Bd Disney

20 sujets de 141 à 160 (sur un total de 184)

Posté dans : Manga & BD

  • Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286915

    Déjà 10 tomes pour la Dynastie Donald Duck !

    On retrouve une nouvelle fois nos canards dans quelques unes de leurs plus mémorables aventures.
    Ici, on assistera à la seconde confrontation entre Picsou et Gripsou pour le titre d'homme le plus riche du monde, au retour des Rapetous avec une machine infernale, à un voyage dans l'espace à la limite du conte philosophique…
    Mais l'essentiel de ce volume est composé d'historiettes de quelques pages axées sur les personnages secondaires de Barks : Geo Trouvetou (très à l'honneur dans ce volume), Daisy et Grand mère Donald (ces deux dernières étant les héroïnes de comics hors séries avec quelques courtes histoires réalisées par Barks).
    Moins de passionnantes grandes aventures au programme donc par rapport à d'habitude, mais l'ensemble reste toujours agréable à lire.
    En fin de volume, on trouvera aussi une histoire de… Don Rosa avec Géo (en fait, un projet commencé par Barks et achevé par Don Rosa).

    Pour les futurs acquéreurs, faites attention, certains volumes de cette édition comportent beaucoup de défauts : pages qui n'ont pas été correctement découpées, pages parfois en double, etc.

    Pour ceux qui s'intéressent uniquement aux grandes aventures de Picsou et de ses neveux, je rappelle que Fantagraphics a commencé à éditer cette collection :

    ça vaut VRAIMENT le coût.

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286916

    Glénat annonce Les plus belles enquêtes et énigmes de Mickey compilées dans un album de 144 pages pour début juillet.

    Ce grand classique du journal de Mickey va très certainement attirer l'attention de plus d'un amateur (et encore grossir un peu plus les poches de Glénat qui décidément exploite à fond son filon).

    Reste à savoir s'il s'agira d'une sélection par auteurs ou d'une simple pioche dans des trucs plus récents.
    Par exemple, beaucoup ici doivent se souvenir du travail de Le Goff : des reprises de personnages tirées des BD d'autres dessinateurs comme Marin, d'où son style étrange avec des personnages aux poses curieuses.
    Il y a eu et il y a encore beaucoup de dessinateurs qui s'adonnent à cet exercice du "Mickey Enigme". Personnellement, j'ai une préférence pour celles de la fin des années 80, ou celles début 90 (illustrées souvent par des studios espagnols).
    Je les trouve assez bien fichues en général.
    Les plus récentes m'emballent moins : comme ici ou .
    Après bien sûr, tout est question de goût et sûrement une grande part de nostalgie. ^^

    edit : celle-là est mythique ! j'espère qu'elle y sera !

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286917

    J'adorais résoudre les énigmes de Mickey ! 😃
    C'est longtemps resté mon passage préféré du magazine ! Quelle fierté à chaque fois que je trouvais le comment-qu'il-a-fait ! ^^

    Quand j'ai découvert Détective Conan, ça m'a rappelé les énigmes de Mickey, en plus ardu et plus long à chercher !
    Bon, je me suis arrêté au volume 11 pour Conan, parce que j'ai commencé à trouver que ça tournait un peu en rond (et le nombre de volumes actuel me décourage de m'y remettre).

    Je jetterai un oeil sur cet album !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286918

    La jeunesse de Picsou, volume 2.

    Et bien voilà enfin la bête.
    Et c'est une bien belle bête !
    Pour tout dire, j'ai préféré ce nouveau volume au précédent.
    Bon, hors les histoires en elles-mêmes, toutes excellentes, le contenu est très intéressant.
    Les histoires tout d'abord, au nombre de 8 :
    épisode 0 1877 Canards, Centimes et Destinée !
    épisode 3 bis 1883 Le Cow-boy capitaine du Cutty Sark
    épisode 6 bis 1890 Le Protecteur de Pizen Bluff
    épisode 8 bis 1897 La Prisonnière de la vallée de l’Agonie Blanche
    épisode 8 ter 1898 Les Deux Cœurs du Yukon
    Dernier Raid pour Dawson
    épisode 10 bis 1906 La Harpie de la percée de la Culebra
    Le Rêve d'une vie

