Topic général Leiji Matsumoto

7 sujets de 181 à 187 (sur un total de 187)

Posté dans : Anime & Animation

  • Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #520474

    Amazon.fr - Capitaine Albator Dimension Voyage, tome 10 - Leiji ...

    La série ”Captain Harlock – Dimension Voyage” s’est finalement achevée en français le 10 juillet dernier avec la sortie de son tome 10, après pratiquement 4 ans de parution chez Kana. Un épilogue à la hauteur pour cette grande saga et pour ce manga qui a su, avec habileté, remaker la série originale tout en faisant de nombreux clins d’œil à l’univers de Leiji Matsumoto

    Cette sortie me laisse une certaine nostalgie la parution française ayant commencé au moment où j’entamais ma dernière année d’étude en septembre 2016.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 jours et 10 heures par Veggie11 Veggie11.
    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #520476

    Ce superbe remake du manga original de Leiji Matsumoto me manquera assurément.

    J’avais commandé le tome 9 en début d’année, mais ces blaireaux de la poste l’ont envoyé par erreur à l’appartement de mes parents en Corse. Depuis Janvier, il attend sagement dans la boite aux lettres de mes parents (qui actuellement sont à Tahiti). Heureusement, je pars en vacances à Ajaccio la semaine prochaine, je pourrai donc ENFIN le lire et ensuite acheter le 10e et dernier tome dans la Fnac de cette ville. Tant mieux si le dénouement est à la hauteur, car le manga d’origine était hélas dépourvu de fin. On ne remerciera jamais assez Rintaro d’avoir su apporter une véritable conclusion à cette histoire dans la série animée Albator 78 l’ultime combat du Capitaine Albator contre la Reine Sylvidra et son armée de Sylvidres étant vraiment épique !

    Sinon, demain matin, je me regarderai les deux derniers épisodes de Space Battleship Yamato 2199 sur ADN. Une fois que j’aurai fini la série, je reviendrai sur ce topic pour en parler plus en détail, cette oeuvre majeure méritant d’être mise en lumière ! 😉

     

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #520538

    J’ai également bien aimé cette fin, et le manga dans son ensemble : on évite la misogynie de Matsumoto et il y a effectivement une vraie fin, qui rappelle le thème du cycle du temps de l’auteur mais le fait sans donner l’impression d’une facilité pour ne pas finir son manga.

    Les personnages décrits dans Dimension voyage sont vraiment réussis, que ce soient les Sylvidres ou l’équipage et les alliés d’Albator. Chacun a ses motivations pour se battre et on comprend celles des Sylvidres et de leur reine comme celles d’Albator et de son équipage. Les dessins sont également très beaux, plus fouillés que ceux de Matsumoto – même si celui-ci parvenait à donner plus de poésie à certaines scènes dans l’espace.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #520576

    Content de tes retours , Cyril ! La question de la misogynie éventuelle de Leiji (Akira de son vrai prénom) Matsumoto peut se poser, mais je ne connais pas assez son oeuvre originale pour en juger. Même la saga de Harlock contre les Sylvidres, je n’en ai vu que l’adaptation animée et peut-être modifiée diffusée en 1978, c’est pourquoi ce remake “Dimension Voyage” pourrait m’intéresser. A la base, la lutte d’Albator / Harlock, avec son équipage surtout masculin, contre la Reine des Sylvidres, espèce féminine maléfique, suggère ce préjugé ; et les grandes amitiés nobles et sublimes sont entre hommes chez notre auteur…
    Quelle superbe musique, celle qui accompagnait les surgissements de la flotte sylvidre !
    Dans le passionnant essai “Mille ans de manga” par Brigitte Koyama-Richard, on apprend qu’un des premiers mangas de Matsumoto, Midori no Tenshi (l’Ange Vert, 1959) montre une “reine impitoyable” de l’espace provoquant une guerre terrestre entre deux peuples fictifs. Il y en a eu une adaptation animée diffusée en France, que j’ai vue sans enthousiasme et n’ai pas gardée. C’était, houlà ! au temps des VHS je crois bien….

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #520599

    Je connais très bien l’univers de Matsumoto et je ne l’ai jamais trouvé misogyne, sinon je ne l’aurais pas suivi aussi longtemps. Certes, Maetel se fait souvent enlever dans ”Galaxy Express 999”, mais au final on se demande si cette situation n’est pas une mise en scène pour obliger Tetsurô à évoluer par lui-même et démontrer son courage. De plus, Maetel le sauve à de nombreuses reprises.

    Il y a une tendance très forte ces dernières années de qualifier certains classiques comme ”Cobra” ou ”City Hunter” d’œuvres misogynes, alors qu’ils proposent des femmes aux personnalités et rôles intéressants, bien loin de la jeune femme en détresse. Je trouve ça dommage.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #520606

    Alors quand Cyril parle de la misogynie de Leiji Matsumoto, je ne passe pas qu’il parle nécessairement de ses oeuvres majeures les plus connues telles que Galaxy Express 999 (que je ne trouve pas non plus machiste).

