Saint Seiya

9 sujets de 161 à 169 (sur un total de 169)

Posté dans : Anime & Animation

  • Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #524182

    Finalement j’ai vu toute la série animée de 1986, Asgard compris. Je n’en reviens pas, alors qu’il y a pas si longtemps, je pensais me contenter d’un ou deux coffrets tout au plus, correspondant aux arcs que je connaissais déjà en manga. Finalement je ne regrette pas cet investissement, chaque arc a ses qualités et ses défauts, mais ils sont complémentaires l’un à l’autre. J’ai eu des regrets pour certains passages (en particulier pour les fins du Sanctuaire et de Poséidon), mais de l’autre côté ils se rattrapent sur d’autres points forts. La VF aura connu une qualité en dents de scie, oscillant entre dialogues visiblement inventés, maladroits ou à l’inverse magnifiques tirades dignes d’un drame, des choix de voix douteux, mais elle fait partie intégralement de cette série et j’ai passé de bons moments avec elle.

    Prochaine étape ? Je ne sais pas, peut-être m’intéresser un peu plus à Lost Canvas, qui malgré ses clones et son scénario manquant de souffle épique, a su me séduire gentiment grâce à quelques personnages attachants. Je continue également avec plaisir Saintia Shô en manga.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #524187

    Content que la série animée originale de Saint Seiya t’ait plu 🙂 .

    J’ai hâte d’avoir ton avis détaillé sur la saga de Asgard qui, si elle fut boudée au Japon (mais réhabilité depuis là bas) remporta au contraire un succès foudroyant en France !

    Tu fais bien de continuer Saintia Sho: d’après Cyril, si certains tomes sont médiocres, la plupart d’entre eux sont très réussis et la série aurait trouvé son rythme de croisière depuis le tome 7 ou 8.

    Je me laisserai  peut être tenter aussi, j’ai été séduit par le trait de la mangaka et si la série animée est assez ratée sur la plupart des épisodes, elle m’a au moins donné envie de lire le manga original.

    Saint Seiya the Lost Canvas est inégal (je parle du manga) mais globalement, c’est une assez bonne série.

     

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #524190

    Merci ^^ J’hésite à parler en détail d’Asgard ici, car en y réfléchissant, je n’ai pas grand-chose à rajouter. L’arc vaut essentiellement pour les guerriers d’Odin et leurs différents background, le reste de la trame étant déjà plus classique. Je pense que j’y reviendrai, mais pas tout de suite, ou alors j’en parlerai en vocal la prochaine fois; ce sera l’occasion de revenir en général sur la série animée !

    Honnêtement, parmi les 13 premiers tomes de Saintia Shô, je n’ai trouvé aucun médiocre. Le début met un peu du temps à démarrer, notamment pour les 3 premiers tomes, mais à partir du tome 4 j’ai facilement accroché et je n’ai plus lâché. Même si la partie Sanctuaire est expédiée, ça ne m’a pas dérangée car je ne voyais pas l’intérêt Kuori de revenir en détail dessus. Elle revient uniquement sur quelques points qui lui serviront par la suite et je trouve cette décision pertinente. Saintia Shô est vraiment un bon spin-off, sous-estimé, j’espère qu’il te plaira également 😉

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #524219

    J’aime beaucoup Saintia Shô moi aussi, c’est un titre qui réussit ce que la majorité des éditeurs / auteurs / réalisateurs américains ne parviennent jamais à faire, à savoir reprendre un univers établi, y introduire des héroïnes tout en respectant les règles de l’univers en question, ne pas détruire ou rabaisser les héros précédents pour mettre en valeur ses héroïnes et surtout rendre ces dernières intéressantes à suivre et/ou charismatiques.
    Ce n’est pas un chef-d’œuvre, mais c’est très plaisant. ^^

    Sinon, en ce moment, avec un de mes neveux, on regarde régulièrement la série d’origine, avec la VF bien sûr. On approche du Sanctuaire, et je dois dire qu’il semble apprécier presque autant que DB / DBZ (dont on a fini le visionnage de l’intégrale il y a un mois d’ailleurs 😀 ). Aucun doute qu’il aimera autant que la saga de Toriyama une fois arrivé au Sanctuaire ! ^^

