Nos oeuvres.

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 315)

Posté dans : Délire & Divers

  • Baklael
    Membre
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Baklael le #240355

    Par une nuit d'été, Elle se refusait à moi. Non point qu'elle ne m'aima. Plutôt qu'elle ne m'aimait plus.
    Nous avions autrefois une relation privilégiée. Rien ne m'aurait éloigné d'elle. Rien ne l'aurait éloignée de moi. Mais la vie dans sa dureté décida de me supprimer ce privilège. La chute fut sévère avec ce que je croyais acquis ainsi retiré et la nuit devint un domaine où ma pensée se perdait.
    De même mon lit perdit sa fonctionnalité première. J'y passais beaucoup de temps mais fort peu dans les bras de ma bien aimée. "Elle m'a oublié". Et ce n'est qu'une fois ses amants quittés qu'elle daigne se rapprocher de moi. Ne suis-je donc pas son tendre ami? N'avons nous pas connu les plus agréables nuits ensemble? Moi qui ne pense qu'à elle, je ne puis pas me leurrer sur son oubli de notre relation.
    Ainsi je dois me résigner. Ses bras fins, son souffle rassurant, sa beauté onirique, dois-je donc faire un trait sur ce qui me ravissait. Oh toi! Me laisseras tu ainsi seul alors que la tristesse de ne plus de te sentir mienne m'accable?
    Je ne puis vivre sans toi. Aussi avant que mon esprit n'y puisse plus tenir, je t'en supplie de toute mon âme, de tout mon corps, reviens!
    Ne me laisse pas dans les ténèbres pour réapparaitre quand la lumière se fait! Ne me laisse pas sans rêves quand tu pourrais me les insuffler. Ne me laisse pas seul quand nous fûmes deux. Je t'en supplie, reviens!
    Morphée.

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #240356

    Ce topic tombe à pic pour vous présenter ma dernière “oeuvre” 😂 !!

    Oyez oyez Mesdames et Messieurs, en attendant son retour (?) officiel, voici en avant première la bande annonce de la prochaine Banquise Wars !!

    * Ceci était un communiqué d'Akiko, responsable du bureau de propagande Sith… qui avait vraiment une soirée à perdre ^^°. *

    Pa-Ming
    Membre
    • Offline
      • Nouveau
    Pa Ming Chiu le #240357

    Petite pub pour mon court métrage réalisé cet été:
    http://www.dailymotion.com/user/paming-chi…fast_shortfilms
    Merci pour vos avis et critiques! 😁

    DD69
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    DD69 le #240358

    Baklael
    Membre
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Baklael le #240359

    Je pense que cette info aurait été plus à sa place dans le topic AMV… ou dans la section convention.

    Pour deux raisons, la première étant que ce topic n'est pas vraiment un endroit où l'on fait des annonces de ce genre… 😂
    La deuxième étant qu'un topic spécifique existant ce serait dommage de ne pas le faire vivre.

    (Je reconnais que le topic AMV est planqué dans la partie animation donc pas facile à trouver…)

    DD69
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    DD69 le #240360

    oups désolé,c' est modifié.Merci Baklael ^^° 😉

    Natth
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Natth le #240361

    Depuis le 1er novembre, je me suis lancée dans un projet d'écriture qui devrait atteindre les 50 000 mots… le 30 novembre. L'idée de l'écriture intensive n'est pas de moi, mais des créateurs du NaNoWriMo 😃

    Mon histoire se déroule près d'un petit village (fictif) du centre de la France. Elle tourne autour d'une légende portant sur une très vieille église en ruine (années 1200), située près du village. Victor Morel, mon personnage principal, est un journaliste-pigiste âgé de 27 ans, qui souffre d'alcoolisme depuis un an et demi. Un soir, alors qu'il s'apprête à rentrer chez lui après avoir beaucoup bu, il se perd et finit par découvrir l'église en question. Là, il rencontre Christopher Jones, un jeune homme de 28 ans qui se dit antiquaire. Ce dernier semble passionné par cette église et il apprend à Victor l'existence de la légende. Le texte que je poste ici est justement le récit de cette légende par Christopher.

