Bd Disney

20 sujets de 121 à 140 (sur un total de 187)

Posté dans : Manga & BD

  • Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #286895

    Tome 8 :
    Ce n'est pas le meilleur de la série. Le tome manque d'aventures et se concentre surtout sur la vie quotidienne de Donald et de ses neveux, avec des idées souvent reprises d'histoires précédentes. Je retiendrai cependant :
    La ville aux toits d'or : Donald et Picsou rivalisent pour vendre à des indigènes des objets dont ils n'ont pas besoin. L'aventure est drôle, avec une danse débile et pas mal de rebondissements mais aussi une morale sous-jacente développée dans les textes qui accompagnent la BD.

    Champion de rugby (de foot américain en fait) : Picsou joue dans l'équipe de ses neveux et utilise des idées originales… mais pas forcément conformes au règlement.

    Livreur de lait : Donald doit faire face à un client mal embouché qui veut lui prendre sa place et lui tend des pièges pour cela. C'est assez drôle et surtout la persévérance et la gentillesse de Donald (envers la veuve) sont touchantes.

    Un puits de dollars : Picsou contre les Rapetous. Classique mais efficace.

    Le coyote sauvage : à la ferme de grand-mère Donald, Donald veut apprivoiser un coyote. Mais celui-ci est bien déterminé à ne pas se laisser faire et provoque de nombreuses catastrophes.

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #286896

    Ce tome contient 7 histoires publiées entre 1940 et 1942, sans planches de gags cette fois-ci. Je les ai trouvés d'intérêt assez inégales.

    Mickey à l'âge de pierre : Mickey se retrouve dans un équivalent du monde perdu de Conan Doyle. L'idée est intéressante mais l'histoire ne m'a jamais passionné, la faute à des personnages secondaires peu charismatiques.

    Mickey et le nouveau "fiancé" de Minnie : pas tip-top non plus. Minnie sort avec Ratino après que Mickey soit parti à l'aventure. Le personnage est trop carricatural et prévisible, les gags trop répétitifs.

    Mickey agent de publicité : le script de départ n'est pas particulièrement enthousiasmant mais l'histoire est plaisante à suivre grâce au patron bougon de Mickey

    Le mystère du fleuve solitaire : clairement la meilleure histoire du tome. Mickey se rend au Canada pour y résoudre une mystérieuse histoire de vol de bois. Il y retrouve son vieil ennemi, Pat. Ce dernier est pour beaucoup dans la réussite de l'histoire, se montrant tour à tour drôle (avec son accent québecois forcé) et menaçant voire effrayant. La jolie indienne qui aide Mickey (et dont on apprend l'identité à la fin) est aussi un bon personnage. Suspens, action, gags se mélangent parfaitement pour former une excellente histoire.

    Sur la piste des joyaux : là aussi, une très bonne histoire avec un méchant qui vole les bijoux des personnages de Mickeyville. Le méchant est réussi (j'ai été surpris par la révélation de son identité à la fin), les gags très drôles et la résolution finale grâce à "l'intellèque supérieur" de Dingo parfaitement menée.

    Dingo et Agnès : Dingo adopte un lion ce qui, malgré l'aide de Mickey, lui procure pas mal d'ennuis. Si quelques gags m'ont fait rire, j'ai trouvé que ça trainait en longueur.

    Le corbeau mystérieux : Mickey et Dingo vont travailler dans une ferme pour nourrir les soldats. Ils doivent y faire face à un mystérieux saboteur. Là aussi, ça traine un peu mais le méchant et la petite chatte sont des personnages réussis.

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286897

    La sortie du premier de l'intégrale Don Rosa se faisant de plus en plus proche, Glénat commence à diffuser quelques infos.
    La plus intéressante : un extrait des premières pages de la "Jeunesse de Picsou"

    Bonne nouvelle, Glénat n'a pas repris l'insupportable colo de l'édition de 2004 : berk !
    Mauvaise nouvelle il n'a pas repris non plus la superbe colo de celle de 1998, qui ressemblait à ça : Wow !

