensuite venir se plaindre comme quoi mon DVD de 8 épisodes a 50€ ne se vend pas bien.

    – Baisser les prix, se concentré sur l’essentielle et ne pas rajouter des truc qui ne servent a rien, personnellement, j’ai passé l’age de jouer avec des figurines.

    Edit: AHHHHHHHHHHHHHHHHHH MDR, je n’avais pas vu qu’il y avait 35 pages

    Youhooo, je vais avoir de la lecture moi :sick::sick::sick:

    Edité par Artas le 02-05-2008 à 16:09

    Un-Pingouin-Inconnectable
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    Un Pingouin Inconnectable le #116528

    Tout d’abord, rappelons-nous quelque chose que nous avons tous oublié. Télécharger quelque chose n’étant pas à la base gratuit, c’est du vol.

    Certains ont recours à des arguments tel que le fansub sert à voir si un animé est bien, fait de la publicité, et les licences en questions ne sont plus distribuées quand elles débarquent dans notre pays. Soit. Qu’est-ce qui prouve que ceux qui les ont téléchargés ne les ont pas gardés ?

    Portail francophone ne veut pas dire portail accessible qu’aux français ; sait-on si les japonais ne viennent pas sur nos sites ? Non seulement ils pourraient télécharger gratuitement un animé à peine sorti dans leur pays et en plus dans leur langue. Ils n’auraient au pire que des sous-titres illisibles et peu gênants puisque ne les comprenants pas. Au mieux, ils pourraient carrèment apprendre une langue tout en apprenant quelles sont les fautes d’ortographe à ne pas faire (mension spéciale aux fansubbers).

    Saffran
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Saffran le #116529

    Citation (Un Pingouin Inconnectable)
    (mension spéciale aux fansubbers).

    Je ne vous ferai pas l’affront de corriger la faute, mais c’était vraiment pas la phrase où il fallait en faire une…

    À la base, je suis d’accord pour mettre les points sur les i, à savoir, télécharger c’est voler. Pour le reste, voir Kant et la différence entre la théorie et la pratique…

    Blue-Water
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Blue water le #116530

    Citation (Un Pingouin Inconnectable)
    Certains ont recours à des arguments tel que le fansub sert à voir si un animé est bien, fait de la publicité, et les licences en questions ne sont plus distribuées quand elles débarquent dans notre pays. Soit. Qu’est-ce qui prouve que ceux qui les ont téléchargés ne les ont pas gardés ?



    Juste une remarque à ce sujet, sans pencher d’un côté ou de l’autre. Et je me doute que des gens ont déjà dû dire tout ça, mais j’ai pas eu le courage de m farcir les 40 pages du topic ^^

    Qui peut bien affirmer que des séries comme Desperate Houswives, Lost, 24 et autre Prison Break auraient eu un succès aussi phénoménal si elles n’avaient jamais été diffusée gratuitement à la télévision ?

    Pourquoi donc présupposer que les fans d’anime, eux, devraient acheter à l’aveuglette sans avoir la possibilité de tester avant ? Les faits sont que les diffusions télé d’anime sont proches du néant, reléguées aux chaines du câble quand elles existent. Mis à part une poignée de séries qui ont eu la chance de passer sur Game One ou mieux, Canal +, on ne trouve pas un anime récent à la télévision française.

    Ceci n’est bien sûr pas une défense de tout le fansub, bien sûr que pas mal de consommateurs de fansub ne paieront jamais pour tout ce qu’ils téléchargent. Tout comme une grande partie du public des séries live US à la télévision n’ira pas acheter les DVD.

    Ca montre juste que l’on ne peut pas critiquer à tout bout de champ le fansub d’anime car certaines raisons de son existence sont directement causées par la mauvaise représentation de la japanim’ en France.

    Au lieu donc de s’acharner sur le téléchargement, l’excuse bien pratique du moment, il faudrait aussi critiquer les éditeurs qui devraient faire plus d’efforts pour populariser leur produits, favoriser les diffusions télé, etc.