    “On raconte qu’un événement très étrange s’est produit juste avant que ne débute la construction. Ce jour-là, l’architecte était venu sur le terrain pour réaliser ses derniers repérages. Son travail avait pris pas mal de retard, ce qui l’inquiétait beaucoup. Malheureusement, quand il est arrivé sur place, il a découvert une vieille femme en train de chanter et de danser à l’endroit exact où devait s’élever l’autel…

    Le jeune homme s’arrêta un instant pour lui désigner l’endroit choisi par l’ancêtre en question. Son expression était devenue très sérieuse, comme s’il se préparait à annoncer une grande catastrophe. Malheureusement, Victor avait encore en tête l’image d’une vieille folle en train de se trémousser au milieu du chœur, ce qui cassait un peu l’effet dramatique de l’événement.

    – D’un seul coup, l’architecte est entré dans une colère folle ! Il s’est rué sur l’inconnue pour la rouer sauvagement de coups ! Lorsqu’elle s’est effondrée sur le sol, il a continué de la piétiner jusqu’à ce que ses pieds soient couverts de sang ! La pauvre vieille l’a supplié de se calmer tant qu’elle a pu parler. Hélas, elle n’a pas survécu bien longtemps…
    – Mais il était complètement taré ce type !!! Pourquoi il a fait un truc pareil ??

    Pris par l’histoire, le journaliste semblait à présent complètement réveillé. Son compagnon haussa les épaules d’un air désolé. On aurait dit qu’il assistait lui aussi à cette scène horrible.

    – Non, c’est beaucoup plus simple… Lorsque l’architecte a vu cette femme, il a cru qu’il s’agissait d’une sorcière jetant un sort à la future maison de Dieu. Et la légende dit qu’il avait raison. Mais il n’aurait jamais dû la tuer, car le démon s’est vengé d’une terrible façon !
    – Ah ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Des cornes ont poussé sur la tête de ce cinglé ?
    – La métaphore est intéressante, car il paraît que l’épouse de cet homme était particulièrement attentionnée avec ses apprentis… Mais non, cela n’a rien à voir. Par contre, c’est étonnant que vous ayez deviné.
    Euh… Il se fout de moi là, non ? C’est quoi cette histoire de coucherie ?

    Victor lança un regard mauvais au visage hilare de Christopher.

