Seinen

18 sujets de 41 à 58 (sur un total de 58)

Posté dans : Manga & BD

  • Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #500352

    Oui, “Une sacrée mamie” m’a donné un peu envie de le lire, bien que je sois un vrai citadin qui a horreur de la campagne, où j’ai vécu de glauques jeunes années. Pas la peine d’essayer de me valoriser ce monde où tout le monde espionne tout le monde. Plus normatif, tu meurs. “Blessures nocturnes” m’intéresserait sans doute plus, mais je n’en ai pas repéré la publication en France.

    Errances d’Emanon !
    A ma surprise, voici une suite à Souvenirs d’Emanon, ce qui n’avait rien de prévu à ma connaissance !
    Un rapide coup d’oeil nous le montre, Emanon n’est pas plus bégueule que Mari Imari de “Forget me not” et se balade à poil de temps en temps sans gêne aucune, mais pour l’instant je n’ai pas lu le volume. Et il est vrai que quand on a des millions d’années d’âge, la pudibonderie victorienne ou autre n’a pas grand sens.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #500353

    C’est bien normal que tu n’aies pas repéré sa publication en France, elle est passé complètement inaperçue dans les magazines spécialisés, ces fameux magazines qui à l’époque préféraient parler des titres mainstream que de manga plus ambitieux. Moi même je n’ai découvert l’existence de ”Blessures nocturnes” que suite au réveil soudain d’Animeland qui a réalisé un petit encart au sujet du décès d’Osamu Mizutani.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #500370

    Quelques mots sur Errances d’Emanon, après lecture.

    Se baignant dans une rivière, dans le plus simple appareil comme il lui arrive assez souvent, Emanon se fait épier par un petit garçon qui la prend pour un “kappa”. Puis se déroule à nouveau la thèse étrange mais fascinante de la jeune fille âgée de trois milliards d’années de mémoire, exclusivement féminine. On en apprend davantage sur le fonctionnement de cette surnaturelle chaîne. Cette incarnation-ci d’Emanon se trouve plutôt stupéfaite d’avoir un frère jumeau ! Séparés depuis l’âge de 3 ou 4 ans, ils se retrouvent à 18 ans ; le frère a de quoi détester sa soeur…
    Courts-circuits temporels déroutants, dessins somptueux et souvent aquarellés de rivières, forêts, pittoresques vieux édifices de bois, nombreuses pages totalement muettes et contemplatives, allumages de cigarettes (Emanon fume comme un pompier) : c’est… étonnant et beau.
    On peut gager qu’il y aura d’autres volumes.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #500375

    J’ai très bien avancé dans ”Une sacrée mamie” et ”Blessures nocturnes”, il me reste 3 tomes sur le premier et 2 tomes sur le second pour compléter ces séries. Je ne sais pas encore comment je ferai, car ces tomes sont manquants chez le distributeur. Peut-être que je continuerai en japonais…

    En tout cas, si je devais retenir un tome parmi ceux que j’ai acheté ces derniers jours, ce serait le tome 10 de ”Blessures nocturnes”. On y trouve une histoire qui est ensuite comparée à ce qui s’est réellement passé, avec une interview en fin de tome entre Mizutani et son ancienne élève Jun. Une interview superbe, instructive et très touchante. Vivement recommandé !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #501098

    Eclats d’Âme : le tome 3 est sorti (la fin curieuse, bien qu'”ouverte”, oblige à se demander si ce n’est pas le dernier, mais rien ne le précise).

    Comme on l’a vu plus haut, la grande qualité de la mangaka en plus de son excellent dessin est la finesse de la psychologie et un sens vrai des problèmes humains.
    Par exemple on apprécie de voir Utsumi – alias Natsumi -, ex-fille devenue homme, ne plus pouvoir supporter la bienveillance de son ancienne condisciple de volley-ball Mme Koyama, qui à force de vouloir le faire accepter par tous comme transgenre oublie toute discrétion de rigueur envers les “gens normaux” et le traite en handicapé sans s’en apercevoir.
    On suit bien entendu les affres de Tasuku envers le garçon qu’il aime, Tsubaki, lequel visiblement subit le blocage sévère du surmoi.
    Il est un peu dommage que l’alternance nippone entre les noms de famille et les prénoms, selon l’interlocuteur, nous gêne. L’adaptation aurait pu nous simplifier cela. Autre facteur confusionnel, les deux “grands beaux mecs matures”, Utsumi et Tsubaki sont dessinés si semblablement par l’auteure qu’on les confond assez souvent. La lecture vraiment attentive s’impose !
    Mais à part cela, c’est un excellent récit, intelligent, bien dessiné, dépourvu de tout voyeurisme.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #503142

    Eclats d’âme, tome 4, est dans nos bacs, avec jolie couverture de deux jeunes mariées (ensemble).