    En passant il regarde aussi chez lui Nicky Larson tous les week-end et il adore ! 😀
    Je vais quand même attendre qu’il vieillisse encore un peu pour lui montrer le manga par contre. -_-

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #524233

    Dans un des rares épisodes de la série animée de Saintia Sho que j’ai apprécié, il y avait celui où Shôko rencontrait Seiya. Il était franchement très réussi, Shôko éprouvait une admiration sincère envers le chevalier Pégase et notre brave Seiya non seulement s’est montré très sympathique avec la jeune fille mais il lui prodigua aussi de sages conseils. Cela rejoint tes propos, la série ne dévaluait aucunement les chevaliers de bronze masculins, et, dans la timeline du manga et de la série animée, il n’y eut pas d’incohérence. On put même entrapercevoir le mémorable combat entre Seiya et Shiryû et Shôko put assister à ce duel fratricide dans les gradins.

    Je pense acheter le manga dans quelques mois, il me tente bien en effet.

    Ah la fameuse bataille du sanctuaire avec les combats mythiques ayant opposé nos héros aux chevaliers d’Or ! Saint Seiya était mon dessin animé préféré à l’époque et cette partie de l’animé est celle qui m’avait le plus enthousiasmé et tenu en haleine en ce temps là ! Si tes neveux apprécient déjà beaucoup la série, ils se régaleront avec cette saga culte !

    Tant mieux si Nicky Larson leur plaît également !

    Bon par contre pour le manga, tu as raison d’attendre un peu, car non seulement le manga est beaucoup plus violent dans ses premiers tomes que les premiers épisodes de la série TV (Ryô qui torture le violeur pédophile, Makimura qui meurt peu après à cause du pare choc de voiture enfoncé dans son dos et qui saigne abondamment) mais il est également plus… cru au niveau de la sexualité !

    Je pense notamment aux fameuses érections géantes de Ryô (traduites de manière hilarante par le mot “Coucou” dans l’édition j’ai lu) et il y a aussi un peu plus de nudité féminine: la jeune femme droguée par l’Union Teope qui se retrouve complètement nue et qui veut enlacer Ryô (qui reste sérieux, sachant pertinemment que cette victime n’est pas consciente de ce qu’elle fait) ou encore l’actrice Keiko (déguisée en Keiichi) qui surprend Kaori totalement nue sortant de la douche (scène absente de l’animé)…

    Pour ma part, ma petite soeur a découvert le manga de City Hunter a 12 ans, elle avait le bon âge et elle a adoré, par contre, je ne lui aurait pas montré à 8 ou 9 ans !

    L’oeuvre culte de Tsukasa Hôjô est abordable pour les pré adolescents, jeunes adolescents, mais les enfants, non il ne vaut mieux pas en effet !

     

     

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #524297

    Dans l’anime Saint Seiya il y a quand même un niveau de violence supérieur à ceux de DB / DBZ (surtout au niveau hémoglobine), et c’est à peu près du même niveau dans les premiers tomes de City Hunter.
    Mon neveu (dix ans dans un mois) le gère très bien, mais en ce qui concerne le côté sexuel, City Hunter en manga est en effet bien trop explicite, et c’est pour ça que je préfère attendre qu’il soit plus mûr pour ce genre de chose ! ^^
    Les “paf-paf” et plans culotte c’est gentillet et ça va pas plus loin, mais les érections de Saeba et les scènes plus osées, c’est encore trop tôt, quand même ! 😆

    Et c’est vrai que ma nièce de sept ans aime bien Nicky Larson aussi, en passant, même si elle préfère Cat’s Eye. ^^

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #524494

    Je disais que j’allais m’intéresser de plus près à Lost Canvas le manga, c’est désormais chose faite : je n’ai pas acheté la série intégralement, mais les tomes qui m’intéressaient à partir de la fin de la série animée. Mon constat est finalement très proche de ce que je pensais déjà de la fin de la 2e saison de l’anime et des deux tomes de ”Lost Canvas Chronicles” que j’ai achetés 2 mois auparavant : je n’ai pas détesté, la lecture est plutôt agréable, mais je trouve personnellement ce titre très surestimé. Je vais quand même m’expliquer un peu plus ^^ Attention il y a quelques SPOILS !