    – Je suis désolé, je raconte des bêtises alors que je devrais continuer mon histoire. Pourtant, vous ne vous êtes pas trompé, car cette femme était réputée pour ses mœurs légères. Je suppose que cela vient du crime de son mari… Ce dernier s’était montré malfaisant, donc celle qui partageait sa vie ne pouvait pas être bonne.
    – Sans doute… Enfin c’est pas réel tout ça !
    – Evidemment, puisque c’est une légende. Et le plus intéressant reste encore à venir. Lorsque les villageois ont appris ce qui s’était passé, personne n’a critiqué l’architecte au départ. On l’a même félicité pour avoir protégé un lieu sacré. Jusqu’à ce que les premiers décès se produisent…
    – Hein ?
    – Le lendemain, des paysans ont retrouvé un cadavre sur le lieu du drame. Comme le mois de décembre venait de commencer, on a cru qu’il était mort de froid. Cependant, on a remarqué une chose inquiétante… Le visage de cet homme était tordu dans une expression d’horreur et de panique. Si son corps n’avait pas été gelé, on aurait pu croire qu’il était mort de peur.
    – Je suppose que c’est bien ce qui lui est arrivé…
    – Exactement. Le surlendemain, ce sont deux corps que l’on a ramassé. Et la situation n’a fait qu’empirer au fil des semaines. Bientôt, les villageois ont commencé à dire que la sorcière avait maudit l’endroit à l’instant de sa mort. Sur le coup, plus personne ne voulait approcher l’endroit, y compris les ouvriers chargés de creuser les fondations de l’église.
    – Ah, ah… Ennuyeux ça…
    – Bien sûr, les responsables religieux de la région ne pouvaient pas laisser les choses ainsi. Ils ont donc confirmé que les manipulations de la sorcière avaient perverti ce lieu, mais qu’ils allaient le purifier grâce à un puissant exorcisme. Un moine spécialisé dans le domaine règlerait ce problème au plus vite !
    – Ca a marché ?
    Ca m’étonnerait…
    – Hé bien, plus ou moins selon la légende… Cet homme vivait dans un monastère éloigné, au sud de l’actuelle Belgique. C’est pourquoi il lui a fallu beaucoup de temps pour atteindre le village. D’ailleurs, les habitants ne savaient pas quel jour il devait arriver. Mais cela ne dérangeait pas ce moine, car il avait décidé d’agir seul. Il disait que Dieu lui avait envoyé un message en rêve. Que tout individu qui tenterait de l’aider perdrait la vie. Que lui seul pouvait vaincre la créature qui avait tué ces gens.
    – Et je suppose qu’il s’en est débarrassé facilement…
    – Pas vraiment… Selon la tradition, le Diable en personne hantait les lieux. Courroucé par la mort de sa servante, il avait décidé qu’il tuerait chaque être qui passerait la nuit là où on construirait l’église. Seuls ceux partant avant le lever du soleil survivraient. Bien sûr, les habitants ignoraient sa présence. L’exorciste a réussi à chasser le Malin, mais cet exploit lui a coûté la vie. Et il y a pire…
    – C’est déjà pas mal pourtant…
    – Avant de plonger en Enfer, le Diable a lancé une malédiction. Je reviendrai, a-t-il dit, chaque fois qu’un être vivant, homme ou femme, passera plus de dix nuits dans la future église. Au onzième lever de soleil, j’apparaîtrai sous la forme d’un monstre écailleux à la bouche gigantesque ! Alors je dévorerai sans pitié ma proie, quel que soit son âge ou ses vertus ! A cause de ce maudit moine, je ne peux plus emporter ma victime en Enfer. Aussi, je jure de tant la broyer que même son âme ne résistera pas. Ainsi, elle n’atteindra jamais le Paradis : elle cessera simplement d’exister.
    – Il était presque aussi bavard que vous, dis donc. Pas étonnant qu’on ait préféré oublier cette église… Comment cette légende s’est-elle transmise ?
    – Le moine a survécu quelques heures à ses blessures, juste assez longtemps pour prévenir les paysans qui l’ont secouru. Cependant, le massacre a cessé et on a fini par construire ce magnifique édifice. Hélas, certaines morts mystérieuses ont rappelé qu’une malédiction planait sur ce lieu. Progressivement, les villageois ont fui cet endroit. Deux siècles plus tard, on avait pratiquement oublié son existence. Au 19è siècle, le châtelain de l’époque s’en est souvenu, mais il est mort prématurément. Certains disent qu’il aimait trop cette église et qu’il y avait passé plus de dix nuits…”

    Voilà pour l'extrait, en espérant qu'il vous a plu. Le récit est à la 3è personne, mais il est du point de vue de Victor. Pour l'instant, j'ai bouclé les deux premiers chapitres et je me suis lancée dans le 3è, ce qui fait à peu près 8753 mots en 5 jours. Et je redémarre ce soir !

    A ce sujet, j'aimerais un conseil. De temps en temps, on peut lire les pensées de mon personnage principal, que j'ai choisi de mettre en italique. Mais je ne suis que moyennement satisfaite de ce choix… Savez-vous s'il existe une autre typographie claire pour indiquer les pensées ?

    Louis-L
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Louis.L le #240362

    Pas à ma connaissance dans un récit à la troisième personne, mais au moins c'est clair et concis, on comprend tout de suite que c'est ses pensées, difficile de juger ton histoire mais le style de cet extrait n'est pas mal du tout de mon point de vue de simple amateur

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #240363

    Je confirme Louis, ça se lit volontiers, c'est à la fois très direct et émaillé de petites touches d'inattendu, le relationnel entre les deux personnages n'est pas plat ou neutre et la légende éveille et entretient l'intérêt.
    Qu'on ait accès aux pensées d'un personnage qui n'est pas narrateur me semble original et même drôle tel que ça se présente dans cet extrait, pas non plus perturbant pour le lecteur car grâce à une police de caractère distincte et au naturel de ces sobres "flashes", tout est parfaitement clair. Continue comme ça, Natth ! 🙂

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #240364

    Citation (Natth @ 06/11/2009, 14:47)
    A ce sujet, j'aimerais un conseil. De temps en temps, on peut lire les pensées de mon personnage principal, que j'ai choisi de mettre en italique. Mais je ne suis que moyennement satisfaite de ce choix… Savez-vous s'il existe une autre typographie claire pour indiquer les pensées ?