    ça confirme ce que je disais précédemment. Choix logique de la part de l'éditeur, quoi que perso je ne les aurais pas présentées dans cet ordre.
    Mais bon, Don Rosa se fend d'une note de trois en début de l'ouvrage pour mettre les points sur les i : il a lui-même révisé chaque histoire, chaque case, chaque bulle, chaque onomatopée. Concernant la colorisation, il insiste que le résultat est proche de ce qu'il voulait.
    Et ma foi, je reconnais qu'il y a un net progrès.
    A part "Les deux coeurs du Yukon", l'ensemble est tout simplement impeccable.
    Pour "Les deux coeurs du Yukon", il s'agit de la reprise de l'édition de 2004, celle à la colorisation tant décriée. Pour autant, Don Rosa y a visiblement fait apporter de nettes améliorations. Certaines scènes ont retrouvé de belles couleurs, et l'histoire toute entière, si elle n'atteint à mes yeux la version de 1998, a subi un lifting appréciable.
    Seulement 8 histoires au lieu de 12 comme dans le premier ?
    Oui, mais certaines sont plus longues. Et pour compenser on a aussi droit à pas mal d'illustrations, de contenu inédit.
    Au final les deux tomes font autant de pages.
    Reste enfin le format, décrié par les amateurs des "détails" des planches de Rosa. Si je ne dis pas de bêtises, le format choisit par Glénat est à peu de choses près celui des comics américains. Moi aussi j'aurais préféré quelque chose un poil plus grand, mais Don Rosa a aussi approuvé ce choix.

    En somme, ruez-vous dessus, c'est de la bonne canne, pardon, de la bonne came !!!!! ^^

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286919

    Je l'ai vu depuis mercredi, mais je ne me le suis pas encore pris ! ça viendra, mais j'ai beaucoup de trucs en retard !
    Pour le coup, je pense que là, il y a plus d'histoires inédites pour moi, vu que j'ai un peu arrêté d'acheter les Picsou magazines à l'époque.

    Sinon, je m'achète aussi les Trésors de Picsou tous les quatre mois !
    Là encore, lecture en retard, puisque je n'ai pas encore lu le numéro de printemps, et celui d'été vient d'arriver ! 😪

    J'ai adoré le numéro de l'hiver dernier, qui se concentrait sur Géo Trouvetou !

    J'y ai redécouvert d'anciennes histoires que j'avais lues dans le Journal de Mickey ou dans Picsou magazine !
    Un vrai voyage dans le temps ! C'est très bizarre, mais agréable, comme sensation ! 😃

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #286920

    Comme d'habitude, la couverture est sans rapport avec le contenu du livre car on a peu d'histoires avec Gontran ; davantage en revanche avec Géo (du coup, la couverture du tome 10 aurait été plus adaptée) et avec Daisy (peu intéressantes).

    Les meilleurs histoires du volume (AMHA bien sûr) :

    Le peuple du cratère en péril : Picsou exploite du pétrole dans un désert mas cela risque de mettre en danger de mystérieux petits hommes. Leur rencontre est assez amusante.

    Picsou apprend vite: un gag en une page sur le thème de l'arroseur arrosé. Bien joué, Picsou ! 😂

    Tous à la mer : Picsou doit aller chercher un milliard en or. Bien entendu, des bandits l'attendent au tournant et, parmi eux, les Rapetous. Des retournements de situation sympathiques et j'ai beaucoup aimé onald, payé par son oncle pour s'inquiéter à sa place.

    La fontaine de jouvence : Picsou découvre la célèbre fontaine qui donne l'éternelle jeunesse mais ne peut l'acheter. Les obstacles qui l'en empêchent sont réussis et il y a pas mal de situations burlesqes.

    Pouvoir minimum : une amusante confrontation entre la science de Géo et la magie d'un sorcier africain.

    Picsou et le conte de Noël : pas une BD mais une adaptation illustrée inspirée du conte de Dickens (l'histoire est différente de celle du dessin animé qui sortira 25 ans plus tard).

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286921

    Pendant que La Dynastie Donald Duck poursuit son petit bonhomme de chemin (tome 12, la moitié de l'intégrale est donc enfin sortie !) avec ses défauts de coquilles récurrents, Don Rosa vient de valider la colo du tome 3 de son intégrale :

    Lire en ligne la Grande épopée de Picsou

    Cela confirme donc cette volonté de Don Rosa de s'affranchir des anciennes colo trop "cartoonesques" à son goût pour tendre vers quelque chose de plus réaliste.
    Pourquoi pas ?
    Le résultat sur cette preview est plutôt convaincant je trouve. Je regrette juste l'usage abusif des dégradés de couleur sur les décors, ce qui leur enlève beaucoup de "peps".

