Topic général Tsukasa Hojo

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 54)

Posté dans : Manga & BD

  • Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #287776

    Citation (hectopussy @ 26/05/2012 10:02)

    Certains diront que TK tenterait peut-être un come-back en vampirisant City Hunter…

    Ma doué, j'avions même pas percuté là-dessus !
    Qué cata ! ya que la voiture qui est ressemblante !
    Cet été au Japon j'ai vu dans la rue dix à vingt personnes qui ressemblaient infiniment plus à Ryo et à Kaori !

    Sharbett
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Sharbett le #287777

    J'arrive au tome 10 de Family Compo.

    J'avais entendu plusieurs fois, “Et c'est inhumiiiiin, on sait pas, pour Shion, on sait pas, on sait pas, et on sait pas, Hojo te laisse comme çaaaaa!!!!!”

    Je pense que Shion est une femme.

    Et puisque la mode est à cela: “Vous ne me ferez pas changer d'avis!” Tant que je n'ai pas fini la série et que je n'ai pas de preuves formelles, je resterai convaincue que Shion est une fille!

    Pourquoi en suis-je persuadée?

    Les garçons n'ont pas de règles, et quel mec possèderait des protections périodiques s'il n'en a pas besoin? Shion râle parce que Sora vient les lui piquer, l'indélicat.

    Ensuite, elle entre à la fac. Elle veut devenir un garçon pour ça. Sora et Yukari désapprouvent, et veulent la voir grandir “normalement”. Si être un garçon n'est pas “normal” pour elle, il faut en conclure qu'elle est travestie quand elle est un homme.

    Je suis curieuse de voir si quelque chose dans la suite me fera changer d'avis 🙄

    Quoi qu'il en soit, en attendant, ma certitude est faite ^^

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #287778

    Citation (Sharbett @ 22/04/2013 22:19)
    Je pense que Shion est une femme.

    Chouette ! On parle de Family Compo ! ^^

    Tout pareil que toi, je crois qu'il n'y a guère que ce pauvre Masahiko qui croit encore que Shion n'est peut-être pas une fille…

    Bon en même temps, je pense qu'Hojo entretient volontairement l’ambiguïté, voire la bisexualité de Shion pour mieux martyriser son pauvre héros. Quel torture ça doit être pour lui, si complexé d'à peu près tout, de pouvoir se déclarer à une fille aussi “sauvage” !
    Et ça permet d'imaginer des inversions de rôles entre le couple vedette très intéressantes, du genre qu'on aurait aimé voir approfondies dans Ranma 1/2, à mon avis. A ce sujet, le tome 14 est magistral dans sa mise en scène !

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #287779

    Personne n'a encore parlé du tome 1 de la saison 2 d'Angel Heart ? Sorti plus d'un an 1/2 après le dernier tome de la première, il n'en diffère que par son style de couverture et on retrouve le ton typique de la série avec une première histoire basée sur les sentiments des personnages ; si le scénario semble assez niais (une montre qui ne fonctionne que lorsque son possesseur trouve l'amour), l'histoire fonctionne quand même bien grâce à de superbes dessins et à un trio de personnages touchant. La seconde partie du tome pourrait bien avoir des conséquences plus importantes mais j'attends surtout le tome 2 à cause du teaser situé à la fin de celui-ci qui indique que le personnage le plus réussi d'Angel Heart va revenir faire son show.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #287780

    Citation (Cyril @ 01/05/2013 07:09)
    Personne n'a encore parlé du tome 1 de la saison 2 d'Angel Heart ?