    Marrant ce projet.
    sinon je n'ai aucun souvenir d'avoir lu dans un roman les pensées des héros exprimées dans une autre typographie, pas même en italique. en fait, les personnages “expriment” rarement leurs pensées de façon brute, formulée comme s'ils parlaient. les pensées sont plutôt développées en quelques phrases, ou tout un paragraphe, pour diverses raisons je pense : cela marque plus efficacement “l'intériorité” de la réflexion par exemple, en isolant de la sorte les pensées du personnage du dialogue, ainsi, le lecteur prend avec lui le temps de la réflexion et a l'impression d'être plus proche de lui, “dans sa peau”. Si tu préfères, le lecteur est “spectateur” quand il lit un dialogue, et glisser les pensées de façon “exprimée”, bien qu'avec un style de police différent, en plein milieu du dialogue, de façon aussi sèche, ne permet pas au lecteur de bien se glisser dans la tête du personnage et la lecture de la pensée brute créée presque une gène dans la lecture de la séquence entière. Alors qu'au contraire un développement un peu plus “narratif” de la pensée du personnage permet au lecteur de s'extirper du dialogue et donc de sa position de spectateur, et donc au final d'établir davantage d'empathie avec le personnage en partageant ses réflexions.
    Maintenant tu peux aussi essayer d'obtenir un effet de style en faisant comme tu le fais, mais gare à ne pas trop en abuser, sinon tu risques de diluer l'effet caustique recherché.

    edit : je me suis relu et je me rends compte que j'ai écris un vrai magma… au lit !

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #240365

    Citation (Natth @ 06/11/2009, 14:47)
    Depuis le 1er novembre, je me suis lancée dans un projet d'écriture qui devrait atteindre les 50 000 mots… le 30 novembre. L'idée de l'écriture intensive n'est pas de moi, mais des créateurs du NaNoWriMo 😃


    Super sympa comme idée !! C'est le genre de challenge qui motive vraiment à écrire, parce que c'est vrai que quand on écrit tout seul sans se fixer d'objectif on a tendance à se disperser et à être gagné par la flemmingite.
    Si j'avais pas mille et un trucs à faire en ce moment, j'aurais bien participé tiens ^^ ! Je trouve que ça a un petit côté shônen tout ça, écrire 50 000 mille mots en un mois, se dépasser toussa 😂 !

    Sinon ça me gêne pas du tout le subtext en italique, en scénario ça se fait communément pour compléter des phrases ou donner le ton.* A ta place je serais tentée de les sortir de la masse du texte pour les mettre bien en évidence et davantage en valeur.

    * Je sais pas si c'est bien compréhensible ce que j'ai dit, je m'explique : une même phrase peut avoir des sens différents si on ne sait pas l'arrière pensée du personnage. On complète donc par ses pensées, en italique, qui ne seront évidemment pas dites à voix haute. Exemple :

    GEORGETTE
    Mais qu'est-ce que… (tu veux dire par là ?)

    -> Interrogation, stupéfaction

    ou

    GEORGETTE
    Mais qu'est-ce que… (tu fais là vieux crouton ?)

    -> Stupéfaction, colère

    Pour ma part je trouve que mettre les pensées en italique fait un effet théâtre/aparté pour le lecteur, c'est sympa et percutant.

    Natth
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Natth le #240366

    Merci pour vos réponses et vos encouragements, c'est vraiment très gentil 😉
    Ca donne envie de continuer, ce qui n'est pas toujours facile. En fait, j'ai relevé le défi de mettre la dite malédiction en rimes embrassées dans une acrostiche de 1000 mots. Et je galèèèèèèère…

    Bub >> Je pense avoir compris ce que tu voulais dire et je suis globalement d'accord avec toi. D'ailleurs, j'ai volontairement limité les pensées “directes” de mon personnage (2 phrases dans cet extrait). Cependant, tout ce qui ne sera pas du dialogue correspondra à ce qu'il percevra du monde qui l'entoure. Pour cette raison, j'ai peu de descriptions (mon perso s'en soucie rarement, donc moi aussi). Par contre, il m'arrive de trouver une pensée “directe” plus percutante que sa traduction à la troisième personne. C'est pour cette raison que j'en intègre quelques-unes au texte, mais leur nombre restera réduit.