    Bon, en même temps je m'en doutais un peu : ces subtils dégradés pastels, je me demande même si une seule imprimerie pourrait encore les faire à un prix décent…

    Bon, on se retrouve donc avec une colo moyenne, sans fins dégradés, comme celle que j'ai pu voir en Autriche…
    Mais bon, celle-ci n'est pas non plus à vomir partout, donc faudra voir entre les mains. Visiblement, c'est la même que celle qu'on trouve dans les Picsoumag actuels. C'est dommage quand même…

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286898

    La grande épopée de Picsou Tome 1 : La Jeunesse de Picsou 1/2

    Il est enfin arrivé, le premier volume de l'intégrale consacrée à Don Rosa, premier tome retraçant les 12 chapitres originaux de l'inoubliable Jeunesse de Picsou, un des grands plus chefs d'oeuvre de la bande dessinée mondiale, ni plus, ni moins.

    Keno Don Roda est essentiellement connu en tant que dessinateur de Picsou et Donald, bien qu'il ait commencé dans le comics bien avant de travailler pour des éditeurs affiliés à Disney. Il aura dessiné les aventures de Picsou & cie pendant moins de 20 ans, avant de se retirer suite à de graves problèmes de vue. Mais l'oeuvre qu'il a laissée derrière lui est d'une qualité exceptionnelle, touchant bien au-delà des amateurs de comics Disney.

    Son style est sophistiqué pour du comics Disney. On pourrait rapprocher son style de celui de Jano, pour ses planches chargées pleines de détails qui flattent l'oeil, et de Gotlib, pour son humour qui fait toujours mouche et sa lecture de cases à plusieurs niveaux.

    Cette brève présentation achevée, passons au plat de résistance.

    Le format tout d'abord est le même que celui choisit pour l'intégrale de Barks. C'est pratique sur les étagères, mais cela ne rend pas toujours justice aux superbes planches de Don Rosa, fourmillant de détails, qui perdent un peu parfois en qualité de lecture, mais bon je chipote beaucoup. Ceci dit, un chouïa plus grand ç'aurait été parfait.

    Ensuite, les fans de la première heure attendaient énormément de la colorisation des planches. Si elle n'est pas à la hauteur de celle de 1998 (et de toute façon c'était difficilement possible à un prix décent), elle n'en est pas moins relativement réussie. Oui, finalement, à part un ou deux point ici ou là qui chaffouinent, cette édition est vraiment très respectable.
    Glénat a cependant décidé d'adopter un ton "réaliste" sur ses choix de colorisation : finies les couleurs qui pètent dans tous les sens, les planchent prennent un ton plus sobre pour mieux servir le récit de cette jeunesse particulièrement vagabonde et déchirante, virant au franchement sombre sur la fin…
    Ce site fait une excellente présentation du résultat final, en proposant des comparaisons avec l'édition de 1998.
    Bref, c'est du travail propre, qui reprend dans l'ensemble l'esprit dans lequel fut publiée l'intégrale américaine.

    Chacun des chapitres est clôt par un topo de 3 pages de l'auteur qui revient sur la façon dont il a conçu son histoire, racontant nombres d'anecdotes qui raviront les fans. Incontestablement le gros plus de cette édition.
    Un poster de l'arbre généalogique de la famille Duck est aussi offert dans ce volume.

    Malgré un prix légèrement abusé (29.50 € pour 288 pages), ce bouquin mérite une bonne place sous votre sapin de Noël : à s'offrir et à offrir à tous !

    Sotelo
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Sotelo le #286899

    Oui, il est enfin arrivé et ta reviex me rassure, car il s'agit d'un classique absolu de la bd que tout fan se doit de posséder.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #286900

    Bravo pour cette superbe critique Bub! 😃
    Et j'abonde dans le sens de Bub et Sotelo: “La Jeunesse de Picsou” est un pur chef d'oeuvre du 9e art, sans nul doute la meilleure bande dessinée Disney que je n'ai jamais lu à ce jour.
    Une oeuvre magnifique et tour à tour drôle, émouvante, épique et passionnante et qui est de plus d'une incroyable richesse.
    De plus, elle sait mêler habilement fiction et réalité historique (Picsou rencontrant au cours de ses aventures certaines personnes ayant réellement existé) tout en s'imbriquant parfaitement bien dans les BDs de Carl Barks et sans incohérence.

    Et puis cette BD regorge de références culturelles et cinématographiques très savoureuses (le dernier chapitre rend un bel hommage à “Citizen Kane” de Orson Welles). Et c'est aussi une histoire incroyablement humaine et l'évolution psychologique est admirablement menée tout au long de son épopée.