    Ben tu sais le mois dernier, entre l'omnibus de Spider-Man par David Michelinie et Todd McFarlane (trouvé miraculeusement sur un site à un prix raisonnable et dont je ferai la critique très bientôt ! ), l'anthologie de Superman, les tomes 3 et 4 de Jojo's Bizarre Adventure Stardust Crusaders et les tomes 2 et 3 de Thermae Romae, je n'ai pas encore eu le temps de me procurer le premier tome de la saison 2 de Angel Heart et j'étais un petit peu à court !
    Toutefois, je compte bien me procurer la suite de cette série, la semaine prochaine sans l'ombre d'un doute. 😉

    Citation (Cyril @ 01/05/2013 07:09)
    Sorti plus d'un an 1/2 après le dernier tome de la première, il n'en diffère que par son style de couverture et on retrouve le ton typique de la série avec une première histoire basée sur les sentiments des personnages ; si le scénario semble assez niais (une montre qui ne fonctionne que lorsque son possesseur trouve l'amour), l'histoire fonctionne quand même bien grâce à de superbes dessins et à un trio de personnages touchant.

    Ta critique me rassure en tout cas, car après plusieurs très bons volumes, voire excellents (tomes 29 à 32) la “première saison” s'était terminé en jus de boudin avec un tome 33 médiocre, ennuyeux et truffé de longueurs avec un Ryô complètement délaissé.

    Tant mieux si la série reprend un peu du poil de la bête. Même si Angel Heart est le titre de Hôjô que j'apprécie le moins, j'aime bien tout de même cette série. 😁
    J'espère tout de même que Xin Hong n'est pas trop ridiculisé dans ce nouveau volume. C'est un personnage trop maltraité à mon goût par l'auteur, Hôjô le cantonnant essentiellement à un rôle de bouffon de service que tout le monde frappe pour un oui ou pour un non et qui ne brille qu'en de trop rares occasions.
    Et puis je n'aime pas du tout la manière dont Xiang Ying le traite, alors que c'est son ami d'enfance qui lui a sauvé la vie de nombreuses fois et qui s'est montré très gentil envers elle. Elle me donne souvent l'impression de se comporter comme une ingrate envers lui.

    Citation (Cyril @ 01/05/2013 07:09)
    La seconde partie du tome pourrait bien avoir des conséquences plus importantes mais j'attends surtout le tome 2 à cause du teaser situé à la fin de celui-ci qui indique que le personnage le plus réussi d'Angel Heart va revenir faire son show.

    Aaaaah, le retour du Caméléon ? Voilà une EXCELLENTE nouvelle ! 😃
    J'adore ce personnage, Hôjô a réellement réussi à créer un méchant d'envergure et digne de ce nom avec le Caméléon !
    Et c'est la première fois que Ryô a réellement un ennemi juré, car, dans City Hunter, les antagonistes récurrents de notre héros apparaissaient dans deux histoires maximum, pas plus (Shin Kaibara, le Renard D'Argent, Vampire…)

    Le Caméléon est un personnage vraiment fascinant: il est intelligent, rusé, sournois, perfide et imprévisible.
    Certaines fois, il peut se montrer extraordinairement drôle et déjanté (je pense en particulier au tome 29 hilarant où il se fait passer pour Saeko donnant lieu à des situations rocambolesques et désopilantes) et d'autres fois, il peut être très menaçant, voire franchement effrayant (sa mémorable confrontation avec Ryô et Xiang Ying dans le tome 30).

    Tous les volumes où il joue un rôle prépondérant font partie des meilleurs de la série ! 😃

    Zeupoulp-Hlm
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    zeupoulp-hlm le #287781

    Du Tsukasa Hojo chez Ki-oon 😉

    Gexian
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lady Gexian le #287782

    C'est une très bonne nouvelle ces ré-éditions.

    Je n'aurai pas pensé à Ki-oon, mais après tout, pourquoi pas.

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #287783

    Tant mieux : Ki-Oon est un bon éditeur qui fait du travail de qualité (contrairement à Panini). Comme il y aura des pages couleur, je vais revendre mes Tonkam pour racheter cette édition.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #287784

    J'ai eu hier le premier tome de ''Sous un rayon de soleil'' et c'est de l'excellent boulot ! La traduction m'a paru impec', l'impression est sublime, ce qui nous permet de profiter des superbes dessins de Tsukasa Hojo, sans parler des pages couleurs en début de volume. L'histoire est très différente de ses oeuvres précédentes (plus intimiste, plus engagé aussi) et l'on découvre une part de l'oeuvre d'Hojo que je ne connaissais pas vraiment. En tout cas je n'ai pas été déçue et j'espère pouvoir rapidement découvrir ''Le Temps des cerisiers'' et surtout ''Le cadeau de l'ange'' (j'ai déjà ''La mélodie de Jenny'' dans ma bibliothèque).