    Le meilleur moyen pour enrayer ce que j’appelle le “mauvais” fansub, n’est pas d’y taper dessus sans arrêt et de traiter ceux qui y ont recours de “voleurs”, mais de développer une meilleure offre gratuite (ou peu couteuse) mais légale. De nos jours, la VOD permet très bien celà, et est de plus en plus utilisée par les distributeurs de séries live.

    Car honnètement, le fansub francophone pourrait bien s’arrêter que les ventes DVD ne repartiraient pas pour autant (ou à peine). Quand on voit que des unitaires de 4 ou 5 épisodes d’un anime datant de plus de 2 ans, se vendent 20€ , et que pour le double de ce prix on a une intégrale d’une série TV récente en 25 épisodes, le choix pour les petits porte-monnaie est vite vu.

    Citation
    Portail francophone ne veut pas dire portail accessible qu’aux français ; sait-on si les japonais ne viennent pas sur nos sites ? Non seulement ils pourraient télécharger gratuitement un animé à peine sorti dans leur pays et en plus dans leur langue.



    Faut quand même pas exagérer, là.

    Les fansubbers, ils les pêchent ou, leurs raws, à ton avis ? Bon…Faut arrêter, là. Tuer le fansub n’aura aucun effet sur le web japonais.

    Edité par Blue water le 27-05-2008 à 14:00

    Edité par Blue water le 27-05-2008 à 14:04

    ElKoubi
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    ElKoubi le #116531

    dernier petit message (j’ai eu du mal à me faire entendre quand ce topic “vivait” encore, maintenant qu’il “stagne” j’arriverais peut etre à me faire entendre……………me faire comprendre c’est encore autre chose lol)

    le fansub (et donc le téléchargement) ça as beau etre du vol (je trouve le terme un peu EXTREME mais bon) je rappele qu’a la base le fansub est toléré dans le pays ou il n’est pas licencié…………….donc certes l’auteur ne touche rien mais je ne suis pas sur que l’on puisse dire qu’il est volé vu que tant que son oeuvre n’est pas licencé il ne touchera rien non plus(pas d’acquisition pour diffusion TV, etc………)

    Concernant l’honneteté de ceux qui téléchargent, beaucoup de teams de fansub ont une “éthique” (prenons le cas de la série Naruto, dès l’annonce de l’acquisition certaines teams ont continués à subber, notamment les épisodes next-gen, et d’autres teams ont PUREMENT et SIMPLEMENT arreter de subber la série) or j’imagine que ceux qui subbent téléchargent peut etre un peu…………..de la à dire que teams de fansub et personnes en téléchargeant ont les memes valeurs (qui je pense ne sont pas “téléchargeons à tout va”).

    pour terminer j’ajouterais que lors de mes précédents messages j’ai eu du mal à me faire entendre (beaucoup de personnes sur ce topic ; beaucoup d’arguments POUR et ANTI et autant d’arguments des 2 côtés).

    Autant j’ai apprécié l’initiative de ce sujet OH combien d’actualité dans AL, autant j’aimerais qu’une des personnes d’AL relaie dans un prochain mag les quelques points soulevés par les forumeurs (dès fois que des éditeurs aient envie de tenir compte de nos remarques………………ils liront plus facilement AL qu’un topic de ce forum).

    Ne nous leurrons pas, POUR MOI le fansub existe parce que le marché de la Jap’anim ne me satisfait que peu en l’état :

    – il y as 6/7 ans pour 40 € on avait une série complete de 26 épisodes………aujourd’hui pour le même prix (voir parfois 50 €) on as un coffret de 13 épisodes………..pour a peu près le même prix, 2 fois moins d’épisodes Y AS PAS QUELQUE CHOSE QUI VOUS CHOQUE LA………………et même si tous les éditeurs ne pratiquent pas ces prix, l’un de ces éditeurs est quand meme suffisament connu pour jeter l’oprobe sur ses rivaux (moralité : 1 qui abuse et tout les autres en subisent les frais……………..un genre de “dommage collatéral”)