    Vous pouvez faire la comparaison si voulez :
    page 1 ; page 2 ; page 3
    Dans cette version plus colorée, on remarque par exemple que la couleur du sol change d'une case à l'autre (tantôt vert, tantôt marron…), ce qui n'est pas forcément mieux.

    La sortie de ce tome 3 est toujours annoncée pour le 4 décembre.
    Vivement ! ^^

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #286922

    La Jeunesse de Picsou: tome 1

    ENFIN.
    ENFIN j'ai pu m'offrir le Saint Graal: “La Jeunesse de Picsou” qui est, et de loin, la meilleure BD Disney que je n'ai jamais lu.
    😃

    Franchement ce fut un pur bonheur pour moi de relire cette fabuleuse saga, surtout qu'il y a certains épisodes que je n'avais pas relu depuis 17 ans !

    Je suis ébahi par le talent de conteur inouï qui réussit avec maestria à mêler habilement fiction et réalité historique, puisqu'au cours de ses aventures, Picsou rencontre des personnes ayant réellement existé, comme Murdock McKenzie (un de ses patrons qui fut un grand éleveur de bétail), Wyatt Earp ou encore le futur président Théodore Roosevelt.
    En plus, non content de s'efforcer de respecter au maximum la réalité historique, il s'est plongé dans les innombrables BDs de Carl Barks afin de s'assurer que son récit soit cohérent avec les histoires du Maître.

    J'ai beaucoup apprécié la page bonus où il parlait de Archibald Gripsou le grand ennemi de Picsou (j'ai d'ailleurs toujours préféré Gripsou à Flairsou) et Don Rosa avait constaté que si dans la première histoire de Barks où Gripsou apparaît, si Picsou ne le reconnaît (vu que lors de leur première rencontre des années auparavant, il ne lui a jamais dit son nom), Gripsou au contraire semblait se souvenir parfaitement de lui, tout s'imbrique parfaitement bien.

    L'évolution psychologique de Picsou a été traité également avec beaucoup de finesse, puisqu'au cours de ses aventures, Picsou est devenu de plus en plus rusé, intelligent, méfiant, débrouillard mais aussi un peu paranoïaque (en raison de filous qui avaient abusé de sa naïveté, qu'il a rapidement perdu !).

    Et à certains stades du récit, Picsou se montrait tantôt admirable (sa détermination à aider sa famille), tantôt détestable (quand il arnaqué un village Africain), mais il se montre toujours incroyablement humain.
    Picsou est vraiment un personnage exceptionnel, bourré de qualités, plein de défauts, mais indubitablement haut en couleurs et très attachant.

    Un de mes chapitres favoris est le 9e épisode: je trouve que Don Rosa a traité avec beaucoup de justesse et de sobriété le douloureux sujet de la mort, sans sombrer dans le pathos:
    L'image émouvante où notre héros se recueille sur la tombe de sa mère bien aimée est l'un des passages les plus forts de l'oeuvre. L'image ou Fergus déclare à quel point il est fier de Balthazar et de ce qu'il a réussi à accomplir est aussi incroyablement touchante.

    Et l'image finale du dernier épisode est tout bonnement PARFAITE: c'est celle où on se rend compte que chaque pièce qu'il a gagné à la sueur de son front lui rappelle avec émotion les moments de joie qu'il a passé auprès de ses ami(e)s, sa famille, Goldie… Une image forte qui démontre que, si Picsou a toujours aimé l'argent, il a aussi un coeur.

    De plus l'humour est toujours incroyablement efficace et désopilant, que cela soit dû aux fabuleux gags visuels (il y a une profusion de détails inimaginables dans plusieurs cases qu'il est impossible de tout voir lors de la première lecture) où aux dialogues faisant mouche.

    Les pages bonus sont également excellentes et l'on y découvre les sources d'inspiration de l'auteur et les nombreuses recherches qu'il a faites afin que son histoire soit la plus crédible possible.