    “La Jeunesse de Picsou” est un joyau indispensable pour tous les passionné(e)s de bandes dessinées. 😃
    Don Rosa a fait des tas d'histoires géniales sur Donald et Picsou avant cette saga, mais avec “La Jeunesse de Picsou”, il est définitivement rentré dans le panthéon des plus grands auteurs de bande dessinée de notre temps.

    Cet album (et le suivant) seront des achats indispensables pour moi, cela va sans dire!

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286901

    On retrouve dans la Jeunesse de Picsou quelques grosses influences de l'oeuvre de Jack London. Tous les grands thèmes de London sont là : le portrait de la misère façon Hugo, l'aventure aux quatre coins du monde, les grands voyages sur les mers du globe, les durs labeurs d'ouvriers et de prospecteurs au Klondike, la vie sauvage dans le grand nord canadien, etc. Tout est là !
    C'est une critique assez fine de la folie grandissante de Picsou à l'égard de la fortune qu'il accumule, non sans mal (il faudra des décennies pour qu'il gagne son premier million…). Et à quel prix !
    Oh bien sûr Don Rosa n'est pas Hugo, Zola ou London, justement, mais son oeuvre est mâtinée d'une subtile critique du capitalisme sauvage, incarnée par un Picsou revanchard qui écrase tout sur son passage. ça reste sage, mais c'est peut-être ça qui explique son succès universel : ni tout à fait bon, ni franchement mauvais, Picsou est un personnage ambigu qui s'est fait tout seul, et qu'il est difficile de blâmer, tant il a longtemps erré pour subvenir aux besoins de sa famille. C'est une vraie vie d'immigré qui a foncé pour aller vers le plus court chemin pour sauver les siens, puis qui a finalement goûté à la réussite grâce à son génie opportuniste.
    Pour un gosse de la rue écossais, le chemin est étourdissant. Et tout le talent de Don Rosa est de réussir à retranscrire ce parcours chaotique, véritable chemin de croix, d'un vieil homme, devenu solitaire par la force des choses, qui a tant pris dans le bec que plus rien ne touche.

    Jusqu'au jour où… à l'automne d'une vie… ^^

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286902

    Ayant adoré la BD à l'époque, dans le Picsou Mag, je me suis évidemment procuré le recueil ! *__*
    Don Rosa reste pour moi le meilleur dessinateur du genre ! Et vu que cette intégrale comportera sept volumes, j'ai hâte de pouvoir lire d'autres aventures dessinées par le Maître ! Je n'ai pas acheté tous les Picsou mag que j'aurais voulu, malheureusement… 😪
    Seulement, j'ai une question, Bub: La jeunesse de Picsou fait bien douze épisodes ? Et ils sont tous dans le premier recueil.
    Alors, qu'est-ce qu'il y aura dans la deuxième partie ?

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286903

    Citation (feanor curufinwe @ 15/12/2012 19:44)
    Seulement, j'ai une question, Bub: La jeunesse de Picsou fait bien douze épisodes ? Et ils sont tous dans le premier recueil.
    Alors, qu'est-ce qu'il y aura dans la deuxième partie ?

    La série originale fait effectivement 12 épisodes : c'est celle que tu tiens dans tes mains, réunie toute entière dans le premier volume.
    Mais ce n'était pas suffisant pour faire le tour de tout les indices semés par Barks dans son oeuvre immense. Aussi, Don Rosa a-t-il plus tard publié des épisodes “bis” et “ter” s'insérant entre les chapitres de la série d'origine.
    ça donne au final :

    épisode 0 1877 Canards, Centimes et Destinée !
    épisode 3 bis 1883 Le Cow-boy capitaine du Cutty Sark
    épisode 6 bis 1890 Le Protecteur de Pizen Bluff
    épisode 8 bis 1897 La Prisonnière de la vallée de l’Agonie Blanche
    épisode 8 ter 1898 Les Deux Cœurs du Yukon
    épisode 10 bis 1906 La Harpie de la percée de la Culebra

    Glénat piochera probablement parmi les histoires suivantes, en rapport avec la Jeunesse, mais avec un Picsou contemporain, pour compléter son volume 2 :

    Dernier Raid pour Dawson
    Un petit cadeau très spécial
    Le Rêve d'une vie
    Une lettre de la maison.