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #503509

    …Et il serait dommage de ne rien dire de ce tome 4 et dernier d’Eclats d’âme, qui est toujours d’un aussi beau dessin. On y découvre la relation émouvante et prête à s’achever du gentil “Tchaïko” (Iriya) et de son compagnon Seiichiro : deux grands fans du compositeur gay Tchaïkovski. Révélations aussi sur la mystérieuse “notre hôte”. Puis mariage de jouvencelles sans refus des familles, et avenir probablement heureux pour Tasuku et Tsubaki.
    Fin de la saga, laquelle est aussi une sorte de prospectus touristique pour Onomichi, petite bourgade et port escarpé sur la Mer Intérieure bien attirant en effet. Je pense y aller l’été prochain, je serai justement dans le coin !

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #503519

    Il aurait fallu un topic dédié à Éclat(s) d’âme tant ce manga est, à mon sens, d’utilité publique ! Magnifique, sensible, poétique, dur parfois et surtout vrai. Si seulement tout le monde pouvait le lire, les jeunes comme les vieux, ça endiguerait peut-être bien des préjugés, l’intolérance et la connerie qui ont malheureusement toujours cours (et semblent encore avoir de beaux jours devant eux).

    J’avais adoré le tome 3, hélas je cherche toujours à mettre la main (sans succès) sur le T4 dans les librairies de ma ville… J’espère bien parvenir à enfin le trouver pendant les vacances de Noël (puisque je voyage un peu ^^) afin de conclure cette saga qui fut ma pépite 2018.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #505312

    J’espère bien, chère Akiko, que tu auras trouvé le tome 4 d’Eclats d’Âme !
    Comme tu le signales, l’intolérance et la connerie sont loin de battre en retraite, avec 26 % d’augmentation en Europe des agressions sexuelles en tous gentes sur les 3 dernières années…

    Mirages d’Emanon, 3eme tome de la saga, vient de paraître, toujours divinement dessiné par Kenji Tsuruta d’après un roman de S.-F. à gros succès.
    On retrouve la mélancolique Emanon en 1973, en pleine forêt près de Kumamoto, sous la pluie et malade. Elle va être recueillie par un jeune chercheur en socio-ethnographie. Dans ce passé qui nous paraît déjà si étrange, sans téléphones portables ni internet, il travaille avec de gros écouteurs et des cassettes audio, écrivant sur des liasses de papier 🙂 . L’héroïne fume toujours beaucoup, portant son éternel pull shetland et son jean.
    Les dialogues sont rares, la narration est en images muettes la plupart du temps selon la tendance de plus en plus affirmée de Kenji Tsuruta, qui par ailleurs ne se lasse pas de dessiner souvent le svelte corps nu d’Emanon, pour le plus grand plaisir des gens ayant les mêmes goûts que lui (moi par exemple). Il ne dessine pas que cela : c’est un grand maître du tissu urbain, des scènes de rues ordinaires japonaises, des points de vue, des compositions contemplatives au bord d’un canal, des maisons de petits quartiers typiques. On finit par se sentir totalement plongé dans ce Japon profond sans folklore touristique ou historique mais si charmant d’un on-ne-sait-quoi, notamment quand on y a souvent séjourné (moi par exemple).
    Pas étonnant que j’adore la saga Emanon, sans parler de la qualité de son fantastique dépourvu de toute puérilité !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #505318

    Mirages d'Emanon

    Mirages d’Emanon

    Scénario: Shinji Kajio

    Dessins: Kenji Tsuruta

    Et bien pour ma part, je viens de lire à l’instant ce volume de Emanon et ma critique rejoint celle très élogieuse de ce cher Yupa ! 🙂

    Comme toujours avec Tsuruta, ses dessins sont magnifiques. Emanon est toujours aussi belle, mystérieuse, envoûtante et fascinante et les décors sont comme à l’accoutumée absolument somptueux et regorgeant de détails.

    L’oeuvre en effet contient très peu de dialogues, les expressions faciales de Emanon et de Ryozo reflétant à la perfection leurs pensées ainsi que leurs états d’âme…

    Le début de l’histoire m’avait surpris:

    Spoiler

    Je ne m’attendais pas à ce que notre héroïne soit frappée d’amnésie

    [collapse]

    .

    Toutefois, si au début, elle est troublée et déconcertée, elle s’adapte petit à petit à son nouveau mode de vie et se prend de plus en plus d’affection envers Ryozo qui l’a hébergé et ils se rapprochent au fil du récit.