    La Jeunesse de Picsou est tout simplement un authentique chef d'oeuvre du 9e art.
    Une oeuvre majeure et incontournable que tout Bédéphile se doit de posséder, surtout si on aime les belles aventures.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #286923

    Citation (bub @ 11/11/2013 19:39)
    Pendant que La Dynastie Donald Duck poursuit son petit bonhomme de chemin (tome 12, la moitié de l'intégrale est donc enfin sortie !) avec ses défauts de coquilles récurrents, Don Rosa vient de valider la colo du tome 3 de son intégrale :

    Lire en ligne la Grande épopée de Picsou

    Cela confirme donc cette volonté de Don Rosa de s'affranchir des anciennes colo trop “cartoonesques” à son goût pour tendre vers quelque chose de plus réaliste.
    Pourquoi pas ?
    Le résultat sur cette preview est plutôt convaincant je trouve. Je regrette juste l'usage abusif des dégradés de couleur sur les décors, ce qui leur enlève beaucoup de “peps”.

    Vous pouvez faire la comparaison si voulez :
    page 1 ; page 2 ; page 3
    Dans cette version plus colorée, on remarque par exemple que la couleur du sol change d'une case à l'autre (tantôt vert, tantôt marron…), ce qui n'est pas forcément mieux.

    La sortie de ce tome 3 est toujours annoncée pour le 4 décembre.
    Vivement ! ^^

    Personnellement, la nouvelle colorisation me convient bien, le résultat est assez réussi je trouve.

    Au fait d'après les extraits mit en ligne, est ce que cette histoire est l'une des premières que Don Rosa a faite sur Picsou et Donald ?
    Si les dessins sont très beaux, le trait me semble moins “maîtrisé” que sur la Jeunesse de Picsou.

    Il me semble que la première histoire que Don Rosa a réalisé sur nos canards préférés était une aventure avec les Rapetou qui, une fois de plus, voulaient dévaliser le coffre de Picsou, et pour cela ils avaient dérobé deux pistolets très spéciaux crées par Géo Trouvetou.

    Cette histoire avait été publiée dans un numéro du Journal de Mickey de février 1988 qui commémorait (avec un peu de retard) le 40e anniversaire de Picsou.

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286924

    Citation (Xanatos @ 11/11/2013 20:26)
    Personnellement, la nouvelle colorisation me convient bien, le résultat est assez réussi je trouve.

    Au fait d'après les extraits mit en ligne, est ce que cette histoire est l'une des premières que Don Rosa a faite sur Picsou et Donald ?
    Si les dessins sont très beaux, le trait me semble moins “maîtrisé” que sur la Jeunesse de Picsou.

    Il me semble que la première histoire que Don Rosa a réalisé sur nos canards préférés était une aventure avec les Rapetou qui, une fois de plus, voulaient dévaliser le coffre de Picsou, et pour cela ils avaient dérobé deux pistolets très spéciaux crées par Géo Trouvetou.

    Cette histoire avait été publiée dans un numéro du Journal de Mickey de février 1988 qui commémorait (avec un peu de retard) le 40e anniversaire de Picsou.

    Merci pour ton beau commentaire sur le premier tome de la Jeunesse Xanatos ! <img src="style_emoticons//happy.gif” style=”vertical-align:middle” emoid=”^_^” border=”0″ alt=”happy.gif” />
    Pour la colo, disons que les plus nostalgiques sont déçus, préférant les belles couleurs chatoyantes des hors séries des années 90. Mais après, il faut reconnaitre que le boulot fait sur cette intégrale est réussi, même si différent (et non pas moins bien) que certaines anciennes colorisations.

    La toute première histoire de Don Rosa sur les “ducks” est bien celle qui est en lien : The son of the sun.
    Il s'agissait en fait d'une réécriture d'une précédente aventure de Captain Kentucky à la sauce Picsou :

    Il présenta cette histoire à l'éditeur Gladstone qui venait de récupérer la publication des comics Disney, suite à l'abandon des éditions de comics par la maison mère dans les années 70.
    L'histoire a plu, elle fut alors publiée en juillet 1987.
    D'ailleurs, Don Rosa reprendra souvent des éléments des anciennes histoires pour les réexploiter dans la jeunesse de Picsou par exemple :

    L'histoire à laquelle tu penses fut publiée aussi en 1987, mais en décembre.