    J'en oublie une ou deux peut-être, mais sans réel rapport direct avec la Jeunesse ou la vie de Picsou.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286904

    Merci, Maître, pour toutes ces précisions, sympa !” ('tite citation des Trois frères, en passant! ^^) 😃
    J'avais oublié ces histoires supplémentaires, en effet…
    Je crois que je ne les ai jamais lues !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286905

    Citation (feanor curufinwe @ 15/12/2012 20:31)
    Merci, Maître, pour toutes ces précisions, sympa !” ('tite citation des Trois frères, en passant! ^^) 😃
    J'avais oublié ces histoires supplémentaires, en effet…
    Je crois que je ne les ai jamais lues !

    Ah ah ah ! Tu parles, quand il s'agit de Don Rosa, je peux en causer des heures ! 😂

    “Une lettre de la maison” est pour moi, et bien d'autres fans, la meilleure histoire publiée par Rosa. Mais pour la savourer à sa juste mesure, il faut d'abord avoir lu la “Couronne des Croisés”, qui n'a rien à voir avec la Jeunesse…
    Donc je suppose que Glénat la mettra de côté pour la proposer dans le dernier volume de l'intégrale, ce qui serait pour le moins logique quand on connait cette histoire.
    Possible donc qu'à la place on ait “Les Rapetou contre le coffre-fort”, publiée dans une compilation hommage à Barks, avec d'autres grands noms des canards. La particularité de ce “chapitre” tient au fait qu'on retrouve Gracié Rapetou, et surtout qu'on y découvre les plans du célèbre coffre fort de Picsou. Mais je spécule beaucoup… ça serait très généreux de la part de Glénat, qui est plutôt décidé à nous faire cracher nos euros…

    D'après mes calculs, les 6 chapitres “apocryphes”, plus “Dernier Raid pour Dawson”, “Un petit cadeau très spécial” et “Le Rêve d'une vie” ça ferait en tout 228 pages de BD pour 9 histoires en tout. ça parait peu, mais les 12 premiers chapitres du premier tome cumulent seulement à eux tous 197 pages (dont trois inédites en France pour le chapitre 12), le reste du volume étant composé de commentaires de l'auteur et d'illustrations…

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286906

    Citation (bub @ 15/12/2012 21:24)
    Ah ah ah ! Tu parles, quand il s'agit de Don Rosa, je peux en causer des heures ! 😂


    Bah c'est pas plus mal ! ^^
    Je viens à ce sujet de lire le premier chapitre du recueil (Le dernier du clan Mc Picsou), et dans les pages “making of”, il est précisé que l'histoire Canards, Centimes et Destinée (qui montrera entre autres la perte des pétales de fleur du chapeau de Matilda, la petite soeur de Picsou !) sera présente dans le volume 2 ! Cette histoire se déroule avant l'une des scènes du premier chapitre.

    Ensuite, en relisant ce premier chapitre, je peux déjà trouver un point commun entre Don Rosa et un autre grand du dessin, Alex Ross ! Tous deux sont avant tout de vrais fans, complètement accro et incollables au sujet qu'ils traitent !
    L'autre point commun, c'est leur amour du détail, de la petite référence cachée en coin de page, celle qui ne parlera qu'à ceux qui sont aussi addictes qu'eux de l'univers qu'ils dépeignent ! Hallucinant ! Un seul chapitre, et je suis déjà sur le c*l ! 😰

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286907

    Citation (feanor curufinwe @ 16/12/2012 01:42)
    Je viens à ce sujet de lire le premier chapitre du recueil (Le dernier du clan Mc Picsou), et dans les pages “making of”, il est précisé que l'histoire Canards, Centimes et Destinée (qui montrera entre autres la perte des pétales de fleur du chapeau de Matilda, la petite soeur de Picsou !) sera présente dans le volume 2 ! Cette histoire se déroule avant l'une des scènes du premier chapitre.

    Tout à fait, il s'agit de l'épisode 0. Mais c'est plus une histoire parallèle comique qu'un véritable chapitre de la Jeunesse (un peu comme le Roi Lion 1/2 par rapport au Roi Lion).