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #287785

    Citation (zeupoulp-hlm @ 22/05/2013 14:37)

    Puisque tu vas lire très bientôt sans doute le volume La mélodie de Jenny que tu dis avoir dans ta bibliothèque et que moi je viens de lire, Veggie, je ne vais en parler qu'un peu indirectement. Disons tout de suite qu'à mon avis, ce n'est pas mal, mais plus faible dans la catégorie “manga sur la Seconde Guerre Mondiale” que Zero pour l'éternité, que j'ai lu à moitié (1 volume sur 2).
    Il y a 3 récits dans La mélodie de Jenny, l'un sur un jeune pilote de guerre, l'autre sur les enfants déplacés à la campagne, le dernier sur une équipe japonaise de base-ball en tournée aux USA en 1935.
    Chacun des trois a le mérite de ne pas nier ni omettre, et même d'affirmer (1er et 2ème récits) la stupidité et la cruauté de l'Armée du Grand Japon, et d'y opposer une éthique d'empathie. Mais ce qui gêne légèrement, c'est que la vraie problématique, celle du fascisme doctrinal des années 30 / 40 (dont certes le Japon n'était qu'un exemple parmi une dizaine de pays) n'est point abordée, comme la plupart du temps. Je ne connais qu'Osamu Tezuka qui l'ai fait en manga, dans l'excellent Histoire des trois Adolf. Egalement un peu malencontreux ce choix si fréquent chez nos auteurs (dont Takahata dans Le Tombeau des Lucioles) de la période ultime et désastreuse de la guerre. Ce qui bien sûr “victimise” un peu trop aisément les Nippons en évitant de parler de leur agression délibérée, acclamée au pays (encore qu'il ne faudrait pas généraliser : on le sait peu, mais les bouddhistes japonais étaient farouchement opposés à la guerre, et furent en grand nombre emprisonnés).
    Le troisième récit échappe à cette tendance, puisque situé en 1935. Dommage qu'il y ait erreur chronologique et géographique sur “l'attaque de la Chine”. Ce qui aurait pu virer de façon un peu désagréablement subjective en dénonciation de la xénophobie du public américain est par ce biais désamorcé, ainsi que par l'attitude pleinement admirative du sélectionneur US. Dans la réalité, l'Américain lambda non seulement se f…tait à peu près de la Chine (qui n'était encore que la Mandchourie, de plus, et les Mandchous ne sont pas des Chinois), mais au lendemain de la Crise reprochait surtout au Japon son dumping économique (grande campagne de boycott des produits japonais), et le manga ne semble pas au courant.
    Les dénouements et les psychologies restent peu inattendus. Scénarios mélos classiques. Restent les excellents dessins de Tsukasa Hojo, seulement ici collaborateur de Shingo Nihashi et qui par le talent de ses mises en pages et superbes cases réussit à transcender ce manga que pour ma part je ne classerais pas “chef-d'oeuvre”.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #287786

    Dernièrement, puisque je suis de près ces rééditions chez Ki-oon, j'ai lu Le Temps des cerisiers et le second volume de Sous un rayon de soleil.

    Le second est toujours très réussi niveau dessin et le scénario très sympathique. J'ai beaucoup aimé de revoir Masaki du pilote présent dans le Temps des cerisiers (à croire que Ki-oon a planifié ces séries simultanées) et la première histoire était touchante. La dernière semble s'achever dans le dernier volume, je serai curieuse de voir comment Sarah et les autres feront en sorte d'éviter le déboisement de la forêt à des fins commerciaux.