    On la connait chez nous sous plusieurs noms : l'argent coule à flot, argent liquide…
    ça ne m'étonne pas que tu t'en souviennes aussi bien, car, à mon avis, elle fut marquante pour pas mal de raison :
    1/ Elle est la première histoire Disney à réellement porter la marque de Don Rosa : c'est un auteur qui excelle dans l'extrapolation et il va tirer le maximum possible d'une idée toute simple. Ici, c'est l'idée de faire de l'argent quelque chose d'aussi fluide que de l'eau. C'est tout bête, mais bien exploitée, cette idée permet des mises en scène particulièrement spectaculaires ! Don Rosa faisait la démonstration d'une créativité hors pair !
    Et il fera de même avec plein d'autres histoires qui joueront sur tous les registres possibles d'une idée simple.
    2/ cette idée de rendre l'argent “insaisissable” dans tous les sens du terme est aussi le propre de Don Rosa : cela donne une lecture bien plus profonde de ses oeuvres. Il ne se contente pas de faire de l'humour, il y a plusieurs niveaux de lectures, et ce concept d'argent qui vous fuit littéralement des mains, comme de l'eau, c'est une superbe allégorie sur la vacuité de la cupidité.
    3/ c'est aussi la première histoire où Don Rosa met en scène le rapport conflictuel entre Donald et son oncle : la gourmandise parfois trop prononcée du premier et la radinerie trop extrême du second seront par la suite sujets de points de divergences plus ou moins sérieux. Cet antagonisme, jamais trop méchant dans le fond, va permettre à Don Rosa de donner un vrai relief à ses personnages, permettant à Don Rosa d'ancrer plus tard SA jeunesse de Picsou, à la base pensée comme hors série, au reste de son oeuvre chez Disney. On se surprend parfois, dans une histoire a priori sans grand rapport avec la “jeunesse”, découvrir tout à coup un élément qui vient encore étoffer le mythe créé par Don Rosa. C'est ainsi que se développe une trame sous jacente à connotation dramatique dans l'ensemble de son oeuvre et qu'on aurait jamais soupçonné dans un comics Disney. ça commence donc ici, avec cette histoire, où Don Rosa fait montre d'une ambition extraordinaire.
    Six mois plus tard sortira “Dernier raid pour Dawson”, véritable prototype de la jeunesse de Picsou.

    Cette histoire sera logiquement au programme du tome 3. ^^

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #286925

    Citation (bub @ 11/11/2013 21:17)
    Merci pour ton beau commentaire sur le premier tome de la Jeunesse Xanatos ! <img src="style_emoticons//happy.gif” style=”vertical-align:middle” emoid=”^_^” border=”0″ alt=”happy.gif” />

    Merci beaucoup Bub ! 😁

    Citation (bub @ 11/11/2013 21:17)
    L'histoire à laquelle tu penses fut publiée aussi en 1987, mais en décembre.

    On la connait chez nous sous plusieurs noms : l'argent coule à flot, argent liquide…
    ça ne m'étonne pas que tu t'en souviennes aussi bien, car, à mon avis, elle fut marquante pour pas mal de raison :
    1/ Elle est la première histoire Disney à réellement porter la marque de Don Rosa : c'est un auteur qui excelle dans l'extrapolation et il va tirer le maximum possible d'une idée toute simple. Ici, c'est l'idée de faire de l'argent quelque chose d'aussi fluide que de l'eau. C'est tout bête, mais bien exploitée, cette idée permet des mises en scène particulièrement spectaculaires ! Don Rosa faisait la démonstration d'une créativité hors pair !
    Et il fera de même avec plein d'autres histoires qui joueront sur tous les registres possibles d'une idée simple.
    2/ cette idée de rendre l'argent “insaisissable” dans tous les sens du terme est aussi le propre de Don Rosa : cela donne une lecture bien plus profonde de ses oeuvres. Il ne se contente pas de faire de l'humour, il y a plusieurs niveaux de lectures, et ce concept d'argent qui vous fuit littéralement des mains, comme de l'eau, c'est une superbe allégorie sur la vacuité de la cupidité.
    3/ c'est aussi la première histoire où Don Rosa met en scène le rapport conflictuel entre Donald et son oncle : la gourmandise parfois trop prononcée du premier et la radinerie trop extrême du second seront par la suite sujets de points de divergences plus ou moins sérieux. Cet antagonisme, jamais trop méchant dans le fond, va permettre à Don Rosa de donner un vrai relief à ses personnages, permettant à Don Rosa d'ancrer plus tard SA jeunesse de Picsou, à la base pensée comme hors série, au reste de son oeuvre chez Disney. On se surprend parfois, dans une histoire a priori sans grand rapport avec la “jeunesse”, découvrir tout à coup un élément qui vient encore étoffer le mythe créé par Don Rosa. C'est ainsi que se développe une trame sous jacente à connotation dramatique dans l'ensemble de son oeuvre et qu'on aurait jamais soupçonné dans un comics Disney. ça commence donc ici, avec cette histoire, où Don Rosa fait montre d'une ambition extraordinaire.
    Six mois plus tard sortira “Dernier raid pour Dawson”, véritable prototype de la jeunesse de Picsou.