    Akiko >> Peut-être qu'elles ressortiraient mieux en sautant une ligne pour les isoler des dialogues. Je vais faire ça tiens ^^. Sinon, je comprends que tu ne t'inscrives pas au Nano si tu es débordée. Moi, c'est l'inverse : Novembre était le mois idéal. Au boulot, c'est calme (classement, téléphone…), donc je peux gérer mon travail même si je suis fatiguée. Je n'ai pas de vacances, donc pas d'occasion de m'éloigner de l'ordi. Et les autres participants sont très présents sur IRC. C'est très motivant quand tu écris tard et que tu vois que les autres souffrent avec toi 😂

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #240367

    Citation (Natth @ 07/11/2009, 00:45)
    Merci pour vos réponses et vos encouragements, c'est vraiment très gentil 😉
    Ca donne envie de continuer, ce qui n'est pas toujours facile. En fait, j'ai relevé le défi de mettre la dite malédiction en rimes embrassées dans une acrostiche de 1000 mots. Et je galèèèèèèère…


    Alors ça c'est plus shônen, c'est carrément kamikaze 💂 !

    Citation (Natth @ 07/11/2009, 00:45)
    Peut-être qu'elles ressortiraient mieux en sautant une ligne pour les isoler des dialogues.


    Moui voilà, ça devrait être mieux comme ça ! (ou pas remarque, c'est toi qui voit !)
    Sinon fais gaffe à l'IRC : trop d'IRC = dispersion 😛

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #240368

    Sale temps sur le monde.
    En 25 ans, j’avais pas mal roulé ma bosse dans le métier, mais là ça me dépassait. Je m’étais plus ou moins spécialisé dans les affaires sordides mêlées d’étrange folie. Non pas que je les réclamais. Mais j’étais bon pour ça, même si je ne m’étais jamais fait au spectacle de l’abomination humaine dans ses aspects les plus pervers.
    Or là, je dois avouer aujourd’hui que ce fut pour moi un sacré coup à l’estomac.

    Une équipe des renseignements nous avait déjà avertis il y a quelque temps. Une secte de plus je m’étais dit, abusant de la crédulité des faibles d’esprits. Les collègues insistaient pourtant, inquiets. Bah ! Riais-je alors, on en a vus d’autres !
    Je dépêchais un bleu, le jeune J.G., pour qu’il se fasse la main. Mais je l’accompagnais de l’excellent R.F.K., un ancien proche de la retraite, une mission sur-mesure pour cet agent que j’estimais depuis des années, et que je ménageais au final de sa carrière, il en avait vu bien assez comme ça. Aussi je pensais rapidement classer ce dossier.

    Bon sang quelle erreur.
    Je passerais sur les détails, laissons leur cette ultime dignité, au regard de leurs états de service irréprochables d’une part, et parce que certaines choses doivent être tues d’autre part, l’expérience me l’a apprise. Tout cela ne regarde personne d’autre que les familles, et les veuves.
    Mais qui, sincèrement, pouvait être préparé à ça ? Combien d’hommes aurais-je dû envoyer ? 10 ? 20 ? 100 ? Je ne le saurais jamais.

    Maintenant, du temps a passé. Un peu.
    Je veux bien en parler. On a dit que c’était l’erreur de ma vie, la tache noire sur mon impeccable carrière, une tache indélébile, maculée de sang, dont je ne pourrais jamais me défaire. C’est vrai. Encore aujourd’hui ce souvenir me hante. Me ronge. J’ai étudié le sujet, je l’ai méticuleusement examiné, mesuré, pesé, analysé. Personne au monde, je dis bien personne, n’a frôlé d’aussi près l’abyme insondable du gouffre de l’inhumanité. Si je parle aujourd’hui, ce n’est pas dans le but de transmettre ce savoir, car je souhaite qu’il disparaisse avec moi, mais bien de clore une fois pour toute ce douloureux dossier.