    Cadeau bonus pour vous, puisque vous avez tous été sages ^^ : les premières ébauches des chapitres de la Jeunesse de Picsou par Don Rosa, où l'on découvre par exemple que le premier chapitre s'attardait beaucoup sur l'histoire de tous les ancêtres de Picsou.

    Edit : par moment je me dis qu'en noir & blanc ce titre aurait été somptueux.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286908

    Citation (bub @ 16/12/2012 22:10)
    Edit : par moment je me dis qu'en noir & blanc ce titre aurait été somptueux.


    Je ne sais pas…
    J'aime bien les BD en noir et blanc, comme les Conan de Buscema…

    Mais seulement lorsque le style et le sujet s'y prêtent bien.
    Les mangaka savent bien doser les noir et blanc. Takehiko Inoue par exemple, fait toujours dans le génial, avec peut-être une influence de Buscema, justement ! Hachures, aplats noirs…

    Mais, pour avoir acheté les BD Kaamelott en version collector (jusqu'au tome 5 puisque, malheureusement, à compter de ce volume il n'y avait plus de version collector), et avoir comparé avec la version couleur, je peux dire qu'on y perd en détail.
    Il y a certaines BD qui ne sont pas faites pour rester en N&B, à la base. La couleur rend la lecture moins fatigante pour les yeux. Dans ces cas-là on sent que l'utilisation de la couleur est prévue.

    Bref, ce serait intéressant de savoir si Don Rosa peut ou non faire tenir une histoire complète et lisible en N&B ! Peut-être l'a-t-il déjà fait ?

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286909

    Citation (feanor curufinwe @ 17/12/2012 19:33)
    Bref, ce serait intéressant de savoir si Don Rosa peut ou non faire tenir une histoire complète et lisible en N&B ! Peut-être l'a-t-il déjà fait ?

    Oui, je le confirme, pour Captain Kentucky par exemple, au style à mi chemin entre Gotlib et Crumb.

    D'ailleurs, si ces premières histoires dessinées par Don Rosa sont moins fouillées et réussies graphiquement que son travail pour Disney (incontestablement meilleur), on y retrouve quand même les bases qu'il reprendra pour certaines de ses plus mémorables aventures de Picsou.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #286910

    En effet, je confirme, il fait du très bon boulot en N&B ! 😃

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #286911

    Premier défaut à signaler dans ce tome : beaucoup de coquilles et fautes de français. Etant donné le prix du bouquin, c'est quand même assez impardonnable.

    Les histoires :
    Mickey et les chasseurs de baleines : Mickey et Dingo s'embarquent pour chasser la baleine ; l'histoire est assez intéressante, avec pas mal de rebondissements et de bons gags liés au caractère bougon du baleinier.

    Mickey et la station-service : Mickey gère une station-service avec l'aide pour le moins maladroite de Dingo. C'est plus une succession de gags qu'une véritable histoire.

    Le vaillant petit tailleur : une reprise du dessin animé. A noter une sympathique mise en abime puisque Mickey est présenté au début comme l'acteur qui joue dans le film.

    Le gang des plombiers : tout simplement génial grâce au méchant de l'histoire, Chalumeau (Joe Piper en VO) :

    Ayant perdu une bonne partie de son argent suite à la crise économique, Mickey cherche un job : il va devenir assistant du plombier Chalumeau mais se rendra vite compte que celui-ci est un plombier assez bizarre. Ne connaissant pas grand chose à la plomberie (pour ne pas dire rien), il travaille – quand il travaillé – n'importe comment et semble se ficher de tout, au grand étonnement de Mickey. Quelques-uns de ses dialogues :

    Citation
    Voisin : Voulez-vous bien arrêter ce raffut infernal ?
    Chalumeau : Désolé, M'Sieur, mais faut bien creuser la tranchée !
    Voisin : alors faîtes ça ailleurs !
    Chalumeau (joignant le geste à la parole) : Ca n'a aucun sens… mais puisqu'il le faut… je creuserai ailleurs !

    Inspecteur : Oh, saperlipopette ! Vous pensiez que je ne verrai pas ça ? C'est une douche ou un bidet que vous avez installé ?
    Chalumeau : C'est une douche Môssieur ! C'est ma faute si je suis tombé à court de tuyau au dernier moment !
    Inspecteur (facepalmé) : Oh… Vous… Ooooh !