    Cette histoire sera logiquement au programme du tome 3. ^^

    Ah c'est toujours un pur bonheur ainsi qu'un véritable régal de te lire Bub, tu es une véritable encyclopédie vivante de Don Rosa (comme Carl Barks), et tes connaissances intarissables sur ces deux géants de la bande dessinée me laissent pantois d'admiration ! 😃

    Je n'avais que 8 ans quand j'avais lu cette histoire mais j'avais été ébahi par l'inventivité et le rythme endiablé du récit.
    Je me souviens encore du nom de l'un des pistolets, je crois qu'il s'appelait le “Zouipeur !”.

    Et tu as raison sur les nombreux niveaux de lecture des récits de Don Rosa:
    Je garde un souvenir inoubliable de la fin de l'intrigue: Picsou “offre” une récompense à Donald, et elle est vraiment en monnaie sonnante et trébuchante…
    Malheureusement pour lui, c'est l'argent qui a été touché par le Zouipeur qui lui échappe des mains… et retourne illico presto dans le coffre fort, au grand dam de Donald.

    Et j'ai été marqué par le dialogue ironique de Picsou: Tssk, tsssk, tssk, Donald, je t'ai toujours dis que l'argent te file entre les doigts !!! 😂

    Et quelle classe Picsou avait quand il maniait les deux pistolets avant de dégainer, on se rendait compte déjà à l'époque que Picsou avait sûrement connu l'époque du Far West pour manier avec autant d'habileté des armes à feu…

    Bonne nouvelle si ce récit est présent dans le tome 3, j'ai hâte de la redécouvrir ! 😃

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286926

    Intégrale Don Rosa, tome 3 !!!!

    Finie donc la Jeunesse de Picsou, Glénat entame ici la publication chronologiques des oeuvres de Don Rosa consacrées au plus riche des canards.
    Publication effectivement strictement chronologique d'ailleurs !
    Au sommaire donc, toutes les histoires publiées par Don entre 1987 et 1989 en 288 pages.
    On retiendra particulièrement :
    Le fils du Soleil, toute première histoire de Rosa sur un défi lancé par Gripsou à Picsou pour trouver le trésor Inca perdu dans la Cordillère des Andes, devenue un classique le jour même de sa sortie !
    L'argent coule à flot ! dont parle Xanatos juste au dessus, seconde longue histoire du recueil bourrée d'ingénieuses trouvailles.
    La chasse au croco du nil, qui met en vedette Donald et ses neveux dans une aventure au doux parfum barksien et indiana jonesque.
    La quadrature de l'oeuf, première histoire de Don Rosa reconnue comme suite directe d'un grand classique de Barks : Perdu dans les Andes (les oeufs carrés) !

    Les autres histoires du recueil sont plus courtes mais jouent résolument sur le registre comique. Celles mettant par exemple Donald aux prises avec ses neveux sont mémorables !

    Seules deux histoires sont un peu plus faibles que les autres à mes yeux : La Malédiction de Nostrablairus et Sa Majesté Balthazar 1er. Faiblesse toute relative cependant, car un Don Rosa moyen c'est toujours une très bonne histoire de canards. Mais Don Rosa nous a tellement habitué à l'excellence… ^^

    Toutes les histoires sont accompagnées de deux ou trois pages de commentaires de l'auteur en personne, qui revient en long et en large sur moult anecdotes qui l'ont inspirées ou sur les conditions de publications d'une oeuvre particulière. On apprend toujours quelque chose dans ces commentaires, on en voudrait toujours plus !

    Sur la forme, rien à dire : je n'ai détecté aucune coquille (ça change de l'intégrale de Barks !) et les couleurs sont topissimmes.

    Du bon boulot !

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286927

    Une news pour le moins épatante :

    Alors que le milieu du métal nous a plutôt habitué à des concepts album autour de l'oeuvre de Tolkien, comme par exemple Blind Guardian, Tuomas Holopaine, compositeur de Nightwish, groupe finlandais de métal symphonique plutôt populaire chez les amateurs, a rencontré Don Rosa pour produire un album qu'il présente comme "la bande son de La Jeunesse de Picsou" !