    Le Temps des cerisiers est un one-shot très agréable que j'ai beaucoup aimé. Les histoires qui m'ont le plus parlées sont bien évidemment la deuxième et surtout la quatrième, même si je suis loin de parvenir à un résultat équivalent d'un point de vue familial. Le pilote de Sous un rayon de soleil était réussi et on comprend mieux pourquoi Hojo a tenu à en faire une série car il y avait effectivement encore beaucoup à raconter sur Sarah et son don de parler aux plantes. La troisième histoire, Taxi Driver, était très fun à lire avec un héros rappelant par certains côtés Ryo Saeba (qu'on aperçoit d'ailleurs à un moment, victime de la massue de Kaori !) et la fin sonnait assez convainquante (surtout d'un point de vue graphique).

    En parlant de Ryo Saeba, je suis City Hunter en manga à un rythme très lent car je réunis les volumes sortis autrefois par J'ai Lu. Néanmoins chaque volume déniché est un plaisir à lire et le dernier volume que j'ai trouvé, le 24, est excellent en tout point. La petite Shiori qui à deux ans maîtrise le marteau 1 tonne est bien partie pour succéder à Kaori vingt ans plus tard !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #287787

    Citation (veggie11 @ 08/10/2013 15:37)
    Le Temps des cerisiers est un one-shot très agréable que j'ai beaucoup aimé. Les histoires qui m'ont le plus parlées sont bien évidemment la deuxième et surtout la quatrième, même si je suis loin de parvenir à un résultat équivalent d'un point de vue familial. Le pilote de Sous un rayon de soleil était réussi et on comprend mieux pourquoi Hojo a tenu à en faire une série car il y avait effectivement encore beaucoup à raconter sur Sarah et son don de parler aux plantes. La troisième histoire, Taxi Driver, était très fun à lire avec un héros rappelant par certains côtés Ryo Saeba (qu'on aperçoit d'ailleurs à un moment, victime de la massue de Kaori !) et la fin sonnait assez convainquante (surtout d'un point de vue graphique).

    Ah oui Akira, le chauffeur de taxi vampire !
    Un personnage très sympathique et attachant. Et même s'il a des besoins et des pulsions sanguinaires en raison de sa nature vampirique, il a tout de même des scrupules et a un bon fond.
    L'histoire est drôle mais aussi touchante.
    Cela m'a également fait plaisir de revoir Nagisa la chanteuse, un personnage que j'appréciais déjà beaucoup dans City Hunter. 😁
    Dans la dernière histoire, on entraperçoit aussi Ryô et Kaori dans un rêve d'une jeune adolescente.

    Citation (veggie11 @ 08/10/2013 15:37)
    En parlant de Ryo Saeba, je suis City Hunter en manga à un rythme très lent car je réunis les volumes sortis autrefois par J'ai Lu. Néanmoins chaque volume déniché est un plaisir à lire et le dernier volume que j'ai trouvé, le 24, est excellent en tout point. La petite Shiori qui à deux ans maîtrise le marteau 1 tonne est bien partie pour succéder à Kaori vingt ans plus tard !

    Ah oui, le volume 24 est génial. L'histoire de Shoko la pilote se conclue en beauté et regorge de scènes d'action spectaculaires.
    Et j'ai vraiment trouvé fantastique que Ryô ait réussi temporairement à surmonter sa phobie des avions pour voler au secours de Kaori.

    L'histoire avec Shiori était hilarante mais aussi attendrissante.
    Néanmoins, quand elle tapait Ryô avec son marteau, j'était partagé entre crises de fou rire et compassion, parce que se faire frapper les bijoux de famille, c'est beaucoup plus douloureux que de se faire frapper sur la tête !! 😛

    On retiendra aussi le mémorable “Vampire”, un des méchants les plus abjects et charismatiques de City Hunter et l'un des très rares à être apparu dans deux histoires de City Hunter.

    Ce tueur a une classe indéniable en plus d'être intelligent, même s'il lui arrivait parfois d'être complètement ridicule dans certaines scènes pour le plus grand bonheur de nos zygomatiques.

    J'ai vraiment trouvé Kaori adorable dans cette histoire: Shiori a éveillé sa fibre maternelle et le fait qu'elle fournissait autant d'efforts pour que Shiori l'accepte et l'aime étaient très touchants.