    Déjà gros point positif, le dessin (on l’a dit et redit mais autant y aller franchement) est de très grande qualité, on a un style mêlant à la fois l’esthétisme shôjo (pour les Gold, c’est particulièrement flagrant : que des bishônen quasiment) et la mise en scène très ”nekketsu” d’un shônen d’aventure et de combat. Je peux comprendre que certains préfèrent le design de Teshirogi, plus ”viril” que Saintia Shô (qui lorgne beaucoup plus sur le manga pour jeunes filles). On pourra toujours regretter de perdre la patte assez vintage de Kurumada au profit de quelque chose de plus esthétique mais en même temps plus consensuel aussi ; à chacun de voir quelle préférence il gardera. Bref le dessin j’aime beaucoup !

    Teshirogi dessine donc très bien et son découpage est très sympa aussi, enfin tant que les personnages parlent, marchent et sont en terrain ”repos”. Dès qu’il s’agit de combattre, c’est une autre histoire… Kurumada est un piètre dessinateur, on ne reviendra pas dessus, en revanche j’ai toujours trouvé son découpage très dynamique et en même temps parfaitement lisible, l’action est fluide et va à l’essentiel. Teshirogi en fait beaucoup trop avec moult détails et des traits qui partent dans tous les sens, au point qu’il m’a fallu souvent relire plusieurs fois la même planche pour vraiment saisir ce qui s’y passait. Peut-être un effet de style ?

    Autre point positif : Teshirogi est une immense fan de Saint Seiya, et ça se sent de tous les côtés. On retrouve l’univers habituel mis en place par Kurumada, des personnages qui font forcément écho au manga d’origine, une reprise de l’arc Hadès avec un respect des ficelles narratives (un humain au cœur pur réceptacle de l’âme d’Hadès, les spectres ressuscités, les techniques, les dieux jumeaux…) et c’est très plaisant de retrouver Dohko et Shion. L’ambiance XVIIIe reste un décor au final, même la religion est la grande absente, mais je reste indulgente avec la dessinatrice (cultures différentes, c’est un shônen pour jeunes gens). J’apprécie par contre qu’elle ait cherché à donner des noms qui sonnent ”ancien” aux personnages, hormis Sasha dont je ne comprends pas le choix.

    Enfin troisième point positif : Teshirogi a d’excellentes idées générales. Déjà le concept de la ”dernière toile” pour achever l’humanité, par l’intermédiaire d’un jeune peintre possédé par Hadès est bien vu et passionnant. Les thèmes qu’elle introduit font même parfois écho à l’époque dans laquelle se déroule l’histoire (le XVIIIe) et vont finalement de pair avec ce qu’on avait déjà vu avec le manga de Kuru. Problème, et là j’arrive aux points négatifs :

    Teshirogi a d’excellentes idées, mais elle ne sait pas toujours bien les exploiter, en particulier durant la deuxième partie (post-anime donc). Les idées qu’elle distille dans l’intrigue ne servent finalement qu’à accumuler les combats et l’arrivée de nouveaux personnages. On parle par exemple du Temps dans les derniers tomes : voilà un sujet qui s’imbrique bien dans le récit et qui aurait mérité plus de matière et de réflexion; hélas non, il n’est introduit que pour permettre à Yoma de s’amuser avec Aspros… J’ai également déjà évoqué sur d’autres sites l’intérêt que je porte à cette autre idée de Teshirogi, celle entourant les Gémeaux : parler dans un contexte du XVIIIe siècle des problèmes de succession, de la mise à l’écart du cadet pour favoriser l’aîné (l’héritier donc)… voilà un thème très parlant avec son époque et qui s’est déjà présenté au cours de l’Histoire. Si l’on favorise l’éducation de l’aîné et néglige celle du cadet, qu’arrive-t-il si finalement ce cadet devait quand même reprendre la succession ? Ça c’était le thème que je voulais absolument voir mis en avant ! Et au début, Teshirogi s’en sortait bien, même si elle pompe les mythes autour du Masque de Fer, mais là encore on va dire qu’on a un petit clin d’oeil au passé (même si le masque, c’est plutôt le XVIIe). Cette thématique reste tout de même mieux mise en scène que celle du Temps.