    Keno Don Rosa a même carrément dessiné la couverture de ce futur album !

    Vivement !

    Zeupoulp-Hlm
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    zeupoulp-hlm le #286928

    Info motivante 😁 J'attend moi-aussi d'en savoir plus… Merci bub 😎

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #286929

    Citation (bub @ 23/12/2013 20:23)
    Une news pour le moins épatante :

    Alors que le milieu du métal nous a plutôt habitué à des concepts album autour de l'oeuvre de Tolkien, comme par exemple Blind Guardian, Tuomas Holopaine, compositeur de Nightwish, groupe finlandais de métal symphonique plutôt populaire chez les amateurs, a rencontré Don Rosa pour produire un album qu'il présente comme “la bande son de La Jeunesse de Picsou” !

    Keno Don Rosa a même carrément dessiné la couverture de ce futur album !

    Vivement !


    Tiens, je venais justement poster ici à ce propos, je vois que l'info ne vous avait pas échappée ! 😉

    Perso je n'en peux plus d'attendre cet album, surtout depuis que le premier clip a été mis en ligne le mois dernier. Je suis toujours dubitative sur la façon dont Tuomas gère son groupe mais fichtre ce type est un f*cking genius de la composition avec un sacré univers, et ce que j'aime encore plus dans l'histoire du projet Scrooge c'est que le premier single semble s'enfoncer dans la lignée d'Imaginaerum. 😍

    Brèfle, ce que je voulais dire dans ce topic, hors toute considération musicale, c'est qu'on voit Don Rosa dessiner dans ce clip et donc, je pense que ça pourrait vous plaire. Pour le coup d’œil, voici A Lifetime of Adventure !

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286930

    ça y est, l'album est sorti, et dans l'ensemble les retours semblent bons, et même très bons. ^^

    J'ai pu écouter les trois permiers morceaux (ainsi que celui mis en lien par Akiko), et je suis plutôt convaincu.

    Dans l'essentiel, l'album parait instrumental (le troisième morceau est plutôt symphonique d'ailleurs), une sorte de bande son d'un film qui sortira jamais, l'idéal pour se poser et se laisser aller à la rêverie. ^^
    Pour ceux qui connaissent, ça m'a parfois fait penser à The Gathering plutôt qu'à Nightwish (et c'est très bien aussi !).
    J'ai lu sur un autre forum qu'il y a deux CD dans l'album : la version normale et la version instrumentale uniquement.
    Je ne sais pas lequel des deux j'ai pu écouter.

    Je pense que je vais céder et le prendre.

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #286931

    Je l'ai aussi écouté (c'était la version régulière, l'équivalent du 1er CD, je crois). Résultat : j'ai adoré !
    Je me suis rendue compte que je connaissais super mal Picsou, j'ai découvert des tas de choses avec cet album. Je ne savais même pas qu'il était d'origine écossaise, c'est dire ! Encore moins qu'il avait été en Australie, qu'il avait fait la ruée vers l'or au Klondike, ou que son père était mort après son retour en Ecosse.
    Musicalement j'étais à peu près sûre d'aimer (on retrouve parfaitement le style de Holopainen), et ce que je trouve fort bien foutu c'est qu'avec les seules musiques, sans rien savoir de l'histoire, on est capable de reconstituer la vie du personnage, de ressentir ses états d'esprit, l'ambiance générale, de visualiser les décors…

    Certains passages sont vraiment habités comme le tout début, où l'on voit très bien le château familial en ruine au milieu de la lande, le vol des aigles, les yeux émerveillés du gamin de 10 ans et l'ambition de restaurer cette gloire passée.
    J'adore les épiques Duel & Cloudscapes et Cold Heart of the Klondike. Sur ce dernier titre, on imagine tellement bien l'infini blanc désolé, le fameux Wild impitoyable de Jack London ! La musique tape comme au rythme des coups de pioches des chercheurs d'or, on ressent toute la volonté des hommes bravant ces conditions terribles.
    Je trouve la deuxième moitié de l'album émouvante à partir de The Last Sled, surtout sur la piste Goodbye, Papa. On ressent bien l'adieu aux aventures, le poids des années, des souvenirs, l'obsession de l'or (cette note aigre dans la voix de la chanteuse dans To be rich), le personnage se refermant. Les deux titres finaux m'ont fait l'effet de superbes conclusions sur le vrai sens de la richesse, surtout A Lifetime of Adventure.