    Spoiler

    toutefois, des réminiscences de son passé lui reviennent en mémoire, ce qui ne manque pas de la troubler, ne de doutant pas qu’elle est âgée de plusieurs millions d’années.

    [collapse]

    Et une scène terrible m’a marqué:

    Spoiler

    après avoir fait l’amour avec Ryozo, elle est tombée enceinte ce qui les comblaient de joie… mais après avoir donné naissance à leur enfant, Emanon a TOUT oublié ! ses sentiments envers Ryozo, sa vie récente, elle a même perdu la faculté de parler ! Ceci dit, avant cela, j’avais cru que la malheureuse avait fait une fausse couche. On découvre alors que l’esprit originel de Emanon s’est réincarné dans sa fille.

    [collapse]

    On a même une petite référence faite au volume Souvenirs d’Emanon avec un homme l’abordant et lui disant qu’ils s’étaient déjà rencontré jadis sur un bateau.

    Un excellent tome que j’ai éprouvé beaucoup de plaisir à lire ! 🙂

    Il me reste à découvrir Errances d’Emanon à côté duquel je suis passé (pour le moment) mais qui avait laissé étonnamment de glace ce cher Nael qui ne l’avait guère apprécié !

    Ensuite, il est vrai que Tsuruta aime bien en valeur l’anatomie de Emanon, ceci dit, ses scènes là n’ont rien de vulgaire ou racoleuse et sont même empreints de poésie et d’onirisme…

    Benjamin
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    benjamin le #506136

    bonjour est-ce quelqu’un sur le forum a jeté un oeil sur le tome 1 de beastars ?
    qui a a remporté de nombreux prix, dont le prix Manga Taishō synopsis : l’histoire se déroule dans un monde d’animaux anthropomorphes civilisés avec une fracture culturelle entre les carnivores et les herbivores. La série tire son nom du rang dans l’univers de la série « Beastar », un individu au grand talent, au service et à la notoriété. Legosi, un grand loup gris, est un étudiant timide et calme de l’institut Cherryton où il vit dans un dortoir avec plusieurs autres étudiants carnivores, dont son ami extraverti Jack, un labrador. En tant que membre du club de théâtre de l’école, Legosi en est le machiniste et soutient les acteurs du club dirigé par l’élève vedette Louis, un cerf rouge. Mais soudainement, Tem l’alpaga est brutalement assassiné et dévoré dans la nuit, provoquant une vague de malaise et de méfiance entre les élèves herbivores et carnivores. Au même moment, Legosi fait la rencontre fatidique de Haru, une petite lapine naine blanche, et commence à développer des sentiments complexes pour cette dernière.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #506159

    Tiens, c’est très proche du thème central de Zootopia… Un peu limite plagiat, même (loup et lapine / renard et lapine…). Je jetterai un coup d’oeil.

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #507293

    BL Métamorphose

    Ce petit manga est sorti cette semaine chez Ki-oon. C’est l’histoire de Yuki, une mamie veuve, qui vit sa routine tranquille entre les cours de calligraphie qu’elle donne à des gamins, et son petit quotidien bien réglé. Un jour d’été, en quête d’un peu de fraîcheur, elle entre dans une librairie et achète par hasard un manga Boy’s Love, parce qu’elle a vu l’affichette “conseillé par votre libraire”… Notre mamie découvre alors un monde qui lui était totalement inconnu ! Peu à peu, elle va tisser des liens avec la jeune apprentie libraire Urara, une lycéenne assez renfermée, qui adore les BL mais n’a personne avec qui échanger à ce sujet.

    J’ai trouvé ce premier tome à la fois frais, drôle, et assez touchant. C’est un peu l’histoire de deux générations qui se rencontrent à travers une passion commune !
    Les réactions de Yuki sont très justes et amusantes. Elles m’ont rappelé ma propre découverte du BL. On aperçoit juste les planches qu’elle lit, mais on comprend totalement le suspense dans lequel elle est à chaque fin de tome ! 😆 Qui ne s’est jamais rué à la librairie parce que trop pressé de savoir la suite ? Qui n’a jamais été travaillé par une histoire au point d’y penser en faisant ses courses ?
    On pourrait nourrir quelques préjugés vis-à-vis de l’association personne âgée + BL. Ne va-t-elle pas être choquée ? Comment réagira-t-elle si elle tombe sur une scène de sexe ?
    C’est à la fois intéressant et mignon de voir cette grand-mère découvrir une galaxie et vibrer comme une adolescente. Elle sait qu’elle n’est pas éternelle, et elle profite à fond !