    – ENCORE AUJOURD’HUI on nous propose des coffrets de 3dvd/13 épisodes (soit 4/5 épisodes par dvd en moyenne). Autant ce packaging ne me choque pour des séries de 26 épisodes, Autant pour des séries à plus de 100 épisodes (type Naruto, Bleach) le consommateur à l’impression d’etre pris pour une “pompe à fric” (FAITES LE CALCUL : a 50 € le coffret de 13 épisodes, une série de 130 épisodes revient à 500 €…………………………….depuis quand etre fan de Jap’Anim est un signe extérieur de richesse)

    QUE L’ON CESSE DE SE FOUTRE DE NOUS : SI POUR UNE SERIE TV CLASSIQUE ON PEUT CASER 4 EPISODES DE 40 MINUTES (contre 20/25 mn pour de la Jap’anim) 3 LANGUES (2 pour du manga) ET 3 SOUS-TITRES (1 pour le manga………….la VOST/F quoi) POURQUOI NE LE PEUT ON PAS SUR UN DVD DE MANGA (des DVD mangas à 8/10 épisodes ça existe j’en ai eu).

    Si on veut que les fans de jap’anim cesse de télécharger du fansub, il faudrait que nos éditeurs respectent un peu plus les consommateurs (ce qui n’est pas le cas actuellement).

    NdJ
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Matthieu Pinon le #116532

    Citation (ElKoubi)
    – il y as 6/7 ans pour 40 € on avait une série complete de 26 épisodes………aujourd’hui pour le même prix (voir parfois 50 €) on as un coffret de 13 épisodes………..pour a peu près le même prix, 2 fois moins d’épisodes Y AS PAS QUELQUE CHOSE QUI VOUS CHOQUE LA………………

    Il y a à peu près une douzaine d’années, pour avoir 26 épisodes répartis sur une dizaine de K7 vidéos, ça coûtait 1300 F. Soit environ 200 €. Donc non, je ne suis pas choqué.

    Blue-Water
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Blue water le #116533

    Ce qui choque c’est que pour 200€ on a 5 séries TV US intégrales, mais 2 séries de japanim’. Du point de vue du consommateur c’est très vite vu.

    Il ne faut pas se voiler la face, la mort du fansub ne guérira pas le marché de la japanim’ en France, tant que dans la tête du grand public, (clients potentiels), la japanim’ restera réservée à une élite de bourg’…

    Milvus
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    Milvus le #116534

    Pour moi, le problème n’est pas tant que la japanime soit chère, mais que le marché manque totalement de cohérence et de de lisibilité pour l’acheteur moyen.

    Selon l’éditeur, la série, le magasin, les prix peuvent facilement varier du simple au quadruple, sans forcément que ce soit lié à la qualité de la série ou de l’édition. Même attendre les promos n’est pas chose facile. Certaine séries sont vites bradées, d’autres restent désespérément chères des années durant. Pas étonnant que le client grogne et ait l’impression se se faire arnaquer, même quand le prix est correct au vu des difficultés rencontrées par les éditeurs…

    Et non, le fansub n’est pas du vol, plutôt de la contrefaçon ou du resquillage. Ça ne le légitime pas, loin de là, mais ça explique bien mieux ses motivations comme ses conséquences. Pour certains, c’est un substitut efficace à une diffusion TV (donc avec des conséquences positives sur le marché et les créateur), pour d’autres, c’est un supermarché gratos (avec des conséquences fort négatives sur le marché et les créateurs). Le problème, c’est bel et bien que cette deuxième catégorie, les sagouins sont plus nombreux que les fans de la première catégorie…

    Saffran
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Saffran le #116535

    Je crois que certaines personnes ne font toujours pas la différence entre le fansub et le téléchargement.

    Le fansub est une activité légale dans la mesure où elle respecte le droit privé d’un utilisateur.