    Tout a commencé en 1957.
    En cette fin d’année, le monde avait les yeux rivés au ciel, cherchant parmi les ténèbres le trait lumineux du Sputnik soviétique. J’étais encore jeune à cette époque, je faisais mes classes. J’appris plus tard, par l’aveux d’une solide amitié que j’avais à l’espionnage industriel, qui me livra ses mémoires « au cas où » juste avant de disparaître, qu’en cet hiver 1957, une poignée de fanatiques japonais développaient en secret des armes d’un genre nouveau pour contourner les restrictions de l’article 9 de la Constitution Japonaise.
    Parmi les horreurs créées en l’espèce, on peut citer l’Adachium, le Nintendium, et bien d’autres. Mais une frange du mouvement, marginale au début, fit scission avec le groupe.
    Ceux-ci proclamaient l’existence de Dieux anciens et terribles, dont l’origine remonte à la nuit des temps, âge où l’Homme balbutiait à peine un langage intelligible.
    Aujourd’hui, j’ai pu enfin déceler le moment précis où cette affaire a éclaté. D’où provenaient ces dieux ? Ce fut ma quête perpétuelle pendant tellement longtemps. Ma femme, mes enfants, mes amis, mes collègues, personne n’a supporté cette recherche qui m’a tant coûté. Mais j’ai trouvé.

    Excusez les divagations d’un homme fatigué, mais je dois dire que ce fut si difficile, l’accès aux pièces essentielles si fermé, qu’aujourd’hui encore j’ai du mal à réaliser les sacrifices que j’ai dû consentir pour m’approcher de la vérité.
    Le culte prenait ses racines au Proche-Orient, en Syrie, dans la région d’Alep.

    Fait curieux, les rares archéologues qui se sont penché sur le sujet ont tous été rapidement mis au ban de la science. Hélas, il y a trop peu de données les concernant, je l’admets, pour tirer quelque signification exacte de cette mise à l’écart systématique. Mais l’absence d’études probantes sur ce foyer du mal soulève de nombreuses questions. Pourquoi tant de négligences ? J’ai pu acquérir non sans mal une tablette cunéiforme qui mentionnait l’existence d’un pôle urbain 5000 ans av J.-C. dans cette région désertique. Rendez-vous compte, c’est près de 1000 ans avant les prédynasties égyptiennes ! Une des plus anciennes civilisations dont on n’aurait, par volonté délibérée, négligé d’en étudier l’Histoire !
    Les universitaires que j’avais approchés à cette époque refusent aujourd’hui obstinément de me rencontrer à nouveau pour faire le point sur mes dernières découvertes.
    Aujourd’hui, Alep a été classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986. J’ai toutes les peines du monde à pouvoir accéder aux précieux documents qui pourraient faire la lumière sur l’origine de ce mystérieux culte, l’administration ne cessant de faire barrage et d’imposer des permis supplémentaires chaque fois qu’un verrou saute. L’UNESCO est puissante et influente. Je ne peux plus lutter.

    Qu’importe, car le culte a disséminé dans le monde. C’est Alexandre le Grand qui le diffusa en Asie. Sa soif de conquête n’est pas étrangère à son appartenance au culte.
    A ce propos, j’ai oublié de vous parler du culte en question. Il faut bien dire que c’est délicat. Il est né de la vénération d’une créature dorée découverte en Syrie, comme je l’ai dit. Cette petite créature, d’apparence inoffensive, possède tous les attributs divins, et bien du sang fut versé en son nom. Le culte se présente comme une sorte de préfiguration de religion, un polythéisme en gestation. La figure centrale est une créature mi-orange, mi-blanche, ronde. Les couleurs évoquent à la fois une puissante figure solaire, produisant le feu, mais aux caractéristiques pures et nourricières ( blanche comme le lait ). Elle tient sur ses petites pattes et sur sa queue, qui dessinent ainsi un triangle parfait qui la maintienne dans un équilibre effroyable : rien ne peut la renverser. Sa tête est disproportionnée, peut-être pour effrayer les adeptes et inspirer la crainte, suppose une intelligence supérieure, ses grandes oreilles montrent qu’elle entend tout, et enfin, ses grands yeux surtout par lesquels elle voit tout. Elle est toujours représentée avec des tournesols stylisés, qui semblent être sa nourriture principale. Décrite ainsi, on comprend mal comment un tel monstre a pu drainer un culte toujours vivace de nos jours, bien que confiné à des groupuscules marginaux et extrêmes. Et pourquoi une telle fascination pour les "gros yeux" ?