    En fait, je pense que l’oeuvre qui lui vient en tête quand il parle de misogynie de l’auteur, ce serait plutôt Gun Frontier mettant en avant les ancêtres de Albator/Harlock et Tôchiro: en effet il a lu cette série en entier, et d’après ce qu’il a vu, cette oeuvre montre complaisamment des femmes se faire violer et les deux “héros” s’adonnent à cette “activité” immonde !

    Cela l’avait écoeuré plus qu’autre chose et je sais que Feanor, qui attendait pourtant avec impatience et ferveur cette oeuvre est tombé de haut et l’a détesté, tant il l’a trouvé navrante.

    J’ai le souvenir aussi dans Harlock Saga qu’il y avait des scientifiques extraterrestres qui avaient violé une femme. Mais si l’acte en lui même est absolument horrible, dans le manga, c’est montré comme un acte condamnable et répréhensible et aucunement “louable”…

    Après Matsumoto a sûrement évolué avec l’âge. Je me souviens que dans Albator le corsaire de l’espace son héros a dit être tellement écoeuré par l’humanité qu’il serait capable de faire sauter la Terre. Un fan Français lui avait posé une question à ce sujet lors d’une conférence en France bien des années plus tard, et Matsumoto regretta amèrement d’avoir fait dire une chose pareille au ténébreux balafré…

    Et puis l’auteur a crée des personnages féminins fantastiques et charismatiques: Emeraldas la femme pirate, Maetel la voyageuse, Nausicaä/Kei Yuki membre émérite et talentueuse de l’Atlantis/l’Arcadia…

    Par contre, Cyril est un grand fan de City Hunter et Cobra et ni lui, ni Yupa, Veggie ou moi nous trouvons ces oeuvres sexistes.

    Malheureusement de nos jours, il suffit que l’on montre de belles femmes séduisantes et sexy pour qu’on en déduise que l’oeuvre est “phallocrate” alors que, comme tu le dis Veggie, les deux séries mettent en valeur des femmes intelligentes, charismatiques et fortes (Lady/Armanoïde, Jane, Dominique, Sandra, Kaori Makimura, Saeko Nogami, Miki…).

     

     

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #520609

    Mon message a disparu après que je l’ai édité. Je reposte donc (heureusement, je me souvenais des bugs du forum et j’avais prévu le coup) :

    Je pense effectivement beaucoup à Gun Frontier : pour prendre un exemple, dans un village, les femmes vivent sans les hommes : elles s’en prennent donc à Toshiro et à Harlock. Pour se venger, le second défie une femme en duel ; évidemment, malgré ses paroles, celle-ci s’effondre face au viril Harlock qui la force à se déshabiller et, sous la menace d’une arme, à lui faire une fellation ; quant à Toshiro, il viole toutes les femmes du village pendant la nuit.
    Morale du chapitre :
    “Gun frontier
    Là où le futur sera ce qu’il sera.
    L’endroit où les hommes vont librement pour mourir, libres et nonchalants.
    L’endroit où les vrais hommes ont combattu avec violence et orgueil en risquant leurs vies.
    La logique invite la mort.
    L’instinct provoque la victoire.
    L’époque de la gloire.
    Gun frontier, l’endroit où les hommes sont heureux par le simple fait qu’ils sont virils”

    C’est peut-être le pire passage du manga (qui a des qualités, au demeurant ; mais tout est gâché par cette idéologie puante ; parce que Matsumoto ne se contente pas de montrer cela mais, on le voit avec ses morales, le valorise) mais il y en a plein d’autres, par exemple, à la fin, avec des gamins qui veulent suivre les deux héros et disent qu’ils sont des hommes parce qu’ils savent “tirer et violer les femmes”.

    Sa misogynie n’est d’ailleurs pas présente que dans Gun Frontier, même s’il n’a probablement jamais fait pire dans le genre. Pas Galaxy Express, de mémoire, mais dans de nombreuses oeuvres, y compris Queen esmeralda et de la bouche même de celle-ci, Matsumoto place sa phrase fétiche : “les femmes ne peuvent pas comprendre le coeur des hommes”. Une ou deux fois et dans un contexte qui ne ferait pas sentir que c’est un signe d’infériorité (parce que je n’ai pas le souvenir de la phrase prononcée dans le sens inverse), ça pourrait passer. Aussi régulièrement, et y compris dans la bouche d’une femme forte comme Emeraldas (parce que oui, Emeraldas, Maetel ou Keï dans une moindre mesure sont des femmes fortes et charismatiques), c’est quand même assez révélateur.

    Et effectivement, je ne considère pas que Hojo, Terasawa ou Nagaï soient misogynes comme l’est Matsumoto. Parce que eux ne valorisent jamais les violences faites contre les femmes et que ceux qui s’y livrent sont ridiculisés ou présentés comme odieux.

7 sujets de 181 à 187 (sur un total de 187)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 6
dekamaster2, Cyril, geoff34, Lord-Yupa, Cami-sama, feanor-curufinwe
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, Manga3452
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min