    Exemple concret: Vous avez acheté un DVD de “La liste de Schindler” et vous en faites une copie de sauvegarde Divx que vous agrémentez d’une piste de sous-titres en kikoulol pour ne pas vous retrouver en larmes à chaque fois que vous regardez le film. Soit. Le dvd est à vous, vous n’en faites qu’une copie de sauvegarde, le sous-titre reste chez vous, vous en profitez en catimini, c’est votre vie privée.

    Mais malheureusement, le lecteur astucieux aura remarqué que seule une seule des conditions citées dans l’exemple du dessus s’applique au fansub tel que nous pouvons généralement le rencontrer : oui, vous l’avez bien remarqué, il s’agit de la piste en kikoulol.

    Le droit à la copie privée vous garantit de pouvoir faire une copie de vos films préférés, [/quote]dans la mesure ou ceux-ci vous appartiennent sous une forme légale comme un DVD acheté en magasin par exemple. Il ne garantit par contre pas du tout le droit à une copie de sauvegarde de la copie du film que votre voisin/ami/membre de la famille vous a prêtée.

    De plus, le droit à la copie privée n’autorise la diffusion de ladite que dans un cercle très restreint (dont le nombre exact n’est pas fixé par la loi, mais au tribunal, le juge n’acceptera généralement pas plus de 7 – sept – personnes tierces).

    Le fansub historique (celui qui fleurit dans les années 80 et qui meurt grosso modo en 1995) était conçu, dans les faits, dans le respect de la loi. La “Vente” d’un fansub, pratiquée mais illégale, ne servait qu’à tenter de renflouer le porte-monnaie du subbeur, qui avait déboursé des sommes astronomiques pour se procurer les Laser Discs originaux. Et entre nous, je n’ai jamais entendu un subbeur me dire que les ventes avaient remboursé la LD-Box, JAMAIS.

    Le fansub actuel est conçu à partir d’une copie du matériel vidéo qui n’est pas la propriété légale du subbeur, qui (dans 99,99 pourcents des cas) se procure un enregistrement digital sur la toile.

    L’enregistrement digital lui-même ne peut pas être remis en cause, c’est la distribution à une tierce personne qui, elle, est bel et bien illégale dans le cadre des lois régissant la propriété intellectuelle ET le droit à la copie privée.

    Poursuivons.

    Après avoir créé des sous-titres le plus rapidement possible pour une vidéo qui ne lui appartient pas, le subbeur balance le tout sur la toile, pour toucher le plus de monde possible. Il est en cela en infraction avec le droit à la copie privée ET avec les lois qui régissent les droits sur la propriété intellectuelle.

    Dans cette optique, le téléchargement à proprement parler, est dans une position équivalente à celle du chat de Schrödringer : il est à la fois légal car le “donneur” autorise la diffusion des données téléchargées, et en même temps illégal car l’utilisateur sait dans 99,99 pourcents des cas pertinemment que le matériel qu’il cherche à se procurer n’est pas légal.

    On pourrait penser que téléchargement et fansub vont aujourd’hui de pair, selon le principe de l’offre et de la demande.

    Mais ce serait oublier l’existence (souhaitable) du téléchargement légal – gratuit ou payant – dont font usage par exemple certains éditeurs pour distribuer des mises à jour de programmes (Ubuntu, dernière MàJ de WoW, etc) et le téléchargement frauduleux -sciemment ou non – qui concerne, il faut malheureusement le reconnaître, la majorité des cas.

    Pour ce qui est des prix du marché, ils sont extrêmement disparates.

    En 1988, la seule manière d’obtenir une copie légale d’une série donnée était de commander la VHS ou le Laser Disc au Japon, car la vente de ce genre de produits sur le sol français était anecdotique, pour ne pas dire inexistante.

    En 1995, les éditeurs commençaient à s’implanter. Les premières VHS contenaient 1 (un) à 2 (deux) épisodes pour un prix dont je ne me souviens pas car à l’époque, je n’avais aucun pouvoir d’achat.