    Mickey s'interroge cependant lorsqu'il s'aperçoit que les riches maisons où il intervient sont toutes cambriolées. Même si Chalumeau est le méchant de l'histoire, il est loin d'être aussi antipathique que Pat ou Chicaneau mais constitue un méchant finalement assez attachant par sa balourdise et son jemenfoutisme. D'ailleurs, au final, Mickey ne semble même pas lui en vouloir

    Mickey et Robinson Crusoé : même principe que pour Le vaillant petit tailleur avec une histoire assez amusante grâce aux personnalités de Robinson et de Vendredi.

    Mickey campeur : Mickey emmène Jojo, Michou et Dingo au camping. Une succession de gags de 4 cases pas très amusants et pas de véritable histoire.

    Et quelques planches de gags plutôt amusantes.

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #286912

    Pardon pour le double post mais vous me pardonnerez quand vous aurez cliqué sur ce lien.

    J'essaierai d'y être mais je ne pourrai probablement pas quitter le boulot avant 16H30 mini. Du coup, peu de chances d'arriver à temps pour avoir une dédicace.

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #286913

    Citation (Cyril @ 29/01/2013 20:29)
    Pardon pour le double post mais vous me pardonnerez quand vous aurez cliqué sur ce lien.

    J'essaierai d'y être mais je ne pourrai probablement pas quitter le boulot avant 16H30 mini. Du coup, peu de chances d'arriver à temps pour avoir une dédicace.

    Argh ! Merci pour l'info ! ça va être super coton pour moi aussi !

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #286914

    Toujours autant de coquilles que dans le tome 2. :wallbash:/>

    Pour le reste, les histoires sont de qualité très variable ; il n'y a pas de planches de gags cette fois-ci.

    Mickey contre le fantôme noir : la première apparition de cet adversaire de Mickey : une très bonne intrigue avec des rebondissements nombreux et des passages très drôles, par exemple lorsque le fantôme suit Mickey en douce. J'ai aussi beaucoup aimé les façon alambiquées dont le fantôme noir tente de tuer Mickey et ses justifications ("je suis trop tendre")

    Mickey et la lampe d'Aladin : Mickey découvre la fameuse lampe magique. Une succession de gags, pas toujours drôles et avec une morale un peu trop appuyée.

    Mickey et Jeudi : Mickey s'occupe d'un jeune sauvage complètement foufou et qui lui crée bien des ennuis. Médiocre : aucune histoire et un personnage représenté de façon assez lourdingue.

    Le rançonneur : Ah, là, tout de suite, c'est beaucoup mieux. Mickey et Dingo se retrouvent dans un ranch où ils découvrent que des enlèvements ont lieu, le rançonneur étant ce bon vieux Pat Hibulaire. De l'action, des poursuites, de très bons gags (Clarabelle est hilarante lorsqu'elle tente de séduire Pat)

    Mickey groom-détective : Mickey est embauché comme groom et enquête sur des fantômes qui font fuir les clients. Des gags amusants mais trop répétitifs, des personnages comme le patron-bougon qui donnent une impression de déjà vu (le baleinier).

    Pour conclure, je dirais que les meilleures histoires sont les aventures de Mickey : : les histoires de vie quotidienne souffrent du format de la BD. Le format original d'une part : les strips de 4 pages sont amusants mais aussi assez souvent répétitifs. Le format choisi par Glénat d'autre part : la lecture en une seule fois les rend trop répétitifs, d'autant plus que chaque très grande page comporte 6 strips. Le rythme des histoires est trop souvent cassé par ces gags trop nombreux.

    Edit : le fuck'in coup de bol du siècle (s'il pouvait durer jusqu'au lendemain et à l'oral de concours que je vais passer, ce serait cool…) : j'avais un stage ce jour-là et il est reporté. Du coup, je prends un congé et, dès le matin, je vais faire la queue pour être sûr d'avoir ma dédicace de Don Rosa.

20 sujets de 121 à 140 (sur un total de 187)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 8
Cami-sama, Xanatos, geoff34, nael_hitengo, Sharbettt, dekamaster2, Lord-Yupa, Cyril
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 166, Members: 48
Welcome to our newest member, Sharbettt
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min