    De plus, je trouve que Ryô a pris une très sage décision à la fin du récit: malgré ses bouffonneries, il était parfaitement lucide sur la situation de Shiori et de sa mère et a bien réfléchi sur ce qui était le mieux pour elles.

    Et il a beau prétendre détester les gosses, on sent bien qu'il s'est attaché à la petite au cours de l'histoire. ^^

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #287788

    City Hunter tome 20 (édition J'ai Lu)

    J'achète ces tomes au compte-goutte, mais cette décision permet de profiter encre plus du talent de l'auteur. Les dessins deviennent vraiment de plus en plus beaux, notamment Ryo en mode sérieux particulièrement crédible et charismatique. Le dessin de Kaori revêtue d'une robe est absolument magnifique ! Hojo est devenu l'un des maîtres du dessin réaliste dans la BD japonaise.

    Au début on a droit à une histoire assez classique avec l'héritière d'une famille de voleurs (ça me rappelle quelqu'un…), mais l'intérêt du volume se retrouve surtout dans la seconde histoire. Celle-ci est dédiée à Kaori qui retrouve sa soeur aînée sans le savoir ! Ce chapitre déborde d'humour loufoque (mention spéciale au marron numéro 2) mais aussi de beaucoup de tendresse. Ryo montre vraiment qu'il tient à Kaori et qu'il n'hésite pas, sous des dehors de bouffon lubrique, à veiller sur elle. De plus, bien que dépeinte de façon très masculine (lorsqu'elle mange l'onigiri avec sa soeur dans la cave, on dirait vraiment Ryo ! 😉 😂 ), Kaori est bien mise en valeur et on sent une certaine évolution dans la relation entre elle et son associé.

    L'humour du titre est parfois un peu lourd (le running gag du Ryo en mode débile après le mode sérieux au bout de 3 minutes), mais ne gâche pas le plaisir.

    La suite !

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #287789

    C'est à mon avis la meilleure partie du manga que tu as entamée, Veggie !
    J'ai personnellement vraiment adoré City Hunter à partir du tome 19 (édition J'ai lu), parce qu'à partir de là on se recentre bien plus sur le couple Ryô / Kaori, et surtout le passé de Ryô revient très souvent dans l'histoire !
    Et comme tu le dis, l'auteur ne cesse jamais de s'améliorer, et ses planches deviennent absolument magnifiques !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Mauser91
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Mauser91 le #287790

    En ce moment, je regarde ceci :

    “Niki Larsooooooon !” 😂

    On va dire que c'est une bonne adaptation/ parodie de la série animée (et non du manga). Y'a des passages bien rigolo et des grands moments WTF. On retrouve d'ailleurs certains gags qui font le sel de la série (même le maillet de 100 tonnes est présent !). Manque plus que Maurice Sarfati au doublage et le compte y est ^^

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #287791

    Cat's Aï é et 3 : tiens, il y a du progrès. On est loin d'égaler le manga d'Hojo, notamment au niveau des dessins et de la narration mais il y a quelques histoires sympathiques (l'hôpital) et une relation assez réussie entre Aï et Narumi. Surtout, j'ai apprécié les retours de M. Nagaishi dans le volume 2 et du rat dans le troisième. Peut-être verra-t-on Toshio d'ici la fin du manga ?

    A noter aussi : le manga devrait s'achever au huitième tome.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #287792