    La situation évolue ensuite rapidement, et l’on trouve jusqu’en 2001 d’un côté des imports hors de prix (1490FF pour l’édition limitée du film X de Clamp) et de l’autre des VF ou parfois des VOST à des prix à peines plus élevés que ceux des films “ordinaires”.

    Puis c’est l’arrivée d’un éditeur qui commence enfin à vendre du dessin animé par séries complètes. Mais s’il fait du chiffre, c’est parce que le prix des licenses est encore relativement correct pour les nouvelles séries, et qu’il bénéficie d’un catalogue complet déjà amorti qui ne lui a pas coûté grand’chose ni à l’achat, ni à la production. Il pourra poursuivre son activité avec brio jusqu’au faux pas fatidique : on parle du “Goldogate”.

    À tout cela s’ajoute la croissance exponentielle du cablâge ADSL en France. Une nouvelle génération de consommateurs émerge : pour eux, la gratuité des biens liés au divertissement va de soi, garantie par leur connexion haut-débit.

    Ce qui nous amène à la situation complexe d’aujourd’hui : d’un côté, des éditeurs confrontés au réel de la production (les licenses coûtent cher, une bonne traduction coûte assez cher, un bon doublage coûte cher, une bonne campagne de publicité coûte cher) qui demandent donc en retour un prix adéquat, et de l’autre des consommateurs qui peuvent se procurer tout ce qu’ils veulent gratuitement, sans trop d’efforts, et qui refusent graduellement l’idée de devoir payer pour obtenir un article de pur divertissement.

    Il ne faut pas perdre à l’esprit que la “japanimation” n’est qu’un passe-temps qui n’est pas nécessaire aux besoins existentiels de l’être humain.

    Il existe un droit naturel à la nourriture, un droit à la dignité, un droit à l’information (votre poste principal de télévision ne peut pas être saisi par un huissier, par exemple) mais il n’existe pas un droit à regarder tous/tes les films/séries/dessins animés actuellement produits dans le monde pour pas un kopek.

    Alors oui, une diffusion sur les ondes hertziennes serait plus que souhaitable, mais cela coûte très cher, et comme les consommateurs préfèrent acheter le minimum et visionner gratuitement sur Internet le maximum, les éditeurs n’ont pas l’argent nécessaire pour préparer une diffusion hertzienne, et donc les consommateurs se tournent vers Internet et dépensent moins chez les éditeurs, etcaetera, etcaetera, etcaetera.

    Mais… et le fansub, finalement?

    Le fansub sous sa forme actuelle n’a aucune existence légale, je l’ai démontré au début de ce message. Si vous en consommez sans aucune modération, ayez au moins la décence de ne pas vous en vanter, ce sera déjà un bon début. Ensuite, essayez d’acheter vos séries coup de cœur (ne seraient-ce que celles-là) pour que le marché puisse se développer. Pour le reste… ça reste du kikoulol traduit à la va-vite par de jeunes analphabètes, hein. Pas de quoi fouetter un chat…

    Blue-Water
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Blue water le #116536

    Citation (Saffran)
    Le fansub historique (celui qui fleurit dans les années 80 et qui meurt grosso modo en 1995) était conçu, dans les faits, dans le respect de la loi.



    Du moins en France, la notion de copie privée se limite au cercle familial…M’étonnerait donc que le fansub historique n’ait été qu’une affaire de famille. J’vois pas pourquoi ça respecterait la loi.

    Citation
    Une nouvelle génération de consommateurs émerge : pour eux, la gratuité des biens liés au divertissement va de soi, garantie par leur connexion haut-débit.



    “Méchants jeunes qui ne pensent qu’a eux et qui font couler l’industrie audiovisuelle. De notre temps, on fansubbait aussi, mais c’était pas pareil, ah ça non. Et puis nous au moins, on enregistrait sur nos VHS tous les films qu’on voulait, même ceux de C+, on enregistrait la radio, et on les passait à tout le monde autour de nous, là au moins ça ne faisait de mal à personne !”