    Alexandre l'homme-dieu aux gros yeux
    Alexandre fut assassiné dans de mystérieuses conditions, à 33 ans, laissant un empire colossal en héritage. Tout porte à croire qu’une communauté mystérieuse a tenté d’en finir avec ce culte, qui réclamait son lot de guerres et de conquêtes quotidiennes, et des sacrifices innommables.
    C’est l’Empire Kouchan, qui fut ensuite la victime des adeptes du culte. Ils développèrent ainsi la Route de la Soie pour transmettre le culte, et la secte prospéra jusqu’en Asie. La seconde guerre mondiale acheva de diffuser cet abominable chien-lit de part le monde. Il fallut toute la détermination du communisme pour en venir à bout, mais en vain, malgré le contrôle strict de la population, et l’édification de murs pour empêcher toute fuite vers les autres nations. Les murs sont tombés, et les frontières sont libres désormais.
    Et c’est ainsi que l’on retrouva dans les caves de nos villes tranquilles des résurgences obscènes de cette horreur. C’est ainsi que mes agents furent perdus à jamais.
    De plus en plus d’individus cèdent à l’appel des « gros yeux ». Par futilité, désespoir, ennui, ignorance ? je ne sais guère, je ne suis pas juge de mon prochain, voir sombrer des gens là dedans me suffit pour me glacer le sang.
    Ma mémoire se trouble. L’air terrifiant de leur litanie tourne en boucle dans mon cerveau épuisé. Ma vie est foutue. Je sombre. Je veux être parmi eux.
    Je veux être un Ham-Ham.
    Si vous le pouvez encore, fuyez !

    Aaaaaaaargh !

    Louis-L
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Louis.L le #240369

    LOL, très fort Bub

    Cobayanim
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    cobayanim le #240370

    Je up ce sujet pour dire que mon film sera une nouvelle fois projeté au forum des images (PARIS) le Vendredi 26 Mars à l'occasion d'une carte blanche à la maison de production LES 3 OURS. C'est à 20H, salle 500, et c'est gratuit!

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #240371

    Citation (cobayanim @ 10/03/2010, 01:39)
    Je up ce sujet pour dire que mon film sera une nouvelle fois projeté au forum des images (PARIS) le Vendredi 26 Mars à l'occasion d'une carte blanche à la maison de production LES 3 OURS. C'est à 20H, salle 500, et c'est gratuit!

    Je suppose que c'est Ru ? ne manquez pas cette oeuvre virtuose ! nous en avons eu une avant-première, moi le Yupa, Akiko et Bub, hélas désormais lobotomisé par l'effroyable secte Ham-Ham, paix à son âme tourmentée. 😢

    Cobayanim
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    cobayanim le #240372

    Oui c'est bien RU, et il sera en 35 mm 😉

    Et pour ceux que l'animation française intéresse, la séance de 18H30, toujours gratuite, présentera des films de fin d'études d'écoles françaises. Et à 20H, à part mon film, vous pourrez découvrir les autres œuvres de la maison de production Les 3 Ours.

    Heero
    Membre
    • Offline
      • Nouveau
    Heero le #240373

    Dépêches toi de prendre le temps de vivre.

    Juste une phrase qui me passait par la tête…

    Cobayanim
    Membre
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    cobayanim le #240374

    Voici la bande-annonce du FICAM (Festival International de Cinéma d'Animation de Meknès), réalisée lors d'un atelier d'initiation à l'animation avec des étudiants marocains. J'ai voulu leur faire découvrir les techniques directes sur banc-titre et leur faire expérimenter le maximum de matière, vous retrouverez donc du papier découpé, de la poudre animée, de la peinture animée… Le film (sans la partie montage sur la musique) a été fait en 9 jours.

    http://vimeo.com/10987551

    Quelques photos du tournage



20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 315)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 1
Mauser91
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 6
Mauser91, veggie11, Xanatos, Lord-Yupa, dekamaster2, Cami-sama
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, Anne
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min