    J’ai l’impression que Teshirogi s’est peu à peu perdue dans son récit, alors que l’histoire démarrait très bien, la suite use de beaucoup de facilités. L’entraînement de Tenma sur l’île Kanon est expédié, Yatô et Yuzuriha, si sympathiques, sont carrément oubliés, Tenma rencontre au moins 4 ou 5 fois Alone/Hadès et à chaque fois le combat final est ”remis à plus tard”, les Golds du XVIIIe sont des clones (y compris physiquement !) des Golds de 1986… sans compter des événement trop similaires au manga de Kuru : le Sagittaire est choisi pour être Pope, opposé au Gémeau qui a un frère jumeau caché et qui finit par sombrer du côté du Mal… Mouais. Au passage, Teshirogi adore les Golds, on le sent tout au long du manga (sans parler de ”Chronicles”) : certaines scènes donneraient presque l’impression d’être issues d’un fanbook écrit par une jeune fan qui met sur papier tous ses fantasmes !

    Concernant les Golds, la plupart font le job, mais peu m’ont vraiment marquée (à cause du clonage justement), mais je retiendrai Albafica et Manigoldo (très bonnes réécritures d’Aphrodite et Deathmask) ainsi que Deuteros (autre bonne réécriture de Kanon, qui réussit à devenir plus attachant que ce dernier). Les autres, sans être inintéressants, me paraissent vraiment trop proches de leur modèle (Sisyphe = Aiolos, Dégel = Camus…) voire très mal réécrits (Aspros, avec son insupportable caractère d’héritier né le cul dans le beurre, arrogant et condescendant – et dire que Sasha préfère compatir pour lui que pour Deuteros…). Je n’ai pas non plus apprécié le nouveau caractère de Shion, trop éloigné de celui qu’il avait chez Kurumada.

    Restent Tenma, très bon héros de shônen tel qu’on l’attend et qui reste jusqu’à la fin au centre de l’intrigue (bravo Shiori !), Alone, personnification d’Hadès rappelant Shun mais avec sa propre personnalité, le Grand-Pope et son frère jumeau Hakurei qui ont une vraie prestance, Dohko toujours au top et quelques personnages secondaires sympathiques, ainsi qu’une Sasha à la fois touchante et combattive, même si l’on pouvait quand même espérer plus au vu de son éducation au Sanctuaire.

    Dans l’ensemble, Lost Canvas est une lecture agréable pour les fans de Saint Seiya, un spin-off sympathique et divertissant avec de bons moments, mais qui hélas finit par partir en vrille. Je suis partagée concernant l’adaptation animée stoppée à la saison 2 : à la fois je me dis qu’au vu de la direction que prend le manga au tome 12, il valait mieux adapter les meilleurs tomes, et en même temps une adaptation améliorant pas mal de choses aurait permis de mettre en avant les bons tomes de la seconde partie.

    PS : j’ai éprouvé beaucoup plus de plaisir à lire les tomes de ”Chronicles” finalement, sans doute parce qu’ils sont détachés du récit principal et permettent de développer des points qui n’avaient été qu’esquissés par Teshirogi.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 2 jours par Veggie11 Veggie11.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 2 jours par Veggie11 Veggie11.
    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #524628

    Une curiosité : la VF de Saint Seiya (pour la série d’origine) a souvent été critiquée pour ses changements de voix réguliers, ses erreurs de traduction, ses choix de cast parfois bizarres, mais la version italienne n’était pas meilleure : entre les prénoms supprimés remplacés par les noms des constellations attribuées, les mêmes changements de voix et des voix de femmes pour doubler certains personnages masculins (dont mon pauvre Saga)… par contre la version italienne proposait un grand nombre de comédiens ! À noter que pour les OAV Hadès, ils rappelleront plusieurs comédiens de l’ancien doublage, mais en homogénéisant les voix : certaines voix sont par exemple les dernières employées à l’époque de la série.

    https://www.antoniogenna.net/doppiaggio/anim/icavalieridellozodiaco.htm

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #524873

    Jérôme Alquié va bossé sur une BD sur Saint Seiya, c’est l’accomplissement ultime de tout fan de l’oeuvre

9 sujets de 161 à 169 (sur un total de 169)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 1
Cyril
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 9
Cyril, dekamaster2, Xanatos, geoff34, feanor-curufinwe, veggie11, Sotelo, Lord-Yupa, Cami-sama
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, benjma
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min