    (avant qu’on ne me fasse la remarque, je rappelle que les CD, DVD et disques durs servant à stocker ces “villains fichiers informatiques” subissent la même taxe de copie “privée” que les VHS à l’époque)

    Citation
    Ce qui nous amène à la situation complexe d’aujourd’hui : d’un côté, des éditeurs confrontés au réel de la production (les licenses coûtent cher, une bonne traduction coûte assez cher, un bon doublage coûte cher, une bonne campagne de publicité coûte cher) qui demandent donc en retour un prix adéquat



    Non, pas adequat, d’autant plus que dans beaucoup de cas les DVD n’ont que le prix de cette qualité idéale dont tu parles…

    Citation
    et de l’autre des consommateurs qui peuvent se procurer tout ce qu’ils veulent gratuitement, sans trop d’efforts, et qui refusent graduellement l’idée de devoir payer pour obtenir un article de pur divertissement



    Comme je le disais avant, tout le monde a toujours regardé “gratuitement” via la télévision. Certes, il existe des accords entre les producteurs et les diffuseurs faisant qu’ils sont quand même rémunérés, mais celà se fait sans que les spectateurs n’aient l’impression de débourser 20€ pour chaque programme visionné.

    Il faut arrêter de faire le réact “ouah les jeunes avec leurs ordi c’est des voleurs et des pirates”, ce qui se passe avec les moyens modernes n’est que l’extension des habitudes télévisuelles qui ont toujours existé.

    Citation
    Il ne faut pas perdre à l’esprit que la “japanimation” n’est qu’un passe-temps qui n’est pas nécessaire aux besoins existentiels de l’être humain.



    Le droit à la culture et aux loisirs existe, pourtant.

    Citation
    Alors oui, une diffusion sur les ondes hertziennes serait plus que souhaitable, mais cela coûte très cher, et comme les consommateurs préfèrent acheter le minimum et visionner gratuitement sur Internet le maximum, les éditeurs n’ont pas l’argent nécessaire pour préparer une diffusion hertzienne, et donc les consommateurs se tournent vers Internet et dépensent moins chez les éditeurs, etcaetera, etcaetera, etcaetera.



    Et bien justement, pourquoi ne pas utiliser les côtés positifs du net pour contrer ses effets négatifs ? Puisque pour certains ils est devenu normal de regarder la télé sur le PC, pourquoi ne pas effectuer cette diffusion légale à moindre cout (ou gratuite financée par la pub) sur le net ? Via la VOD par exemple ?

    Quant aux consommateurs, eux aussi peuvent ne pas avoir l’argent necessaire pour suivre les sorties à des prix prohibitifs et parfois largement injustifiés par le produit final.

    Tout le monde a toujours eu l’impression de pouvoir tout regarder gratuitement, pourquoi ça s’arrêterait aujourd’hui et pour la japanim’ ?

    Ce n’est qu’une habitude de consommation transposée aux moyens audiovisuels modernes. Il faut arrêter cette diabolisation réac’.

    Et surtout, pourquoi la relation serait à sens unique ? Pourquoi le public devrait se saigner aux 4 veines pour maintenir les éditeurs, et eux n’auraient pas d’effort à faire pour s’adapter aux modes de consommation moderne ?

    Citation
    Le fansub sous sa forme actuelle n’a aucune existence légale



    Pas plus que sa forme historique.

20 sujets de 361 à 380 (sur un total de 389)

Le forum ‘Forum Général’ est fermé à de nouveaux sujets et réponses.

Members Currently Active: 1
Josephine Lemercier
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 7
Josephine Lemercier, veggie11, dekamaster2, Xanatos, Lord-Yupa, geoff34, Cami-sama
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 167, Members: 48
Welcome to our newest member, LXmushroom91
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min
Facebook