    C’est aussi assez touchant de voir la jeune Urara, peu loquace d’ordinaire, s’ouvrir peu à peu à cette dame “étrangère” à sa sphère. Urara habite chez ses parents et planque ses propres BL derrière ses étagères. C’est un sujet un peu “coton” pour parler autour de soi (surtout si on est renfermé de base), ce n’est pas comme parler de cuisine ou de jardinage… Quelle surprise pour elle de se retrouver à discuter de ce type de manga avec une grand-mère ! Et de conseiller la novice qu’elle est en prenant des pincettes (doit-elle l’orienter vers de la romance soft ? Peut-elle proposer un titre un peu plus poussé ?).

    Une jolie rencontre générationnelle donc, qui se lit comme un bonbon. J’ai hâte de savoir la suite, car nos deux héroïnes se préparent à un gros événement ! 😀

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #507824

    BL Métamorphose

    Ce petit manga est sorti cette semaine chez Ki-oon.

    Sharbett m’en ayant elle aussi vanté les qualités, je l’ai acheté et ne suis pas déçu !
    C’est un manga vraiment original par son sujet, d’une part, d’autre part il reflète à la perfection ce que peut être la vie d’une vieille veuve japonaise, pas malheureuse mais dont la fraîcheur d’âme semble être restée inemployée jusqu’à la rencontre du BL, et celle d’une lycéenne introvertie, complexée, sans doute un peu effrayée de son futur inéluctable ; enfin les touches d’humour agrémentent le récit.
    A découvrir ! Et vivement la suite !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #508726

    BL Métamorphose

    Une jolie rencontre générationnelle donc, qui se lit comme un bonbon. J’ai hâte de savoir la suite, car nos deux héroïnes se préparent à un gros événement ! 😀

    Eh bien Akiko, elle est là, la suite !
    Et c’est toujours aussi remarquable, ce récit à petites touches si vraies ! La vieille dame Yuki trouve à 75 ans une seconde jeunesse en découvrant le monde d’Urara et du Boy Love, et la lycéenne trouve elle une amie des plus inattendues avec qui partager la même passion.
    Le gros événement dont tu parles est une convention de Dojinshi à Sunshine City dans le district d’Ikebukuro de Tokyo. Curieusement c’est tout à fait par hasard qu’au Japon cet été, j’ai eu l’idée d’aller voir Sunshine City, que je ne connaissais pas. C’est un colossal ensemble de boutiques, de restaurants, de centres de loisirs, de clubs, de cinémas, doté d’un célèbre aquarium au sommet de la tour principale de 60 étages. Le tome 2 de BL Métamorphose en montre les approches, que j’ai bien reconnues. J’ai eu réellement du mal à retrouver la sortie. Les architectures urbaines du Japon laissent loin derrière tout ce qu’on peut montrer en France, le Printemps et les Galeries Lafayette de Paris sont des nabots à côté des grands magasins, même simplement ceux de Kôbé, et La Défense n’est qu’un village schtroumpf à côté de chacun des 6 grands districts de Tokyo…
    L’amitié entre Yuki et Urara progresse, même si à un moment cette dernière en plein coeur de cette convention de jeunes essaie de se détacher de la vieille dame si incongrue… Mais cela ne dure pas. Parallèlement, un trio virtuel existe entre Urara, Tsumu et Eri. J’espère vraiment que notre lycéenne dans sa bulle étrange ne va pas trop vite devenir l’égérie du beau Tsumu, ce qui la ramènerait à la banalité.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #508749

    Au fait, en seinen on nous annonce la sortie française du tome 16 de Golden Kamui, et du tome 8 de Pline.

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #508762

    Eh bien Akiko, elle est là, la suite !

    Trop bien, merci pour l’info ! J’étais à la librairie la semaine dernière et je ne l’ai pas vu, du coup je ne me doutais pas qu’il était sorti (bon, j’avoue, j’aurais pu me documenter avant. Mais je ne l’ai pas vu passer sur Facebook non plus).
    Bref, il va falloir que j’y retourne, je veux savoir la suite ! 😀

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #508793

    Ha ha, le tome 2 est toujours aussi bon !
    Trop drôle, le moment où Urara laisse Tsumu son vieux copain du primaire s’installer un quart d’heure dans sa chambre et où il découvre son gros carton plein de mangas BL des plus osés !!
    Ca reste très puissamment humain, le relationnel entre la vieille dame et la lycéenne…

18 sujets de 41 à 58 (sur un total de 58)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 2
Lord-Yupa, Xanatos
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 164, Members: 47
Welcome to our newest member, Roxane30
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min