    Tuomas Holopainen propose sa propre vision, je suppose qu'elle peut varier en fonction de chaque personne. Perso il m'a fait (re)découvrir ce personnage particulièrement riche et fascinant ; cela donne envie de lire les BD de Don Rosa !
    A écouter en fermant les yeux : avec 50% de musique et 50% d'imagination, on obtient un super film dans sa tête. 😁

    Fanart par Chacckco.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286932

    Le site Comic Book Resources a livré une interview longue et passionnante de Don Rosa à l'occasion de la prochaine sortie aux Etats-unis chez Fantagraphics de l'intégrale de son oeuvre sur les Duck ! A lire absolument, si vous déchiffrez l'anglais ! ^^

    Un petit résumé succinct pour faire lèche-vitrine !
    Le début de l'interview revient sur ce paradoxe : Don Rosa et son travail sur la Dynastie des Ducks est quasiment inconnu aux Etats-Unis !
    Anecdote très intéressante : Lors des conventions américaines, il doit poser une pancarte sur la quelle il écrit : “Ces comics ne sont pas Duck Tales” Autrement, il se fait insulter par la moitié des gens !
    J'explique aux gens que Superfriends (le plein de super en VF) est à Superman et Batman ce que Duck Tales (La bande à Picsou) est au véritable Oncle Picsou de Carl Barks.”
    Il évoque également la naissance du projet “Music inspired by the Life and Times of Scrooge” dont Bub a parlé il y a quelques temps !

    Il parle aussi du travail d'édition de son oeuvre, ainsi que de la traduction française actuelle de Glénat. Une traduction dont il semble assez fier ! ^^

    Autres sujets évoqués : Sa vue, ses influences, son obsession de la vérité historique (le Canal de Panama), et la perte de tout intérêt de continuer à dessiner (le Disney System en cause), et son refus d'écrire des scénarios pour Disney.

    Je ne peux que vous encourager à lire, pour peu que vous vous intéressiez à l'un des plus grands auteurs de la bande-dessinée mondiale ! 😃

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #286933

    Don Rosa quasiment inconnu aux USA ? 😉

    Voilà qui est choquant, surtout pour un génie du 9ème art tel que lui !

    Cela me rappelle le triste cas de Tex Avery: tout le monde aux États Unis connaît les fabuleux personnages qu'il a créé tels que Daffy Duck, Droopy, Screwball Squirrel l'écureuil fou, le loup obsédé sexuel…
    Mais pratiquement personne ne connaît Tex Avery en Amérique de Nord alors qu'il est connu et reconnu en France.
    Selon Chuck Jones, Tex Avery n'a pas vécu suffisamment longtemps pour acquérir la reconnaissance qu'il mérite tant dans son pays natal.

    Et que des prétendus fans de comics insultent Don Rosa, il y a vraiment des coups de cannes qui se perdent… 😒
    Quel comportement honteux des visiteurs des conventions vis à vis de ce grand artiste. 😒

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #286934

    Peut-être ces ''fans'' voient-ils ces bandes-dessinées comme destinées uniquement aux enfants ? C'est une vision discutable, mais qui ne m'est pas inconnue. En Allemagne par exemple et donc en Suisse alémanique, les BD Disney sont réservées à un très jeune public. C'est un peu la première BD qu'on donne aux enfants (je l'ai moi-même vécu), qu'il s'agisse de Don Rosa, Carl Barks ou tous les autres dessinateurs (dont certains talentueux) qui ont travaillé sur ces bandes. Il faut dire qu'en Allemagne, la BD est un média pour jeunes malgré l'aspect pionnier de Wilhelm Busch dans ce domaine avec son désopilant (et cynique) ''Max und Moritz''. Les BD pour adultes tel qu'on l'entend n'existent pas là-bas, sauf des éditions traduites d'autres pays (France) ou des BD humoristiques locales. Je crois que la France est le seul pays à vraiment respecter les auteurs ayant travaillé sur les BD Disney (peut-être en Italie aussi).

20 sujets de 141 à 160 (sur un total de 184)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 5
Xanatos, feanor-curufinwe, geoff34, Lord-Yupa, veggie11
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 166, Members: 47
Welcome to our newest member, Kabuto
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min