    Raaah non… J'en peux plus d'Angel Heart.
    Je suis plus qu'admiratif de la carrière de Tsukasa Hôjô, et c'est parce que j'ai suivi avec intérêt ses plus grandes oeuvres que je me permets de dire qu'aujourd'hui Hôjô fait du caca avec Angel Heart et tout l'héritage de City Hunter.
    Ce gros ras-le-bol vient d'être atteint avec le volume 6 d'Angel Heart [2nd Season].
    La lecture de ce volume fut pour moi la proverbiale goutte d'eau qui fit déborder le vase. Je vais arrêter le tir. Et c'est parce qu'il y a tout ce passif de l'auteur que j'avais tenu bon jusque là, mais il est évident qu'après 33 volumes de la première série, et 6 volumes de la seconde, le gars ne va pas changer son fusil d'épaule, alors j'arrête.
    Un petit résumé de ce qui ne va pas dans ce volume :
    – Le premier chapitre est la conclusion de l'histoire principale du volume 5. Une histoire qui au passage impliquait le Caméléon, anciennement un(e) adversaire d'envergure qui semblait de taille à mettre en danger les City Hunters dans ses premières apparitions, et qui depuis n'est plus que l'ombre de lui (elle)-même, au point de n'avoir aucune espèce d'importance, et qui semble poser problème à Hôjô puisqu'il ne sait visiblement pas quoi faire de lui (elle). D'ailleurs il (elle) n'apparaît pas dans le dernier chapitre. Donc, je reviens à ce volume 6.
    L'infirmière qui révèle à la receveuse du don d'organe que le donneur est dans l'hôpital. Déjà, ça devrait suffire pour la mettre à pied quelques jours, voire la renvoyer à l'université de médecine une ou deux semaines, à défaut de la virer.
    Mais le pire, c'est qu'elle insiste auprès du donneur (avec l'accord de ses supérieurs semble-t-il) pour qu'il accepte de la rencontrer, même si ce sera derrière un rideau. Et pire +1, elle manque donner son nom à la receveuse lorsqu'elle lui présente le donneur (qui se trouve, coïncidence subtile, être son ex-fiancé qu'elle avait quitté, à cause du fait qu'elle savait qu'elle allait mourir) !
    Et bien sûr, tout finit dans un concert de pleurnicheries coutumières de la série.
    Et là, on est seulement au premier chapitre. La souffrance continue.

    – L'histoire qui occupe le reste du volume 6 est centrée sur Xin-Hong. Du coup, j'avais le mince espoir de voir sa relation avec Xian-Ying évoluer. C'était bien sûr sans prendre en compte les 38 précédents volumes (en tout cas ceux dans lesquels il apparaît) au cours desquels le personnage a passé le plus clair de son temps d'antenne derrière le comptoir du Cat's Eye, à préparer du café, nettoyer des verres ou essayer de faire rire Xian-Ying, ou du moins attirer son attention. Bref, je défiais la logique en espérant une évolution d'un personnage récurrent d'Angel Heart (je suis fou).
    Ben surprise ! Pas de surprise…
    Un début de jalousie de Xian-Ying (le comble quand on sait le nombre de fois où elle est sortie avec d'autres garçons, ignorant royalement le gars qui a partagé l'horrible passé de l'héroïne principale du titre !) parce qu'elle apprend qu'une fois par semaine, Xin-Hong s'éclipse discrètement de sa chambre tôt le matin pour rentrer tard le soir, et… c'est tout.
    Encore une histoire à la mords-moi-le-noeud, mettant au premier plan des personnages qu'on ne reverra plus et délaissant ses perso principaux. Une histoire qui n'a d'autre but que de verser dans le pathos (avec en sus une référence à Fukushima, histoire d'enfoncer le clou), marque de fabrique de la série, au détriment d'un semblant d'action.
    Un bon point quand même, lorsque Ryo reproche justement à Xian-Ying de ne pas faire attention à lui, au début de l'histoire. Une scène bien poilante, dans laquelle il explique qu'à force d'accumuler tant de frustration avec sa fille, Xin-Hong va finir par "exploser" ! Ce qui étaye sa théorie selon laquelle chaque semaine Xin-Hong va dans des clubs de massage et autres salons érotiques de Shinjuku !

    Bref, le prochain numéro, je le feuillette avant de l'acheter. Oui, je lui laisse une dernière chance ! Parce qu'on nous promet un terroriste qui menace de faire exploser une bombe nucléaire à la gare de Shinjuku !
    Mais je reste méfiant. S'il s'agit encore d'un pétard mouillé, avec l'histoire d'un "méchant terroriste qui a perdu sa femme, sa fille ou sa soeur, et qui est tellement désespéré qu'il va faire des misères au monde jusqu'à ce que Xian-Ying vienne pour lui dire que c'est pas bien et qu'en fait son ancienne petite amie, sa mère ou je ne sais qui encore est là pour lui, qu'il est pas seul, blablabla", je lâche définitivement l'affaire.

    Le Monsieur Hôjô a fait des choses merveilleuses, mais là il est en train de tuer City Hunter. A jamais.
    Pourquoi avoir utilisé des perso aussi emblématiques pour en faire une soupe aussi insipide de bons sentiments, sans rien à côté pour contrebalancer ?
    Si c'était justifiable (et intéressant) dans les premières années d'Angel Heart, aujourd'hui ça n'a plus de sens.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #287793

    C'est là que je comprends pourquoi je me suis arrêtée au volume 2 de la première série pour Angel Heart… J'ai pas pu aller plus loin après le numéro larmes de Xiang Ying face à Ryô lisant le journal !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #466048

    Comme vous le savez, Tsukasa Hôjô a terminé Angel Heart avant hier au Japon qui est à présent sa série la plus longue. Elle comptera au total 49 volumes en incluant les deux saisons.

    Cependant, j’ai appris une nouvelle incroyable via ce lien:

    http://www.mangamag.fr/actualite/actualite-manga/angel-heart-de-tsukasa-hojo-tire-reverence-de-belle-facon-japon/

    Je suis stupéfait de savoir qu’il y aura un nouveau manga de City Hunter !

    Cependant, celui ci ne sera pas de Tsukasa Hôjô, l’auteur s’appelle Sokra Nikishi, et son oeuvre s’intitulera Kyô Kara City Hunter et racontera comment Kaoru Aoyama, une fan de la première heure quadragénaire se retrouvera suite à un accident propulsé à l’intérieur de son manga favori réincarnée en adolescente et fera la connaissance de Ryô et Kaori !!!

    Ryô, Kaori et une lycéenne ???

    Très franchement, je ne sais pas trop quoi en penser…

    Il reste à espérer que ce ne sera pas un manga comme l’a été la “suite” de Cat’s Eye qui s’intitulait Cat’s Ai et qui a déçu de nombreux fans.

    Je me souviens très bien des critiques de Cyril qui trouvait que ce manga n’avait ni le charme, ni la saveur de l’oeuvre originale, et il nous a informé sur le fait qu’ à part les trois soeurs Kisugi, on y retrouvait aucun des personnages de la série mère ! Pas de Toshio, ni Mitsuko, pas de commissaire, Masato Kamiya était aux abonnés absents.

     

    Et vous, que pensez vous du fait que City Hunter aura droit (en quelque sorte !) à un “spin off” ?

    Pour Angel Heart, je continue à suivre le manga. J’avais beaucoup aimé le treizième tome qui renouait avec la noirceur et la tension des trois premiers volumes, et je ne vais pas m’arrêter à trois tomes de la fin !

    Il est intéressant de voir que, parmi les mangakas rendant hommage à Hôjô, il y a la géniale Kei Okubô, la créatrice de l’excellent manga Arte et dont l’héroïne du même nom est aussi adorable qu’attachante (rien à voir avec Xiang Ying, hi, hi ^^).

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #466053

    Tiens, Kyô kara City Hunter, ( = City Hunter en partant d’aujourd’hui), faut voir…
    Pour moi (jugement très subjectif), Tsukasa Hôjo a connu une sorte d’apogée de brillante création (“Cat’s Eye” n’étant pas encore au point, mais presque) ; il a explosé avec City Hunter et F.Compo et autres récits, mais l’idée de “suite” à City Hunter m’a paru mauvaise. Exactement comme Veggie, je me suis arrêté au bout de deux volumes de Angel Heart, cette resucée laborieuse (mêmes critiques que Feanor). Donc : peut-être un autre auteur serait-il un bon repreneur du titre, s’il a des idées ??

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 54)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 1
Cami-sama
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 8
Cami-sama, Xanatos, geoff34, nael_hitengo, Sharbettt, dekamaster2, Lord-Yupa, Cyril
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 166, Members: 48
Welcome to our newest member, Sharbettt
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min